Jump to content

Fonds de solidarité FTQ


Normand Hamel
 Share

Recommended Posts

Un milliard $ dans des PME d’ici

Plus de 1400 entreprises soutenues par les Fonds régionaux de solidarité FTQ

Les investissements des Fonds régionaux de solidarité FTQ dans les PME du Québec ont maintenant franchi la barre du milliard de dollars. Depuis leur création, plus de 1400 entreprises ont profité d’un soutien financier.

Jean-Michel Genois Gagnon - Le Journal de Montréal

« Les Fonds régionaux ont été lancés en 1996. Au début, le montant maximal [par compagnie] était de 500 000 $. Aujourd’hui, il est de 5 M$ », raconte au Journal le PDG, Luc Pinard, dont l’organisation prévoit encore accélérer son nombre d’investissements au cours des prochaines années.

C’est durant l’exercice financier 2019-2020, dont le dévoilement des résultats a été retardé en raison de la COVID-19, que les 16 Fonds régionaux de solidarité FTQ (FRS) ont atteint le 1 milliard $ en capital non garanti investi.

L’an dernier, 146 M$ ont été injectés dans 137 entreprises à travers la province. Il s’agissait d’un record financier et d’un bond de 21 % par rapport aux investissements de la cuvée précédente.

Il est toutefois important de préciser que la direction des Fonds a fait passer son plafond d’investissements de 3 à 5 M$ en 2019 afin d’aider plus d’entreprises. Pour obtenir davantage de sous, les compagnies doivent plutôt faire affaire avec la maison mère, soit le Fonds de solidarité FTQ.

« L’entreprise type qu’on aide compte entre 25 à 50 employés et elle a un chiffre d’affaires entre 10 et 15 M$ », explique M. Pinard, ajoutant que les chèques distribués par les FRS varient entre 100 000 $ à 5 M$. « Nous prévoyons investir maintenant 150 M$ par année », dit-il. 

Des prêts et des parts

Le PDG mentionne que dans environ 20 % des cas, les FRS prennent en échange du coup de pouce financier des parts dans la compagnie. Les autres investissements se font sous forme de prêts.

L’argent sert notamment à appuyer des projets de croissances comme le développement de nouveaux marchés ou de nouveaux produits. Ces sommes peuvent aussi servir pour réaliser des transferts de propriété. 

« Au cours des prochaines années, on pense qu’entre 40 % et 50 % de nos interventions vont être pour du transfert de propriété », note le PDG.

Dans la région de la Chaudière-Appalaches, au cours des derniers mois, la compagnie Léopold Bouchard, qui offre un service de décoration, de design de salles de bain et de conseils en peinture, a entre autres changé de mains alors que l’ancienne direction souhaitait prendre sa retraite.

Disposés à investir plus

En raison des impacts de la pandémie, la direction des FRS s’attend à enregistrer une hausse des demandes d’aide financière à l’automne. Elle souligne que les nombreux programmes gouvernementaux actuellement en place permettent aux compagnies de maintenir leur santé financière.

« Nous sommes prêts à investir plus », répond M. Pinard. « À partir de cet automne, nous nous attendons à prendre la relève. La demande ne sera pas nécessairement pour sauver des entreprises, mais plus pour des projets de développement », espère-t-il, concédant que depuis mars, le nombre de dossiers traités par les FRS est en baisse de 30 % par rapport à 2019.

Rappelons que le Fonds de solidarité FTQ a offert la possibilité à ses partenaires d’un report de six mois pour les paiements liés à leurs prêts. Une mesure qui a profité à 343 des 508 entreprises dans le portefeuille des FRS.

https://www.journaldemontreal.com/2020/08/27/un-milliard-dans-des-pme-dici

FTQ.jpg

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value