Jump to content

Inflation mondiale


Rocco

Recommended Posts

Maintenant la question qui tue: Est-ce que les salaires ont aussi fait un bond de 740% de 1970 à 2022?

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Rocco a dit :

Maintenant la question qui tue: Est-ce que les salaires ont aussi fait un bond de 740% de 1970 à 2022?

Cette question n'est point mortelle, elle est plutôt bénigne, parce qu'il est facile d'obtenir les données de 1970.  Mais je n'ai même pas besoin d'y référer.  Il me suffit de me souvenir du salaire que je recevais comme emballeur chez Steinberg fin 1970 début 1971; c'était le salaire minimum, alors fixé à 1,41$ l'heure.  Aujourd'hui, le salaire minimum est de 14,25$, dix fois plus, autrement dit un bond de 1000%.  

Il est évidemment possible et souhaitable de faire des calculs plus approfondis, reflétant mieux l'évolution des salaires moyens et médians, et de les comparer avec la progression des prix de différents biens, services et catégories d'actifs.  Pour les biens et services, c'est plus compliqué, parce qu'il  faut faire des ajustements tenant compte des changements dans la qualité et les caractéristiques desdits biens et services. On sait tous que certains biens coûtent maintenant moins chers en termes réels, par exemple les appareils électriques et électroniques, et que d'autres coûtent plus cher*.  Du côté des salaires, l'évolution a été inégale; les secteurs qui ont depuis ce temps subi la concurrence des pays à bas salaires ont été défavorisés, à tel point que certains (de ces secteurs) ont perdu la quasi totalité de leurs effectifs.  Enfin, sur l'ensemble de la période allant de 1970 à 2022, les salaires réels n'ont pas évolué linéairement; il y a eu des périodes fastes, et d'autres où ils ont stagné ou même baissé. 

Si on regarde du côté des actifs immobiliers comme les maisons, on doit tenir compte non seulement de leurs prix, mais aussi (et surtout je pense) des taux d'intérêts  hypothécaires, car ce sont les montants des remboursements mensuels qui importent. 

Sans surprise, les cours boursiers ont enregistré des fluctuations (vers le haut et vers le bas) beaucoup plus prononcées.  C'est vrai de la période de 1970 à aujourd'hui, mais aussi de celle s'étendant de 1915 à 1970.  Une manière alternative de le constater consiste à calculer le ratio  Indice DOW/PIB américain.  (Rassurez-vous, d'autres ont fait le calcul pour nous!).   

* Dans une tentative de terminer ce message sur une note amusante, je vous rappelle que le homard était autrefois (bien avant 1970, bien avant notre temps) considéré comme un mets très minable et sans valeur, qu'on servait régulièrement aux pauvres travailleurs des pêcheries qui n'en pouvaient plus de devoir se contenter de si peu.  Cette anecdote est utile pour comprendre un peu le caractère subjectif des salaires et des prix. 😉

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 3 weeks later...
Il y a 3 heures, Rocco a dit :

Ce ne sera pas le même genre de "chance" pour tout le monde:

- Les entreprises et les particuliers lourdement endettés souffriront.

- Les détenteurs d'avoirs monétaires seront soulagés un peu, mais pour l'heure, ils continuent de subir (le contraire de bénéficier) des rendements négatifs après inflation et impôts.

- Les détenteurs de valeurs mobilières (actions en bourse) ont déjà beaucoup perdu par rapport au sommet atteint, mais ils restent, pour la plupart, plus riches qu'avant les hausses qui ont précédé la descente actuelle.

- Les activités économiques (et donc les entreprises et les travailleurs directement concernés) qui avaient été supportées/propulsées vers le haut par des taux d'intérêts anormalement bas, seront affectées, parfois gravement. 

- À long terme, la baisse de l'inflation bénéficiera à tout le monde, car (si au contraire) elle (l'inflation) devait se maintenir à un niveau anormalement élevé, c'est tout le système économique qui pourrait se disloquer.  

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Rocco a dit :

US SEPTEMBER CPI JEUDI MATIN 8:30AM.

ÇA PASSE OU ÇA CASSE.

LE CHIFFRE LE PLUS IMPORTANT DE L'ANNÉE.

Enfin!  Quelqu'un, pas le moindre, émet sa propre opinion!  Ce serait bien s'il pouvait élaborer un peu.  Ça donnerait plus de prise pour une discussion intéressante -- ce que n'est pas une volée de citations lancées à gauche et à droite sans qu'elles ne soient accompagnées du moindre commentaire personnel.

Personnellement, j'ai une opinion moins tranchée quant aux suites de l'annonce prévue jeudi matin.  D'abord parce qu'on ne connait pas à l'avance la réaction de la FED suite à ladite annonce, ensuite parce que rien n'empêchera des correctifs futurs à la politique monétaire en fonction d'autres données qui deviendront disponibles subséquemment.  Entre le "fine tuning" et le "remède de cheval", il y a toute une gamme d'ajustements possibles, pas seulement monétaires, mais aussi budgétaires, fiscaux et règlementaires.     

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...