Normand Hamel

Siège de l'OACI à Montréal

Recommended Posts

Washington coupe les vivres à l'OACI

Les États-Unis ont décidé de retenir leurs paiements destinés à l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) afin de mettre de la pression sur cet organisme dont le siège social est basé à Montréal, a révélé l'agence Reuters mercredi.

Agence QMI

Selon des sources non nommées au sein du gouvernement américain et du milieu de l'aviation qui se sont adressées à Reuters, les États-Unis veulent retenir leurs paiements afin de forcer la main à l'OACI pour qu'elle mette en place des réformes. Celles-ci sont nécessaires pour protéger les lanceurs d'alerte, améliorer la sécurité informatique et rendre plus accessible les documents de l'organisation.

Ces demandes font suite à la révélation, plus tôt cette année, que l'OACI avait été victime d'une série de cyberattaques depuis 2016, qui avait été passée sous silence.

La décision américaine, annoncée cette semaine lors d'une assemblée de l'OACI, porte un coup dur à l'organisation, les États-Unis fournissant près du quart de son budget annuel de 100 millions $ CAN.

L'OACI peine à s'entendre avec l'administration américaine du président Donald Trump. Au printemps dernier, le représentant américain à l'OACI, Thomas Carter, s'était livré à une charge virulente contre l'organisation, dénonçant son inefficacité chronique, son manque de transparence et ses graves problèmes informatiques

«À mon grand désarroi, j’ai constaté que j’avais à passer beaucoup de temps à m’occuper de problèmes institutionnels de l’OACI. J'ai découvert une bureaucratie figée qui a du mal à garder le cap sur ses priorités centrales», avait-il raconté dans un discours prononcé à Washington en mai.

https://www.journaldemontreal.com/2019/10/02/washington-coupe-les-vivres-a-loaci

bfecc2b0-d7b0-11e7-8e4a-3103171afc33_JDX-NO-RATIO_WEB.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trump has zero interest in participating in any multilateral body. To him they infringe on national sovereignty, which is true, obviously...but if we don’t  have various mechanisms of international or global governance, then we have chaos and disaster. Just think of climate change, epidemics, crime, and in this case, aviation. They are , by definition, global in nature and solutions to any problems in these and a growing number of domains (internet for example) can only be achieved through official international cooperation. 

Of course, Trump wants a return to a hegemonic control of all world issues by the USA..Uh, uh, those days are gone. No single nation state can assume global authority over these issues. We live in a rapidly growing global reality. Trump and many Americans do not yet realize that they no longer run the show.

That being said, the other superpowers, China and Russia, also resist bequeathing  any  of their sovereignty to multilateral bodies. They also live with the delusion that they are big and wealthy enough to go it alone.

Nope! We are way past that now. But, largely because of these superpowers and their outdated views, effective  international governance on all of these matters is lagging way behind. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi ça fait un bout que je pense que l'OACI devrait tout de suite se pencher sur l'avenir de l'exploration spatiale. Le tourisme de l'espace est sur le point de "prendre son envol" (pun intended), il faudra donc commencer à penser à établir des structures et des règlement qui encadreront l'exploration spatiale civile. Quoi de plus logique que d'élargir le mandat de l'OACI?

Ça deviendrait l'Organisation de l'Aérospatiale Civile Internationale.

Je pense tout haut là. Et sérieusement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.