Jump to content

Économie de Montréal


Normand Hamel

Recommended Posts

Montreal saw $322 million in VC raised in Q1, 2021 (Toronto was $920 million... wow)

https://betakit.com/q1-2021-highest-on-record-for-canadian-venture-capital-with-2-7-billion-invested/

 

Data centre network aid Kaloom ups series A funding to $39 million

http://www.montrealintechnology.com/kaloom-39-million/

Novisto raises $9.6 million, adds Jetblue as new customer

http://www.montrealintechnology.com/novisto-8-million/

Link to comment
Share on other sites

Le capital de risque québécois va bien

Le Réseau Capital, l'association du capital d'investissement, a comptabilisé 39 transactions pour un total de 468 millions de dollars au premier trimestre. Pendant cette même période, le capital de développement destiné aux entreprises plus matures s’est établi à 1,1 milliard.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1796003/capital-risque-jeunes-pousses-record-quebec

Link to comment
Share on other sites

Le 2021-05-24 à 11:55, mtlurb a dit :

Pour le Québec en 2018, médiane revenu disponible  par ménage: 57100$

https://statistique.quebec.ca/fr/document/revenu-median-a-lechelle-du-quebec/tableau/revenu-median-revenu-apres-impot-menages-quebec
 

Aux USA en 2017:


https://en.m.wikipedia.org/wiki/Disposable_household_and_per_capita_income

le mieux que j’ai trouvé, un en cad$ et l’autre en USD. 
 

Tellement difficile de trouver des stats 🥵

Quelqu’un est intéressé à compiler une page de stats pour Montréal spécifiquement? Ça serais un beau projet pour le site.

 

Si on sélectionne des statistiques pour Montréal, il faudrait que ce soit pour la RMR, pas seulement la Ville ou l'Île.  

Le 2021-05-24 à 11:55, mtlurb a dit :

Pour le Québec en 2018, médiane revenu disponible  par ménage: 57100$

https://statistique.quebec.ca/fr/document/revenu-median-a-lechelle-du-quebec/tableau/revenu-median-revenu-apres-impot-menages-quebec
 

Aux USA en 2017:

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.


https://en.m.wikipedia.org/wiki/Disposable_household_and_per_capita_income

le mieux que j’ai trouvé, un en cad$ et l’autre en USD. 
 

Tellement difficile de trouver des stats 🥵

Quelqu’un est intéressé à compiler une page de stats pour Montréal spécifiquement? Ça serais un beau projet pour le site.

 

Si on sélectionne des statistiques pour Montréal, il faudrait que ce soit pour la RMR, pas seulement la Ville ou l'Île.  

Link to comment
Share on other sites

Le CN restera à Montréal même s’il achète KCS

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Le siège social du CN, à Montréal.

Un nom qui demeurera le même et un siège social qui continuera d’avoir pignon sur rue au centre-ville de Montréal : c’est ce qu’assure le président-directeur général de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) si l’acquisition de l’Américaine Kansas City Southern (KCS) se concrétise.

Publié le 26 mai 2021 à 12h12 Mis à jour à 13h32

https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2021-05-26/le-cn-restera-a-montreal-meme-s-il-achete-kcs.php

Julien Arsenault
La Presse

Jean-Jacques Ruest a été interrogé sur ces facettes de la transaction alors qu’il participait à une conférence destinée aux investisseurs, mercredi, avec le président et chef de la direction du transporteur ferroviaire américain Patrick Ottensmeyer.

Il s’agissait de la première sortie conjointe des deux dirigeants depuis vendredi dernier, lorsque KCS a officiellement retenu la proposition du CN qui lui confère une valeur de 33,7 milliards US au profit de l’offre de 25,2 milliards US préalablement annoncée avec le Canadien Pacifique (CP) – l’autre grand chemin de fer au Canada.

« Le nom de la compagnie sera (la Compagnie des chemins de fer nationaux) et Montréal sera le siège social global de l’entreprise, a dit M. Ruest, lorsqu’interrogé. Comme nous l’avons mentionné, Kansas City accueillera le siège social de nos activités américaines. »

Dans l’espoir d’apaiser les craintes des autorités réglementaires américaines, le CN s’est également engagé à se départir d’un tronçon d’environ 113 kilomètres exploité par KCS entre La Nouvelle-Orléans et Baton Rouge. Il s’agit d’un endroit où les réseaux des deux transporteurs se chevauchent.

Cette promesse fait partie de la requête déposée conjointement par le CN et KCS auprès du Surface Transportation Board (STB), le responsable des fusions de chemin de fer aux États-Unis, afin d’obtenir la permission afin de mettre sur pied une fiducie avec droit de vote qui serait utilisée pour conclure l’accord.

La fiducie détiendrait les actions de KCS pendant l’examen de la transaction. Cela permettrait aux actionnaires du chemin de fer américain de recevoir un paiement de contrepartie complet sans avoir à attendre l’approbation du STB, qui pourrait s’échelonner jusqu’à la fin de 2022.

La transaction permettrait au CN d’être le premier transporteur ferroviaire nord-américain à exploiter un réseau reliant le Canada, les États-Unis et le Mexique.

« Nous croyons que notre engagement […] devrait amener le STB à approuver notre fiducie avec droit de vote », a souligné le président du transporteur ferroviaire montréalais.

MM. Ruest et Ottensmeyer n’ont pas voulu s’avancer sur leurs plans si le STB refusait leur demande entourant la fiducie avec droit de vote. Le CP s’est déjà montré convaincu que les autorités réglementaires américaines vont s’opposer à la prise de contrôle de KCS par le CN. Si ce scénario se concrétise, l’entreprise de Calgary souhaiterait négocier de nouveau avec KCS.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator
On 2021-05-25 at 8:59 PM, Né entre les rapides said:

Si on sélectionne des statistiques pour Montréal, il faudrait que ce soit pour la RMR, pas seulement la Ville ou l'Île.  

Si on sélectionne des statistiques pour Montréal, il faudrait que ce soit pour la RMR, pas seulement la Ville ou l'Île.  

100% avec toi, c’est la RMR qui m’intéresse. 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Montreal: City of Innovation, Boldness and Youth

TheFutureEconomy.ca

Can you describe your organization, NewCities, and what it seeks to achieve? 

NewCities is an international, non-profit organization that was created 10 years ago in Paris. We are now based in Montreal, and we are committed to shaping a better urban future. We believe that the local solution for sustainability, health and wellbeing, mobility and equity can be extremely powerful and have a global impact. 

Why did NewCities choose to locate its international headquarters in Montreal? 

Five years ago, we decided to move to Montreal, and our decision to come here was very important to our global expansion strategy and our efforts to identify and showcase new solutions to urban development issues.

We believe that we could not have chosen a better home for global action than Montreal. Because it is not only Canada’s international city, but a city of huge innovation, boldness and youth. 

There are a lot of advantages in Montreal for international, non-profit organizations. For example, Montreal is well-known for its unique way of life, affordability, diversity, and safety, and it is a very dynamic city. This was an important argument when we were convincing the team to move from Paris to Montreal. 

Another advantage is that as an employer, we had access to a larger pool of managerial talent, thanks to the academic institutions in Montreal. The city also has competitive costs in salaries and other operational expenses, and obviously that is an important advantage for a non-profit organization.

Further, Montreal International, the economic promotion agency of Greater Montreal, does a great job of attracting international organizations. It is thanks to them that we decided to come here, and their support since our move has been terrific.

How would you describe the ecosystem in Montreal for businesses?

Montreal is really well-known for being a hub of technology—there is a strong tech ecosystem. It is also an important centre for urban innovation, with a very rich ecosystem.

Since we have been here, we have been very happy to develop relationships with companies, startups, academic institutions, non-profits and local governments to further our projects. We feel the ecosystem is very active in questions of urban wellbeing, affordability in housing, and the use of AI to solve urban challenges. This has led us to many fruitful partnerships, and we have organized several engaging events and completed research projects on these topics.

Montreal is a very progressive city, open to the world, and known for its exceptional quality of life. We are delighted to partner with the Government of Quebec to showcase initiatives and projects that improve Quebecois’ quality of life. 

Through our Wellbeing Cities Program, NewCities convenes city officials across the world who have the opportunity to share best practices with representatives from Montreal and the Government of Quebec, helping them to discover the innovations and local politics in place here. For example, we have been delighted to showcase local organizations like Moment Factory, Eco-counter, Santropol Roulant and Quartier des spectacles, who play an important role in promoting quality of life in Montreal and connecting people to achieve a more sustainable city.

When NewCities arrived in Montreal five years ago, we actually established our office inside the Université du Québec à Montréal (UQAM) in the Department of Urban Studies. Like many international organizations here, we believe it is strategically important to be physically located near an academic institution. We had the opportunity to involve some professors and researchers in our events and our co-creation program. This also gave us direct access to a pool of graduate students in our field. We were very happy to be at UQAM.

What is the availability of talent in Montreal and how do Canada’s immigration policies contribute to attracting or retaining talent? 

As I mentioned, Montreal is a hotspot for highly-skilled talent, students and academic institutions, and it does a great job of attracting international students. The city welcomes over 50,000 students to Montreal each year, and even though we are in a pandemic, our immigration policies continue to attract talent. I would not say that immigration in Canada is perfect, but it is definitely more manageable than other places.

There is a simplified procedure for international students, who have received a degree in Canada, to stay here. We have approached several international graduate students, which has really helped us develop our team.

How does Montreal’s multiculturalism and diversity help organizations grow and build? 

Multiculturalism and diversity help our team. We have a highly-skilled team part-time that are multilingual and global professionals. As we operate globally, it is important that our team come from different regions and speak various languages. NewCities is proud to have five languages represented on our team.

Since our move from Paris to Montreal, thanks to Montreal’s global reputation, we have been given a stage to organize innovative events in our field—on wellbeing, AI, or by welcoming an international expert. When you host an event in Montreal—prior to the pandemic—it is easy to convince people to travel and attend an event in the city. 

What is your vision for the future of Montreal? 

Montreal is going to continue to be a dynamic city and will continue to attract talent and investments. It is going to keep growing, and one of the challenges will be making sure that the city stays affordable with that economic growth. We need to make sure that even with the tech startups coming here, that they can live in harmony with students and people from all socioeconomic groups.

What is the future of NewCities in Montreal? 

We really look forward to being able to organize events again in Montreal. Like I said, we have good collaboration with the Government of Quebec and the City of Montreal to showcase urban wellbeing and bring international guests to the city to show them what is going on here. We look forward to being able to do that again, and we hope we can invite you to our events next year.

https://thefutureeconomy.ca/spotlights/spotlight-on-montreals-international-organizations/montreal-city-of-innovation-boldness-and-youth/?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=investmentattraction

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

Link to comment
Share on other sites

Le Canadien profite à l’économie montréalaise

Les retombées ne seront pas aussi grandioses que par le passé, mais les succès du Canadien en séries éliminatoires de la coupe Stanley ne font pas que redonner vie au centre-ville de Montréal, elle insuffle un vent nouveau pour les commerçants.

Selon des données publiées en 2014, derniers succès du Tricolore en éliminatoires, chaque match en série pour la ville hôtesse pouvait générer des retombées d’environ 3 millions $, selon des économistes.

«C’est clair que c’est toujours bon pour une ville d’avoir des équipes sportives qui performent bien. [...] Les gens dépensent des sommes qu’ils n’auraient pas dépensées», a expliqué mardi en entrevue à LCN Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM.

Et même si les retombées seront moindres cette année en raison des restrictions sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19, l’euphorie engendrée par les performances arrive à point pour ramener les gens au centre-ville.

«Tout le monde se casse la tête pour savoir comment on ramène les gens au centre-ville... Comment on fait en sorte que les gens réalisent que c’est sécuritaire? Mais surtout que c’est agréable et que le centre-ville s’embellit», a noté M. Leblanc.

Si le cœur est déjà à la fête, la communauté des affaires se réjouit encore plus du fait que Montréal passera au palier jaune dès lundi.

«Tout le monde veut que ça aille dans la bonne direction. Prenez les restaurateurs en premier, ça va faire une différence. [...] Jusqu’ici, c’était très limité ce qu’on pouvait faire comme développement d’affaires. Du point de vue de Montréal, c’est excellent!» a indiqué Michel Leblanc.

Le retour progressif des travailleurs au centre-ville et éventuellement des touristes profitera certes aussi à l’économie de la métropole.

https://www.tvanouvelles.ca/2021/06/08/le-canadien-profite-a-leconomie-montrealaise

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Normand Hamel a dit :

Le retour progressif des travailleurs au centre-ville et éventuellement des touristes profitera certes aussi à l’économie de la métropole.

(extrait de l'article cité)

Je dirais plutôt: "Le retour progressif...profitera..." encore plus à l'économie de la métropole.  Et je ne serais pas surpris que proportionnellement, le retour des touristes sera plus rapide que celui des travailleurs au centre-ville.  Rien n'empêchera à moyen ou à long terme que le nombre de touristes surpasse tous les records antérieurs.  Pour ce qui est des travailleurs, j'en suis beaucoup moins certain; je m'attends à ce que l'expérience (bien involontaire!) du télé-travail quasi généralisé dans les bureaux aura démontré sa faisabilité, quoique dans une version moins extrême à l'avenir: ce sera une combinaison (ou une alternance) de travail au bureau et de télé-travail à domicile.  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Normand Hamel a dit :

Le Canadien profite à l’économie montréalaise

Les retombées ne seront pas aussi grandioses que par le passé, mais les succès du Canadien en séries éliminatoires de la coupe Stanley ne font pas que redonner vie au centre-ville de Montréal, elle insuffle un vent nouveau pour les commerçants.

Selon des données publiées en 2014, derniers succès du Tricolore en éliminatoires, chaque match en série pour la ville hôtesse pouvait générer des retombées d’environ 3 millions $, selon des économistes.

«C’est clair que c’est toujours bon pour une ville d’avoir des équipes sportives qui performent bien. [...] Les gens dépensent des sommes qu’ils n’auraient pas dépensées», a expliqué mardi en entrevue à LCN Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM.

Et même si les retombées seront moindres cette année en raison des restrictions sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19, l’euphorie engendrée par les performances arrive à point pour ramener les gens au centre-ville.

«Tout le monde se casse la tête pour savoir comment on ramène les gens au centre-ville... Comment on fait en sorte que les gens réalisent que c’est sécuritaire? Mais surtout que c’est agréable et que le centre-ville s’embellit», a noté M. Leblanc.

Si le cœur est déjà à la fête, la communauté des affaires se réjouit encore plus du fait que Montréal passera au palier jaune dès lundi.

«Tout le monde veut que ça aille dans la bonne direction. Prenez les restaurateurs en premier, ça va faire une différence. [...] Jusqu’ici, c’était très limité ce qu’on pouvait faire comme développement d’affaires. Du point de vue de Montréal, c’est excellent!» a indiqué Michel Leblanc.

Le retour progressif des travailleurs au centre-ville et éventuellement des touristes profitera certes aussi à l’économie de la métropole.

https://www.tvanouvelles.ca/2021/06/08/le-canadien-profite-a-leconomie-montrealaise

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

Une nouvelle dynastie est née. 💪💪💪🌪🎖🏆

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value