Jump to content

REM - Axe A640


p_xavier

Recommended Posts

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2021-01-18/la-couronne-nord-veut-son-rem.php

6E97B3E3-E402-4B19-BC14-0B1F93C3A003.jpeg.92684c8b3c329dee372d5f8774f46ea8.jpeg

Citation

La couronne nord veut son REM 

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

La couronne nord de la métropole souhaiterait obtenir sa propre branche du Réseau express métropolitain pour relier ses principaux pôles de développement. 

Après l’ouest et l’est de Montréal, la couronne nord de la métropole veut sa propre branche du Réseau express métropolitain (REM) dans l’axe de l’autoroute 640, a appris La Presse. 

Publié le 18 janvier 2021 à 5h00

 

 

 

PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD
LA PRESSE

Les maires de la région en feront l’annonce ce lundi en réagissant au Plan stratégique de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), l’organisation chargée de coordonner les transports en commun dans le Grand Montréal. 

Une branche du métro électrique, qui relierait Oka à Terrebonne, constituerait « l’assise du réseau structurant de transport collectif de la couronne nord et [devrait] relier les principaux pôles de développement de celle-ci », fait valoir le mémoire des préfets et élus de la couronne nord, sur lequel La Presse a mis la main. « L’axe de l’A-640 doit jouer un double rôle : devenir l’épine dorsale de la structure régionale et, simultanément, assurer l’intégration aux réseaux structurants menant à Laval et à l’île de Montréal. » 

Le projet s’inscrirait dans une révision de « l’emprise de l’A-640 », indique aussi le document. 

La première branche du REM, dont la construction est bien avancée, drainera l’ouest de Montréal, de l’Anse-à-l’Orme au centre-ville et de Deux-Montagnes à Brossard, en passant par l’aéroport Montréal-Trudeau. 

CDPQ Infra, la filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec chargée de construire le REM, a annoncé en décembre dernier qu’elle développerait une nouvelle branche du REM dans l’est de Montréal, du centre-ville jusqu’à Pointe-aux-Trembles et au cégep Marie-Victorin. 

EXTRAIT D’UN DOCUMENT OBTENU PAR LA PRESSE

Ce schéma, qui orne la page couverture du mémoire de la Table des préfets et des élus de la couronne nord – document obtenu par La Presse –, donne une idée du tracé d’un éventuel REM de la couronne nord. 

« Une région à part entière » 

Cet immense réseau suscite la convoitise. 

La Table des préfets et élus de la couronne nord (TPECN) fera valoir ce lundi que les transports en commun dans sa région sont délaissés par les gouvernements successifs, alors que son développement résidentiel et commercial progresse à vitesse grand V. 

Le réseau de transport collectif, qui a été conçu à l’époque révolue où l’on dormait sur la couronne nord tout en travaillant, en étudiant et en se récréant au centre-ville de Montréal, est désormais obsolète. 

Extrait du mémoire de la Table des préfets et des élus de la couronne nord

« La couronne nord est devenue une région à part entière, dotée d’une offre d’emploi abondante et diversifiée, d’un cadre de vie agréable et de formules de développement adaptées aux principes de la durabilité », affirme le mémoire. 

Les déplacements en voiture règnent toujours en reine dans ces municipalités. Même dans les secteurs conçus autour des transports en commun (aires TOD), environ 90 % des déplacements s’y font en voiture. Un symptôme de la faiblesse du réseau de transports en commun, selon la TPECN. 

Dans les dernières semaines, sans tambour ni trompette, presque tous les conseils municipaux de la couronne nord se sont rangés derrière les demandes de la TPECN. 

L’organisation a envoyé une convocation à une conférence de presse fixée pour ce lundi matin. Marlene Cordato, mairesse de Boisbriand, et Marc-André Plante, maire de Terrebonne, exposeront les demandes de la TPECN. Ils « préciseront, de façon toute particulière, l’urgente nécessité de la mise en place d’un réseau structurant de transport collectif », indique la convocation. L’organisation n’a pas voulu commenter le dossier avant sa conférence de presse.

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, TurboLed a dit :

Qu'est-ce qui justifie un REM sur la rive-Nord, deuxième couronne de Montréal, plus qu'un REM à Laval, Longueuil, ou Québec? 

Qu'ils se contentent de prolonger le train de l'est jusqu'à Oka ...

Ce sont tous des projets dans les plans du gouvernement?

Link to comment
Share on other sites

Oka ? Grosse limite Pointe-Calumet, même là j'crois pas que ça vaille la peine, mais Oka ? ... J'sais que plusieurs si rendent, mais y'a aucun développement dans ce coin-là.

J'peux comprendre le désir de voir une ligne de transport lourd, y'a beaucoup de déplacements en voiture qui se font sur l'axe, ça permettrait de restructurer les réseaux de bus, et j'verrais bien une reconfiguration de la station de train et terminus d'autobus de Sainte-Thérèse pour construire une gare intermodale plus près de l'autoroute et du boulevard Labelle. Les Montréalais naturellement aimeront pas ça, vont clamer que c'est pas assez dense, etc. (en même temps de se plaindre que les banlieues investissent pas assez en transport en commun). J'crois que les changements démographiques des dernières années et dans le futur permettraient de justifier le REM le long de la 640. J'crois pas que ce soit une urgence, pas une priorité, mais c'est à y penser. Soit on attend que la densité le permette, mais si on attend, les développements seront fait selon le réseau routier et la pincée de transport en commun disponible. J'crois que ce serait préférable d'attirer des développements autour d'hypothétiques stations REM le plus tôt possible si vraiment on veut donner une opportunité aux banlieues de laisser leur véhicule personnel de côté plus souvent. Si on veut ralentir l'étalement urbain, il faut penser à un transport lourd qui attireront les développements immobiliers denses aux bons endroits.

En même temps ce serait agréable que les gouvernements municipaux soient plus réalistes et arrêtent de faire des propositions genre une station à Oka, si ils veulent être pris un minimum au sérieux. D'ici là, avant que quoi que ce soit soit mis en action, les municipalités devraient s'enligner pour rebâtir le long de l'axe et encourager une meilleure densité. J'sais que ça s'est bâti dans cette optique-là à Sainte-Thérèse ces dernières années, ailleurs sur la Rive-Nord, j'suis pas au courant, mais clairement il va falloir un effort collectif de la part de chaque banlieue pour voir un projet du genre se réaliser éventuellement.

Edited by Charlemagne
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

C'est un projet très intéressant sur le long terme quand on considère la forte croissance de la région et l'importance grandissante des déplacements est-ouest dans cette couronne. Si ça permet de sonner un wake-up call pour la bonification des TEC en banlieue, pourquoi pas? Je ne trouve pas l'idée si folle que ça, bien qu'elle soit ambitieuse.

Se rendre à Oka est un peu absurde à mon avis, mais une desserte du "centre-ville" de Repentigny jusqu'à la gare de REM de Deux-Montagnes serait logique. Ça relierait efficacement les quatre "blocs" d'urbanisation de la Rive-Nord (Lachenaie-Repentigny, Terrebonne-Mascouche, Rosemère-Sainte-Thérèse-Boisbriand et Saint-Eustache-Deux-Montagnes).   

Je vois trois éléments cruciaux à prendre en compte en discutant d'une telle vision :

  • Les municipalités de la Rive-Nord qui seront traversées par le système doivent toutes être prêtes à revoir la manière dont elles se développent depuis des décennies, comme Laval le fait depuis 2014. Ça implique des refontes réglementaires majeures et un changement des mentalités de tous les acteurs, notamment en ce qui a trait à l'offre résidentielle, à la planification régionale et aux infrastructures de transport actif. 
  • Le système doit être pensé dans une perspective métropolitaine et doit absolument maximiser la connectivité aux autres axes de TEC, qui sont davantage et historiquement déployés radialement depuis Montréal. La Couronne Nord a un excellent maillage autoroutier et le réseau de TEC doit, pour justifier sa pertinence et s'adapter au territoire polycentrique, adopter le même genre de déploiement. On le répétera pas assez : le poids relatif du centre-ville de Montréal diminue et le transport collectif doit quadriller la région métropolitaine pour bien remplir son rôle.    
  • La 640 est un troisième "anneau autoroutier" au nord du centre-ville de Montréal. L'intégration de cet axe au réseau de TEC de la métropole doit impliquer l'intégration du deuxième "anneau" du nord, soit la planification d'un lien est-ouest à Laval pour créer le même genre de lien dans un milieu urbain encore plus dense. J'irais même jusqu'à dire que le lien est-ouest lavallois (peu importe l'axe précis) serait prioritaire à celui de la 640. 
  • Like 5
Link to comment
Share on other sites

Je vois pas l'utilité, les gens qui vont l'utiliser vont prendre leur voiture pour se stationner a une gare et ensuite aller où? Sortir a une gare ok, mais pour ensuite prendre un bus vers leur destination ? Pas sûr de cela. Surtout si ce REM longerait la 640 et aurait des stations aux intersections majeures. La Rive-Nord n'a pas de gros pôles d'emploi, habitations, services, sauf peut être l'hôpital Legardeur, mais si tu veux magasiner, bonne chance te rendre au power center a pied.

De plus, gros pôles ne sont pas sur le bord l'autoroute, ou bien sont dans le milieu dans anciens villages, donc comment on fait pour que les gens s'y rendent? Le seul apport que ça ferait, serait d'amener les gens vers l'antenne Deux-Montagnes pour aller à Montréal, sauf qui partirais de Terrebonne, pour se rendre sur l'île en passant par St-Eustache & Ville St-Laurent?

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, TurboLed a dit :

Qu'ils se contentent de prolonger le train de l'est jusqu'à Oka ...

En réalité, ce serait la meilleure option, faire de la place pour une ligne de train est-ouest jusqu'à c'que la population de la rive-nord justifie de changer le train pour une ligne REM.

Link to comment
Share on other sites

You all know my (very supportive) opinion of modern suburban/regional trains. 😉

If the Train de l’Est doesn’t get redeveloped into rapid transit, I’d like to see it electrified and improved from Repentigny to Côte-de-Liesse (or west of Jonction-de-l’Est into VMR/Côte-St-Luc), and Mascouche station become part of an electric east-west line in Laval shared with an electrified TGF along the QMO&O right of way that crosses (and connects with) an improved exo2 SJ. Short EMU trains are perfect for servicing sprawl like Laval, while the DPs can be used for limited or rush hour service to the farther reaches that can’t justify $10M/km for electrification.

A longitudinal rapid transit line along the 640 makes no sense.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value