monctezuma

La fin des tours à bureaux ?

Recommended Posts

Avec le gouvernement du Québec qui a annoncé aujourd'hui vouloir maintenir à domicile plus de 100 000 fonctionnaires, croyez-vous que c'est la fin des tours à bureaux ?
Le gouv. du Qc n'est qu'un seul joueur parmi tant d'autres. Avec les économies de loyer potentiel pour bon nombre d'entreprises, tout semble être en place pour tourner la page sur l'ère des tours à bureaux.

Suis-je le seul à penser ainsi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En partie. Les fonctionnaires/entreprises qui reçoivent le public ou la clientèle vont avoir besoin des bureaux centraux. Il y a encore un besoin pour entreposer le papier ou des fichiers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est "dans marde" si c'est la fin des tours de bureaux :( Plein de nouvelles constructions pour 2025 et ils vont tous être vide :( Ce qui veut dire que les commerces autours aussi, ainsi que les condos. 

J'espère que ça sera pas le cas....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les gens ne veulent généralement pas être condamnés à travailler à la maison. Ils veulent le plus souvent avoir la liberté de travailler partout où ils veulent, dont à la maison. Je ne serais pas surpris que SFPQ, médecins, psychologues et autres groupes s'opposent au maintient exclusif des gens à distance. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup de personnes vont finir par se tanner de travailler à la maison et ne pas voir un autre paysage et d'autres personnes. Je ne pense pas que ce sera la fin des tours à bureaux mais plutôt un changement dans les conditions de travail, qui seront plus lousses pour le travail à la maison (lors de maladies ou de tempêtes, par exemple)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai mis mon loft en vente car je vais pouvoir travailler 1 journée semaine au bureau. Pas de raison de rester en ville sans raison de ma part. Beaucoup de changements à avoir sur les façons de travailler tant qu'à moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon premier post en plusieurs semaines. Honnetement, je ne sais pas comment vous gardez le morale.

J'ai suivi la pandemie depuis janvier car j'ai trouvé la réaction de la Chine assez préoccupant. Lorsque j'ai remis mes pieds au pays suite à mon retour de la Floride en mi-mars (deux jours avant la fermeture de la frontiere) je me suis dit que rien ne sera pareil. L'amour que j'ai pour l'architecture urbain et des nouveaux projets à Montréal a disparu soudainement. Idem pour mon espoir de le retour de baseball. A chaque fois que quelque chose de mal arrivait dans ma vie j'ai tournait tout de suite sur l'essor de l'économie québecois et surtout le 'bouchment' des trous dans le skyline, le REM, et plusieurs autres projets, et bien sur le retour de nos amours. Maintenant, c'est mon opinion que l'axe ouest du REM ne sera jamais construit, les projets de square phillips et Meastra ne veront jamais le jour. Aussi, une annonce que la BNC eliminera plusieurs étages de leur siege sociale est à mon avis inevitable. Désolé d'être pssimiste mais je ne voit que des décennies de ratrappage à faire du a notre énorme déficit. Le morale des investisseurs a fondu. Pourquoi dépenser un seule sou de voyage d'affaires si tout est faisable à distance? Surtout que il faut couper des dépenses? Comment assurer l'ame du centre-ville si la plupart des employées travaille de chez eux? Je me compte chanceux de toujours avoir une job mais ca était confirmer que je ne retournera pas avant 2021 et moi, je marchait et mangait plusieurs fois au centre-ville. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

I do not believe it is the end. If it was the end, many large corporations, investors and sovereign wealth funds will lose 100s of billions, if not trillions of dollars.

There might be less people working in them, that is for sure and the HVAC systems will need to reworked.

It is for sure the end of open concept office spaces.

@peekay I don't hold your view about the REM, since it is infrastructure, they will consider it essential to get it complete. The whole thing will have to be reworked to a certain extent.

Either way, whatever happens, give it a few decades and people will have forgotten about this whole thing. Many people forgot about the whole 1918 Flu until Covid came to light.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une ville reste une ville. Elle se transforme selon les besoins, rien n'est immuable. C'est aussi un marché immobilier, ça se régularise. Le centre-ville est moins attrayant pour X raisons? Les prix vont baisser, et voilà, une demande revient, de nouveaux usages, une nouvelle position compétitive. 

Le centre-ville va poursuivre aussi son virage vers une plus grande part de résidentiel, le domaine public va s'adapter, tout comme l'offre commercial, et ça va assurer un achalandage.

Ce ne sera pas si long qu'on pourra retrouver le goût pour des zones de destination, même si ce n'est pas tout de suite. Le centre-ville sera toujours bien positionné pour ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il ne fait aucun doute que la Covid19 aura créé des opportunités de changement dans nos villes, mais aussi dans une certaine mesure dans nos vies personnelles. Cependant de là à voir la fin des tours à bureaux, il y a une marge que je refuse de franchir. Je penche plutôt vers un réaménagement des heures de travail avec possiblement un étalement et l'allégement des heures de pointe, grâce à une plus grande flexibilité des heures de travail.

En effet l'idée que tout le monde entre à la même heure le matin n'est plus une nécessité absolue avec la technologie. Plusieurs pourront se permettre justement du temps à la maison, tout en travaillant au bureau une partie essentielle de la semaine. N'oublions pas que le sentiment d'appartenance à une entreprise ne se vit pas à distance. On ne peut pas non plus transformer les employées en travailleurs autonomes permanents, sans une perte considérable du travail et de l'esprit d'équipe. Même qu'à long terme la qualité de la main-d'oeuvre pourrait en souffrir dangereusement. 

Un autre élément important, la circulation de l'information est incontournable pour créer la cohésion et la prise de décision dans un délai raisonnable. Or, crouler sous une montagne de courriels au lieu de simples directives en personne, est invasif, peu convivial et à long terme contre-productif.

En d'autres mots être décroché du milieu ne rend service à personne et peut en plus rendre extrêmement difficile l'intégration de nouveaux employés. La présence physique est aussi nécessaire à l'amélioration de certaines méthodes de travail à l'interne, indispensable pour pouvoir superviser le travail de plusieurs types d'ouvrages et autant pour être capable de fournir les ressources sur place pour plusieurs fonctions et autres activités professionnelles.

On pourrait ainsi détailler une foule d'autres bonnes raisons, dont la sécurité des données, la gestion efficace du personnel et la connaissance approfondie de la culture de l'entreprise pour assurer la bonne marche de ses affaires. Ce n'est donc pas demain que l'on deviendra des atomes libres, parce que le travail dans la majorité des cas est une sorte d'activité grégaire qui fonctionne mieux en présence de collègues, que chacun dans son coin isolé.

Au niveau personnel on ne peut pas non plus exiger que l'employé fournisse un espace de travail gratuit à l'employeur et encore moins dans les logements aux surfaces minimales d'aujourd'hui. D'ailleurs on ne remplacera jamais le besoin d'échanges entre individus du même milieu, non plus le développement d'affinités entre pairs et une certaine proximité avec la chaine de décisions.

Finalement pour stimuler les troupes et encourager l'effort face à la concurrence, chacun doit travailler dans la même direction et avec la même efficacité. Ce qui serait très difficile quand on est isolé et pourrait même nuire au climat de confiance, au rendement général, à la fuite ou l'appropriation d'informations sensibles et bien sûr à l'indispensable fidélité de chacun vis à vis de son entreprise. 

J'en conclus que la pandémie nous a obligé à ajuster rapidement le travail aux exigences du confinement. On n'a cependant pas réinventé la roue, on a simplement mis en place une nouvelle courroie de transmission. Cette dernière fera que plusieurs entreprises ont réalisé qu'elles ont des options supplémentaires qu'elles pourront intégrer selon leur propre besoin à leur fonctionnement général.

Le télétravail est sûrement la plus importante de ses découvertes à plus grande échelle. Mais si on veut que cela demeure un succès permanent, il ne faudra pas aller à l'encontre de la nature humaine, qui a toujours eu besoin de la présence physique des autres et de contacts réels pour mieux performer dans toutes ses activités, que ce soit le travail, comme les loisirs.

Donc ce n'est pas demain que l'on se passera des espaces de bureau. Tout au plus pourra-t-on voir une croissance peut-être moins rapide des surfaces. Mais dans un monde où la technologie change si rapidement, qui sait ce qu'après-demain sera fait?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now