Ousb

rive-nord Forestia (plus gros projet résidentiel au Québec) - ?? étages

Recommended Posts

Pinned posts

Forestia

boisbriand.jpgemplacement boisbriand.png

Projet de 1,25 milliard de dollars, 5000 unités d'habitation et 27 hectares de parcs et milieux naturelles. Début de la construction en 2021. Projet mixte offrant différents types d'habitation, voir ce message pour des images:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2019-12-06 à 12:58, acpnc a dit :

Puisqu'on parle de plus en plus d'urgence climatique et que nos gouvernements sont déjà très en retard dans leurs engagements. Il faudra prendre rapidement des mesures efficaces, afin de réorienter le développement urbain vers des objectifs plus durables.

Cela implique d'éviter de gaspiller davantage de précieuses terres, par un étalement urbain sans fin. Québec devra alors imposer aux villes une forme de densification qui limitera le développement de nouveaux projets, exclusivement à l'intérieur du périmètre déjà urbanisé.

Ainsi dans un but de cohérence, le statu quo ne devrait plus être une option. Les villes devraient dorénavant se soumettre à un nouveau programme national de développement durable. Non seulement pour le présent, mais surtout pour l'avenir de la planète tout entière. Donc commençons par arrêter l'hémorragie, pour que nous puissions ensuite mieux traiter la maladie.

La population augmente, il faut bien mettre les gens à quelque-part.  On ne reviendra pas au temps ou on vivait 12 dans le même appartement.  Et concernant le gaspillage de terres, ce ne sont pas toutes les terres qui sont présentement utilisées (même pour l'agriculture), on a encore de la place pour de l'expansion urbaine.

Et si on développe des quartier plus éloignés du centre et que ces quartiers sont bien pourvus en TEC et qu'on évolue finalement à une plus grande électrification des transports avec des voitures électriques, n'est-ce pas une victoire contre les changements climatiques?  Ce n'est peut-être pas la victoire parfaire de 12-0 où l'on accorde aucun tir au but à l'adversaire, mais c'est une victoire quand même.  Il faut se poser la question: est-ce que la lutte aux changements climatiques est vraiment ça, ou bien est-ce une excuse pour imposer une vision stricte de ce que devrait être l'urbanisme et forcer un mode de vie plus idéologiquement correcte aux habitants des banlieues?  Il faut savoir pour quelle cause on se bat car on ne gagnera pas une guerre sur deux fronts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, FrancSoisD a dit :

Parfois tu le sembles marquer des raccourcis intellectuels, comme dans les premières phrases que j'ai mises en gras...

1.) Boisbriand est à peine moins éloignée que Ste-A-de-B, mais il faut traverser 2 ponts pour s'y rendre. Et je ne serais guère plus enclin à voir être développées des terres agricoles ou boisées situées à SAdB ou Senneville.

2.) C'est justement pour limiter la croissance vers l'extérieur de Mtl que la CMM remet en cause ce projet à cet emplacement, qui forcerait l'ajout de nouveaux axes de TC, mais qui seraient peu performants en raison du relatif peubde résidents prévus dans le secteur, enclavé de surcroît.

3.) Ce n'est généralement parlant pas l'ajout de nouveaux développement qui crée une hausse de prix mais bien la présente relative rareté de l'offre en ville par rapport à la demande quant à habiter près des TC et TA (axes de transport actifs), pôles d'emplois, commerces, loisirs. Autre facteur accablant: la spéculation immobilière. Le jour pas si lointain où le marché sera "inondé" d'une offre diversifiée (locatif, logements sociaux, abordables et familiaux, luxueux, occupation mixte) avec les projets de Devimco, groupe Sélection, Mach, Prével et cie aux abords du pont J-C, les prix stagneront quelque temps... Et crois-moi qu'il y aura du potentiel longtemps avec le redéveloppement massif annoncé autour du métro Longueuil!

4.) "Sans compter que dès qu'un terrain semble être vide à Montréal, la ville veut en faire un parc..." Quelle généralisation outrancière, basée sur quelques poignées de cas (ça inclut évidemment le parc-nature de l'ouest)! Perso, je me plaindrais plutôt du contraire: que la Ville laisse encore aller trop de "développements sauvages" sur des terrains boisés, comme elle semble partie pour laisser faire sur le magnifique boisé derrière le Beni Hana (et un peu partout avec des industries dans le secteur de Longue-Pointe), plutôt que d'émettre des règles strictes pour y effectuer un redéveloppement qui s'intégrerait avec la nature, comme à plusieurs endroits bucoliques de l'ÎdS... 😢

1) Qu'est-ce que ça change qu'on ait à traverser deux ponts?  C'est plus la distance que le nombre de rivières qui compte.

2) Le développement vers Montréal exigera aussi plus de TEC (la ligne Orange est saturée et le réseau de bus a lui aussi besoin d'aide).  De plus, ce ne sont pas tous les types de déplacements qui peuvent être faits de façon optimale en TEC, il faut l'accepter.  Se rendre au centre-ville à l'heure de pointe et TEC, oui.  Se rendre dans les secteurs commerciaux de sa localité (quartier ou municipalité) la fin de semaine, pas toujours.  Se rendre dans des pôle industriels en dehors des heures de pointe, pas vraiment.  Revenir de chez des amis (donc d'un quartier résidentiel à l'autre) avec des enfants, en soirée, c'est plus difficile.  Ne démonisons pas systématiquement la voiture mais transformons la pour qu'elle soit moins polluante.  Des services d'autopartage et des taxis électriques sans conducteurs seraient une solution).

3) Ce qui crée des hausses de prix, c'est l'augmentation de la population alors que l'Île de Montréal ne grandit pas.  On peut augmenter la densité des quartiers et la limite des hauteurs mais ça ne passe trop souvent pas le test de la toute puissante accessibilité sociale.  Les logements qui se construisent permettront de loger des milliers de personnes dans le centre de la ville.  Excellent!  Mais ces types de logements ne sont pas pour tout le monde.  Qu'on permette à tous ceux qui veulent y vivre de s'y installer mais n'imaginons-nous pas qu'on va forcer tour le monde à s'adapter à ce mode de vie. 

4) Que la ville transforme tous les terrains qu'elle veut en parc, mais où va-t-on installer les nouveaux arrivants?  S'il n'y a plus de place à Montréal, les gens iront s'installer en banlieue, et de plus en plus loin.  On trouve toutes les excuses possible pour ne pas trop construire en hauteur, on veut réserver les terrains vacants des quartiers centraux pour des parcs et on ne veut pas d'étalement urbain.  Où allons-nous mettre les nouveaux arrivants?  On va bientôt manquer d'anciens terrains de stations-service pour y construire des condos.  Est-ce qu'on arrête l'immigration?  Est-ce qu'on coupe les subventions aux familles pour limiter les naissances?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on continue de développer d'autres projets du genre dans la région, on va transformer la 640 en 30. Faut pas oublier que la 30 est à la base une autoroute de déviation du traffic, mais c'est rendu que l'étalement urbain l'a rattrapée et est rendu de l'autre côté, en plus d'une congestion de plus en plus importante. En construisant des habitations plus loin du c-v, on incite plus de voitures à transiter par des autoroutes déjà très achalandées et surtout, pas faites pour soutenir un tel flux d'autos. Et si on construit un réseau de TEC seulement pour un projet ou un petit ensemble de projets résidentiels, on incitera des promoteurs à s'installer encore plus loins car ceux-ci se diront qu'il ne suffit que de prolonger un peu le TEC mais ça amènera toujours plus de voitures plus loin parce qu'il faut être réaliste, tous les résidents des TOD possèdent au moins une auto et même s'ils l'utilisent moins grâce au TEC, ils l'utilisent quand même et pendant ce temps on perd des terres agricoles et forestières.

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 hours ago, ToxiK said:

1) Qu'est-ce que ça change qu'on ait à traverser deux ponts?  C'est plus la distance que le nombre de rivières qui compte.

2) Le développement vers Montréal exigera aussi plus de TEC (la ligne Orange est saturée et le réseau de bus a lui aussi besoin d'aide).  De plus, ce ne sont pas tous les types de déplacements qui peuvent être faits de façon optimale en TEC, il faut l'accepter.  Se rendre au centre-ville à l'heure de pointe et TEC, oui.  Se rendre dans les secteurs commerciaux de sa localité (quartier ou municipalité) la fin de semaine, pas toujours.  Se rendre dans des pôle industriels en dehors des heures de pointe, pas vraiment.  Revenir de chez des amis (donc d'un quartier résidentiel à l'autre) avec des enfants, en soirée, c'est plus difficile.  Ne démonisons pas systématiquement la voiture mais transformons la pour qu'elle soit moins polluante.  Des services d'autopartage et des taxis électriques sans conducteurs seraient une solution).

3) Ce qui crée des hausses de prix, c'est l'augmentation de la population alors que l'Île de Montréal ne grandit pas.  On peut augmenter la densité des quartiers et la limite des hauteurs mais ça ne passe trop souvent pas le test de la toute puissante accessibilité sociale.  Les logements qui se construisent permettront de loger des milliers de personnes dans le centre de la ville.  Excellent!  Mais ces types de logements ne sont pas pour tout le monde.  Qu'on permette à tous ceux qui veulent y vivre de s'y installer mais n'imaginons-nous pas qu'on va forcer tour le monde à s'adapter à ce mode de vie. 

4) Que la ville transforme tous les terrains qu'elle veut en parc, mais où va-t-on installer les nouveaux arrivants?  S'il n'y a plus de place à Montréal, les gens iront s'installer en banlieue, et de plus en plus loin.  On trouve toutes les excuses possible pour ne pas trop construire en hauteur, on veut réserver les terrains vacants des quartiers centraux pour des parcs et on ne veut pas d'étalement urbain.  Où allons-nous mettre les nouveaux arrivants?  On va bientôt manquer d'anciens terrains de stations-service pour y construire des condos.  Est-ce qu'on arrête l'immigration?  Est-ce qu'on coupe les subventions aux familles pour limiter les naissances?

1.) Ce que ça change est que la mobilité y soit plus ardue et les possibilités de modes de TC lourds et leurs coûts risquent d'exploser à chaque pont d'envergure à construire / réaménager.

2.) Le développement vers Mtl et ses quartiers centraux avec une véritable volonté allant en ce sens (oublions les arrondissements d'Ahuntsic, CdN-NDG, Mtl-N, PMR et VSMPE, où la densification est quasi-anecdotique) requiert certes un meilleur maillage des modes lourds. Et quoi de tel pour le justifier qu'une certaine pression pour développer davantage vers le centre ou sinon des pôles TOD périphériques déjà ou aisément "maillables" avec les axes de TC les plus efficaces!

Le fait de concentrer les nouveaux développements diversifiés (mixité d'usages) en densité le long d'axes existants de TC, mais aussi autoroutiers centraux, permettra de consolider des axes de TC inter-banlieue.

En passant, je ne démonisais aucunement dans mon commentaire: il me faudrait alors vendre la mienne. Mais je démonisais certes la surspéculation immo, puis l'étalement urbain sans le nommer.

3.) Je suis d'acc en général, avec un bémol quant à la 1ère phrase: ce n'est qu'un facteur, alors que la surenchère spéculative cause bien davantage de dommages économiques à long terme, tout comme dorénavant l'accroissement des coûts liés à la construction dans une région qui entre en pénurie d'employés, et c'est sans compter l'explosion des coûts de certains matériaux, de l'essence, la captation foncière sur les 1 km (500 m au c-v) autour des stations du REM, entre autres facteurs...

Et puis l'acceptabilité sociale évolue, heureusement! Qui aurait cru il y a 10-15 ans que Mtl laisserait bâtir jusqu'à au moins 13 étages dans Ste-Marie (Prével), que Terrebonne se ramasserait avec des tours de 14-16 étages, que l'est puis l'ouest du Vieux-Mtl comporterait des tours de 15-20 étages, que Griffintown comporterait au moins 22 tours de 14 à 21 étages (sans compter les 9 en construction ou annoncées), que Brossard se retrouverait avec des tours fracassant son plafond de 18-19 étages, qu'un projet de 2 tours de 26 étages plane sur La Prairie, que Repentigny risque d'avoir une belle tour de 30 étages, que le secteur du métro Longueuil envisage une tour de Devimco faisant potentiellement 40 étages, que Royalmount pourrait clancher ces hauteurs, puis que le c-v comporterait 34 nouvelles tours de 120 m et plus (en incluant celles en construction et sur le point de démarrer)? 😃😃😃

4.) Du délire, une sacré distorsion de la réalité! Je ne commenterai pas ce soir: pas l'énergie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans mon livre à moi, continuer à bulldozer des terres agricoles pour simplement agrandir le territoire urbain est une aberration totale en ce 21è siècle. Nos sociétés commencent à peine à réaliser l'urgence environnementale causée par nos abus de toutes sortes et cela depuis le début de l'ère industrielle.

Pourtant les agressions au nom du développement à tout prix s'intensifient quotidiennement dans tous les milieux. Qu'ils soient terrestres ou aquatiques, jamais la détérioration naturelle n'aura été aussi généralisée sur notre si fragile petite planète. Même la recherche nous confirme qu'on a déjà grandement dépassé les limites des capacités de la Terre à se regénérer. Alors poursuivre dans cette direction est devenu ni plus ni moins que suicidaire pour la société humaine.

En conséquence il est grand temps de prendre conscience que nos façons de développer ne sont pas durables, parce que nous gaspillons terres et ressources sans compter, en répétant systématiquement toutes les erreurs qui ont justement conduit à l'urgence climatique et environnementale actuelle.

Aucun doute que nous n'avons d'autre choix que de changer drastiquement nos façons de faire, afin de réinventer une économie qui sera plus respectueuse du milieu naturel et davantage adaptée aux besoins réels en matière d'espace, de consommation et de mobilité dans les villes de demain.

Ainsi au lieu de dévaster irrémédiablement des terres qui nous permettent (en toute logique) de produire des aliments à proximité des marchés de consommation, faisons le geste opposé, en intégrant la nature partout où c'est possible, incluant des ceintures vertes. 

Considérons aussi le fait que la technologie et les nouveaux matériaux nous permettent maintenant de construire solide et étanche à un cout raisonnable, avec comme objectif de supporter des aménagements verts sur nos toits et même transformer des immeubles en cités jardins.

J'en conclue que c'est impérativement dans cette direction que nous devons nous engager, parce que plus nous créerons de surfaces vertes intégrées à nos bâtiments et nos infrastructures, moins nous aurons besoin d'en réclamer au milieu naturel.

A la révolution industrielle qui nous a permis de développer à moindre cout d'innombrables produits de consommation. Passons maintenant à la révolution environnementale qui nous permettra d'améliorer la qualité de notre milieu de vie, dans une économie basée davantage sur les services que sur la consommation à outrance.

C'est là qu'intervient ce changement de paradigme, parce que la croissance sous toutes ses formes ne peut plus être illimitée. Comprenons qu'il faut autant circonscrire notre étalement urbain, que notre consommation matérielle qui génère plus de déchets que nous ne pouvons en éliminer. Revenons à des valeurs plus terre à terre de croissance de qualité de vie, de regénération du territoire et d'aménagements urbains vraiment durables. 

Il est là le défi du 21è siècle, un défi qui ouvre toute grande la porte à la créativité, au génie et à la recherche dans tous les domaines de l'activité humaine. Nous avons les moyens techniques de changer vers un mieux-être collectif, reste maintenant la volonté sincère d'agir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now