Jump to content

Jardin botanique de Montréal


Rocco
 Share

Recommended Posts

Pinned posts
  • 1 year later...
Il y a 1 heure, Normand Hamel a dit :

Je serais prêt à parier que c'est le frère Marie-Victorin qui a planté ce bel arbre en 1931, ou peu après.

20220704_134647.thumb.jpg.58f2049db03132eeb40bd33059b165ef.jpg

Frere_Marie-Victorin.JPG

La date de plantation de chaque arbre est indiqué sur le tronc. Chaque arbre a un tag en métal indiquant l'essence, la provenance et la date.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Rocco a dit :

La date de plantation de chaque abre est indiqué sur le tronc. Chaque arbre a un tag en métal indiquant l'essence, la provenance et la date.

Je compte sur toi pour vérifier la date de plantation de ce magnifique arbre lors de ta prochaine visite. 😃 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 4 weeks later...

Hochelaga-Maisonneuve

30 ans d’enchantement aux Jardins de lumière

Le Jardin de Chine des Jardins de lumière Photo: Claude Lafond

 

https://journalmetro.com/local/hochelaga-maisonneuve/2897095/30-ans-denchantement-aux-jardins-de-lumiere/

 

Caroline Bertrand

1 septembre 2022 à 15h34 - Mis à jour 1 septembre 2022 à 16h55 2 minutes de lecture

Les Jardins de lumière du Jardin botanique éblouissent petit.e.s et grand.e.s depuis maintenant 30 ans. 

C’était en 1992 que les premières lanternes s’illuminaient au Jardin de Chine. Trois décennies plus tard, les Jardins de lumière sont devenus un rendez-vous incontournable de l’automne. Le public pourra les (re)découvrir du 2 septembre au 31 octobre.   

L’expérience se décline en trois parcours culturels enchanteurs, composés d’organiques tableaux lumineux au sein desquels l’on déambule, en proie à l’émerveillement au clair de lune. 

Le Jardin japonais. Photo : Claude Lafond

Japon, Premières Nations et Chine 

Le Jardin japonais, d’abord, met en valeur les végétaux, leur structure et leurs nuances, magnifiés par l’automne. Les passant.e.s sont convié.e.s à embrasser une sensibilité toute nipponne en s’enracinant dans le moment présent et se laissant émouvoir par le changement de saison. 

Le Jardin des Premières Nations, lui, vibre aux mots de la poétesse innue Joséphine Bacon. Habité par les esprits de la rivière, du feu, de la forêt et du vent, ce voyage immersif et poétique au cœur du cercle de la vie met en valeur les principes guidant les peuples autochtones.  

Le Jardin des Premières Nations. Photo : Claude Lafond

Se déploie en fin de parcours le Jardin de Chine, dont la flamboyance contraste avec la blancheur de l’astre de la nuit. Les centaines de lanternes racontent la légende du géant Pangu, selon laquelle sa mort fit naître le monde. «Ses membres formèrent les quatre points cardinaux où règnent les animaux mythiques chinois : le dragon azur, l’oiseau vermillon, la tortue noire et le tigre», relate Espace pour la vie. 

Un spectacle multimédia et aquatique sur le lac du Rêve révélera de plus un nouveau visage du Jardin de Chine cette année. 

Le succès de ce rendez-vous nocturne est tel qu’il ne faut pas oublier de réserver une heure fixe au moment d’acheter son billet, qui donne accès aux trois jardins culturels. 

Jardins de lumière 
2 septembre au 31 octobre 
4101, rue Sherbrooke Est 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...