Normand Hamel

Le taux de chômage au Québec

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Malek a dit :

Malgré ces taux, je vois pas la pertinence d’augmenter l’entrée d’immigrants au Québec (j’en suis un) tout de suite (on s’en reparle dans 3-5 ans?)

Les compagnies doivent apprendre à investir à optimiser leur processus de production ou simplement fermer leur porte pour laisser la place ( et les RH) aux innovateurs. 

De plus les salaires ont historiquement traîner la patte au Québec depuis toujours à cause de l’abondance de main d’œuvre (et fardeau sur masse salariale), maintenant il est temps d’aller chercher votre augmentation et aux compagnies de délier les cordons de la bourse.

Bien d'accord, même si les prix augmentent dû à l'augmentation des salaires c'est une augmentation dans la même direction qui a un impact bénéfique pour le PIB. Tant que le banque du Canada est capable de bien contrôler le taux d'inflation, nous sommes gagnant à laisser la main d'oeuvre se faire désirer. C'est un moment parfait pour moderniser nos méthodes industriels et de services en général. Plusieurs industries au Québec se sont déjà tournées vers la robotique éliminant ainsi des emplois plus redondant et laissant de la place aux emplois plus adaptés à la nature humaine. D'ailleurs, le Japon a façonné son marché du travail autour de la robotique au lieu d'adopter une solution immédiate qui est moins efficace. L'immigration peut attendre, mais sera nécessaire lorsque les biens-faits du manque de main d'oeuvre se seront essoufflées. 

   

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, anjou a dit :

Plusieurs industries au Québec se sont déjà tournées vers la robotique éliminant ainsi des emplois plus redondant et laissant de la place aux emplois plus adaptés à la nature humaine.

Pardonne-moi de te contredire mais la réalité c'est que le Canada en général, et le Québec en particulier, est très en retard en termes de productivité. C'est pourquoi le gouvernement du Québec a lancé un programme spécial d'assistance aux entreprises qui désirent augmenter leur productivité en automatisant leurs procédés. Il nous reste cependant beaucoup de chemin à parcourir avant de rattraper notre retard. Cela dit, je suis confiant que nous y arriverons éventuellement, surtout que nous sommes très forts en intelligence artificielle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Malek a dit :

Malgré ces taux, je vois pas la pertinence d’augmenter l’entrée d’immigrants au Québec (j’en suis un) tout de suite (on s’en reparle dans 3-5 ans?)

Les compagnies doivent apprendre à investir à optimiser leur processus de production ou simplement fermer leur porte pour laisser la place ( et les RH) aux innovateurs. 

De plus les salaires ont historiquement traîner la patte au Québec depuis toujours à cause de l’abondance de main d’œuvre (et fardeau sur masse salariale), maintenant il est temps d’aller chercher votre augmentation et aux compagnies de délier les cordons de la bourse.

Ces thèmes sont pertinents et ils seront sûrement abordés, implicitement ou explicitement, dans mon prochain texte (promis dans mon bref message de la nuit dernière).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Malek a dit :

Malgré ces taux, je vois pas la pertinence d’augmenter l’entrée d’immigrants au Québec (j’en suis un) tout de suite (on s’en reparle dans 3-5 ans?)

C'est certain que du point de vue des travailleurs il n'y a rien qui presse car plus la pénurie de main d'oeuvre sera grande plus leurs chances d'obtenir des augmentations de salaire seront élevées.

Cependant du point de vue des entreprises la situation est toute autre. Non seulement leurs coûts en main d'oeuvre sont appelés à augmenter significativement mais le plus grave c'est que présentement plusieurs compagnies au Québec ne peuvent pas prendre de l'expansion faute de main d'oeuvre. Il y en a même qui refusent des commandes.

Il existe trois pistes de solutions sur lesquelles il faut travailler en même temps  et de manière coordonnée:

1- Formation de la main d'oeuvre.

2- Automatisation des procédés.

3- Immigration de personnes qualifiées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Normand Hamel a dit :

Pardonne-moi de te contredire mais la réalité c'est que le Canada en général, et le Québec en particulier, est très en retard en termes de productivité. C'est pourquoi le gouvernement du Québec a lancé un programme spécial d'assistance aux entreprises qui désirent augmenter leur productivité en automatisant leurs procédés. Il nous reste cependant beaucoup de chemin à parcourir avant de rattraper notre retard. Cela dit, je suis confiant que nous y arriverons éventuellement, surtout que nous sommes très forts en intelligence artificielle.

Je disais tout simplement que nous étions dans ce processus de modernisation. Nul part ai-je dit que c'était la norme. Cette phrase avait pour but de montrer que le manque de main d'oeuvre pousser certaines compagnies à se robotiser et que c'était une bonne chose. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Normand Hamel a dit :

C'est certain que du point de vue des travailleurs il n'y a rien qui presse car plus la pénurie de main d'oeuvre sera grande plus leurs chances d'obtenir des augmentations de salaire seront élevées.

Cependant du point de vue des entreprises la situation est toute autre. Non seulement leurs coûts en main d'oeuvre sont appelés à augmenter significativement mais le plus grave c'est que présentement plusieurs compagnies au Québec ne peuvent pas prendre de l'expansion faute de main d'oeuvre. Il y en a même qui refusent des commandes.

Il existe trois pistes de solutions sur lesquelles il faut travailler en même temps  et de manière coordonnée:

1- Formation de la main d'oeuvre.

2- Automatisation des procédés.

3- Immigration de personnes qualifiées.

Bonne analyse.  J'ajouterais à ton troisième point la rétention des immigrants.  C'est bien beau d'accueillir des nouvelles personnes, mais si elles s'en vont dans d'autres provinces on aura payé les coûts liés à l'intégration au profit de ces autres provinces.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ToxiK a dit :

C'est bien beau d'accueillir des nouvelles personnes, mais si elles s'en vont dans d'autres provinces on aura payé les coûts liés à l'intégration au profit de ces autres provinces.

En effet, si on ne s'y prend pas de la bonne façon pour accueillir les immigrants il s'en iront ailleurs. D'une part on leur fera perdre du temps et d'autre part cela aura coûté inutilement de l'argent au gouvernement.

Un tel résultat ne serait donc pas fair ni pour l'immigré ni pour le gouvernement. Mon utilisation du mot fair n'est pas anodine puisqu'elle se retrouve dans l'acronyme composé des trois pistes de solution que j'ai proposées et auxquelles j'ai ajouté la tienne:

1- Formation de la main-d'oeuvre.

2- Automatisation des procédés.

3- Immigration de personnes qualifiées.

4- Rétention des immigrants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.