Jump to content

Inflation mondiale


Rocco
 Share

Recommended Posts

Le prix d'une maison unifamiliale de banlieue tournait autour de 50k en 1982. Il a rapidement monté suite à la baisse de l'inflation et des taux d'intérêts en 1983-84. Vers 1987 on était déjà dans les 120k.

Screenshot_20220713-220743_Drive.jpg

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Rocco a dit :

Le prix d'une maison unifamiliale de banlieue tournait autour de 50k en 1982. Il a rapidement monté suite à la baisse de l'inflation et des taux d'intérêts en 1983-84. Vers 1987 on était déjà dans les 120k.

Screenshot_20220713-220743_Drive.jpg

Dans cette publicité, un point vaut la peine d'être souligné: mensualités (C+I+T) à partir de 553$.  C'était déjà beaucoup, probablement comparable à celles d'aujourd'hui, une fois le rajustement fait pour la hausse du coût de la vie entretemps. Les prix plus bas (qu'aujourd'hui en termes réels)  étaient contrebalancés par des taux hypothécaires beaucoup plus élevés, et nous avons tous deviné rapidement que les taux extrêmement bas des dernières années avaient été accompagnés de hausses de prix considérables.  Résultat: les paiements mensuels de C+I en termes réels avaient assez peu évolué.  

Tu fais bien de mentionner l'évolution subséquente des prix plus tard dans les années 1980 quand les taux d'intérêt ont baissé.  Une autre fois, on pourra discuter des perspectives quand les taux d'intérêt auront recommencé à baisser après la phase de hausses successives dans laquelle nous sommes plongés pour au moins quelques années.  

Troisième remarque (quoique moins conséquente).  Les maisons d'il y a 40-50 ans étaient généralement plus petites, mais occupaient un plus grand terrain.  Dans l'avenir prévisible, la pression à la hausse sur les prix des terrains devenus encore plus rares ne s'estompera pas.  Dans le coût total d'une habitation (terrain + bâtiment), la part du terrain a fortement augmenté par rapport à la moyenne historique.  Ça impose un frein à une éventuelle baisse du prix total d'une habitation.  Corollaire: une incitation de plus en plus forte à construire densément et en hauteur. 

Link to comment
Share on other sites

L'inflation est une mesure de variation (des prix) par rapport à un point de repère, en l'occurrence, par convention, 12 mois.  Quand on dit que l'inflation accélère, on compare le taux d'inflation annuel mesuré le mois précédent à celui mesuré ce mois-ci, et on constate que ce dernier est encore plus élevé.  Analogie: la vitesse mesure la distance parcourue au cours d'une période de temps déterminée: typiquement km/h.  Si vous roulez à 100 km/h durant une heure, vous aurez parcouru 100 km.  L'accélération mesure un changement positif dans la vitesse.  La décélération en est l'opposé.  Ainsi, si vous aviez roulé à 90km/h, vous n'auriez parcouru que 90 km en une heure.  Ce qui est important de remarquer, c'est que vous auriez malgré tout avancé, vous ne seriez pas devenu stationnaire. Tout cela est élémentaire, mais sera utile pour la suite du message.  

Ces mois-ci on observe une accélération de l'inflation.  Eventuellement, le taux d'inflation cessera d'augmenter, et devra même baisser: décélération.  Ceci ne voudra pas dire que les prix baisseront, mais seulement qu'ils augmenteront moins vite.  Allons encore plus loin: l'inflation tombe à zéro.  Les prix sont devenus stationnaires  -- ce qui ne voudra pas dire que le coût de la vie est redevenu abordable.  Les prix pourraient demeurer trop élevés par rapport aux revenus, et pire encore, l'épargne accumulée avant l'épisode inflationniste  aurait perdu une grande partie de sa valeur (pouvoir d'achat).  Mais bon côté de la médaille: la dette accumulée avant et pendant cet épisode inflationniste pourrait être devenue moins lourde à supporter (à condition que les taux d'intérêt réels demeurent extrêmement bas *).   

L'essentiel: je n'accueillerai pas l'annonce éventuelle (peut-être prochaine) d'un ralentissement de l'inflation comme étant une grande victoire.  Et je ne m'attends pas à ce que l'inflation redescende de sitôt à son niveau antérieur.   Le retour "à la normale" sera une arrivée dans une nouvelle normale -- avec des gagnants et des perdants.  Il est possible qu'en moyenne les revenus d'emploi en termes réels aient rattrapé le niveau moyen des prix d'avant, mais je doute fort qu'il en soit de même de la valeur (toujours en termes réels) des actifs.  

* C'est une question qui mériterait une discussion séparée; il faudrait commencer par comprendre pourquoi les taux d'intérêts réels étaient devenus historiquement bas (et même négatifs), puis se demander si les facteurs qui avaient conduit à ce phénomène exceptionnel pourraient se reproduire.

  

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Le 2022-07-20 à 22:28, Rocco a dit :

Quand les CPG sont rendus pratiquement aussi attrayant que la Bourse.... Du jamais vu en 25 ans.. au moins.

 

(ci-dessus un extrait du message complet)

Une règle générale qui admet toutefois des exceptions dans le temps, c'est qu'un risque plus élevé est associé à un rendement plus élevé, et inversement, un risque faible, voire nul, par exemple un CPG, est associé à un rendement plus faible, ce que la courbe classique risque/rendement illustre bien.

Je note que les taux présentement offerts pour les "placements sans risque" continuent d'offrir un rendement réel (i.e. compte tenu de l'inflation) négatif.  Pas tellement "agréable", et encore  inférieur au rendement réel historique pour de tels placements.  Certes je ne saurais nier que  les valeurs boursières ont lourdement chuté récemment, et qu'il eut mieux valu, pour ce laps de temps,  se prévaloir d'un modeste gain nominal avec des CPG.  Mais ce n'est toujours pas une bonne stratégie à long terme.  Autre considération: votre propre tolérance au risque. 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator
il y a 3 minutes, Rocco a dit :

Prochaine augmentation du taux directeur au Canada: 7 septembre. 0,5%, 0,75% ou 1%?

Tu va shorter le CAD?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...