Jump to content

Van Horne Warehouse project


Doctor D
 Share

    Recommended Posts

    Il y a 2 heures, swansongtoo a dit :

    Love this writer. 

     

    Il y a 2 heures, SameGuy a dit :

    Otiose. Triple word score there.

    "Otiose": I bet that 95% of the Toronto crowd  do not know the meaning of this archaic term.  Just a scholarly toned finishing line for an article which primary purpose is to distract Torontonians from their own woes.

    • Like 1
    • Confused 2
    Link to comment
    Share on other sites

    14 hours ago, Né entre les rapides said:

     

    "Otiose": I bet that 95% of the Toronto crowd  do not know the meaning of this archaic term.  Just a scholarly toned finishing line for an article which primary purpose is to distract Torontonians from their own woes.

    How after reading such an article the only thing you considered interesting to write is another Toronto hating mini tirade is beyond me... inferiority complex!

    • Thanks 1
    • Sad 1
    Link to comment
    Share on other sites

    The writer is neither wrong about otiose zoning and fanatical Nimbyism in Montreal, nor how the same problem affects housing prices in all large cities on this continent. It is a fairly simple, straightforward observation.

    • Like 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Le 2022-09-08 à 18:13, swansongtoo a dit :

    Meanwhile, approximately two-thirds of the Canadian public sits around wondering why real estate’s so gosh darn pricey. Otiose zoning and fanatic NIMBYs aren’t the only reason, but you can’t connect the housing-crisis dots (in the parts of the country that have a housing crisis) without them.

    Je suis d'accord avec l'ensemble des propos de l'article sauf ces deux phrases écrites par quelqu'un qui de toute évidence connait mal Montréal. De plus ces deux phrases parlent en fait de problèmes distincts: l'accès à la propriété et la crise du logement. Il ne faut pas confondre les deux, surtout en ce qui concerne Montréal.

    Même si toutes les grandes villes du Canada traversent une crise du logement Montréal demeure une ville accessible avec une enviable mixité sociale. Hélas on ne peut en dire autant de Toronto et Vancouver qui sont aujourd'hui inabordables et où seuls les gens les plus fortunés peuvent résider à moins d'y avoir déjà une propriété depuis longtemps.

    La crise du logement à Montréal pourrait se solutionner avec un effort concerté des trois paliers de gouvernement et des contracteurs mais cela me parait plus compliqué pour Toronto et Vancouver où les prix des loyers sont au départ beaucoup trop élevés. Les logements y sont beaucoup plus rares aussi.

    Pour ce qui est de l'accès à la propriété, ici à Montréal on peut encore rêver d'acquérir une résidence alors que là-bas cela devient de plus en plus une utopie. And by the way cela n'a rien à voir avec le zonage et le syndrome NIMBY.

    • Thanks 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...