Recommended Posts

Pinned posts

Château Dufresne

Ch%C3%A2teau_Dufresne_(9773)_143.jpg
Source : Wikipedia

Communiqué de la Ville

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=31576

Restauration du Château Dufresne - La Ville de Montréal investit dans le patrimoine et l'histoire de l'est de Montréal

10 mai 2019

Montréal, le 10 mai 2019 - Le président du comité exécutif et responsable des finances, des ressources humaines, des affaires juridiques, de l'évaluation foncière ainsi que de la gestion et de la planification immobilière, M. Benoit Dorais, et la responsable de la culture et de la diversité montréalaise au comité exécutif, Mme Magda Popeanu, sont fiers d'annoncer des travaux de restauration du Château Dufresne. Le comité exécutif a accordé cette semaine un contrat à St-Denis Thompson Inc. pour la restauration de la maçonnerie et divers travaux connexes dans ce bâtiment situé dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

« Le Château Dufresne, cet immeuble patrimonial, a besoin d'important travaux de maçonnerie, notamment pour régler les problématiques reliées aux infiltrations d'eau. Ces travaux sont nécessaires afin de préserver le principal musée d'histoire et de patrimoine de l'est de Montréal », a mentionné M. Dorais.

« Il est important d'effectuer rapidement ces travaux afin de protéger cet édifice patrimonial, mais également afin de préserver les collections entreposées. Cette institution de l'est de Montréal met en valeur l'histoire d'un quartier et de notre belle ville. Il est primordial, pour notre administration, de le protéger et de le mettre en valeur », a déclaré Magda Popeanu.

Le contrat s'élève à plus de 4,8 M$ et comprend, entre autres, des travaux de réfection des toitures, de réfection de la maçonnerie sur toutes les façades et de reconstruction d'éléments d'origine. Ce projet est financé en partie dans le cadre de l'Entente sur le développement culturel de Montréal conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

Les travaux commenceront ce printemps et se poursuivront jusqu'à l'automne. Le musée restera ouvert pendant les travaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait bien qu'ils fassent aussi une belle mise en lumière... parce que présentement, la nuit, ça se résume à un spot orange!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joyau patrimonial totalement oublié à deux pas du Stade Olympique coin Sherbrooke/Pie-IX (coin opposé à l'entrée du Jardin Botanique), a failli être démoli par Drapeau dans les 70s avant d'être sauvé in-extremis, maintenant un petit musée, pas grand chose à voir sinon une ancienne demeure bourgeoise vide, a conservé malgré tout son intérieur opulent (sans les meubles). L'historique rappelle les visées huppées et expansionnistes de l'ancienne cité de Maisonneuve qui se voulait le Westmount de l'Est et cette résidence privée fit parti des bâtiments opulents de la cité construits à cette époque. Vaut une visite rapide si on est dans le coin, mais on repart assez déçu. La ville pourrait faire mieux pour le mettre en valeur, pratiquement jamais dans les itinéraires touristiques du Stade Olympique. Malgré tout, c'est déjà beau qu'il soit encore debout et en somme toute bon état.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Rocco a dit :

.... La ville pourrait faire mieux pour le mettre en valeur, pratiquement jamais dans les itinéraires touristiques du Stade Olympique. Malgré tout, c'est déjà beau qu'il soit encore debout et en somme toute bon état.

Ok, merci bien pour la ''critique''.

Je comprend que c'est un bel endroit que nous avons réussi à sauver in extrémis mais qui n'a pas ce qu'il faut pour attirer le ''grand'' public. Et qui pourrait, ou devrait, être améliorer éventuellement. 

Est-ce qu'il y a de l'espace pour un éventuel agrandissement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je l'avais visité dans une sortie scolaire au Jardin botanique. C'était au primaire, donc rien de bien marquant pour une enfant de 3e année, mais je me souviens encore d'avoir croisé le maire Jean Doré au Jardin botanique cette journée là!!   C'était mon premier politicien en direct! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Une prévision de ce à quoi ressemblera la « Zone de rencontre » Simon-Valois. Photo: civiliti, François Courville, UDO design et la Ville de Montréal
      Un chantier de 16 mois pour la rue Ontario à Montréal
      Publié aujourd'hui à 4 h 20
      L'inquiétude est grande chez plusieurs commerçants d'une portion des rues Valois et Ontario. Il y a deux semaines, ils ont appris que des rénovations, qui comprennent notamment l'agrandissement de la place Simon-Valois et des espaces piétons, allaient causer plus d'un an de travaux devant leurs magasins.
      Un texte d'Alexis Gacon
      « Ça a été comme une bombe! », s'exclame Daniel Malo, propriétaire de la boucherie Beau-Bien, qui se serait bien passé des travaux à venir devant son échoppe.
      Comme une quarantaine de marchands, il a assisté à la présentation du projet de la municipalité lors d’une réunion tendue, le 18 février dernier. Le chantier avait déjà été évoqué l’année dernière, mais Daniel Malo critique le manque de concertation de l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve avec ses commerçants.
      « Quand ils nous convoquent, c'est plus pour nous alerter. On n’avait pas le choix, vraiment, on écoutait. On a regardé leurs belles maquettes, leurs dessins. On n’a pas de poids. Je n’ai pas vu quelqu'un de content, ça c'est sûr et certain », relate-t-il.
      En contemplant la devanture de son magasin, l’homme à la carrure impressionnante, vestige d’un passé de culturiste, espère que les clients ne délaisseront pas sa boucherie durant les travaux. Ils concernent en majeure partie la rue Ontario, sur une section contenue entre la rue Nicolet et l’avenue Bourbonnière.
      « Il va y avoir des déviations, ça va devenir un labyrinthe, et il y aura moins de stationnements. Je ne connais pas quelqu’un qui vient en vélo pour m’acheter 150 $ de viande. » - Daniel Malo, entrepreneur
      Des fonds pour compenser les pertes
      Le maire Pierre Lessard-Blais saisit la grogne actuelle des marchands, mais compte bien les faire changer d'avis une fois le projet terminé.
      « Je comprends très bien les inquiétudes des commercants.[...] En même temps, non seulement cela va ajouter de la sécurité pour les piétons, mais cela va rendre aussi la rue beaucoup plus attrayante pour eux. » - Pierre Lessard-Blais, maire de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve
      La Ville dit pouvoir aider les commerçants grâce à un programme qui peut compenser jusqu’à 30000$ leurs pertes de revenus en raison des travaux.
      Jimmy Vigneux, directeur de la Société de développement commercial Hochelaga-Maisonneuve, estime que la place Simon-Valois va être valorisée après les travaux et que les commerces environnants en bénéficieront. Cependant, il ne s’attendait pas à ce que le chantier dure si longtemps.
      « C'est sûr qu'on a été surpris par l'ampleur des travaux. On savait qu'il y avait un projet en cours. On le trouvait très intéressant, car cela aura un impact positif sur le quartier à moyen terme. Mais c'est la durée qui nous a surpris. [Elle] est passée de 4-5 mois à 16 mois. C'est ça qui nous a fait peur », affirme-t-il.
      Un mauvais moment à passer
      Comme les conduites d'aqueducs sous les rues visées sont plus que centenaires –celle sous la rue Ontario date de 1892–, la Ville ne voulait pas attendre plus longtemps pour les remplacer. D'autre part, le remplacement d'une partie du réseau électrique est aussi au menu, c'est ce qui a fait passer les travaux d'une durée de 6 mois à 16 mois.
      L'arrondissement reconnaît que les travaux de la Commission des services électriques n'étaient pas prévus au départ. En raison de l'état du réseau et de l'importance de ne pas ouvrir la rue plusieurs fois, il a été décidé que ces travaux seraient intégrés au projet,
      Ces rénovations, qui se feront en plusieurs phases, s’inscrivent dans le projet d'aménagement de la Zone de rencontre Simon-Valois, financé par la ville-centre dans le cadre du programme des rues piétonnes et partagées.
      Ce projet, qui comprend l'agrandissement de la superficie de la place Simon-Valois, s’inspire selon la Ville du concept européen de zone de rencontre : des rues partagées, des espaces où plusieurs modes de déplacement cohabitent. Un concept qui doit renforcer les interactions entre usagers.
      La première phase des travaux, qui s’étendra de septembre 2019 à avril 2020, concerne le réseau électrique. Durant cette phase, la rue Ontario ne sera pas fermée à la circulation.
      À l’été 2020 s’amorcera la deuxième phase, qui vise à reconstruire les deux conduites d’aqueduc (sur les rues Ontario et Valois). D’après la Ville, aucun commerçant ne ressentira les effets de la fermeture pendant sept mois consécutifs.
      Avec l’un de ses employés, Daniel Malo tente de se rassurer : « Que veux-tu? On va grandir là-dedans, hein! C’est long, mais ça va être mieux après. Ça, on veut bien le croire. »
    • By ScarletCoral
      Osha Condos
       

       

      Déjà controversé 🙄
       
       
       
    • By Normand Hamel
      Retour vers le futur pour le Centre d'histoire de Montréal
      Le Centre d'histoire de Montréal fera bientôt un voyage dans le temps. Afin de prendre un virage davantage ancré dans la modernité, l'institution quittera le Vieux-Montréal pour s'établir dans le Quartier des spectacles.
      Pierre-André Normandin - La Presse
      Inauguré au début des années 80 par Jean Drapeau, l'établissement qui relate l'histoire de la métropole aura droit à une nouvelle vie. Sa mission sera modernisée pour s'intéresser avant tout au Montréal d'aujourd'hui, de l'architecture de ses quartiers à sa démographie.
      Afin de symboliser sa nouvelle vocation, le Centre d'histoire de Montréal changera de nom pour devenir Mémoire des Montréalais - ou plus simplement MEM, selon l'acronyme que la Ville espère populariser.
      L'établissement occupera le premier étage du Carré Saint-Laurent, présentement en construction au coeur du Quartier des spectacles. Ce déménagement permettra de régler la confusion s'étant installée depuis le début des années 1990 avec l'ouverture non loin du musée Pointe-à-Callière... voué à l'histoire de Montréal.
      Le Centre d'histoire de Montréal, qui occupe présentement l'ancienne Caserne centrale des pompiers de Montréal, fermera ses portes à la fin de 2019. L'ouverture de MEM aura quant à elle lieu en 2021. Durant l'intervalle, une unité mobile sera mise en place pour éviter de créer un vide. La vocation de la caserne qui deviendra vacante n'est pas encore déterminée.
      En devenant locataire, le MEM deviendra devra débourser 1,8 million par an pour son loyer. La Ville estime que ce déménagement était nécessaire en raison du manque d'espace à la caserne pour assurer sa mission.
      La mairesse Valérie Plante estime que le MEM aura un rôle symbolique important puisqu'il sera situé sur le boulevard Saint-Laurent, «point zéro» de Montréal. Pour ceux qui l'ignorent, c'est en effet à cet endroit que les adresses postales débutent, tant vers l'Ouest que vers l'Est.
      «Saint-Laurent, c'est un peu le Greenwich de Montréal», souligne Dinu Bumbaru, d'Héritage Montréal, en référence au célèbre méridien séparant la Terre entre l'Ouest et l'Est.
      http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201808/27/01-5194397-retour-vers-le-futur-pour-le-centre-dhistoire-de-montreal.php

    • By nephersir7
      Le musée de l'holocauste ambitionne de déménager de Côte-des-Neiges au centre-ville, un projet de 45M$. Le projet est en cours d'analyse par le ministère.
      D’Arcy-McGee Liberal MNA and candidate David Birnbaum confirmed that a re-elected Liberal government will be a financial partner in the planned relocation and expansion of the Montreal Holocaust Museum. The Museum leadership has already secured a major lead donation and completed a feasibility study for the ambitious project, evaluated at about $45 million.
      [...] It has also long been recognized that the museum needs more space than available at its current location in the Jewish Community Campus on Côte Ste-Catherine Rd
      [..] The Museum is seeking a site in downtown Montreal, and the support of all levels of government. Treasury Board President and Mont-Royal-Outremont candidate Pierre Arcand currently serves the territory where the museum is situated. It will find itself in D’Arcy-McGee after the election.
      [...] Birnbaum noted that an initial analysis of the Museum project is already underway by the Ministry of Cultural Affairs, with the details and modalities of the provincial government partnership still to be determined.
    • By ScarletCoral
      https://quebec.huffingtonpost.ca/2018/05/23/montreal-parc-maisonneuve_a_23441584/
      23/05/2018 09:12 EDT | Actualisé il y a 49 minutes
      Montréal: le parc Maisonneuve en chantier tout l'été
      Les sentiers et les pistes cyclables seront réaménagés pour améliorer la sécurité des piétons.
      Par Olivier Robichaud


      Courtoisie - Ville de Montréal
      Le populaire parc Maisonneuve, adjacent au Stade olympique et au Jardin botanique, sera en chantier tout l'été. La Ville de Montréal souhaite réaménager les sentiers et les pistes cyclables afin d'éviter les conflits entre les piétons et les cyclistes.
      Le comité exécutif a accordé lundi un contrat de 2,8 millions $ à l'entreprise Lanco aménagement. Selon le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau, la mesure est nécessaire à cause de l'important achalandage des pistes cyclables du parc.
      «Le projet vise, entre autres, à séparer une piste cyclable d'un sentier pédestre. Ça amenait beaucoup de problèmes de sécurité pour les marcheurs parce que le parc Maisonneuve est beaucoup utilisé par des cyclistes pour de la course à haute vitesse, un peu comme le circuit Gilles-Villeneuve», dit-il.
      Le nouvel aménagement portera le sentier dans le tracé de l'ancienne rivière Molson, qui passait à l'emplacement actuel du parc.
      Selon les documents soumis aux élus, les pentes fortes causent aussi des conflits entre cyclistes. Plusieurs collisions auraient été notées au cours des dernières années. Certains travaux de nivellement seront donc entrepris.
      Les travaux commenceront dès le début du mois de juin. Le parc sera en chantier jusqu'au mois de novembre.