Normand Hamel

Économie de Montréal

Recommended Posts

OneSpan fait de Montréal son plus important centre

KARIM BENESSAIEH - La Presse

La firme de cybersécurité OneSpan, qui compte quelque 1700 institutions financières parmi ses clients, fera de Montréal son plus important centre d’opération. 

L’annonce en a été faite ce mardi matin, en présence notamment du ministre des Finances du Québec Éric Girard et du PDG de l’entreprise basée à Chicago, Scott Clements. 

Les bureaux de OneSpan, dans l’ancienne Gare Windsor au centre-ville de Montréal, accueilleront d’ici deux ans une centaine de nouveaux employés, en plus des 250 qui y travaillent déjà, un investissement de neuf millions de dollars. La majorité des embauches seront liées à la recherche et développement, a précisé M. Clements, faisant également de la métropole québécoise le plus important laboratoire de l’entreprise. Outre Montréal, OneSpan compte des centres d’opération à Bruxelles et Bordeaux, en plus de nombreux bureaux régionaux. L’entreprise fondée en 1991, qui compte 750 employés, a rapporté des revenus de 212,3 millions US en 2018 pour un bénéfice net de 21,6 millions US, selon son rapport annuel.

Le ministre Girard estime que cette annonce confirme le statut de Montréal comme « pôle d’expertise de renommée mondiale en cybersécurité ». C’est d’ailleurs le bassin de travailleurs qualifiés de la métropole, qu’on évalue à 17 000 personnes, qui aurait convaincu OneSpan d’aller de l’avant avec cette expansion de ses activités. 

Il a par ailleurs évoqué la fuite de données chez Desjardins pour rappeler le défi de la cybersécurité dans les institutions financières. « Toute ma carrière professionnelle, j’ai eu la cybersécurité à l’esprit », a déclaré le ministre, qui a notamment fait sa marque dans le domaine bancaire. 

Selon M. Clements, les diverses plateformes d’authentification des transactions d’OpenSpan auraient permis d’éviter plus de 15 milliards de dollars en fraudes. L’entreprise américaine, a précisé le ministre Girard en réponse à un journaliste, aura accès au crédit d’impôt de 30 % pour le développement des affaires électroniques, pour un montant maximal annuel de 25 000 $ par employé. Le montant global n’a pas été dévoilé. « Le crédit d’impôt est disponible pour tous, a expliqué M. Girard. Dans un écosystème, il y a des joueurs locaux et des joueurs étrangers. »

https://www.lapresse.ca/affaires/techno/201911/26/01-5251255-onespan-fait-de-montreal-son-plus-important-centre.php

6730baec-105a-11ea-82bb-0eda3a42da3c.jpeg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Just pour m'éclairer, est-ce que le crédit d'impôts n'est disponible qu'aux entreprises extérieures au Québec?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, LindbergMTL a dit :

est-ce que le crédit d'impôts n'est disponible qu'aux entreprises extérieures au Québec?

Je crois que oui mais en même temps je pense qu'il existe des incitatifs similaires pour les entreprises québécoises qui désireraient investir au Québec. Il s'agit de programmes différents qui partagent le même but, soit celui de favoriser les investissements. Il existe donc une multitude de programmes différents qui on tous en commun le même mot d'ordre: subvention.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 2019-11-13 at 12:37 PM, Faitlemou said:

On fabriquait pas les fameuses T-Rex ici?

T-Rex (Campagna motors) are actually a Montreal company. They are also built locally but not always as you think, you can buy kits from them to build yourself or at another garage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

05:00 3 décembre 2019

Par: Zacharie GoudreaultMétro

Montréal: la croissance économique place la métropole au sommet

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2403025/montreal-sommet-croissance-economique/

Photo: Josie Desmarais | Métro

La croissance économique de la région de Montréal a surpassé celle des autres métropoles du pays l’an dernier. Une situation notamment attribuable à l’immigration, constate la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dans un rapport publié mardi.

Le produit intérieur brut de la région a augmenté de 3,4% l’an dernier, soit un rythme supérieur à celui de Toronto, de Vancouver et de Calgary, entre autres.

«Ça a été une croissance effrénée, plus élevée que dans toutes les autres régions métropolitaines», souligne à Métro l’économiste Maxime Trottier, de la CMM. Ce dernier est l’auteur du «Bilan économique du Grand Montréal», rendu public ce mardi.

L’immigration, qui vient contrebalancer le vieillissement de la population dans la métropole, joue d’ailleurs un rôle important dans la croissance économique de Montréal. Les immigrants ont en effet permis de combler les trois quarts des postes créés depuis 2009 dans la région.

«Les immigrants ont assuré la totalité de la croissance de l’emploi métropolitain en 2018», souligne par ailleurs le rapport. Celui-ci fait d’ailleurs état d’une «explosion de l’emploi à temps plein», qui croît à un rythme de 3,9% par an depuis 2014 dans l’agglomération de Montréal.

On constate d’ailleurs une baisse de l’écart entre le taux de chômage des immigrants et celui des résidents nés à Montréal, qui était respectivement de 7,5% et de 5,3% l’an dernier.

«Par contre, il n’y a aucune catégorie d’immigrants qui a un taux de chômage inférieur aux natifs», constate M. Trottier.

73%

Le Grand Montréal regroupe désormais 73% des emplois créés au Québec depuis 2010, souligne le rapport de la CMM.

Boom immobilier

La CMM constate en outre que le développement immobilier est en forte croissance, non seulement sur l’île de Montréal, mais aussi à Longueuil. Cette situation est notamment attribuable à l’arrivée attendue du Réseau express métropolitain, qui attire les promoteurs immobiliers et les projets commerciaux.

«Ça peut faciliter tant les déplacements des citoyens sur la Rive-Sud vers Montéal que pour les citoyens montréalais qui veulent travailler sur la Rive-Sud. Ça devrait faciliter les choses», souligne M. Trottier au sujet du projet de train léger de la Caisse de dépôt et de placement du Québec. 

Ce n’est d’ailleurs pas le seul projet de transport en commun qui contribuera à stimuler le développement économique de la Rive-Sud. La semaine dernière, la création d’un seul bureau de projet pour étudier deux modes de transport «structurants» dans les axes de la ligne jaune et du boulevard Taschereau a été annoncée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Legault et Jolin Barette devrait lire ce rapport la croissance économique du quebec est du en grande partie au immigrant qui occupe le trois quart des emplois creés. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
16 minutes ago, andre md said:

Legault et Jolin Barette devrait lire ce rapport la croissance économique du quebec est du en grande partie au immigrant qui occupe le trois quart des emplois creés. 

 

 

Quand on dit que la CAQ est le parti des régions, on en a un autre exemple ici.. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, andre md a dit :

Legault et Jolin Barette devrait lire ce rapport la croissance économique du quebec est du en grande partie au immigrant qui occupe le trois quart des emplois creés. 

 

 

Exact et pas seulement eux mais beaucoup mais alors là beaucoup de chroniqueurs d'un certain journal pourtant de Mtl mais qui font tout pour plaire aux gens de régions avec des clics et des commentaires borderline racistes

 

Même dans les médias on parlera pas du rapport mais on va continuer à se faire du capital en défendant la loi 21.

 

la loi 21.....comme si c'était un enjeu extraordinaire au Québec.

 

Le plus gros défi présent et futur du Québec...est sa démographie...et c'est le cas partout en occident  (à part les USA) car les boomers quittent pour la retraite.....  

 

Cela va fesser très fort ....au niveau de l'immobilier en région, soins des personnes âgés, manque de main d'oeuvre.

 

qui va mieux s'en sortir ??? le 514 et le 450 pourquoi...? les immigrants.

 

Une société a le choix: tu fais des petits ou immigration...:  Pourtant on voit ce problème arriver depuis les années 80...et personne en parle..

 

 

Les jeunes capotent avec l'environnement ....bien beau tout ca...mais leur problème le plus urgent et bien la démographie et pas un jeune s'en inquiète et pas assez de X, Y et de boomers non plus

Share this post


Link to post
Share on other sites
36 minutes ago, crosbyshow said:

Le plus gros défi présent et futur du Québec...est sa démographie...et c'est le cas partout en occident  (à part les USA) car les boomers quittent pour la retraite.....  

 

Une société a le choix: tu fais des petits ou immigration...:  Pourtant on voit ce problème arriver depuis les années 80...et personne en parle..

 

Malheureusement, le (la) politicien(ne) qui ose dire la vérité ne serait jamais élu(e). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now