Recommended Posts

Pinned posts

Secteur Bridge-Bonaventure

image.png

D’une superficie de 2,3 km2, situé à cheval sur les arrondissements du Sud-Ouest et de Ville-Marie, il comprend les abords des ponts Champlain et Victoria, le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, les rives du fleuve, les bassins Peel et Wellington, la Cité du Havre, la Pointe-du-Moulin ainsi que le quai Bickerdike.

Le secteur Bridge-Bonaventure est actuellement fortement minéralisé, morcelé par les infrastructures de transport, peu convivial pour les transports actifs, mais aux paysages et patrimoines uniques. Il est occupé par des activités économiques diversifiées, mais est très peu habité, même s'il jouxte le quartier résidentiel de Pointe-Saint-Charles.

De mai à octobre, plusieurs activités de consultation en personne et en ligne seront organisées afin de permettre à tous de s’informer, de discuter de la vocation du secteur, de mieux le découvrir, de s’inspirer d’exemples d’ici et d’ailleurs et de donner son opinion.

Les résultats de la consultation permettront à l’équipe de la Ville de Montréal de préparer un document de planification comprenant des hypothèses de mise en valeur.

Site Web : http://ocpm.qc.ca/bridge-bonaventure

Diffusion en direct des séances : http://ocpm.qc.ca/en-direct

Modélisation 3D du secteur https://ocpm.maps.arcgis.com/apps/webappviewer3d/index.html?id=4ea1dddba94849acb657dcb26175c8fb

Rapport de l'OCPM : https://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/pdf/P103/rapport_final_bridge-bonaventure.pdf

  

il y a 27 minutes, ScarletCoral a dit :

Recomandations de l'OCPM

Recommandation #1

La commission recommande que la vision proposée pour la transformation du secteur BridgeBonaventure soit enrichie pour y inclure :

  1. Une définition élargie de l’identité du lieu qui renvoie à la fois aux éléments matériels et immatériels qui caractérisent le secteur;
  2. Une amélioration globale de la résilience écologique du secteur;
  3. Une intégration plus étroite du secteur aux quartiers adjacents et au reste du territoire montréalais.

Recommandation #2

La commission recommande que la Ville subordonne tout projet de planification et de développement futur dans le secteur Bridge-Bonaventure à la mise en valeur des sites patrimoniaux qui s’y trouvent

Recommandation #3

La commission recommande à la Ville de créer un parcours patrimonial relié au réseau de transports actifs et à la nouvelle trame verte et bleue.

Recommandation #4

La commission recommande d'examiner l'hypothèse de déplacer la rue Bridge pour l’éloigner du lieu de sépulture des Irlandais et pour y créer un parc commémoratif calme et respectueux de la mémoire du lieu.

Recommandation #5

La commission recommande le classement au sens de la Loi sur les biens culturels pour l'ensemble du site-machine moderniste formé par le Silo no 5, la minoterie ADM et le complexe Canada Maltage incorporant les convoyeurs aériens, et que toute nouvelle construction sur ces lieux soit subordonnée dans le paysage à ces éléments repères.

Recommandation #6

La commission recommande qu'une reconnaissance patrimoniale soit accordée aux témoins architecturaux, artistiques et paysagers de l'Expo 67 sur la Cité du Havre, en agrandissant les limites du site patrimonial de l'île Sainte-Hélène.

Recommandation #7

La commission recommande l’adoption d’une politique facilitant les occupations transitoires rapides des bâtiments patrimoniaux abandonnés, en attendant une solution d'occupation permanente.

Recommandation #8

La commission recommande de créer un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) pour le secteur Bridge-Bonaventure afin de contrôler et protéger les vues paysagères, les percées visuelles et l'esthétique des constructions.

Recommandation #9

La commission recommande d'explorer, en partenariat avec la société des Ponts Jacques Cartier et Champlain Inc., la possibilité de repousser le futur tracé du boulevard urbain Bonaventure vers l'arrière du Parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles afin de permettre la création d'une coulée verte et bleue plus large et tranquille.

Recommandation #10

La commission recommande d’examiner la faisabilité de relier les entrées et sorties du pont Victoria à la partie surélevée de l'actuelle autoroute Bonaventure plutôt qu’à la rue Bridge.

Recommandation #11

La commission recommande à la Ville de ne pas restreindre les entrées de ville aux ponts Victoria et Samuel-De Champlain et d’ajouter des entrées de ville secondaires.

Recommandation #12

La commission recommande la mise en place, au sein du secteur, d’un réseau cohérent et efficace d’infrastructures cyclables et piétonnes conviviales et sécuritaires, qui soit complémentaire aux infrastructures existantes.

Recommandation #13

La commission recommande d'entreprendre des démarches auprès de Parcs Canada afin d’examiner la possibilité de faire pivoter le pont tournant dans le sens transversal au canal et de le hausser pour laisser passer les bateaux de plaisance, afin d’établir un lien piétonnier et cyclable sécuritaire entre le secteur Bridge-Bonaventure et Griffintown.

Recommandation #14

La commission recommande que le futur parc linéaire comporte à l’est une connexion à la piste du chemin des Moulins et à l’ouest, une connexion à la piste qui naît au pied du pont SamuelDe Champlain et qui remonte vers le boulevard Gaétan Laberge.

Recommandation #15

Afin de désenclaver Pointe-Saint-Charles, la commission recommande la mise en place d’aménagements permettant de franchir des voies ferrées entre le parc Marguerite-Bourgeoys et le futur parc linéaire.

Recommandation #16

La commission recommande de prolonger le parc linéaire sous la portion de l’autoroute située en bordure du fleuve jusqu’à la rue Mill et de le connecter aux promenades du Vieux-Port et du canal de Lachine, ainsi qu’aux quartiers de la Cité du Havre et de Verdun

Recommandation #17

La commission recommande :

  1. D'instaurer une voie réservée au transport collectif sur la rue Wellington entre les rues Peel et de la Sucrerie, comme mesure urgente;
  2. D’accroître la fréquence et la période de couverture sur les circuits d'autobus desservant ce corridor, avec la collaboration de la Société de transport de Montréal.

Recommandation #18

La commission recommande à la Ville, avec la collaboration de la Société de transport de Montréal, de développer un nouveau lien de transport collectif entre le quartier Pointe-SaintCharles, la zone d'emplois située sur les rues Mill et Riverside, puis les grands projets résidentiels de la Cité du Havre jusqu’aux parcs de Dieppe et Jean-Drapeau

Recommandation #19

La commission recommande à la Ville de Montréal et à la Société immobilière du Canada d’examiner comment les rues Mill, Oak, Riverside, des Irlandais et le pont Black sous autorité fédérale peuvent demeurer dans le domaine public, advenant la vente des terrains limitrophes à des intérêts privés.

Recommandation #20

La commission recommande à la ville d'adopter des mesures de contrôle de la circulation de transit Rive-Sud/centre-ville de Montréal passant par le parc Jean-Drapeau et l'avenue PierreDupuy.

Recommandation #21

La commission recommande à la Ville d’étudier le potentiel de désenclavement du secteur offert par les deux prolongements suivants : la rue Oak vers les rues Wellington et Saint-Patrick; la rue des Irlandais sous le tablier de l’autoroute Bonaventure.

Recommandation #22

La commission recommande que le libellé du principe 4 soit modifié afin de raccorder à la trame verte et bleue la mise en réseau des espaces publics et des lieux emblématiques.

Recommandation #23

La commission recommande :

  • Un verdissement massif partout où c’est possible, adapté aux quatre saisons, ainsi que l’installation de murs antibruit végétalisés qui serviront de zones tampons;
  • De limiter les aménagements paysagers dénués de caractéristiques naturelles et de privilégier une couverture végétale stratifiée (arbres, arbustes, herbacés, vivaces);
  • De prévoir l’entretien des aménagements à long terme;
  • De favoriser l’agriculture urbaine, à différentes échelles (bacs, jardins collectifs, espaces de production);
  • De restaurer naturellement les berges du fleuve afin de favoriser les habitats aquatiques.

Recommandation #24

La commission recommande d’aménager des espaces publics et des promenades, en particulier (mais non seulement) aux abords des sites d’intérêt patrimoniaux et paysagers, afin d’améliorer le cadre urbain et la connexion aux quartiers voisins.

Recommandation #25

La commission recommande à la Ville de prévoir des mécanismes permettant la participation des résidents des quartiers limitrophes et des diverses parties prenantes dans les choix d’aménagement des parcs et des espaces verts et bleus

Recommandation #26

La commission recommande d’évaluer les possibilités d’implanter un corridor écologique à même les aménagements futurs du tablier du pont de la Concorde afin de connecter les milieux naturels de la Cité du Havre et ceux du parc Jean-Drapeau.

Recommandation #27

La commission recommande que la Ville tienne compte de la vision préconisée par Parcs Canada pour la mise en valeur des abords du bassin Peel, telle qu’énoncée dans son plan directeur de 2018, de sorte à maximiser son accessibilité et sa connectivité aux milieux qui l’entourent.

Recommandation #28

La commission recommande que la Ville, en collaboration avec la société des Ponts JacquesCartier et Champlain Inc., évalue des scénarios afin de libérer le maximum d’espace en berge, au bénéfice de tous les Montréalais et Montréalaises.

Recommandation #29

La commission recommande que tous les espaces non développés de la Cité du Havre soient zonés espaces verts, incluant le « parc-vestiges », que ces espaces soient raccordés à la trame verte et bleue et que les vestiges d’Expo 67 qui s’y trouvent soient mis en valeur.

Recommandation #30

La commission recommande de connecter le bassin Peel à la Cité du Havre en créant des parcours piétons et cyclistes conviviaux comportant des haltes aux sites historiques et aux vues d’intérêt.

Recommandation #31

La commission recommande que la description du principe 5 sur le renouvellement des activités économiques et urbaines mentionne explicitement que l’industrie lourde et les activités portuaires, de transport et de logistique font partie intégrante des activités économiques du secteur.

Recommandation #32

La commission recommande de prévoir une gradation des usages et des zones tampons autour des zones d’activités industrielles, de transport et de logistique qui génèrent des nuisances et comportent des enjeux de sécurité civile.

Recommandation #33

La commission recommande de sécuriser le zonage « industriel » pour assurer la pérennité des industries et des ateliers d’artisans installés à la Pointe-du-Moulin, au carrefour Mill-Riverside, et ce, jusqu’au poste de transformation d’Hydro-Québec.

Recommandation #34

La commission recommande de renforcer la caractérisation du secteur en soutenant l’implantation de nouveaux sites d’emplois artisanaux et en créant un corridor artisanal de production où se côtoient des fonctions éducatives, culturelles et touristiques. Ce corridor artisanal de production devrait être intégré au circuit des sites patrimoniaux.

Recommandation #35

La commission recommande que la Ville soutienne l’installation d’industries de fabrication légère et d’entreprises de services dans le secteur, notamment dans les zones tampons.

Recommandation #36

La commission recommande de consolider les usages dans le Parc d’entreprises de la PointeSaint-Charles, notamment autour des filières existantes de l’audiovisuel et des technologies de l’information et des communications (TIC).

Recommandation #37

La commission recommande de décontaminer et de verdir le Parc d’entreprises de la PointeSaint-Charles pour stimuler la résilience écologique du secteur.

Recommandation #38

La commission recommande de promouvoir l’installation dans le secteur d’entreprises de haute technologie qui sont actives en recherche et développement.

Recommandation #39

La commission recommande de développer des projets culturels et éducatifs avec les partenaires concernés en ce qui a trait aux métiers artisanaux présents dans le secteur, au « site-machines » de la Pointe-du-Moulin et au parcours patrimonial des sites significatifs.

Recommandation #40

La commission recommande l’implantation d’installations multisports dans le secteur BridgeBonaventure qui soient accessibles et répondent aux besoins de tous.

Recommandation #41

La commission recommande, autour du bassin Peel, un développement résidentiel mixte, à forte densité, mais à échelle humaine, doté de commerces et services de proximité, d’équipements collectifs, et intégrant les cibles de logement social, abordable et familial.

Recommandation #42

La commission recommande une zone tampon de 200 mètres de rayon de l'autoroute Bonaventure qui exclut toute fonction résidentielle et réservée à des fonctions non sensibles pour la santé humaine à long terme.

Recommandation #43

La commission recommande que soit élaboré un programme particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur Bridge-Bonaventure incluant coûts et durée, jumelé au plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) proposé dans la recommandation #8.

Recommandation #44

La commission recommande de mettre en place, en concertation avec toutes les parties prenantes, des mécanismes de collaboration et de suivi à long terme en vue d’assurer le développement du secteur de façon cohérente et efficace.

Recommandation #45

La commission recommande que la Ville exerce une étroite concertation des partenaires institutionnels, nommément les diverses instances publiques et parapubliques qui sont propriétaires de terrains ou d’immeubles sur le territoire du secteur.

Recommandation #46

La commission recommande que la Ville mette en place les outils appropriés de communication et d’échange avec la population et les parties prenantes pour toute la durée de mise en œuvre du PPU.

Recommandation #47

Que la Ville mette en place un guichet unique pour le secteur Bridge-Bonaventure à l’intention des investisseurs et des promoteurs, notamment pour identifier les entreprises recherchées et les sites disponibles.

 

Citation

Autres cartes

image.png

image.png

 

image.png

image.png

 

 

Citation

Cartes déposées par l'organisme Action-Gardien

http://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/pdf/P103/5-2-10_9usages.permis.pdf

 

image.png

image.png

image.png

image.png

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça doit être un secteur très convoité par les développeurs de Griffintown. J'aimerai bien y voir un quartier des sports éclore dans ce secteur: un stade de base-ball, tours des expos 1,2 et 3, etc.

 

 

Quote

EDC88F40-2219-2737-80E4D894F545342F_carouselimage.jpg

Et le développement de Pointe du Moulin pourrait prendre tout son sens s'il fait partie d'un vaste projet pour le désenclaver.

 

Edited by Coqueta

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon avis, c'est évident qu'entre la portion de Verdun et Cité du Havre, sur le bord de l'eau, il faut absolument une promenade piétonne et une autre cycliste. Et en bois si possible. 

Ensuite, dans le secteur entre Bridge et Bassin Peel, moi aussi j'envisage un ''quartier du sport'' avec une stade de baseball, un futur stade pour les Alouettes, peut-être un musée des sports québecois et bien sur du résidentiel et commercial.

Par contre, il ne faut pas oublier les Irlandais et le Black Rock sur Bridge. Il faut une belle grand place qui fera honneur aux Irlandais.....ils le méritent bien !

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'activité industriel et même portuaire (sur le quai bickerdike ) risque d’être un gros problème si on veut mettre du résidentiel , je pense au bruit des trains , bateau , camions .. j'ai hâte de voir quel sont les projets du secteur industriel lors des consultations. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, redfu a dit :

l'activité industriel et même portuaire (sur le quai bickerdike ) risque d’être un gros problème si on veut mettre du résidentiel , je pense au bruit des trains , bateau , camions .. j'ai hâte de voir quel sont les projets du secteur industriel lors des consultations. 

Il semble que les activités portuaires du quai Bickerdike sont encore nécessaires pour le Port, il faudra donc capitaliser sur sa présence pour encore un bon moment. De toute façon le Port a plein droit de maintenir son emprise sur ce site qui appartient au fédéral, surtout qu'il y possède des infrastructures importantes essentielles à son bon fonctionnement.

Ce sont aussi des emplois à protéger qui font partie de l'économie locale. C'est sûr que visuellement parlant ce n'est pas très esthétique, mais on pourrait atténuer les irritants par des mesures ponctuelles.

Pour le reste il y beaucoup d'espace à développer pour en faire un quartier dynamique où il fera bon vivre. Bien hâte de voir ce qui ressortira de cette consultation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela ne sera pas une consultation publique facile parce qu'il n'y a aucune cohérence entre les différents sous-secteurs. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le Quai Bickerdike, je suis pas mal sûre que les résidents d'Habitat 67 vont faire du gros lobbying pour éviter tout développement de tours. Ils ont réussi à faire classer la Place des Nations comme patrimoine par le gouvernement provincial pour ne pas voir de tours à condo se construire derrière chez eux ;)

De plus, il y a actuellement un projet de réaménagement

https://www.port-montreal.com/fr/projet-bickerdike.html

RÉAMÉNAGEMENT DU TERMINAL BICKERDIKE

Projet-Bickerdike.jpg
 

À venir

La phase de conception du projet est en cours.

Le début des travaux est prévu au mois de mai 2019.

Mai 2017

Octroi d’un soutien financier de 8,3 M$ par le gouvernement du Québec dans le cadre de sa Stratégie maritime.

LES GRANDES LIGNES DU PROJET

  • Le coût total du projet est évalué à 25 M$.
  • Le terminal manutentionne chaque année près de 600 000 tonnes de marchandises diversifiées (conteneurs, voitures, camion-remorque…), en plus de desservir des navires de croisières.
  • Principal port d’attache pour l’approvisionnement de Terre-Neuve et des Îles-de-la-Madeleine, alimenté exclusivement par des entreprises locales.
  • Optimisation des installations du terminal, qui a été construit en 1896.

Description des travaux :

  • Réaménagement des accès camions (fluidité et sécurisation)
  • Augmentation de la capacité électrique et mise à niveau
  • Remplacement de bâtiments
  • Réaménagement des surfaces d’entreposage de conteneurs et de marchandises
  • Réaménagement des surfaces de manutention pour les navires de croisière

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une visite exploratoire guidée aura lieu dans le secteur le 15 juin de 10h à 13h30

L'inscription se fait sur EventBrite

https://www.eventbrite.ca/e/billets-consultation-publique-secteur-bridge-bonaventure-visite-exploratoire-61889767962

Participez à une visite exploratoire du secteur Bridge-Bonaventure dans le cadre de la consultation publique organisée par l'OCPM.

La visite exploratoire, sur le thème du patrimoine, sera animée par Bernard Vallée de Montréal Explorations.

Le lieu de rencontre vous sera communiqué par courriel.

Les places sont limitées, mais d'autres visites pourraient être organisées. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, ScarletCoral a dit :

Une visite exploratoire guidée aura lieu dans le secteur le 15 juin de 10h à 13h30

L'inscription se fait sur EventBrite

https://www.eventbrite.ca/e/billets-consultation-publique-secteur-bridge-bonaventure-visite-exploratoire-61889767962

Participez à une visite exploratoire du secteur Bridge-Bonaventure dans le cadre de la consultation publique organisée par l'OCPM.

La visite exploratoire, sur le thème du patrimoine, sera animée par Bernard Vallée de Montréal Explorations.

Le lieu de rencontre vous sera communiqué par courriel.

Les places sont limitées, mais d'autres visites pourraient être organisées. 

Résident de PSC, nous avons reçu un document d'information dans notre boîte aux lettres concernant la consultation. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      St. Ann Appartements
      St
      Dernière phase de l'îlot St. Ann, immeuble locatif
       
    • By WestAust
      Nom: 1101, rue Stanley
      Hauteur en étages:
      Hauteur en mètres:
      Coût du projet:
       
      Promoteur:
      Architecte:
      Entrepreneur général:
      Emplacement: voir aperçu du projet
       
      Début de construction:
      Fin de construction:
       
      Site internet:
       
      Lien webcam:
       
      Autres informations:
       
      * Aucun projet prévu sur ce terrain pour le moment. Le terrain est simplement à vendre.
       
      Rumeurs:
       
      Aperçu du projet :
       

      Autres images :
       
      Vidéo promotionnelle:
    • By IluvMTL
      https://www.foufouneselectriques.com/
      http://exclaim.ca/music/article/you_can_now_visit_the_montreal_alternative_venue_foufounes_electriques_in_the_sims
      You Can Now Visit Montreal's Foufounes Electriques Venue in 'The Sims'
       
    • By ScarletCoral
      Beaucoup d'interventions durant la période de questions des citoyens du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest concernant ce projet. En fait, le promoteur n'a fait qu'une demande de permis de démolition du bâtiment existant. Il n'a pas encore déposé les plans de son projet à l'arrondissement.
      http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1962104/des-organismes-defendent-le-4700-rue-saint-ambroise/
      03/12/2018 Mise à jour    : 3 décembre 2018 | 15:52 
      Des organismes défendent le 4700 rue Saint-Ambroise
      Par Justine Gravel

      Après une première séance spéciale, le 26 juin, le comité d'études avait refusé l'octroi du permis de démolition. Or, le 24 octobre, lors d'une seconde séance portant sur le même sujet à la suite du dépôt du projet immobilier, ils étaient toujours en réflexion.
      Photo : Justine Gravel (Journal Métro)
      Devant l’hésitation des élus quant à la démolition d’espaces à bureaux sur la rue Saint-Ambroise pour y construire un immeuble résidentiel, les organismes membres de la table de concertation Solidarité Saint-Henri (SSH) font circuler une lettre d’opposition à l’octroi d’un permis. Ceux-ci préféreraient que la bâtisse reste intacte et que des logements sociaux destinés aux femmes en détresse et aux mères monoparentales soient construits sur le stationnement adjacent.
      Après deux séances du comité d’études des demandes de permis de démolition, en juin et en octobre, l’arrondissement du Sud-Ouest a du mal à trancher sur l’avenir du 4700, rue Saint-Ambroise, un terrain d’une superficie de 15 330 m2.
      Les promoteurs immobiliers Groupe Quorum et les Développements du Canal souhaitent remplacer l’immeuble existant par plus de 400 unités de logement, dont 300 condos, un projet qui suscite de vives réactions chez les groupes communautaires.
      Malgré la promesse d’y inclure une centaine de logements sociaux, un centre de la petite enfance (CPE), une épicerie zéro déchet, un toit vert et un incubateur d’entreprises, ceux-ci croient qu’un tel projet ne répondrait pas aux besoins locaux.
      «L’arrivée d’autant de nouvelles résidences privées et non abordables contribuera directement à l’accroissement des inégalités sociales dans Saint-Henri et forcera la cohabitation de plus en plus difficile entre nouveaux arrivants et ménages à faible revenu», indique la coordonnatrice de SSH, Shannon Franssen.
      Pour Maxime Laporte, vice-président au développement chez Groupe Quorum, le projet répond aux besoins du quartier et a d’ailleurs l’appui d’organismes communautaires tels que Mission Bon Accueil et Logifem.
      «En dix ans, il y a eu seulement 12 nouveaux logements sociaux dans ce secteur de Saint-Henri. Donc, 100 logements, c’est une énorme croissance, dit-il. Quand l’intégration est bien pensée, la mixité se fait naturellement.»
      Les promoteurs sont d’ailleurs familiers avec le Sud-Ouest, puisqu’ils se trouvent derrière de nombreux projets, dont Le William dans Griffintown, Henri Condominiums et les Condos Monk.
      Contradiction
      La lettre ouverte en opposition à la démolition du bâtiment, qui a recueilli plus de 500 signatures jusqu’à présent, met également de l’avant la contradiction entre ce projet et les intentions des élus de Projet Montréal.
      «Si les élus permettaient la démolition du bâtiment, ils iraient à l’encontre de leurs propres orientations pour ce secteur, adoptées en avril passé», souligne Mme Franssen. Dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) Turcot, l’arrondissement entend préserver la vocation économique de l’immeuble de la rue Saint-Ambroise.
      L’arrondissement a refusé de se prononcer pour le moment quant aux raisons qui justifient son hésitation à approuver ou décliner la demande de permis. Les détails seront divulgués à l’occasion de la prochaine séance du comité d’études, prévue avant le congé des Fêtes.
      «Il ne s’agit pas d’un dossier facile, soutient Marie Otis, la directrice de cabinet du maire Benoit Dorais. La nouvelle réglementation prévoyant un usage à caractère économique tel qu’annoncé dans le PDUES n’a pas eu le temps d’être adoptée par le conseil avant le dépôt du projet par le propriétaire. Le projet est donc conforme à la réglementation actuelle qui prévoit des usages mixtes.»
      Les locataires de la bâtisse, le Réseau-Bureautique et les Studios Saint-Ambroise, ont préféré garder le silence face à cette situation en raison des négociations en cours avec les nouveaux propriétaires du bâtiment. Il est envisagé qu’ils soient relocalisés dans le secteur Cabot, un quartier industriel du Sud-Ouest.