Jump to content

ville-marie 2050, rue Stanley - 40 étages


IluvMTL

Recommended Posts

Il y a 5 heures, Amarno a dit :

Bonjour, quelqu'un peut il me mettre en relation avec les vendeurs car impossible de joindre Brivia. Je souhaiterai également avoir des informations supplémentaires car je lis que la tour fera 30 étages, dans d'autres forums 38 et maintenant 40. Merci de votre aide par avance.

 

Le projet n'est pas même encore officiellement lancé et encore moins accepté par la ville, elle a reportée son approbation au projet en décembre 2021, donc il faudra attendre encore, pour savoir s'il va s'agir de condominium à vendre ou du locatif. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Dominic723 a dit :

Le projet n'est pas même encore officiellement lancé et encore moins accepté par la ville, elle a reportée son approbation au projet en décembre 2021, donc il faudra attendre encore, pour savoir s'il va s'agir de condominium à vendre ou du locatif. 

Merci beaucoup Dominic 723 pour l'info et excellente journée.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
On 2022-03-18 at 2:00 PM, Wave Arts said:

Brivia

Brivia fait construire les projets voisins des 2020 Peel et 1230 Mansfield, mais il me semblait que ce projet-ci était plutôt mené par Lune rouge avec un partenaire-investisseur aguerri au marché résidentiel (FTQ-constr / IC...?)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

On va se croiser les doigts très fort pour que ce projet se réalise, ne serait-ce que pour le bienfait visuel qu'il ferait à partir du Kondiaronk en venant masquer une des deux horribles naines Lépine. 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

 

Une tour de 40 étages appartenant à Guy Laliberté projetée au milieu d’un espace patrimonial

Paru dans Le Devoir

Il y a 8 heures

Une entreprise de Guy Laliberté projette de démolir un édifice accolé au complexe de la Maison-Alcan, un ensemble de bâtiments historiques et patrimoniaux du centre-ville de Montréal, afin d’y ériger une tour d’habitation de 40 étages dans le cadre d’un nouveau projet.

Prével, un important promoteur immobilier québécois, a entamé au cours des dernières semaines des démarches auprès du ministère de la Culture et du Patrimoine afin d’obtenir les autorisations nécessaires à la démolition d’un édifice situé au cœur d’un espace du centre-ville de Montréal réputé depuis 40 ans pour son intégration réussie du patrimoine architectural au sein d’un aménagement urbain public et privé.

Ce projet est présenté par Néonacla, le bras immobilier de Lune Rouge, fer de lance des activités de l’ancien patron du Cirque du Soleil, Guy Laliberté.L’immeuble fait partie d’un quadrilatère composé de plusieurs édifices appartenant à M. Laliberté, qui abritent des bureaux de diverses compagnies, dont Sagard Holding, Telus, Electronic Arts et Zù.

Le projet de construction prévoit l’érection d’une tour résidentielle de 40 étages, est-il spécifié au Registre des entreprises.

Dans une communication avec Le Devoir, l’entreprise Lune Rouge confirme l’existence du projet, tout en ne souhaitant pas faire connaître ses partenaires : « Nous travaillons donc sur ce dossier, mais sommes actuellement liés à d’autres parties par des ententes de confidentialité. » Idem pour Prével, aussi avare de commentaires : « Nous confirmons toutefois que nous analysons en effet un projet sur le site de la Maison-Alcan. »

Ce n’est pas la première fois que des projets immobiliers sont proposés sur ce site.

L’immeuble visé est situé au 2050 de la rue Stanley, au centre-ville de Montréal. Là même où se trouve un quadrilatère classé patrimonial depuis 2017. Cet ensemble patrimonial important, constitué au tout début des années 1980 par l’entreprise Alcan avec la collaboration des autorités publiques, a incarné à l’époque une sorte de revanche après des destructions en série qui ont fait perdre au secteur plusieurs traces de son lustre d’antan.

La Maison-Alcan a été inaugurée « une décennie après la démolition de la maison Van Horne », très décriée, explique Dinu Bumbaru, d’Héritage Montréal. « Il y avait, enfin, une vision globale qui intégrait le patrimoine et le développement urbain », résume-t-il. « Le grand patron d’Alcan aurait pu décider d’aller ailleurs. Son geste de s’installer là était fort. Il marquait une confiance dans la ville, en intégrant des espaces historiques et des espaces collectifs », dans une collaboration alors jamais vue à Montréal.

« Évaluer les travaux à venir »

L’endroit où les promoteurs souhaitent ériger une nouvelle tour, pour proposer à la vente ou à la location environ 250 logements, selon ce qu’indiquent divers projets antérieurs, est situé dans ce que l’on nomme le « Mille carré doré ». Il se trouve plus exactement dans ce périmètre patrimonial classé, celui du Complexe-de-La-Maison-Alcan. Bien qu’adjacent à l’espace patrimonial placé sous protection, le 2050 de la rue Stanley échappe pour sa part à la protection de l’État.

L’entreprise a d’abord voulu avoir des discussions avec des représentants du ministère de la Culture et du Patrimoine, « pour évaluer les travaux à venir pour la transformation du Complexe […] souhaitant assurer sa pérennité mais aussi son repositionnement réussi dans le marché de l’immobilier commercial montréalais », comme l’indique le registre des lobbyistes.

On trouve dans cet ensemble des bâtiments d’un XIXe siècle montréalais très victorien et impérial, comme l’édifice Donnacona, qui a abrité le Winter Club, et une église dont les entrées donnent sur la rue Drummond. Parmi eux, l’ancienne tour de l’Armée du Salut, accessible depuis la rue Stanley, n’est pas protégée au même titre que les autres.

Convaincre l’État

Toujours selon le Registre des entreprises, le projet entend « convaincre le ministère de la Culture et des Communications de ne pas exercer son droit de préemption à l’égard des immeubles classés », tout en assurant aux « décideurs » que les interventions envisagées « sont minimales et respectent le caractère patrimonial des lieux ».

Depuis 2019, Lune Rouge, le navire amiral de Guy Laliberté, et son partenaire Canderel ont déjà présenté à la Ville de Montréal divers projets de construction en surhauteur sur le même site.

Il a même été question d’ériger deux tours reliées par une passerelle. À la suite du retrait de Canderel, c’est désormais le scénario d’une seule tour qui est défendu par l’entreprise de M. Laliberté.

Le complexe actuel constitue un îlot où s’intègrent divers réseaux d’espaces verts reliés aux bâtiments adjacents par des galeries. À proximité, on trouve aussi le Mount Stephen Club et le Mount Royal Club, longtemps deux institutions phares de la haute bourgeoisie montréalaise.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Normand Hamel said:

Est-ce que l'on parle ici de l'emplacement où se trouve le bâtiment que l'on aperçoit sur la photo ci-jointe?

2050 de la rue Stanley.png

 

image.png.1cf01d29e0631b669d25f169eb4b8204.png

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value