acpnc

montréal Réaménagement des rues D’Iberville et Frontenac

Recommended Posts

Pinned posts

Réaménagement des rues Iberville et Frontenac

iberville1.pngiberville.png

Projet de réaménagement des rues Iberville et Frontenac. Diminution de la chaussée par le retrait d'une ou deux voies de stationnement, agrandissement des trottoirs, verdissement, nouveaux feux de circulation, nouveau mobilier urbain. Lien vers d'autres détails: https://www.realisonsmtl.ca/ibervillefrontenac

Share this post


Link to post
Share on other sites

19:11 26 juin 2019Par : RédactionMétro

Grand réaménagement des rues D’Iberville et Frontenac pour assurer la sécurité des résidants

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2341405/grand-reamenagement-des-rues-diberville-et-frontenac-pour-assurer-la-securite-des-residants/

Les rues D’Iberville et Frontenac, dans l’est de Montréal, auront droit à une transformation complète. La Ville de Montréal doit y mener des travaux à partir de l’an prochain pour faciliter la circulation des piétons du secteur.

Une rencontre citoyenne s’est tenue le 20 juin dernier pour approuver et améliorer les projets de verdissement et de sécurisation prévus par la Ville entre les rues Notre-Dame Est et Sherbrooke Est. Aucune date de conclusion n’a été annoncée pour le chantier.

À terme, les travaux doivent réduire les deux artères à deux voies chacune. Actuellement, Frontenac offrent quatre voies à sens unique vers le nord. Sur D’Iberville, les voitures circulent sur quatre voies vers le sud à partir de Sherbrooke Est.

La Ville désire installer de nouveaux feux de circulation dans le secteur, ainsi que du mobilier urbain neuf, comme des lampadaires, des bancs et des supports à vélo. Les «corridors de marche» seront également agrandis pour les passants.

«Ville-Marie est au cœur d’une métropole vivante et habitée. Je veux que nos résidants et résidantes s’y sentent bien et en sécurité», a affirmé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, dans un communiqué publié mercredi.

La conseillère de Ville du district de Sainte-Marie, Sophie Mauzerolle, soutient dans le document que le quartier bénéficiera de «la création de nouveaux îlots de fraîcheur, avec ses trottoirs et ses saillies végétalisés».

Une première consultation citoyenne avait été tenue en janvier pour se pencher sur ces travaux. Les décisions du 20 juin constituent le sceau d’approbation de la population à ce chantier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon encore n’importe quoi pour étrangler la circulation. Ici à Barcelone les boulevards sont deux fois la largeur de René Lévesque et les gens respectent les piétons quand ils traversent. Faudrait améliorer les passages à piéton à Montréal plutôt que de réduire les voies pour des raisons aussi idiotes que celle-ci. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Malek a dit :

Bon encore n’importe quoi pour étrangler la circulation. Ici à Barcelone les boulevards sont deux fois la largeur de René Lévesque et les gens respectent les piétons quand ils traversent. Faudrait améliorer les passages à piéton à Montréal plutôt que de réduire les voies pour des raisons aussi idiotes que celle-ci. 

Les grands boulevards à Barcelone sont paysagés et dans plusieurs cas ils intègrent un parc linéaire en leur centre ou de part et d'autre. En dehors de ces grandes avenues la majorité des rues résidentielles sont étroites et plutôt minéralisées.

A Montréal nos rues résidentielles sont souvent plus larges et permettent dans bien des cas l'existence d'une canopée verte. Ce n'est cependant pas la cas partout et l'est de la ville est particulièrement déficitaire en espaces verts. C'est dans cet esprit que Montréal intervient ponctuellement sur le territoire, afin d'améliorer simultanément la sécurité et l'aménagement des surfaces, dans le but de faire place à davantage de verdure et de mobilier urbain en complément.

Bien sûr on peut critiquer ce choix. Mais c'est la population résidente en bout de ligne qui doit être priorisée, en gagnant un peu plus d'espaces publics dédiés aux piétons (là où le volume de circulation automobile le permet) et d'un couvert végétal agrandi pour diminuer les ilots de chaleur. C'est une tendance qui se confirme à peu près partout en Occident et Montréal n'y fait pas exception. Un phénomène qui se vérifie d'ailleurs depuis plus d'une décennie, indépendamment du parti au pouvoir.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On aurait beau faire des passages pour les piétons plus sécuritaires, ça n'empêche pas qu'un trottoir trop étroit sans mobilier urbain est désagréable pour les piétons (et décourage un transfert modal), qu'une telle rue sans végétation sera de plus en plus invivable et indésirable dans les prochaines années à cause des périodes de canicule (honnêtement, c'est désagréable même une journée comme celle qu'on a aujourd'hui), et que la ville doit trouver des moyens de mitiger l'augmentation prévue des précipitions sur ses infrastructures en perméabilisant les sols. De plus, c'est laid comme le diable, de l'asphalte mur-à-mur. Une ville laide est une ville triste.

Bref, notre monde est un peu plus compliqué de nos jours, la capacité routière ne devrait pas être un obstacle systématique à attaquer de nombreux autres problèmes contemporains fondamentaux et de favoriser d'autres modes de mobilité plus soutenables en ville.

C'est maintenant au gouvernement de mettre ses culottes et de donner des alternatives en transport à tout le monde, même aux automobilistes de banlieue. Le problème ce n'est pas de retirer une voie de circulation pour un meilleur aménagement, c'est de ne pas pouvoir se déplacer autrement quand la capacité routière est saturée ou réduite. Mais en attendant, Montréal doit attaquer de front ses propres défis et encourager une mobilité durable sur son territoire, pour ses citoyens. Et ça marche quand elle le fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui je comprends bien que les boulevards à Barcelone sont aménagés. Relis mon texte, les résidents se plaignent que la traverse est dangereuse.... alors solution? On rétrécit la rue. 

Ce que je dis c’est que les rues sont beaucoup plus larges à Barcelone et sont très sécurisés pour les piétons puisqu’ils sont aménagés. Marquage clair, lumières partout, et surtout le respect par les automobilistes et cyclistes. Je n’ai jamais eu de la difficulté à traverser ici après une semaine à me promener partout. Je nai jamais senti de danger pour mes enfants non plus, ni d’avoir la sensation d’être pressé à traverser comme dans d’autres villes. Bref, c’est pas la largeur de la rue le problème, c’est notre aménagement inefficace et surtout nous autres citoyens. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Malek a dit :

Bon encore n’importe quoi pour étrangler la circulation. Ici à Barcelone les boulevards sont deux fois la largeur de René Lévesque et les gens respectent les piétons quand ils traversent. Faudrait améliorer les passages à piéton à Montréal plutôt que de réduire les voies pour des raisons aussi idiotes que celle-ci. 

Je crois que c'est plus payant en capital politique de frapper sur l'automobile directement que d'améliorer les passages pour piétons.

J'ai aussi la réflexion suivante : dès qu'un piéton se fait frapper ou qu'un cycliste se fait frapper, que l'intersection ait été indemne de tout incident depuis les 80 dernières années, on exige un réaménagement complet à coup de quelques millions de dollars.

Et si le cycliste a simplement fait preuve d'une grande imprudence ? La faute est toujours celle de celui qui est derrière le volant, jamais celle du piéton ou du cycliste… Je veux bien que la véhicule est beaucoup plus lourd et massif que le piéton ou le cycliste, mais j'ai parfois l'impression que l'on réinvente nos intersections pour le niais, on nivelle vers le bas. Mind you, c'est atroce de perdre un proche, un ami, mais batard que parfois les gens sont carrément imbéciles à vélo ou même à pieds!

Ça me fait penser aussi à la jeune fille qui avait tombé entre 2 rames de métro car elle avait les yeux rivés sur son cell. C'est pas fort de sa part, mais le coroner avait alors recommandé d'installer des portes anti-suicide sur le réseau au complet. La société paiera des millions de dollars pour le comportement carrément insouciant de cette jeune dame (et avec le plus grand respect pour sa famille et ses amis).

Je suis un peu déchiré entre niveler vers le bas ou penser au porte-feuille collectif. À ce compte là, pourquoi ne pas payer des brigadiers 24/7 sur chacune des centaines de milliers d'intersections à Montréal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
29 minutes ago, monctezuma said:

Je crois que c'est plus payant en capital politique de frapper sur l'automobile

Les gens des quartiers centraux votent pour Projet Montréal pas parce qu'ils écœurent les automobilistes, mais parce qu'ils bonifient leurs propres moyens de transport et la qualité de leur milieu de vie. Les gens ne sont pas des revanchards pathétiques et aigres contre les véhicules motorisés :P. Ils souhaitent améliorer leur quotidien, sur ce qui les touche. Un meilleur sentiment de sécurité, une rue plus vivante, des températures plus tempérées, et des aménagements plus beaux.

Faire un trottoir assez large pour être confortable et pratique, installer des arbres, des bancs, des plantations, ça prend de la place, et ça a des qualités indéniables. 

C'est certain que c'est un choix, que la circulation routière est une réalité de la ville aussi, et l'espace public a une largeur bien précise. Mais comme toute chose dans la vie, il y a des arguments valides de chaque côté. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Assez large pour enlever 2 voies de circulation? On va faire quoi sur ces trottoirs de la luge sur la pente au sud de Sherbrooke? Il y a la Sagrada Família la bas pour donner autant d’espace aux piétons et badaud en contemplation aux triplex de hochelag’ ? Lol, il y a autant de piétons que ça ?? 😂

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Malek said:

Bon encore n’importe quoi pour étrangler la circulation. Ici à Barcelone les boulevards sont deux fois la largeur de René Lévesque et les gens respectent les piétons quand ils traversent. Faudrait améliorer les passages à piéton à Montréal plutôt que de réduire les voies pour des raisons aussi idiotes que celle-ci. 

Je trouve toujours très agréable de marcher en bordure de route à Laval. La brise des voitures filant à vive allure à quelques centimètres de ma face me procure un vent de fraicheur non-négligeable. De plus, les rues de quartier dépourvues de trottoirs permettent une cohésion piéton/voiture on-ne-peut-plus respectueuse. Un modèle de civilité et de sécurité à suivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
50 minutes ago, monctezuma said:

Ça me fait penser aussi à la jeune fille qui avait tombé entre 2 rames de métro car elle avait les yeux rivés sur son cell. C'est pas fort de sa part, mais le coroner avait alors recommandé d'installer des portes anti-suicide sur le réseau au complet. La société paiera des millions de dollars pour le comportement carrément insouciant de cette jeune dame (et avec le plus grand respect pour sa famille et ses amis).

Les portes palières ont prouvé leur efficacité partout où elles ont été installées.  Pas simplement pour les suicides mais également les accidents/distractions, les objets sur les voies, etc.

Donc ces millions serviront à sauver des vies et éviter les pannes ou ralentissements de service.  Des milliers de gens sauveront quelques minutes ou jusqu'à une heure (décès sur vois), et ce à chaque éventement qui aura été prévenu pour les portes palières.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Discussion générale sur l'illumination des édifices et infrastructures de Montréal 
      En passant, Montréal n'a pas de plan lumière à l'exception du Quartier des spectacles et du Vieux-Montréal

      Voir ici un reportage au Téléjournal 18h  de Nabi-Alexandre Chartier (Ça fait toujours drôle de voir à Radio-Canada depuis ses débuts à Musique Plus!!)
       
       
    • By ScarletCoral
      Valérie Mahaut et son équipe de l'Université de Montréal ont recensé tous les anciens cours d'eau et plans d 'eau de l'île de Montréal. 
      On peut consulter les cartes ici : https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/16311 

      Très intéressant pour expliquer pourquoi les fondations de certains projets prennent du temps à construire.
    • By IluvMTL
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1136958/parc-automobile-agglomeration-voitures-vehicules?fbclid=IwAR1o1mYJdYbsfGoomVM14xorfEMiTzviEr1O11iNk3Oa5hTX4A43c05_w98
      En route vers le million de véhicules immatriculés sur l'île de Montréal
      Publié aujourd'hui à 11 h 53Mis à jour à 12 h 24 Congestion routière sur le pont Jacques-Cartier, à l'heure de pointe matinale à Montréal. Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron
        L'île de Montréal comptera bientôt plus d'un million de voitures, à en croire les plus récentes statistiques de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).
      Un texte de Jérôme Labbé
      Les chiffres relayés lundi par le bulletin Montréal en statistiques indiquent que le parc automobile de la métropole continue de croître, et non l'inverse.
      Ainsi, l'île de Montréal comptait 968 466 véhicules immatriculés en 2017, en hausse de 1,64 % par rapport à 2016. C'est la plus forte augmentation enregistrée depuis 2004, alors que le même territoire comptait 115 000 véhicules en moins.
      Depuis 13 ans, près de 9000 véhicules s'ajoutent au parc automobile montréalais chaque année, calcule la SAAQ.
      Cette hausse provient surtout des véhicules de promenade. Car si le nombre d'automobiles décroît un peu chaque année depuis le début des années 2010, celui des camions légers – une catégorie qui englobe notamment les véhicules utilitaires sport (VUS) – a plus que doublé depuis 2004.
      En fait, il y a maintenant un camion léger pour deux automobiles à Montréal.
      Quant aux véhicules institutionnels, professionnels ou commerciaux, ils connaissent sensiblement le même phénomène – réduction des automobiles et augmentation des camions légers – avec comme résultat un nombre total relativement stable, autour de 150 000.
      À noter que le nombre de taxis, lui, a légèrement diminué au fil des ans, passant de 3489 en 2004 à 3190 l'an dernier.
      La faute à la croissance
      La SAAQ remarque que la fluctuation du prix de l'essence influence généralement le nombre de véhicules immatriculés à Montréal : plus les prix à la pompe augmentent, plus la croissance du parc automobile ralentit.
      « Par contre, après 2016, la conjoncture économique favorable à Montréal fait en sorte que même avec une hausse des prix de l'essence, peu d'impacts sont ressentis sur l'achat de véhicules », observe-t-elle.
      Et la croissance démographique n'explique pas à elle seule la croissance du parc automobile, puisque le nombre de véhicules de promenade par habitant a augmenté, passant de 0,365 à 0,392 entre 2004 et 2017.
      Enfin, la Société affirme que 5323 véhicules électriques étaient enregistrés sur l'île de Montréal en septembre dernier, alors qu'elle n'en comptait que 652 en août 2004.
      Ces nouvelles données sont publiées alors que le conseil municipal de Montréal, à l'instar de la Communauté métropolitaine, a adopté lundi une « déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique » sur la nécessité de réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre.
      Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine
    • By Nameless_1
      Les juristes de la Ville de Montréal votent pour la grève
      AGENCE QMI
      Lundi, 2 décembre 2019 08:41MISE À JOUR Lundi, 2 décembre 2019 08:41
      MONTRÉAL | Déplorant que les négociations avec leur employeur piétinent, les juristes de la Ville de Montréal ont donné un mandat de grève à leur exécutif et prévoient une première journée de débrayage le 11 décembre.
      Le vote a eu lieu jeudi dernier. Les quelque 120 juristes, des procureurs pour la plupart, ont voté pour la grève comme moyen de pression à hauteur de 99 %.
      «Les négociations achoppent depuis plusieurs mois notamment sur les salaires», a expliqué leur syndicat – le Syndicat des employés et employées professionnels et de bureau (SEPB-571), affiliés à la FTQ -, lundi par communiqué, ajoutant qu’un rattrapage salarial de 3,6 % avec les procureurs provinciaux et une indexation des salaires raisonnable est demandé.
      «Nos demandes sont raisonnables puisque notre travail est équivalent à celui des procureurs et juristes provinciaux, notre expertise est la même, je ne vois pas pourquoi nous devrions accepter un salaire moindre», a déclaré Jean-Nicolas Loiselle, le président du syndicat des juristes de Montréal.
      Une médiatrice a été nommée par le Tribunal administratif du travail dans ce dossier la semaine dernière à la demande de l’employeur, a souligné le syndicat, lundi, déplorant que ce développement ait eu lieu après que la Ville eut annulé trois jours de négociations prévus par les parties.
      «Nous allons nous asseoir avec la médiatrice pour discuter de bonne foi comme nous le faisons depuis le début du processus de négociation, a affirmé M. Loiselle. Toutefois, force est d'admettre que l'employeur ne semble pas vouloir bouger.»
      https://www.journaldemontreal.com/2019/12/02/les-juristes-de-la-ville-de-montreal-votent-pour-la-greve
    • By felixinx
      À compter du 25 mars 2019, l'horaire des trains exo5 et exo6 sera modifié pour permettre la construction du REM dans le tunnel du Mont-Royal. La voie sera alors simple de la jonction de l'est jusque dans le tunnel (j'imagine à la Gare Centrale car je ne pense pas qu'il y a d'autres aiguillages dans le tunnel).
      Plus de détails : https://exo.quebec/fr/service-clientele/avis#36294469 - https://rem.info/fr/actualites/ligne-deux-montagnes-hiver-2019
      exo5 - Modification 6 départs exo6 - Modification de presque tous les départs exo6 - Annulation d'un départ direction Montréal en PM exo6 - Vendredi - Annulation d'un départ supplémentaire direction Montréal en PM, annulation d'un départ en PM vers Deux-Montagnes. exo6 - Changement des numéros des trains
      Les gares Mont-Royal et Canora deviendront une seule gare, entre les deux! Les trains rouleront aussi sur la voie qui était enfouie, du côte ouest, pour permettre la construction du côté est.
      Les mesures d'atténuations de janvier 2020 seront annoncés bientôt.