Jump to content

Parcs-Nature Montréalais


Rocco

Recommended Posts

Pinned posts
il y a 51 minutes, Rocco a dit :

De véritables bijoux, tous situés sur l'ile de Montréal. S'évader sans quitter l'ile.

Ici le Parc-Nature de la Pointe-aux-Prairies.

20200823_160923.jpg

20200823_161135.jpg

20200823_161200.jpg

20200823_161226.jpg

20200823_172101.jpg

20200823_173531.jpg

Wow, quels beaux marais! Est-ce que quelqu'un a déjà visité le parc Terra-Cotta? Il me semble vraiment intéressant et pas très connu.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Quelques photos d'archives que j'ai.

1-2 Passerelles au Bois-de-Liesse

3 Marais au Bois-de-l'Île-Bizard

4 Ferme écologique au Cap-Saint-Jacques

5 Cap-Saint-Jacques

Ça fait depuis un petit bout que je travaille au Cap, et c'est une merveilleuse job étudiante dans un décor magnifique!

IMG_20190804_134709.jpg

IMG_20190804_133607.jpg

IMG_20190819_134836.jpg

IMG_20191014_160342.jpg

IMG_20200119_095249.jpg

Edited by felixinx
  • Like 6
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Plusieurs sites à réunir pour un «Grand Parc de l’Est»

05:00 1 décembre 2020 | mise à jour le: 1 décembre 2020 à 07:03 temps de lecture: 5 minutesPar:  Zacharie GoudreaultMétro

La Ville de Montréal étudie la possibilité de relier plusieurs espaces verts existants en plus de faire l’acquisition de terrains afin de créer un Grand parc de l’Est, a appris Métro.

image.png.9fe39f1fde05528605737a0decc62613.png

Alors que le Grand parc de l’Ouest prend tranquillement forme, l’administration de Valérie Plante envisage de répéter cet exercice à l’autre extrémité de l’île. Elle a ainsi prévu dépenser 450 000$ d’ici 2025 pour étudier la possibilité d’aménager un Grand parc de l’Est. Cette dépense se trouve dans le Programme décennal d’immobilisations de la Ville 2021-2030.

Le projet étant à une étape embryonnaire, il est impossible actuellement de détailler la localisation exacte de cette éventuel grand parc. En entrevue à Métro, le responsable des grands parcs au comité exécutif, Robert Beaudry, précise néanmoins que la Ville entend relier différents espaces verts existants dans l’Est pour former ce grand parc. Il nomme à titre d’exemples le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies et le Golf métropolitain Anjou.

«Notre objectif, à long terme, est vraiment de créer, mais aussi de relier des espaces verts déjà existants, donc vraiment, on est à l’étape de planification et d’étude à ce niveau-là», explique l’élu de Projet Montréal. Aucun échéancier n’a toutefois encore été déterminé pour concrétiser ce projet.

Un enjeu de santé publique

En plus de s’inscrire dans la lutte aux changements climatiques, le Grand parc de l’Est pourrait aussi jouer un rôle d’un point de vue de santé publique, estime l’élu. Le verdissement du secteur pourrait notamment atténuer les impacts de la pollution atmosphérique dans le secteur sur le bien-être de ses résidents.

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2584173/grand-parc-de-lest-plusieurs-sites-a-letude-pour-verdir-le-secteur/

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Île de la Visitation:  dans mon enfance, c'était pour moi un lieu d'exploration d'une contrée mystérieuse, avec l'Île du Cheval de Terre à son extrémité en aval.  Plusieurs années plus tard, ayant quitté les environs, je m'étais demandé si mon souvenir de cette Ile du Cheval de Terre (un nom qui me semblait si exotique!) était le fruit de mon imagination: je fus donc "soulagé" après avoir vérifié qu'elle était (et reste) bien réelle.  J'y retourne occasionnellement car j'ai une cousine qui habite tout près.

Dans le temps: pas de Pont Papineau, pas de Parc-Nature, mais une petite installation industrielle à l'entrée de l'Île, pas de piste cyclable non plus le long de la Rivière des Prairies, l'accès (en vélo pour moi) par le boulevard Gouin et la rue du Pont.  C'est normal que je sois plus attaché au Parc-Nature Île Visitation qu'à d'autres.  Mon autre souvenir lointain, c'est la plage au Cap Saint-Jacques  -- presque au bout du monde!

J'ai déjà dit qu'un des grands avantages de Montréal, c'était d'être entourée d'eau --pas juste des ruisseaux mais un fleuve, une rivière puissante, des élargissements qui en font de véritables lacs dont on n'aperçoit même pas l'autre rive; pour une bonne part, l'eau est de bonne qualité --surtout depuis qu'on n'y rejète plus des eaux d'égouts non traitées.  Puis maintenant, d'anciens parents pauvres comme le canal Lachine et le vieux-port sont aussi attractifs, mais dans un cadre urbain cette fois.  

Quand on veut comparer avec d'autres villes, on ne doit pas se limiter à calculer la superficie terrestre de nos grands parcs: l'ouverture sur l'eau fait toute une différence. Puis les banlieues établies sur les rives opposées en profitent aussi.  Par exemple, le parc national des Îles-de-Boucherville n'est pas situé sur le territoire de Montréal, mais il fait quand même partie de notre grande région urbaine.  Qu'on refasse les calculs en prenant tout cela en compte!

Dans un autre ordre d'idée, le Grand Parc de l'Ouest en devenir et ce Grand Parc de l'Est en gestation  impliquent que l'Île de Montréal n'est pas destinée à être entièrement recouverte de béton (habitations, usines, commerces, routes).  C'est très bien, mais le corollaire, c'est que l'expansion spatiale de la région métropolitaine exigera plus d'urbanisation hors de l'Île  -- ce que je ne vois pas comme une tare, juste une remarque.  

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value