Jump to content

Moderniser «la Well» (Verdun)


Recommended Posts

https://journalmetro.com/local/verdun/2346820/moderniser-la-well/

Quote

La rue Wellington dans Verdun aura un tout nouveau visage d’ici deux ans. Le tiers de ses bâtisses feront peau neuve dans le cadre du programme de la Ville de Montréal [email protected], qui vise à revitaliser les artères commerciales en offrant des subventions aux propriétaires pour moderniser leurs locaux.

Jusqu’à tout récemment, toute personne propriétaire ou locataire d’un bâtiment de la rue Wellington destiné, en partie ou en totalité, à des activités commerciales pouvait appliquer au programme municipal afin de rénover sa façade ou son aménagement intérieur.

Ces deux dernières années, une centaine d’entre eux se sont prévalus de cette possibilité, qui permet de se faire rembourser le tiers des investissements et la moitié des honoraires de professionnels en design, jusqu’à concurrence de 250 000$.

Quelques bâtiments ont déjà été revampés, mais plusieurs sont encore en cours de travaux alors que d’autres projets débuteront dans les prochains mois.

«Après avoir été acceptés par le programme, ils ont deux ans pour compléter leurs rénovations, souligne la responsable du programme à la Société de développement commercial (SDC) Wellington, Marie-Ève Girard. On ne peut donc pas encore dresser le bilan du programme, mais c’est certain que ça va permettre de mieux positionner l’artère commerciale comme destination, attirer des gens de l’extérieur et améliorer l’aspect général du quartier.»

Le total des investissements faits par les propriétaires et les commerçants est estimé à quelque 19 M$.

Succès
[email protected] avait déjà été proposé aux commerçants de «la Well» en 2009, mais, à l’époque, seulement une dizaine d’entre eux avaient appliqué, déplorant la difficulté des démarches pour participer.

À cet effet, Marie-Ève Girard est d’avis que le fait d’avoir travaillé à temps plein pour aider les commerçants à acheminer leur application peut avoir contribué à hausser le taux de participation. «J’étais en quelque sorte l’agent facilitateur du [email protected]», dit-elle.

Ces trois derniers mois, elle a contacté plusieurs membres de la SDC afin de leur faire connaître le programme. «Certains d’entre eux prévoyaient faire des travaux d’ici les cinq prochaines années, mais en sachant les avantages du programme, ils ont décidé de les devancer», ajoute Mme Girard.

Quelque 50% des participants ont d’ailleurs soumis leur candidature ce printemps, alors que la période d’admission a débuté en 2017.

Lancé à l’automne 2015 par la Ville, [email protected] prévoit un budget de 14,5 M$ entre 2016 et 2020 dans le but de revitaliser les artères commerciales de la métropole. La promenade Wellington, entre le boulevard LaSalle et la 6e avenue, a été spécifiquement choisie pour son besoin de redynamisation et son importance pour la communauté verdunoise.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Les rues commerciales locales suivent la tendance naturelle de leur quartier. Verdun devient plus intéressant comme milieu de vie alors les artères commerciales s'améliorent pour répondre aux besoins des nouveaux résidents. Un phénomène qui se vérifie d'ailleurs un peu partout à Montréal. 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Je comprends la résistance de certains vis à vis de l'enrichissement des quartiers centraux, qui a comme conséquence d'attirer de nouveaux résidents plus nantis. Pourtant c'est un phénomène naturel qui se vérifie partout dans le monde. Or, c'est ce qui permet aux villes de se renouveler, aussi de récupérer des espaces en déclin et à s'adapter aux différents changements qui sont inévitables dans la société.

Bien sûr dans la mesure du possible on doit essayer de protéger le logement des classes plus pauvres, en exigeant un pourcentage raisonnable de l'investissement dans de nouveaux projets (sous différentes formes) auprès des promoteurs. Dans le but justement de garantir en parallèle le renouvellement ou la création de logements abordables et sociaux dans le processus.

Quand c'est bien fait tout le monde y gagne, du simple résident à la Ville elle-même, en passant par une économie plus dynamique. S'en suit des investissements directs dans les artères commerciales locales qui deviennent en réalité un des aspects les plus visibles de cette embellie immobilière.

Ici à Verdun la rue Wellington a longtemps végété avant de tranquillement changer d'image. Elle est maintenant devenue plus prospère et plus invitante avec certains commerces branchés et davantage au goût du jour. Ce qui à mon avis témoigne d'un environnement urbain qui s'améliore autant en qualité, qu'au niveau de l'offre et de la diversité. 

La rue Notre-Dame, notamment dans St-Henri et la Petite bourgogne, a suivi le même parcours. De désolé et désolante elle est devenue attrayante, plus contemporaine, en retrouvant au passage sa vocation première, soit celle de fournir des services de proximité de qualité aux résidents du secteur et même de l'extérieur.

Alors qu'on le veuille ou pas, le moteur du changement (et de la survie des villes et des quartiers anciens) c'est d'abord l'investissement dans de meilleures infrastructures. Puis dans le renouvellement du parc de logements (incluant les rénovations) et finalement dans le secteur commercial qui ferme la boucle.

On n'a pas le choix si on veut concurrencer efficacement l'étalement urbain, il faut rendre la ville plus accueillante et conviviale. Ce qui favorise la rétention de ses résidents et en attire de nouveaux, par une nette amélioration de la qualité de vie pour tout le monde.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value