Sign in to follow this  
mtlurb

La chaîne américaine de cafés Starbucks annonce la fermeture de 600 de ses points de

Recommended Posts

La chaîne américaine de cafés Starbucks annonce la fermeture de 600de ses points de vente aux États-Unis d'ici un an et révise à la baisse le nombre d'ouvertures de nouveaux commerces.

 

Pour en lire plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      (désolée si c'est en double, pas trouvé de thread avec « denis » dans le titre)
       
      via Radio-Canada
       
      Reportage télé
       
       
      Rue Saint-Denis : une longue terrasse pour minimiser l'impact des travaux
       
      Mise à jour le mercredi 10 juin 2015 à 20 h 10 HAE
       
      La Ville de Montréal aménagera une terrasse sur la rue Saint-Denis entre les rues Duluth et Marie-Anne afin de maintenir la vie commerciale de la zone touchée par des travaux de réfection majeurs.
       
      La « Grande Terrasse Rouge » sera déployée dès cet été, mais les travaux ne commenceront qu'en septembre 2015 et devraient se terminer en novembre 2016.
       
      D'autres installations « décoratives » et « festives » seront aménagées, notamment en utilisant les fameux cônes orange. Des banderoles seront aussi suspendues dans les airs pour mettre en valeur les commerces de cette rue.
       
      Les espaces de stationnement seront par ailleurs relocalisés et le chantier sera nettoyé quotidiennement. Des passerelles permettront aussi aux piétons de se déplacer entre les commerces et restaurants.
       
      Les travaux permettront de changer le mobilier d'éclairage, de changer les conduites d'aqueduc et d'égout et de reconstruire les trottoirs.
      Le coût total de ces travaux est évalué à 14,4 millions de dollars, dont 4 millions pour les mesures de mitigation.
       
      Cette initiative fait partie du nouveau programme d'aide financière pour réduire les nuisances sur les artères commerciales lors de chantiers de construction dans la métropole.
       
      « Dans le passé, on a entendu qu'il n'y avait pas d'effort de la part de la Ville de Montréal pour aider les commerçants », a expliqué le responsable des Infrastructures de la Ville de Montréal, Lionel Perez.
       
      Il souligne que la plus grande partie des travaux aura lieu en 2016, et qu'en 2015 « ce sera tolérable ».
       
      Des commerçants mitigés
       
      Certains commerçants accueillent positivement ces travaux et croient que les mesures de mitigation seront efficaces. Ce n'est toutefois pas le cas de tous.
       
      « Oui la période des travaux sera difficile, oui ça va être le bordel quelque part sur la rue, ce sera des travaux majeurs, mais avec les mesures de mitigation et dès 2017, ça va être l'occasion de faire renaître cette rue majeure de Montréal », a affirmé le directeur du marketing des ventes des Guides de voyage Ulysse, Olivier Gougeon.
       
      « Je ne sais pas si ça peut permettre de sécuriser le périmètre de chantier, ce n'est pas si pire. Mais je ne pense vraiment pas que ça sera attractif pour les gens. Je pense qu'ils vont encore plus magasiner ailleurs », a répondu Julie Peneau, une vendeuse de la boutique Paris pas cher.
       
      M. Perez affirme de son côté que les commerçants ont été consultés à plus de neuf reprises concernant les travaux et leurs revendications. Selon lui, ils sont « très contents » de voir que la Ville de Montréal s'investit pour attirer des piétons, des clients, mais ils demandent à être rassurés en ce qui concerne le stationnement.
       

       
       

      Vue aérienne de la rue Saint-Denis, où on peut voir la « Grande Terrasse Rouge » qui sera aménagée cet été. Photo : Ville de Montréal
    • By denpanosekai
      3-Million Square Foot Mega-Mall Planned for Montreal
       
      ---
       
      New mega mall to come to TMR
      Developer Carbonleo, which built Dix30, wants to build shopping centre in Montreal where A15 meets Highway 40
       
      ---
       
      Un nouveau district commercial à venir dans Ville-Mont-Royal
       
       
      [MAPS]https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m14!1m12!1m3!1d5593.100271650298!2d-73.66432018124326!3d45.49900311835393!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!5e0!3m2!1sen!2sca!4v1422975454113[/MAPS]
    • By IluvMTL
      Nouveaux restos et autres commerces
       

    • By acpnc
      Publié le 25 novembre 2016 à 06h40 | Mis à jour à 06h40
       
      Un projet de bureaux de 25 millions dans le Mile-Ex
       

       
      Les plans de ce nouveau bâtiment de six étages qui totalisera 45 000 pieds carrés devraient être dévoilés sous peu.
      IMage fournie par Rocio Architecture
       
       

      Maxime Bergeron
      La Presse
       
      L'ancien siège social du Parti libéral du Québec (PLQ) pourrait faire place à un important projet immobilier au cours de la prochaine année. Un promoteur compte bâtir un immeuble de bureaux de 25 millions de dollars à l'angle des rues Jean-Talon et Waverly, dans le quartier Mile-Ex.
       

       
      Divers éléments sont prévus dans l'immeuble afin de viser une clientèle branchée, comme un terrain de basketball sur le toit.
      Image fournie par Rocio Architecture
       
       
       
      Pierre-Antoine Fernet, président de Lima immobilier, a acquis le bâtiment et les terrains adjacents l'an dernier pour 6,3 millions. L'entrepreneur a inauguré au début de 2016 un centre communautaire de travail (un espace de coworking) dans l'immeuble existant, à l'allure anonyme, qui héberge aujourd'hui une cinquantaine d'entreprises de 2 à 35 employés, dont le fabricant de boissons énergisantes Guru.
       
       
      « On est pleins à craquer en six mois à peine et on a encore un pipeline de demandes d'autres locataires potentiels », a affirmé M. Fernet, rencontré dans l'immeuble de la rue Waverly.
       
       
      Fort de cet intérêt des locataires, l'entrepreneur dévoilera sous peu les plans d'un nouveau bâtiment de six étages, qui totalisera 45 000 pieds carrés. L'immeuble sera érigé sur l'actuel terrain de stationnement, à l'angle de Jean-Talon et Waverly, où se trouve aussi un bâtiment qui sera détruit.
       
       
      Les locataires actuels seront transférés dans les nouveaux bureaux, et l'ancien siège du PLQ sera éventuellement détruit pour faire place à une deuxième phase, a indiqué Pierre-Antoine Fernet. La construction de cet autre immeuble porterait les investissements totaux à 35 millions.
       
       
      L'entrepreneur de 37 ans souhaite attirer de jeunes entreprises du secteur technologique, qui seront intéressées par la proximité du métro et le bouillonnement du quartier Mile-Ex. Divers éléments sont prévus dans l'immeuble afin de viser une clientèle branchée, comme un terrain de basketball sur le toit. M. Fernet dit ne pas s'inquiéter de la concurrence de plus en plus forte dans le Mile-Ex, où plusieurs projets sont en chantier ou dans les cartons.
       
       
      Une porte-parole de l'arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension confirme que des discussions ont eu lieu avec le promoteur, mais indique « qu'aucun dossier n'a été ouvert ». Pierre-Antoine Fernet souhaite une occupation entre avril et juin 2018.
       

      POURSUITE CONTRE LE PLQ
       
      La vente de l'ancien siège social du PLQ a donné lieu à tout un feuilleton judiciaire, qui est loin d'être terminé. Un acheteur éconduit, David Owen, poursuit le Parti libéral pour 12,2 millions. L'homme d'affaires estime avoir été écarté illégalement du processus d'achat.
      Joint par La Presse cette semaine, M. Owen a indiqué qu'une date de procès serait probablement fixée le mois prochain. La cause devrait être entendue par un juge en 2018.
      Dans un rapport obtenu récemment par La Presse, le PLQ se dit incapable de payer les somme qui sont réclamées dans le cadre de cette poursuite. Les administrateurs pourraient être tenus « de supporter personnellement les obligations financières du parti si ce dernier perdait la poursuite sur toute la ligne et n'arrivait pas à acquitter ses dettes », souligne le document.
       
       
       
      Un projet de bureaux de 25 millions dans le Mile-Ex | Maxime Bergeron | Immobilier
    • By UrbMtl
      Aimer Montreal - Revue de presse montrealaise | Facebook