Jump to content

Air Canada veut acheter Transat


Recommended Posts

https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/201905/30/01-5228227-prix-chez-air-transat-il-ny-a-pas-beaucoup-de-marge-de-manoeuvre.php

Quote

Transat peut-elle augmenter le prix de ses billets d'avion, comme le recommande son principal actionnaire ? Ce serait difficilement possible de le faire sans risque pour l'entreprise, selon des experts interrogés par La Presse.

Dans une entrevue accordée à La Presse cette semaine, les fondateurs de la firme montréalaise de gestion d'actifs Letko Brosseau s'opposaient à la proposition d'achat de Transat par Air Canada, soulignant que le voyagiste avait une pente à remonter dans la gestion du prix des billets. Selon eux, une hausse de prix de 3 %, l'équivalent d'une trentaine de dollars pour un billet de 1000 $, permettrait de diminuer le problème de rentabilité de l'entreprise montréalaise.

Un ancien dirigeant de Transat n'affiche pas la même assurance. « L'univers de Transat est bâti sur le volume et des prix relativement bas. Il n'y a pas beaucoup de marge de manoeuvre », affirme Denis René Codère, vice-président à la commercialisation chez Transat de 2008 à 2013.

Richard Dufour
La Presse

Transat peut-elle augmenter le prix de ses billets d'avion, comme le recommande son principal actionnaire ? Ce serait difficilement possible de le faire sans risque pour l'entreprise, selon des experts interrogés par La Presse.

Dans une entrevue accordée à La Presse cette semaine, les fondateurs de la firme montréalaise de gestion d'actifs Letko Brosseau s'opposaient à la proposition d'achat de Transat par Air Canada, soulignant que le voyagiste avait une pente à remonter dans la gestion du prix des billets. Selon eux, une hausse de prix de 3 %, l'équivalent d'une trentaine de dollars pour un billet de 1000 $, permettrait de diminuer le problème de rentabilité de l'entreprise montréalaise.

Lisez l'article publié jeudi

Un ancien dirigeant de Transat n'affiche pas la même assurance. « L'univers de Transat est bâti sur le volume et des prix relativement bas. Il n'y a pas beaucoup de marge de manoeuvre », affirme Denis René Codère, vice-président à la commercialisation chez Transat de 2008 à 2013.

« Si tu commences à trop augmenter tes prix, la valeur perçue par le consommateur n'est plus aussi grande que celle de la concurrence. »

- Denis René Codère

En d'autres mots, s'il y a moins de différenciation sur le prix, le consommateur est susceptible de se laisser convaincre par d'autres éléments plus avantageux qui peuvent expliquer un prix plus élevé chez le concurrent, par exemple des sièges plus confortables, plus d'espace en classe économique, certaines inclusions, etc.

Selon Denis René Codère, augmenter les prix peut avoir un impact négatif sur la perception de Transat par le client. « C'est d'une complexité et d'une subtilité très grandes », dit-il.

« Transat a une équipe de gestion des revenus relativement aguerrie, rappelle-t-il. Il ne faut pas oublier que c'est la même équipe qui a fait faire de l'argent à l'entreprise sur les destinations européennes pendant plusieurs années. »

Selon lui, Transat éprouve des difficultés aujourd'hui notamment parce qu'un nouvel acteur (Air Canada Rouge) s'est installé dans le marché.

Stupéfaction

Le président de l'Association des agents de voyages du Québec, Moscou Côté, se dit très surpris d'entendre que Transat gère mal ses prix. « Les gens vont souvent changer de transporteur pour une différence de prix de moins de 50 $. La concurrence est forte. Si Transat veut faire sa place, il n'a pas le choix, il doit proposer des prix intéressants. »

Pour Kim Villeneuve, conseiller stratégique chez Voyages à rabais, une hausse des prix par Transat est contre-indiquée.

« Ça ne fait pas de sens pour nous. Transat a toujours fait bonne figure [en ce qui concerne les prix de ses billets]. Une hausse n'est pas vraiment justifiée pour le moment. »

- Kim Villeneuve

« Le prix d'un billet d'avion est basé sur l'offre et la demande et sur la disponibilité », rappelle Patrick Giguère, directeur de l'agence Voyages Constellation, qui ajoute du même coup que l'on ne peut jouer à l'aveuglette sur les tarifs.

« Elles [les compagnies aériennes] ne peuvent pas augmenter leurs prix sans suivre le marché. [Sur un vol Montréal-Paris], Transat ne peut pas se permettre d'avoir un prix plus élevé qu'Air Canada ou Air France. »

Début des séries

La sortie de Letko Brosseau pour s'opposer à la proposition d'Air Canada a fait réagir Benoit Poirier, chez Valeurs mobilières Desjardins. « Que la partie commence », a-t-il indiqué en titre d'une note publiée hier.

Cet analyste laisse ainsi entendre que les discussions de coulisses entourant la proposition préliminaire de 13 $ par action d'Air Canada pour Transat vont s'intensifier. Letko Brosseau juge ce prix largement insuffisant.

« On vient de toucher le nerf de la guerre. C'est le jeu des négociations », commente Denis René Codère, qui a travaillé une quinzaine d'années chez Transat.

« L'objectif de Letko Brosseau est d'avoir un meilleur rendement. Il tente probablement d'obtenir 15 $, 16 $ ou 17 $ par action. Je suis certain qu'Air Canada s'est laissé une marge. »

- Denis René Codère, ancien vice-président à la commercialisation chez Transat

« À 18 $ par action, par exemple, ça fait 200 millions de plus à payer par Air Canada et 40 millions de plus pour Letko Brosseau. Est-ce qu'Air Canada est prête à payer 200 millions de plus ? Poser la question, c'est y répondre. Au lieu d'amortir la transaction sur six mois, ils vont l'amortir sur deux ans. Je suis certain qu'Air Canada a élaboré plusieurs scénarios. On vient d'entrer dans les playoffs. Ça va maintenant jouer plus serré, et c'est normal. »

Benoit Poirier ne doute pas qu'une transaction se conclura au terme de la période d'exclusivité de négociations de 30 jours annoncée il y a deux semaines. « Je crois qu'Air Canada peut bonifier son offre [pour obtenir l'approbation des actionnaires] compte tenu des bénéfices que ça peut lui apporter. »

- Avec Nathaëlle Morissette, La Presse

 

Link to comment
Share on other sites

Groupe Mach augmente les enchères pour Transat

La Presse

Le Groupe Mach, surtout reconnu comme développeur immobilier, veut acheter Transat pour 14 $ l'action, soit un peu plus que les 13 $ l'action évoqués dans l'entente entre Air Canada et Transat il y a quelques semaines.

Le Groupe Mach propose d'acheter l'entreprise, la sortir de la Bourse et poursuivre son plan stratégique basé notamment sur une diversification vers le secteur hotelier.

https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/201906/04/01-5228713-groupe-mach-augmente-les-encheres-pour-transat.php

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, mattrga said:

Groupe Mach augmente les enchères pour Transat

La Presse

Le Groupe Mach, surtout reconnu comme développeur immobilier, veut acheter Transat pour 14 $ l'action, soit un peu plus que les 13 $ l'action évoqués dans l'entente entre Air Canada et Transat il y a quelques semaines.

 

Le Groupe Mach propose d'acheter l'entreprise, la sortir de la Bourse et poursuivre son plan stratégique basé notamment sur une diversification vers le secteur hotelier.

https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/201906/04/01-5228713-groupe-mach-augmente-les-encheres-pour-transat.php

I don't think $14 is high enough.

It be interesting to see if Claridge throws their hat into the ring.

Link to comment
Share on other sites

35 minutes ago, jesseps said:

I don't think $14 is high enough.

It be interesting to see if Claridge throws their hat into the ring.

Je prédis une surenchère finale à 17$. (je n'y connais rien là dedans, c'est juste un beau nombre)

Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, jesseps said:

I don't think $14 is high enough.

It be interesting to see if Claridge throws their hat into the ring.

Why would Claridge through their hat in the ring?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Signe que la vente d'Air Transat n'est pas chose faite !  Spéculations... spéculations... :ph34r:

https://www.lelezard.com/communique-18795106.html

Air Transat présente les nouveautés de son programme aérien pour l'hiver 2019-2020

Le transporteur ajoutera La Nouvelle-Orléans à sa liste de destinations et desservira à l'année Madrid et Malaga, en Espagne

MONTRÉAL, le 6 juin 2019 /CNW Telbec/ - Air Transat dévoile aujourd'hui les nouveautés de son programme aérien pour l'hiver 2019-2020 qui sera en vigueur à compter du 1er novembre prochain. Le transporteur poursuit sa croissance sur ses liaisons vers les Caraïbes, le Mexique, l'Amérique centrale et du Sud, la Floride et la Louisiane, proposant plus de 30 destinations soleil ainsi que de nombreuses régions européennes, et ajoutera également de nouveaux Airbus A321neoLR à ses opérations cet hiver.

«L'intégration de nos Airbus A321neoLR au sein de notre flotte à l'hiver 2019-2020 nous donnera une plus grande flexibilité, ce qui nous permettra de renforcer notre leadership au Québec, de consolider notre présence en Ontario et de revenir en force dans l'ouest du pays », mentionne Annick Guérard, chef de l'exploitation de Transat. « Ainsi, au départ de Vancouver, nous ajouterons de nouvelles destinations, soit Fort Lauderdale, en Floride, Punta Cana, en République dominicaine et le Costa Rica », ajoute-t-elle.

Encore plus de nouvelles routes et de destinations

Cet hiver, la compagnie aérienne inaugurera de nouvelles destinations et de nouvelles routes au départ de plusieurs régions du pays. Ainsi, Air Transat sera le seul transporteur à offrir une liaison directe au départ de Montréal vers La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, à raison de deux vols directs par semaine, et ce, dès le mois de novembre.

Dans l'Ouest canadien, Air Transat recentrera une partie importante de ses opérations sur Vancouver en devenant notamment le seul transporteur à desservir Fort Lauderdale, en Floride (deux vols directs par semaine). La compagnie aérienne proposera de nouvelles liaisons vers San José et Liberia, au Costa Rica (deux vols par semaine), en plus de réintroduire un vol direct vers Punta Cana, en République dominicaine.

En Ontario, le transporteur bonifie sa présence notamment grâce à un nouveau vol direct vers Puerto Plata, en République dominicaine, au départ de London. Une nouvelle liaison directe vers Santa Clara, à Cuba, au départ d'Hamilton, sera également ajoutée, en plus d'un vol direct supplémentaire vers Punta Cana, pour un total de deux vols directs par semaine.

Un renforcement vers la Floride et une présence soutenue vers la République dominicaine et le Mexique

Air Transat investira sur la Floride en se concentrant sur Fort Lauderdale. Ainsi, des vols directs quotidiens seront dorénavant offerts au départ de Montréal au plus fort de la saison ainsi qu'une fréquence accrue au départ de Québec (cinq vols directs par semaine).

Air Transat enrichira son programme vers la République dominicaine avec un vol direct supplémentaire vers Puerto Plata au départ de Montréal (cinq vols directs par semaine). Punta Cana bénéficiera, quant à elle, d'une liaison directe de plus au départ d'Hamilton (deux vols directs par semaine), en plus de toujours être reliée quotidiennement en vol direct de Montréal et de Toronto.

Du côté du Mexique, Air Transat offrira un vol direct de plus vers Puerto Vallarta au départ de Calgary, pour un total de quatre vols directs par semaine, sans oublier ses vols directs quotidiens vers Cancún/Riviera Maya au départ de Montréal et de Toronto.

L'hiver en Europe

Au départ de Montréal, dès l'hiver 2019-2020, Air Transat volera à l'année vers Madrid et Malaga, en Espagne, (respectivement deux vols directs par semaine) ainsi qu'au départ de Toronto et de Vancouver grâce à un vol de correspondance. Le transporteur maintiendra son vol direct quotidien vers Paris (France).

Au départ de Toronto, en plus d'offrir sa liaison quotidienne vers Londres, la compagnie aérienne proposera deux liaisons directes hebdomadaires à l'année respectivement vers Glasgow et Manchester (Royaume-Uni) et prolongera jusqu'à la mi-janvier la saison de ses vols vers Barcelone, en Espagne (deux vols directs par semaine), et Rome, en Italie (deux vols directs par semaine).

Des vols intérieurs et de correspondance pour plus de choix

Le programme de vols intérieurs d'Air Transat, qui relie plusieurs des grandes métropoles canadiennes, offrira un plus vaste choix de destinations transatlantiques grâce à des vols de correspondance et permettra également aux Canadiens de mieux découvrir leur pays. Ainsi, le transporteur poursuivra ses vols quotidiens entre Montréal et Toronto, en plus de ses sept vols directs par semaine entre Vancouver et Toronto et de ses trois vols directs par semaine entre Montréal et Vancouver.

À propos d'Air Transat

Air Transat est le transporteur vacances numéro un au Canada. Elle offre une soixantaine de destinations internationales dans plus de 25 pays en Amérique et en Europe, ainsi que des vols intérieurs et de correspondance au Canada. Chaque année, la compagnie aérienne transporte quelque 5 millions de passagers. Air Transat est une filiale de Transat A.T. inc., une grande entreprise de tourisme international intégrée spécialisée dans le voyage vacances qui propose des forfaits, des séjours hôteliers et des liaisons aériennes. Transat a obtenu la certification Travelife en 2018 au titre de son engagement en faveur du développement durable. Elle compte 5 000 employés, et son siège social est situé à Montréal.

Distinctions et prix récents

  • Meilleure compagnie aérienne au monde dans la catégorie Loisirs aux World Airline Awards de Skytrax
  • Meilleure compagnie de vols nolisés et meilleur voyagiste aux Agents' Choice Awards de Baxter Travel Media
  • Meilleure compagnie aérienne et meilleur voyagiste à la remise des trophées Uni-Vers de l'Association des agents de voyages du Québec
  • Parmi les meilleurs employeurs au Canada et première compagnie aérienne au palmarès de Forbes  

SOURCE Transat A.T. Inc.

Edited by Chuck-A
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Air Transat A321neo LR W19 Montreal sun destinations as of 10JUN19

 

Air Transat in the last few days adjusted Airbus A321neo LR operation from Montreal, for Sun Destinations during winter 2019/20 season. Updated changes include the following.

Montreal – Cancun 02FEB20 – 29MAR20 1 weekly (2 weekly from 21FEB20; Previous plan: 1 weekly from 05JAN20)
Montreal – Cartagena 15FEB20 – 28MAR20 2 weekly
Montreal – Cayo Largo 16FEB20 – 29MAR20 1 weekly
Montreal – Cozumel 07FEB20 – 03APR20 1 weekly
Montreal – Fort Lauderdale 03FEB20 – 27APR20 1 weekly (Previous plan: eff 06JAN20)
Montreal – Holguin 10APR20 – 24APR20 1 weekly (Previous plan: eff 10JAN20)
Montreal – Montego Bay 06FEB20 – 09APR20 1 weekly (Previous plan: eff 07NOV19)
Montreal – Pointe-a-Pitre 19FEB20 – 25MAR20 1 weekly
Montreal – Punta Cana 01FEB20 – 28MAR20 1 weekly (Previous plan: eff 11JAN20)
Montreal – Roatan 17FEB20 – 30MAR20 2 weekly
Montreal – Santa Clara 21FEB20 – 27MAR20 1 weekly

Previously planned Airbus A321neo LR service for Montreal – Fort-de-France route, from 08JAN20 to 18MAR20 has been removed. The airline previously scheduled A321neo LR operating this route once a week.

 

https://www.routesonline.com/news/38/airlineroute/284874/air-transat-a321neo-lr-w19-montreal-sun-destinations-as-of-10jun19/

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

L'offre d'Air Canada a été acceptée.

https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/201906/27/01-5231823-transat-accepte-loffre-dair-canada.php

Quote

Le conseil d'administration de Transat a accepté l'offre d'achat que lui avait faite Air Canada à la mi-mai, au prix de 13 $ l'action. La marque Air Transat devrait rester.

Air Canada disposait d'une période de négociations exclusives de 30 jours avec Transat, qui se terminait hier. Entretemps, Transat avait aussi reçu une offre du promoteur immobilier Groupe Mach, pour 14 $ par action. L'entreprise à l'étoile bleue a plutôt choisi de s'entendre avec Air Canada.

La transaction ne sera officiellement conclue qu'au terme de l'obtention des approbations réglementaires nécessaires, notamment de Transport Canada et du Bureau de la concurrence, ce qui pourrait prendre encore quelques mois.

Transat pourrait toujours accepter une offre concurrente d'ici là, mais devrait verser à Air Canada une pénalité de 15 millions de dollars.

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...