Jump to content

Macky Tall quitte la Caisse de dépôt


Normand Hamel
 Share

Recommended Posts

Macky Tall quitte la Caisse de dépôt pour une firme américaine

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) perd l'un de ses principaux dirigeants, Macky Tall, qui démissionne pour joindre les rangs d'une firme américaine après avoir été sur la liste des successeurs potentiels à Michael Sabia à la tête du bas de laine des Québécois.

Annoncé lundi, le départ de M. Tall, qui s'effectuera à la fin de l'année, provoquera un jeu de chaises musicales au sein du gestionnaire de régimes de retraite, où ce dernier était chef des actifs réels – les infrastructures –, des placements privés en plus d'être celui qui pilote CDPQ Infra, la filiale responsable du Réseau express métropolitain (REM).

Le gestionnaire d'origine malienne, qui a passé 16 années à la CDPQ, se retrouvera, au printemps, après une période de refroidissement, dans le giron du Groupe Carlyle, une firme américaine avec un actif sous gestion de 230 milliards de dollars américains en date du 30 septembre. Il sera coprésident du secteur des infrastructures, qui regroupe les secteurs du transport des énergies renouvelables, de l'énergie et de l'eau, notamment.

C'est une décision pas facile, mais qui vient du fait qu'il y a plusieurs semaines, j'ai été approché pour une opportunité assez unique [...] à laquelle je ne pouvais pas dire non en raison de la nature du défi que cela représentera pour moi pour les prochaines années, a affirmé M. Tall, au cours d'une entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Dauphin de Sabia

Plus tôt cette année, la candidature de M. Tall aurait été celle retenue par le comité de sélection du conseil d'administration de la CDPQ dans le cadre du processus visant à identifier la personne qui devait succéder à M. Sabia. C'est finalement Charles Émond, qui était le premier vice-président, Québec et placements privés et de la planification stratégique de la Caisse, qui avait été sélectionné par le gouvernement Legault.

En avril dernier, M. Tall avait néanmoins hérité de nouvelles responsabilités en étant nommé chef des actifs réels et des placements privés, tout en conservant la gestion de CDPQ Infra. Interrogé, celui-ci n'a pas voulu faire de lien entre son départ et le résultat du processus visant à identifier le nouveau patron de la Caisse.

Je ne pense pas parce qu'il y a eu un processus rigoureux qui a été mené et qui a mené à la sélection de Charles [Émond], a dit M. Tall à ce sujet. C'est un processus auquel j'ai participé et dont je respecte le résultat.

Dans un communiqué, M. Émond a souligné la contribution du haut dirigeant démissionnaire en indiquant qu'il avait su développer des équipes fortes et engagées qui sont prêtes à prendre la relève.

En 2019, le haut dirigeant de la CDPQ avait eu droit à une rémunération globale – ce qui tient compte du salaire, des primes et autres avantages – d'environ 3,1 millions de dollars. Dans le secteur privé, ce traitement risque de grimper. M. Tall n'aura pas droit à une indemnité de départ puisqu'il quitte ses fonctions de manière volontaire, a expliqué la Caisse.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1755263/macky-tall-cdpq-infra-rem-groupe-carlyle

Macky Tall.png

Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Rocco a dit :

les anglophones quittent un à un.

Macky Tall est francophone. Il est d'ailleurs originaire du Mali, un pays francophone.

Ceci étant dit je ne suis pas surpris de son départ car je m'y attendais depuis qu'il avait été choisi par la Caisse pour succéder à Sabia, qui soit dit en passant est un Montréalais parfaitement bilingue, et que le gouvernement lui a préféré Charles Émond qui était alors pressenti pour diriger la banque Scotia.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Triste de voir Macky Tall partir. C’était une véritable inspiration pour moi et un bel exemple de réussite ! Qu’il aille faire son cash je suis content pour lui ! Il faut dire que l’avoir mis de côté pour le poste de directeur de la Caisse n’a pas du bien passer. Ça se comprend.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Ousb a dit :

Il faut dire que l’avoir mis de côté pour le poste de directeur de la Caisse n’a pas du bien passer.

Il peut cependant partir la tête haute car c'est lui que le comité de sélection avait choisi pour remplacer Sabia. Moi ce que je trouve le plus triste c'est qu'il ne sera plus là le jour de l'inauguration du REM, un projet qu'il a porté à bout de bras depuis le début et qu'il a dirigé avec brio.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, Normand Hamel said:

Il peut cependant partir la tête haute car c'est lui que le comité de sélection avait choisi pour remplacer Sabia. Moi ce que je trouve le plus triste c'est qu'il ne sera plus là le jour de l'inauguration du REM, un projet qu'il a porté à bout de bras depuis le début et qu'il a dirigé avec brio.

Si c’est lui que le comité avait choisi qu’est ce qui a mal tourné ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Normand Hamel a dit :

Le rôle du comité de sélection de la Caisse est de faire des recommandations au gouvernement à qui revient la décision finale.

Donc c’est le gouvernement qui a refusé de le nommer. Je me demande pourquoi quand on voit à quel point il est compétent. Je ne suis pas convaincu que Charles Émond est meilleur que lui. Il m’inspire zéro confiance. Mais bon c’est leur choix.

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Ousb a dit :

Donc c’est le gouvernement qui a refusé de le nommer.

Il n'est pas exact de dire que gouvernement a refusé de le nommer. Il serait pus juste de dire que parmi la liste de candidats fourni au gouvernement par le comité, et dans laquelle le nom de Macky Tall figurait en premier, le gouvernement a choisi Charles Émond. On ne saura jamais ce qui a dicté le choix du gouvernement mais la rumeur veut que sur le plan de la communication avec le public monsieur Émond avait la cote auprès du gouvernement.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Normand Hamel a dit :

Il n'est pas exact de dire que gouvernement a refusé de le nommer. Il serait pus juste de dire que parmi la liste de candidats fourni au gouvernement par le comité, et dans laquelle le nom de Macky Tall figurait en premier, le gouvernement a choisi Charles Émond. On ne saura jamais ce qui a dicté le choix du gouvernement mais la rumeur veut que  sur le plan de la communication avec le public monsieur Émond avait la cote auprès du gouvernement.

Avec le peu d’articles qui sont parus sur lui depuis sa nomation ça semble assez mal parti. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value