Jump to content

Place Bell, Laval


Recommended Posts

Depuis plusieurs décennies, je fais de longues marches (10, 15km, parfois plus) un peu partout dans les différents quartiers montréalais. C'est de loin le meilleur moyen d'observer et de ressentir la ville. Comme j'habite dans Villeray, près du métro, il arrive de plus en plus souvent que j'aille vers le nord, à Laval plus précisément. Je descends à Montmorency ou à de la Concorde puis je reviens à Montréal en arpentant les différents quartiers du sud de Laval avant de traverser via le pont Viau ou le pont ferroviaire (situé entre les ponts Viau et de l'autoroute 15).

Il y a une constance que j'observe dans toutes mes marches à Laval, que ce soit la semaine ou la fin de semaine, matin, après-midi ou soir, hiver comme été : l'absence quasi totale de piétons. Et je pourrais ajouter de cyclistes. Et ces photos illustrent tellement bien mon propos. C'est pour cela que je trouve que Laval est une ville dépourvue d'âme, un presque no man's land. La seule exception est le vieux Sainte-Rose.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Weka 29 a dit :

Depuis plusieurs décennies, je fais de longues marches (10, 15km, parfois plus) un peu partout dans les différents quartiers montréalais. C'est de loin le meilleur moyen d'observer et de ressentir la ville. Comme j'habite dans Villeray, près du métro, il arrive de plus en plus souvent que j'aille vers le nord, à Laval plus précisément. Je descends à Montmorency ou à de la Concorde puis je reviens à Montréal en arpentant les différents quartiers du sud de Laval avant de traverser via le pont Viau ou le pont ferroviaire (situé entre les ponts Viau et de l'autoroute 15).

Il y a une constance que j'observe dans toutes mes marches à Laval, que ce soit la semaine ou la fin de semaine, matin, après-midi ou soir, hiver comme été : l'absence quasi totale de piétons. Et je pourrais ajouter de cyclistes. Et ces photos illustrent tellement bien mon propos. C'est pour cela que je trouve que Laval est une ville dépourvue d'âme, un presque no man's land. La seule exception est le vieux Sainte-Rose.

 

Je te crois, mais juste pour rire: par quel moyen penses-tu que se rendaient les personnes qui (selon la légende...) fréquentaient l'île Perry pour des activités "innommables" si ce n'est que celles-ci avaient donné un autre nom à ladite île?  -- Probablement en marchant. 🤣

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Né entre les rapides a dit :

Je te crois, mais juste pour rire: par quel moyen penses-tu que se rendaient les personnes qui (selon la légende...) fréquentaient l'île Perry pour des activités "innommables" si ce n'est que celles-ci avaient donné un autre nom à ladite île?  -- Probablement en marchant. 🤣

À l'époque (années 70 et 80), on l'appelait l'île aux fesses! LOL

Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Né entre les rapides a dit :

Je te crois, mais juste pour rire: par quel moyen penses-tu que se rendaient les personnes qui (selon la légende...) fréquentaient l'île Perry pour des activités "innommables" si ce n'est que celles-ci avaient donné un autre nom à ladite île?  -- Probablement en marchant. 🤣

Une explication pour les membres du forum qui ne connaissent pas l'île Perry et pour compléter le post de Né entre les rapides et mon propre post.

C'est une petite île située la rivière des Prairies, beaucoup plus près de Montréal que de Laval, située où passe le pont ferroviaire, un peu à l'ouest de la prison de Bordeaux. Depuis quelques décennies, elle est aménagée et fait partie intégrante du parc linéaire qui borde la rivière des Prairies. Il y a un petit pont, immédiatement à l'est du pont ferroviaire, qui la relie à la terre ferme.

Il y a 40-45 ans, elle n'était pas aménagée, pleine de boisés assez sauvages, et était réputée pour être un haut lieu de débauche durant l'été, pour tous genres, orientations sexuelles et âges confondus. Plusieurs ados y ont perdu leur virginité là. Je peux attester que cette réputation n'était pas exagérée, j'habitais à 10 minutes de marche.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrator
Il y a 4 heures, Weka 29 a dit :Il y a une constance que j'observe dans toutes mes marches à Laval, que ce soit la semaine ou la fin de semaine, matin, après-midi ou soir, hiver comme été : l'absence quasi totale de piétons. Et je pourrais ajouter de cyclistes. Et ces photos illustrent tellement bien mon propos. C'est pour cela que je trouve que Laval est une ville dépourvue d'âme, un presque no man's land. La seule exception est le vieux Sainte-Rose.

 

Exact. Plusieurs fois je le répète ici que faire des pistes cyclables et des aménagements piétonniers juste pour en faire et être à la mode… ne sert à rien à Laval.
 

Les gens n’en font pas.

Les petites marches sont faites dans les quartiers résidentielles. Les gens font un petite marche autour « du bloc » et c’est tout. Ce n’est pas un « moyen de transport » ici, mais plutôt juste une activité pour le plaisir. 
 

Le « demande induite » ne fonctionne pas à Laval… et la je parle des nombreuses pistes cyclables … toujours vides. 😉

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...