Jump to content

mtlurb

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

Secteur Bridge-Bonaventure

image.png

D’une superficie de 2,3 km2, situé à cheval sur les arrondissements du Sud-Ouest et de Ville-Marie, il comprend les abords des ponts Champlain et Victoria, le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, les rives du fleuve, les bassins Peel et Wellington, la Cité du Havre, la Pointe-du-Moulin ainsi que le quai Bickerdike.

Le secteur Bridge-Bonaventure est actuellement fortement minéralisé, morcelé par les infrastructures de transport, peu convivial pour les transports actifs, mais aux paysages et patrimoines uniques. Il est occupé par des activités économiques diversifiées, mais est très peu habité, même s'il jouxte le quartier résidentiel de Pointe-Saint-Charles.

De mai à octobre, plusieurs activités de consultation en personne et en ligne seront organisées afin de permettre à tous de s’informer, de discuter de la vocation du secteur, de mieux le découvrir, de s’inspirer d’exemples d’ici et d’ailleurs et de donner son opinion.

Les résultats de la consultation permettront à l’équipe de la Ville de Montréal de préparer un document de planification comprenant des hypothèses de mise en valeur.

Site Web : http://ocpm.qc.ca/bridge-bonaventure

Diffusion en direct des séances : http://ocpm.qc.ca/en-direct

Modélisation 3D du secteur https://ocpm.maps.arcgis.com/apps/webappviewer3d/index.html?id=4ea1dddba94849acb657dcb26175c8fb

Rapport de l'OCPM : https://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/pdf/P103/rapport_final_bridge-bonaventure.pdf

  

il y a 27 minutes, ScarletCoral a dit :

Recomandations de l'OCPM

Recommandation #1

La commission recommande que la vision proposée pour la transformation du secteur BridgeBonaventure soit enrichie pour y inclure :

  1. Une définition élargie de l’identité du lieu qui renvoie à la fois aux éléments matériels et immatériels qui caractérisent le secteur;
  2. Une amélioration globale de la résilience écologique du secteur;
  3. Une intégration plus étroite du secteur aux quartiers adjacents et au reste du territoire montréalais.

Recommandation #2

La commission recommande que la Ville subordonne tout projet de planification et de développement futur dans le secteur Bridge-Bonaventure à la mise en valeur des sites patrimoniaux qui s’y trouvent

Recommandation #3

La commission recommande à la Ville de créer un parcours patrimonial relié au réseau de transports actifs et à la nouvelle trame verte et bleue.

Recommandation #4

La commission recommande d'examiner l'hypothèse de déplacer la rue Bridge pour l’éloigner du lieu de sépulture des Irlandais et pour y créer un parc commémoratif calme et respectueux de la mémoire du lieu.

Recommandation #5

La commission recommande le classement au sens de la Loi sur les biens culturels pour l'ensemble du site-machine moderniste formé par le Silo no 5, la minoterie ADM et le complexe Canada Maltage incorporant les convoyeurs aériens, et que toute nouvelle construction sur ces lieux soit subordonnée dans le paysage à ces éléments repères.

Recommandation #6

La commission recommande qu'une reconnaissance patrimoniale soit accordée aux témoins architecturaux, artistiques et paysagers de l'Expo 67 sur la Cité du Havre, en agrandissant les limites du site patrimonial de l'île Sainte-Hélène.

Recommandation #7

La commission recommande l’adoption d’une politique facilitant les occupations transitoires rapides des bâtiments patrimoniaux abandonnés, en attendant une solution d'occupation permanente.

Recommandation #8

La commission recommande de créer un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) pour le secteur Bridge-Bonaventure afin de contrôler et protéger les vues paysagères, les percées visuelles et l'esthétique des constructions.

Recommandation #9

La commission recommande d'explorer, en partenariat avec la société des Ponts Jacques Cartier et Champlain Inc., la possibilité de repousser le futur tracé du boulevard urbain Bonaventure vers l'arrière du Parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles afin de permettre la création d'une coulée verte et bleue plus large et tranquille.

Recommandation #10

La commission recommande d’examiner la faisabilité de relier les entrées et sorties du pont Victoria à la partie surélevée de l'actuelle autoroute Bonaventure plutôt qu’à la rue Bridge.

Recommandation #11

La commission recommande à la Ville de ne pas restreindre les entrées de ville aux ponts Victoria et Samuel-De Champlain et d’ajouter des entrées de ville secondaires.

Recommandation #12

La commission recommande la mise en place, au sein du secteur, d’un réseau cohérent et efficace d’infrastructures cyclables et piétonnes conviviales et sécuritaires, qui soit complémentaire aux infrastructures existantes.

Recommandation #13

La commission recommande d'entreprendre des démarches auprès de Parcs Canada afin d’examiner la possibilité de faire pivoter le pont tournant dans le sens transversal au canal et de le hausser pour laisser passer les bateaux de plaisance, afin d’établir un lien piétonnier et cyclable sécuritaire entre le secteur Bridge-Bonaventure et Griffintown.

Recommandation #14

La commission recommande que le futur parc linéaire comporte à l’est une connexion à la piste du chemin des Moulins et à l’ouest, une connexion à la piste qui naît au pied du pont SamuelDe Champlain et qui remonte vers le boulevard Gaétan Laberge.

Recommandation #15

Afin de désenclaver Pointe-Saint-Charles, la commission recommande la mise en place d’aménagements permettant de franchir des voies ferrées entre le parc Marguerite-Bourgeoys et le futur parc linéaire.

Recommandation #16

La commission recommande de prolonger le parc linéaire sous la portion de l’autoroute située en bordure du fleuve jusqu’à la rue Mill et de le connecter aux promenades du Vieux-Port et du canal de Lachine, ainsi qu’aux quartiers de la Cité du Havre et de Verdun

Recommandation #17

La commission recommande :

  1. D'instaurer une voie réservée au transport collectif sur la rue Wellington entre les rues Peel et de la Sucrerie, comme mesure urgente;
  2. D’accroître la fréquence et la période de couverture sur les circuits d'autobus desservant ce corridor, avec la collaboration de la Société de transport de Montréal.

Recommandation #18

La commission recommande à la Ville, avec la collaboration de la Société de transport de Montréal, de développer un nouveau lien de transport collectif entre le quartier Pointe-SaintCharles, la zone d'emplois située sur les rues Mill et Riverside, puis les grands projets résidentiels de la Cité du Havre jusqu’aux parcs de Dieppe et Jean-Drapeau

Recommandation #19

La commission recommande à la Ville de Montréal et à la Société immobilière du Canada d’examiner comment les rues Mill, Oak, Riverside, des Irlandais et le pont Black sous autorité fédérale peuvent demeurer dans le domaine public, advenant la vente des terrains limitrophes à des intérêts privés.

Recommandation #20

La commission recommande à la ville d'adopter des mesures de contrôle de la circulation de transit Rive-Sud/centre-ville de Montréal passant par le parc Jean-Drapeau et l'avenue PierreDupuy.

Recommandation #21

La commission recommande à la Ville d’étudier le potentiel de désenclavement du secteur offert par les deux prolongements suivants : la rue Oak vers les rues Wellington et Saint-Patrick; la rue des Irlandais sous le tablier de l’autoroute Bonaventure.

Recommandation #22

La commission recommande que le libellé du principe 4 soit modifié afin de raccorder à la trame verte et bleue la mise en réseau des espaces publics et des lieux emblématiques.

Recommandation #23

La commission recommande :

  • Un verdissement massif partout où c’est possible, adapté aux quatre saisons, ainsi que l’installation de murs antibruit végétalisés qui serviront de zones tampons;
  • De limiter les aménagements paysagers dénués de caractéristiques naturelles et de privilégier une couverture végétale stratifiée (arbres, arbustes, herbacés, vivaces);
  • De prévoir l’entretien des aménagements à long terme;
  • De favoriser l’agriculture urbaine, à différentes échelles (bacs, jardins collectifs, espaces de production);
  • De restaurer naturellement les berges du fleuve afin de favoriser les habitats aquatiques.

Recommandation #24

La commission recommande d’aménager des espaces publics et des promenades, en particulier (mais non seulement) aux abords des sites d’intérêt patrimoniaux et paysagers, afin d’améliorer le cadre urbain et la connexion aux quartiers voisins.

Recommandation #25

La commission recommande à la Ville de prévoir des mécanismes permettant la participation des résidents des quartiers limitrophes et des diverses parties prenantes dans les choix d’aménagement des parcs et des espaces verts et bleus

Recommandation #26

La commission recommande d’évaluer les possibilités d’implanter un corridor écologique à même les aménagements futurs du tablier du pont de la Concorde afin de connecter les milieux naturels de la Cité du Havre et ceux du parc Jean-Drapeau.

Recommandation #27

La commission recommande que la Ville tienne compte de la vision préconisée par Parcs Canada pour la mise en valeur des abords du bassin Peel, telle qu’énoncée dans son plan directeur de 2018, de sorte à maximiser son accessibilité et sa connectivité aux milieux qui l’entourent.

Recommandation #28

La commission recommande que la Ville, en collaboration avec la société des Ponts JacquesCartier et Champlain Inc., évalue des scénarios afin de libérer le maximum d’espace en berge, au bénéfice de tous les Montréalais et Montréalaises.

Recommandation #29

La commission recommande que tous les espaces non développés de la Cité du Havre soient zonés espaces verts, incluant le « parc-vestiges », que ces espaces soient raccordés à la trame verte et bleue et que les vestiges d’Expo 67 qui s’y trouvent soient mis en valeur.

Recommandation #30

La commission recommande de connecter le bassin Peel à la Cité du Havre en créant des parcours piétons et cyclistes conviviaux comportant des haltes aux sites historiques et aux vues d’intérêt.

Recommandation #31

La commission recommande que la description du principe 5 sur le renouvellement des activités économiques et urbaines mentionne explicitement que l’industrie lourde et les activités portuaires, de transport et de logistique font partie intégrante des activités économiques du secteur.

Recommandation #32

La commission recommande de prévoir une gradation des usages et des zones tampons autour des zones d’activités industrielles, de transport et de logistique qui génèrent des nuisances et comportent des enjeux de sécurité civile.

Recommandation #33

La commission recommande de sécuriser le zonage « industriel » pour assurer la pérennité des industries et des ateliers d’artisans installés à la Pointe-du-Moulin, au carrefour Mill-Riverside, et ce, jusqu’au poste de transformation d’Hydro-Québec.

Recommandation #34

La commission recommande de renforcer la caractérisation du secteur en soutenant l’implantation de nouveaux sites d’emplois artisanaux et en créant un corridor artisanal de production où se côtoient des fonctions éducatives, culturelles et touristiques. Ce corridor artisanal de production devrait être intégré au circuit des sites patrimoniaux.

Recommandation #35

La commission recommande que la Ville soutienne l’installation d’industries de fabrication légère et d’entreprises de services dans le secteur, notamment dans les zones tampons.

Recommandation #36

La commission recommande de consolider les usages dans le Parc d’entreprises de la PointeSaint-Charles, notamment autour des filières existantes de l’audiovisuel et des technologies de l’information et des communications (TIC).

Recommandation #37

La commission recommande de décontaminer et de verdir le Parc d’entreprises de la PointeSaint-Charles pour stimuler la résilience écologique du secteur.

Recommandation #38

La commission recommande de promouvoir l’installation dans le secteur d’entreprises de haute technologie qui sont actives en recherche et développement.

Recommandation #39

La commission recommande de développer des projets culturels et éducatifs avec les partenaires concernés en ce qui a trait aux métiers artisanaux présents dans le secteur, au « site-machines » de la Pointe-du-Moulin et au parcours patrimonial des sites significatifs.

Recommandation #40

La commission recommande l’implantation d’installations multisports dans le secteur BridgeBonaventure qui soient accessibles et répondent aux besoins de tous.

Recommandation #41

La commission recommande, autour du bassin Peel, un développement résidentiel mixte, à forte densité, mais à échelle humaine, doté de commerces et services de proximité, d’équipements collectifs, et intégrant les cibles de logement social, abordable et familial.

Recommandation #42

La commission recommande une zone tampon de 200 mètres de rayon de l'autoroute Bonaventure qui exclut toute fonction résidentielle et réservée à des fonctions non sensibles pour la santé humaine à long terme.

Recommandation #43

La commission recommande que soit élaboré un programme particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur Bridge-Bonaventure incluant coûts et durée, jumelé au plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) proposé dans la recommandation #8.

Recommandation #44

La commission recommande de mettre en place, en concertation avec toutes les parties prenantes, des mécanismes de collaboration et de suivi à long terme en vue d’assurer le développement du secteur de façon cohérente et efficace.

Recommandation #45

La commission recommande que la Ville exerce une étroite concertation des partenaires institutionnels, nommément les diverses instances publiques et parapubliques qui sont propriétaires de terrains ou d’immeubles sur le territoire du secteur.

Recommandation #46

La commission recommande que la Ville mette en place les outils appropriés de communication et d’échange avec la population et les parties prenantes pour toute la durée de mise en œuvre du PPU.

Recommandation #47

Que la Ville mette en place un guichet unique pour le secteur Bridge-Bonaventure à l’intention des investisseurs et des promoteurs, notamment pour identifier les entreprises recherchées et les sites disponibles.

 

Citation

Autres cartes

image.png

image.png

 

image.png

image.png

 

 

Citation

Cartes déposées par l'organisme Action-Gardien

http://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/pdf/P103/5-2-10_9usages.permis.pdf

 

image.png

image.png

image.png

image.png

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By GDS
      From Rubin Rotman architectes Instragram
    • By SonnyT31
      Big project coming soon 
      stay tuned 🤐
    • By Doctor D
      Nice little project on Centre Street, close to Metro Charlevoix, but the interesting part is an annex found in the back that makes it much larger than it seems.
       




    • By mtlurb
      On dirait que le bon vieux stationnement derrière l’Hôtel Mount Stephen va enfin disparaître!
      Centre-ville de Montréal: 48 millions pour un stationnement
      Le groupe Carttera de Toronto acquerra le terrain de stationnement à l’intersection du boulevard De Maisonneuve Ouest et de la rue de la Montagne, au centre-ville de Montréal, pour la somme de 48 millions.
      L’offre acceptée semble indiquer que des transactions immobilières négociées avant la pandémie sont en train de se conclure après le hiatus causé par le confinement. 
      La transaction est censée être notariée en septembre. 
      Le terrain, d’une superficie de 31 700 pi2, est assujetti à un zonage autorisant la construction de près de 210 000 pi2 de bâtiment jusqu’à une hauteur de 65 m. 
      Carttera, groupe immobilier ayant une forte expertise en marketing et en ventes, peut agir comme un accélérateur. Il a d’excellents contacts chez des investisseurs chinois, nous confie un promoteur montréalais qui ne veut pas être nommé pour ne pas nuire à ses affaires. 
      Surtout actif dans la région torontoise, Carttera a collaboré à la réalisation de projets dans le secteur du Centre Bell, dans Griffintown, et à Vaudreuil-Dorion. La société a aussi travaillé sur le Complexe Lebourgneuf en 2011, à Québec. L’appel de La Presse à Toronto n’a pas eu de suite. 
      On ne connaît donc pas les desseins de l’acquéreur pour son lot du centre-ville. La période est toutefois propice à de l’ensemble résidentiel multilocatif, croit un courtier qui n’est pas autorisé par son employeur à parler publiquement. 
      Prix de vente élevé 
      Le groupe Carttera est disposé à payer 48 millions pour ce terrain du 1445, rue de la Montagne, stratégiquement bien placé, voisin de l’hôtel Vogue Montréal et près du nouveau Four Seasons. Le rôle municipal lui donne une valeur de 11,1 millions.
      Le prix payé revient à 230 $ le pi2 constructible.
      Pour donner une idée de l’évolution récente qu’a connue le prix des terrains au centre-ville, le Groupe Brivia, présidé par Kheng Ly, a payé 20,7 millions le 31 juillet 2019 pour acquérir le Club athlétique Mansfield, au 1230, rue Mansfield. Le lot de 17 500 pi2 au centre-ville permet de construire jusqu’à 180 000 pi2. Le prix payé oscillait entre 115 $ et 130 $ le pi2 constructible.
      Autre facteur de comparaison pour jauger du prix de vente du terrain de stationnement : l’homme d’affaires Gad Bitton et ses partenaires ont payé 36 millions en mai dernier pour l’hôtel Vogue, voisin. Pour 12 millions de moins que le prix de 48 millions pour le stationnement, le groupe a mis la main sur un terrain de 21 000 pi2, mais également sur un hôtel de 142 chambres, parmi les plus luxueux du centre-ville. 
      Montréal aura son mot à dire 
      Avant de passer chez le notaire, le vendeur du terrain, la société 630 745 Ontario, devra toutefois transmettre à la Ville un avis d’intention de vendre la propriété en y joignant l’offre d’achat. Le lot fait en effet partie de la liste des quelque 300 lots pour lesquels la Ville s’est dotée d’un droit de préemption pour y bâtir du logement social. 
      Une fois avertie, la Ville a alors 60 jours pour analyser le dossier et décider si elle souhaite ou non l’acheter aux mêmes conditions. Des fonds publics sont prévus pour de telles transactions dans le Programme triennal d’immobilisations ; à l’heure actuelle, 35 millions sont disponibles.
      https://www.lapresse.ca/affaires/2020-07-15/centre-ville-de-montreal-48-millions-pour-un-stationnement.php
    • By mtlurb
      Bāss Phase 5

       
       
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value