Jump to content

Reconversion Hôpital de la Miséricorde - 17 étages Boul René-Lévesque Est,


IluvMTL
 Share

Recommended Posts

Pinned posts

image.png.bd6a2f35f95b7fb3ebc131cc88d17244.png

image.png.ec5be8847d27add8a018941ee869592c.png

 

 

Jeudi 3 juin 2021 de 19 h 00 à 20 h 30

La Ville de Montréal vous invite à une séance d’information virtuelle afin de présenter ses études sur le potentiel de reconversion de l’ancien Hôpital de la Miséricorde, situé sur le boulevard René-Lévesque Est, entre les rues Saint-Hubert et Saint-André.

Description

Ces dernières années, la Ville de Montréal, en collaboration avec plusieurs organismes, a réalisé des études et des analyses additionnelles à celles du Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) quant aux opportunités de développement du site. Cette rencontre permettra de prendre connaissance de la vision et des orientations proposées par la Ville. La présentation sera suivie d’une période de questions au cours de laquelle les participantes et participants pourront s’exprimer sur le projet et transmettre leurs questions en direct.

Un lien pour assister à la séance virtuelle vous sera retourné sur réception de votre inscription.

https://montreal.ca/evenements/seance-dinformation-etudes-sur-le-potentiel-de-reconversion-de-lancien-hopital-de-la-misericorde-14488

 

Site prioritaire

Ancien hôpital de la Miséricorde

840-890, boulevard René-Lévesque Est

https://memento.heritagemontreal.org/site/hopital-de-la-misericorde/

Link to comment
Share on other sites

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2021-06-03/metamorphose-en-vue-pour-deux-grands-batiments-patrimoniaux.php?fbclid=IwAR1t4rQxp-AshSohvhGeOgHjCLE1NJTnh6_fO33rp9OWm6-ttrrZwQCA_sk

Métamorphose en vue pour deux grands bâtiments patrimoniaux

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

L’hôpital de la Miséricorde, à Montréal

Aux prises avec plusieurs bâtiments patrimoniaux vacants, Montréal veut en reconvertir deux importants, l’hôpital de la Miséricorde et l’Institut des sourdes-muettes, afin d’y accueillir des familles, des étudiants, des sans-abri et des bureaux.

Publié le 3 juin 2021 à 5h00

 

 

 

PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD
LA PRESSE

HENRI OUELLETTE-VÉZINA
LA PRESSE

L’administration Plante présentera bientôt son plan pour les deux immenses ensembles immobiliers, a appris La Presse. Le premier, boulevard René-Lévesque, accueillerait une nouvelle tour de bureaux et de condos de 17 étages, ainsi qu’un refuge pour sans-abri, des logements étudiants et du logement social.

Le second, rue Saint-Denis, inclurait une résidence pour les étudiants de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), du logement social, un CPE et des bureaux pour l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Façade de l’Institut des sourdes-muettes, qui sera redéveloppé par la Ville de Montréal

Les projets, qui seront confiés à des promoteurs privés, constituent un « bon exemple » de la vision de mixité sociale préconisée par l’administration actuelle, a fait valoir la mairesse Valérie Plante en entrevue téléphonique. Les bâtiments appartiennent actuellement à l’État québécois.

« Ce qu’on essaie de faire, c’est de travailler en amont et de faire du développement inclusif », a expliqué Mme Plante en entrevue avec La Presse. « Quand les promoteurs vont s’intéresser à ces lieux-là, ils vont savoir quelles sont les attentes. »

À cinq mois des élections, Mme Plante est bien consciente que les inaugurations ne se feront pas avant le scrutin. Mais elle espère que les plans serviront d’illustration de ses priorités et de feuille de route pour la prochaine administration.

« Ce qui m’a beaucoup choquée, c’est comment ça s’est passé avec le Children’s », a-t-elle dit, faisant référence à des promoteurs qui avaient obtenu le feu vert de la Ville pour le redéveloppement du site de l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants en s’engageant à y construire du logement social, avant de renoncer à cet engagement. Une école avait aussi été évoquée : elle n’a jamais vu le jour. Dans ce dossier, « les besoins de la population, les besoins de l’arrondissement, les besoins de la Ville n’ont pas été pris en considération », a déploré la mairesse.

Projets mixtes

La Ville veut donc faire connaître clairement ses conditions pour autoriser le redéveloppement des deux sites.

Pour l’hôpital de la Miséricorde, la permission de démolir un bâtiment en mauvais état pour construire une grande tour de 17 étages de bureaux et de condos pourrait attirer un promoteur.

En échange, celui-ci s’engagerait à aménager les espaces pour des projets moins payants, nommément « 90 logements sociaux, 130 ateliers d’artistes, 60 studios pour la Maison du Père, 80 studios étudiants », ainsi qu’un espace culturel dans la chapelle.

Plans pour l’hôpital de la Miséricorde

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Extrait de la présentation de la Ville de Montréal pour le redéveloppement de l’hôpital de la Miséricorde

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Extrait de la présentation de la Ville de Montréal pour le redéveloppement de l’hôpital de la Miséricorde

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Extrait de la présentation de la Ville de Montréal pour le redéveloppement de l’hôpital de la Miséricorde

2/2

 

 

 

« Les fonctions et les clientèles sont ségrégées de façon nette sur le site, sans cohabitation forcée », indique la présentation de la Ville. Sur le plan de la construction, le défi n’est pas mince. La Ville signale un « déficit d’entretien très important » et une « instabilité structurale ».

Dans le cas de l’Institut des sourdes-muettes, deux options sont envisagées par l’administration : la construction d’un nouveau bâtiment sur le grand terrain afin d’accueillir du logement social ou l’intégration d’un plus petit nombre d’unités dans les bâtiments actuels.

Plans pour l’Institut des sourdes-muettes

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Extrait de la présentation de la Ville de Montréal pour le redéveloppement de l’Institut des sourdes-muettes

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Extrait de la présentation de la Ville de Montréal pour le redéveloppement de l’Institut des sourdes-muettes

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Extrait de la présentation de la Ville de Montréal pour le redéveloppement de l’Institut des sourdes-muettes

1/2

 

 

 

Des fonctionnaires municipaux y éliraient domicile, tout comme des étudiants de l’ITHQ. Liza Frulla, grande patronne de l’école, s’est d’ailleurs dite enthousiasmée par le projet. « Il faut que ça se fasse », a-t-elle affirmé.

Mais là encore, des défis techniques importants attendent les architectes : les fondations souffrent d’« affaissements, [de] déformations et [d’]infiltrations », indique la Ville.

« Il suffit de bien les adapter »

Pour le porte-parole d’Héritage Montréal, Dinu Bumbaru, la reconversion de ces ensembles pose des « défis importants », mais doit être saluée sur le principe. « Autant la Miséricorde que l’Institut des sourdes-muettes font l’objet de discussions depuis longtemps. Il faut se rendre compte que ce sont des ensembles pararésidentiels », explique-t-il.

« Ce sont des milieux de vie. Il suffit de bien les adapter. Est-ce qu’on peut sauvegarder les intérieurs ? On y retrouve des espaces magnifiques et chargés de mémoire. Il y a la marque de notre époque, mais il y a aussi la mise en valeur de notre histoire », dit M. Bumbaru.

À ses yeux, le piège à éviter est de « tout vider à tout prix ». « On peut faire beaucoup de choses en termes d’adaptation […] Malgré les apparences, c’est encore plus un sujet de société qu’il y a 30 ans. Les gens sont plus sensibles au patrimoine, les mobilisations sont plus nombreuses », dit le porte-parole.

Quand on fait le catalogue des ensembles patrimoniaux à Montréal, c’est majeur, et pas juste au centre-ville. Ça prend une pluralité d’usages, avec une vision d’ensemble, et surtout un pilote dans l’avion.

Dinu Bumbaru, porte-parole d’Héritage Montréal

Pour David Wachsmuth, professeur d’urbanisme à l’Université McGill, deux forces s’opposent dans des milieux urbains « vieillissants » comme Montréal. « Les vieux bâtiments sont de moins en moins bien adaptés à nos usages modernes, mais en même temps, les gens apprécient beaucoup, d’un point de vue historique, l’existence de ces bâtiments. La Ville est donc obligée d’équilibrer ces deux forces, en direction opposée », raisonne l’expert.

À ses yeux, un redéveloppement comme celui qu’envisage Montréal est « une option à explorer ». « Réaménager des sites avec beaucoup de logements, pour donner aux gens un endroit où vivre, au lieu de s’arrêter au fait que c’est un héritage et qu’on ne peut pas y toucher, c’est une approche intéressante », juge M. Wachsmuth. « Il existe des possibilités de réaménagement, mais parfois les règles du patrimoine empêchent que cela se produise. Ça prend donc une grande conversation », conclut-il.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, MtlMan a dit :

J'adore. De beaux projets de revitalisation. 

Bonnes nouvelles.

La beauté de la chose c'est que ces immeubles vastes et encore solides sont situés en plein coeur des quartiers, donc proches de tous les services. En plus ils sont sur des terrains qui valent une fortune aujourd'hui, d'où une grande économie sur l'achat, en évitant la nécessité d'user du droit de préemption ou d'expropriation. Ils font plutôt généralement l'objet d'échange entre gouvernements et organismes. Finalement l'excédent de terrain peut servir à construire d'autres types d'habitations, menant à une plus grande rentabilité de l'ensemble, favorisant du coup la mixité sociale.  

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Pour ce qui concerne la solidité des bâtiments ça ne regarde pas très bien du côté de la partie la plus ancienne de la Miséricorde. Il y a une dizaine d'année un projet avait échoué en raison des coûts élevés nécessaires pour solidifier les fondations. C'est pour cette raison que la Ville a eu les moyens d'acquérir le bâtiment. Mais aucun travaux n'ont été exécutés à date sur les fondations.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, MontréalMartin a dit :

Pour ce qui concerne la solidité des bâtiments ça ne regarde pas très bien du côté de la partie la plus ancienne de la Miséricorde. Il y a une dizaine d'année un projet avait échoué en raison des coûts élevés nécessaires pour solidifier les fondations. C'est pour cette raison que la Ville a eu les moyens d'acquérir le bâtiment. Mais aucun travaux n'ont été exécutés à date sur les fondations.

 

La Ville est dans une meilleure position que quiconque pour demander des subventions pour régler ce genre de problème. Idéalement il faudrait sauver l'intégralité du bâtiment, reste à voir à quel prix et ce qu'en penseront les différents ministères qui seront concernés. Quoi qu'il en soit je salue la volonté de redonner une seconde vie à cet ensemble, parce qu'il pourra répondre à différents besoins communautaires, tout en prenant la forme d'un projet mixte qui pourrait en partie être rentabilisé par des unités à caractère privé.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Similar Content

    • By SonnyT31
      Big project coming soon 
      stay tuned 🤐
    • By IluvMTL
      https://esplanadecartier-prevel.ca/fr/prevente/?gclid=Cj0KCQjwkbuKBhDRARIsAALysV5kCWg4oPhASwSfI8zuglTKg45NOmkBdVPRMY8jB7vcZRcMLFcXgSwaAkZ1EALw_wcB

       



    • By IluvMTL
      Comité exécutif du 24 septembre 2021


    • By IluvMTL
      Registre des lobbyistes
      HighMark Real Estate Group 
      Mandat : Période couverte par le mandat :du 2021-08-05 au 2022-06-30
      Contrepartie reçue ou à recevoir :moins de 10 000 $ 
      Objet des activités :Proposition législative ou réglementaire, résolution, orientation, programme ou plan d'action
      Renseignements utiles :
      Démarches auprès de titulaires de charges publiques de la Ville de Westmount et de la Ville de Montréal à l'arrondissement Ville-Marie en vue d'obtenir l'approbation d'un projet de construction d'un édifice à vocation mixte (résidentielle et commerciale) d'une hauteur de 10 étages ou plus; le tout conformément aux règles de zonage en vigueur (Règlement no 1303 à Westmount et Règlement 01-282) et à la grille des usages et normes de la zone C7-24-09 (dans Westmount) et la zone 0126 (dans Ville-Marie).
      Le terrain visé est localisé au coin sud-ouest de l'intersection des rues Atwater et Ste-Catherine. Le nouvel édifice seraient en mode locatif ou en condos et avec certaines parties en bureau et/ou pour des commerces de services au rez-de-chaussée. Des discussions avec les représentants des deux Villes débutent dans le but de confirmer le projet qu'il serait possible de construire.
      Institutions visées :
      Montréal Westmount
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value