Jump to content

Mentalité Montréal vs Québec


Recommended Posts

Bonjour,

Jai habité à Montréal ces dernières 10 années et je viens de déménager à la ville de Québec, pour une opportunité d'emploi de rêve, ... hey oui, pour le gouvernement.

Je remarque une différence drastique au niveau des échanges entre individus, pas juste au travail, mais en général. Je suis curieux de ce que vous pensez de mes observations, à savoir s'elles sont partagées d'une quelconque manière, ou si tout n'est qu'une question de mon contexte spécifique / hypocondrie délirante.

1-J'ai l'impression que les gens de Québec échangent moins au niveaux de leurs réalités, e.g.: de la vie de tout les jours et que lorsqu'on s'ouvre, comme on le ferait à Montréal, les gens sont confus. Par exemple, lorsqu'on élabore sur des détails ou émotions face à quelque chose, la réponse semble souvent être "Euhhhh, OKkkkkk". Comme si il n'y avait pas de récepteur de l'autre côté, du fait d'être ouvert collectivement, à un certain niveau de partage d'intelligence-émotionelle.

2-Tout le monde "gossent". Y'a pas de notion d'individualisme, de recherche de s'abstraire aux autres ou de soucis de préserver la bulle des autres. C'est une fourmilière sans repos, où le repos du contexte social, n'existe juste pas, n'est pas coutume.

3-Les gens ont pas l'habitude de rassurer en parole ou revenir sur ce que tu as dit pour te rassurer, ce qui laisse des sous-entendus qui te fait être sur tes gardes et inévitablement, te refermer, à ton tour.

D'un certain côté, je trouve le manque d'intelligence émotionnel vraiment nul à chier et alarmant, d'un autre côté ça forge forcément mon indépendance et celle collective, dans l'idée que trop couver a le potentiel de créer des bébés grandeur nature.

Y'a pas de bonne ou mauvaise réponse, c'est mon input, sans prétention. J'aimerais juste savoir qu'est-ce que vous pensez sur le sujet.

- Jake

 

Link to comment
Share on other sites

32 minutes ago, Jake2 said:

Bonjour,

Jai habité à Montréal ces dernières 10 années et je viens de déménager à la ville de Québec, pour une opportunité d'emploi de rêve, ... hey oui, pour le gouvernement.

Je remarque une différence drastique au niveau des échanges entre individus, pas juste au travail, mais en général. Je suis curieux de ce que vous pensez de mes observations, à savoir s'elles sont partagées d'une quelconque manière, ou si tout n'est qu'une question de mon contexte spécifique / hypocondrie délirante.

1-J'ai l'impression que les gens de Québec échangent moins au niveaux de leurs réalités, e.g.: de la vie de tout les jours et que lorsqu'on s'ouvre, comme on le ferait à Montréal, les gens sont confus. Par exemple, lorsqu'on élabore sur des détails ou émotions face à quelque chose, la réponse semble souvent être "Euhhhh, OKkkkkk". Comme si il n'y avait pas de récepteur de l'autre côté, du fait d'être ouvert collectivement, à un certain niveau de partage d'intelligence-émotionelle.

2-Tout le monde "gossent". Y'a pas de notion d'individualisme, de recherche de s'abstraire aux autres ou de soucis de préserver la bulle des autres. C'est une fourmilière sans repos, où le repos du contexte social, n'existe juste pas, n'est pas coutume.

3-Les gens ont pas l'habitude de rassurer en parole ou revenir sur ce que tu as dit pour te rassurer, ce qui laisse des sous-entendus qui te fait être sur tes gardes et inévitablement, te refermer, à ton tour.

D'un certain côté, je trouve le manque d'intelligence émotionnel vraiment nul à chier et alarmant, d'un autre côté ça forge forcément mon indépendance et celle collective, dans l'idée que trop couver a le potentiel de créer des bébés grandeur nature.

Y'a pas de bonne ou mauvaise réponse, c'est mon input, sans prétention. J'aimerais juste savoir qu'est-ce que vous pensez sur le sujet.

- Jake

 

Ce que tu décris est la mentalité typique des habitants de ptit village 😏

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

24 minutes ago, Windex said:

A-t-on vraiment besoin d'un thread qui s'annonce du Québec bashing?

Humm, en fait je vois des avantages et inconvénients, dans la mentalité d'une ou l'autre des villes. J'ouvrais le dialogue dans un intérêt authentique bi-directionnel.

Je m'intéresse souvent aux arguments promouvant quelque chose de non familier. Il y a toujours des raisons en arrière des choses et on peut être étonné des motivations, même si orginalement choqué/dégoutés/déçu. C'est en soit facinant.

Dans ce cas, quoi que je penche instinctivement d'un côté, je suis intéressé envers les opinions adverses. Spécialement, dans la mesure que j'aime, bel et bien, la dynamique de la mentalité de la ville de Québec.

Peut-être est-ce l'occasion de voir où Montréal a perdu des plumes et les ravages de l'individualisme. Et voilà, la balance est égale maintenant.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...