Sign in to follow this  
mtlurb

SNC-Lavalin obtient un contrat de 150 M$ en Algérie

Recommended Posts

L'entente vise l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction d'une usine de dessalement d'eau de mer d'une capacité de 120 000 mètres cubes par jour.

 

Pour en lire plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By mtlurb
      350 Maisonneuve
       
      Architectes: Menkès, Shooner, Dagenais, Letourneux
      Fin de la construction:2009
      Utilisation: Hôtel/Résidentiel
      Promoteur: SacresaCanada, Iber Management ( Espagne).
      Emplacement: Quartier des Spectacles, Montréal
      98 mètres (296 pieds) - 28 étages
      Description:
      - Le complexe en «L», comprendra environ 300 unités.

      Plus d'infos et d'images: http://www2.ville.montreal.qc.ca/ldvdm/jsp/ocpm/ocpm.jsp?laPage=projet14.jsp
      1b1.pdf
    • By GDS
      Nom: Évolo
      Hauteur: 31 étages/?? mètres
      Coût du projet:
       
      Promoteur: Corporation Proment
      Architecte: Jean-Pierre Bart
      Emplacement: Pointe-Nord, Île-des-Soeurs
       
      Début de construction: Hiver 2011
      Fin de construction: Hiver 2012
       


    • By IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,97041588&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Projets immobiliers à l'etude, en chantier, terminés

       Avec de nouvelles unités résidentielles, l’ajout de bureaux, de plusieurs espaces commerciaux et de chambres d’hôtels, les projets offrent une belle mixité pour le centre-ville. Leur réalisation permet d’améliorer l’expérience et l’animation urbaine et de combler plusieurs terrains vacants et des stationnements de surface, notamment dans l'ouest de l'arrondissement, près du centre des affaires.
      Ces projets favorisent l’attractivité et le dynamisme des quartiers pour en faire un milieu de vie toujours plus sécuritaire, convivial et animé, tant pour ses résidants que pour les travailleurs qui fréquentent chaque jour le centre-ville.
      Carte des projets immobiliers
      La carte ci-dessous montre la variété de projets immobiliers majeurs en chantier ou sur le point de commencer dans les prochains mois. Nouvelles constructions et réaménagements de bâtiments y sont illustrés.
    • By Nameless_1
      Eau : les usines de Dorval et Lachine seront fermées
      SARAH DAOUST-BRAUN Mardi, 30 janvier 2018 12:53MISE à JOUR Mardi, 30 janvier 2018 12:53 Montréal fermera les usines d’eau potable de Dorval et de Lachine pour économiser sur les coûts d’entretien et de maintien des deux installations jugées vétustes.
      Les deux usines, qui fournissent moins de 5 % de l’eau aux Montréalais, seront fermées dans dix ans. Il s’agit des deux plus petites usines des six que possède Montréal.
      Après la fermeture, le réseau de Lachine sera alors raccordé au réseau de l’usine Atwater et de Charles-Desbaillets, et celui de Dorval à l’usine de Pointe-Claire.
      D’ici ce temps, la Ville investira 235 millions de dollars pour construire 23 km de conduites principales pour le raccordement du réseau des deux secteurs au reste de la métropole.
      Le responsable des infrastructures de l’eau au comité exécutif, Sylvain Ouellet, jugeait qu’il était plus risqué financièrement de rénover complètement les deux usines que de les démanteler, une option qui permettra d’économiser 5 M$ par année selon lui.
      Le projet était à l’étude depuis deux ans sous l’ancienne administration de Denis Coderre et a été approuvé par la nouvelle administration à la suite des élections.
      La mairesse de Lachine, Maja Vodanovic, s’est réjouie de l’annonce, soulignant que le démantèlement de son usine permettra de régler le problème d’arrière-goût de l’eau dans son arrondissement, alimenté par les rapides de Lachine.
      Elle espère que le terrain de l’usine accueillera à terme le terminal de la future ligne rose du métro, promise en campagne électorale par Projet Montréal.
      http://www.journaldemontreal.com/2018/01/30/eau--les-usines-de-dorval-et-lachine-seront-fermees
    • By Flo
      Des femmes exclues d’un chantier à proximité d’une mosquée
      TVA Nouvelles | Publié le 12 décembre 2017 à 12:59 - Mis à jour le 12 décembre 2017 à 19:57
      Le propriétaire de deux mosquées a fait des pressions sur un entrepreneur pour qu’il n’y ait aucune femme sur des chantiers de construction à proximité de ses lieux de culte, le jour de la prière du vendredi.
      Celui qui possède notamment la mosquée Ahl-Ill Bait, située dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, a d’abord demandé à l’entrepreneur de ne pas faire de travaux le vendredi pour ne pas nuire au jour de la prière. Cette requête lui a été refusée en raison des retards qui en auraient résulté.
      Il a ensuite réclamé que les femmes ne soient pas visibles les vendredis sur les chantiers à proximité des deux mosquées. Cette clause est d’ailleurs écrite noir sur blanc dans le contrat signé par l'entrepreneur.
      La mesure vise cinq femmes, quatre signaleuses et une ingénieure, qui ont dû être réaffectées ailleurs, selon une information obtenue via le compte Facebook de TVA Nouvelles.
      «En retrait, juste un peu plus loin»
      «Aujourd’hui, dans la construction, on a beaucoup de femmes, parce qu’on a réussi à les faire rentrer [dans le milieu]», a indiqué Jean-Sébastien Samson, contremaître pour l'entreprise G-Tech, à TVA Nouvelles.
      M. Samson a mentionné qu’une travailleuse visée par la demande a «travaillé pareil», mais que sa présence a nécessité quelques accommodements.
      «Elle n’a pas manqué de travail parce qu’elle ne pouvait pas être là, sauf qu’on l’a mise juste en retrait, un peu plus loin», a-t-il expliqué.
      Pour sa part, le PDG de Map Signalisation n'a pris connaissance de cette exigence que lundi, car il était absent depuis deux semaines. «Je trouvais ça complètement inacceptable», a déclaré Marc-Alexandre Perreault à TVA Nouvelles.
      Malgré tout, il s'est senti obligé de donner son aval à cette demande. «On m'a dit qu'elle serait en danger si elle travaillait le vendredi. Une fois, elle a été obligée de travailler et elle devait être accompagnée d'un travailleur», a ajouté M. Perreault qui a évoqué des menaces et de l'intimidation.
      Il maintient que les femmes ont leur place sur les chantiers de construction. «Peu importe, le chantier, peu importe l'endroit, les femmes ont autant le droit de travailler sur n'importe quel chantier», a-t-il insisté.
      «Inacceptable»
      La porte-parole de l'opposition officielle en matière de condition féminine, Catherine Fournier, estime qu'il s'agit d'un cas de discrimination.
      «Ça va à l'encontre de la Charte des droits et libertés du Québec. Moi, je trouve ça totalement inacceptable que la religion serve de prétexte pour violer l'égalité entre les hommes et les femmes», a affirmé la députée Catherine Fournier.
      Les responsables des mosquées se défendent d'avoir demandé aux entreprises d'empêcher les femmes de travailler sur les chantiers le vendredi et parlent d'un coup monté. «Il y a quelqu'un qui est derrière ça, qui veut du mal à la mosquée. Je ne sais pas, moi», a affirmé l'un d'eux.
      Le chantier est actif depuis un peu plus d’un mois dans ce secteur de la ville. Les femmes qui y oeuvraient ont été déplacées du site il y a trois semaines.
      Les collègues des femmes visées songent à perturber la prière de vendredi en organisant une manifestation devant ces mosquées.
      *********************************************************************************************************************************************************************************
      The response of the protagonists when challenged by the female reporter @01:18 is epic. The fact of the matter is for sake of political correctness:
      women did accept being withdrawn working contracts for fear of not offending those pure believers employers did sign up for dire conditions imposed by way of threats and intimidation this is a harsh reality check depicting the kind of immigrants securing the Certificate de Sélection... though dunno how much of a "selection" was done to come up with such "Quebecois" who contemptibly reply in gibberish English in response to a question clearly formulated in French. So much for Montreal's cowardliness and hypocrisy for not taking a bold stance against obscurantism and legislating accordingly. For several reasons, it's starting to turn into a cocky city that's standing off from the rest of Quebec.