Gabmtl

rive-sud Tram sur Taschereau

Recommended Posts

La nature très politique de ce bureau de projet (financé par le MTQ, résultats en 2022) ne laissent rien présager de bon au niveau de l'indépendance du bureau de projet face au potentiel changement de gouvernement.....
Ca prouve que la CDPQi est vraiment le meilleur modèle pour ce genre de projet.

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2400140/rive-sud-tramway-ligne-jaune-2022/

Rive-Sud: tramway et ligne jaune, le sort connu en 2022

Le sort des deux projets les plus structurants pour la Rive-Sud, soit le prolongement de la ligne jaune et le tramway sur Taschereau, sera connu en 2022. Les deux bureaux de projet ont d’ailleurs été fusionnés.

Les études concernant le prolongement de la ligne jaune du métro et la création d’un mode de transport lourd pour desservir le boulevard Taschereau vont enfin commencer. L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et le ministère des Transports du Québec (MTQ) ont annoncé dimanche la création d’un comité d’experts, auquel participe le Réseau de transport de Longueuil, afin d’étudier ces deux projets conjointement.

Les dossiers d’opportunités pour ces deux projets devront donc être livrés au MTQ d’ici 2022, année électorale au Québec.

«Si on est capables d’aller plus vite, on va aller plus vite», a par ailleurs indiqué à Métro la ministre déléguée aux Transports, qui est aussi responsable de la région de Montréal, Chantal Rouleau. 

Échéancier à venir

Le MTQ pourra alors réaliser un dossier d’affaires afin de chiffrer les coûts estimés de ces deux projets et de lancer des appels d’offres. Un échéancier pour la concrétisation de ces deux projets sera ensuite établi.

«C’est essentiel parce que moi, comme tout le monde, je me promène sur les grandes artères de la région métropolitaine et moi aussi, je suis prise dans les embouteillages qui n’en finissent plus», a ajouté Mme Rouleau. 

60 M$

Le gouvernement Legault a prévu 60 M$ pour permettre l’étude de deux modes de transport structurants sur la Rive-Sud, soit un dans l’axe du prolongement de la ligne jaune et un autre le long du boulevard Taschereau.

Congestion routière

L’an dernier, les élus de l’agglomération de Longueuil ont présenté leur vision du transport en commun à l’horizon 2025. Celle-ci comprend la création d’un tramway dans l’axe du boulevard Taschereau. Le tramway relierait Brossard à Longueuil d’est en ouest en connectant la future station Panama du Réseau express métropolitain et la station de métro Longueuil—Université de Sherbrooke.

«Honnêtement, quand on se promène sur les axes routiers importants, on voit que plusieurs d’entre eux commencent à être complètement saturés», a soulevé à Métro la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent. 

Cette situation menace d’ailleurs d’empirer avec la construction à venir de milliers de nouveaux logements au centre-ville, de même qu’avec l’arrivée de l’usine Molson Coors, dont l’inauguration à Longueuil est prévue en 2021.

«C’est un enjeu de société. Le transport collectif est la solution qui répond à cette congestion, qui a un coût énorme», estime Mme Rouleau. 

Un métro bondé

La congestion n’affecte d’ailleurs pas que le réseau routier de Longueuil, mais aussi sa station de métro, qui est la plus achalandée du réseau de la Société de transport de Montréal aux heures de pointe du matin. La ligne jaune représente en fait près de 40% des déplacements réalisés en transport collectif entre l’île de Montréal et la Rive-Sud, selon des données de l’ARTM.

Par le passé, Mme Parent a proposé l’ajout de six stations de métro à la ligne jaune. Celle qui siège au conseil d’administration de l’ARTM reconnait toutefois qu’une option moins couteuse pourrait être choisie pour desservir cet axe.

«Est-ce qu’on pourrait trouver quelque chose de plus abordable?», a questionné la mairesse, qui a souligné la facture salée du prolongement de la ligne bleue vers l’est.

«Ce qui est important, c’est d’avoir un mode de transport structurant. On sait que le métro, c’est beaucoup plus cher, c’est long et complexe. […] On cherche le meilleur mode de transport pour desservir la population», a ajouté la ministre Rouleau.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand même surprenant... il a toujours été question d'un prolongement à l'est et là, on parle de faire faire un un demi-tour à la ligne vers Taschereau.

Intéressant quand même. J'aurais préféré le plan original, doublé d'un tramway, mais bon. Ou encore mieux, la même ligne de tramway qui fait de Taschereau à Roland-Therrien. 

Ou encore-encore mieux, une ligne jaune en Y, avec une branche vers R-L et une autre vers Taschereau !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le tramway pourrait être prolongé jusqu'à Georges Gagné lors d'une extension futur, ça pourrait être vraiment intéressant. Il permettrait de lier les villes de la rive sud ensemble par transport en commun en plus de rediriger une certaine partie des utilisateurs du REM vers deux station au lieu d'une seule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Barbès-Rochechouart a dit :

La nature très politique de ce bureau de projet (financé par le MTQ, résultats en 2022) ne laissent rien présager de bon au niveau de l'indépendance du bureau de projet face au potentiel changement de gouvernement.....
Ca prouve que la CDPQi est vraiment le meilleur modèle pour ce genre de projet.

Je ne conteste pas le fait que ce bureau de projet puisse être "de nature très politique",  mais cela ne permet pas de conclure que la CDPQi soit "vraiment le meilleur modèle pour ce genre de projet".  Peut-être la CDPQi l'est-elle, mais une démonstration de cette conclusion devrait pouvoir s'appuyer sur des arguments plus probants.

En réalité, la dimension politique est incontournable, à moins de s'en remettre intégralement aux forces du marché libre.  Si on prend l'exemple du projet du REM dans sa forme actuelle, il faut admettre que l'aide de l'Etat (fédéral et provincial) a constitué un ingrédient indispensable de la décision de la CDPQi de lancer le projet.  On ne peut donc pas prétendre que la dimension politique fut absente de la décision --ce qui ne veut absolument pas dire que la décision fut mauvaise.

Concernant les projets destinés à la Rive-Sud faisant l'objet de l'annonce d'aujourd'hui, supposons un instant qu'en lieu et place d'un "bureau de projet financé par le MTQ", le gouvernement aurait confié un mandat similaire à la CDPQi: quelle différence cela aurait-il fait?  Rien n'aurait obligé ce gouvernement ou un éventuel suivant à accepter les recommandations de la CDPQi et de procéder aux investissements que les projets envisagés exigeraient.  Dans les deux cas, la décision reviendra au gouvernement du moment.  De telles décisions peuvent comporter un élément de partisanerie, mais c'est aux risques et périls de ceux qui en font preuve.  En général, on s'attend à ce que le gouvernement prenne les meilleures décisions dans l'intérêt collectif.

Ceci étant dit, on ne peut pas s'empêcher de remarquer que "les dossiers d'opportunités pour ces deux projets devront être remis au MTQ d'ici 2022". (mon souligné). Ainsi, il y a très peu de chance que des fonds soient engagés pour la construction avant les prochaines élections.  Le prochain gouvernement aura tout loisir de prendre des orientations différentes;  au contraire, à l'aube des élections de 2018, le projet du REM était déjà bien ficellé, de sorte qu'une annulation était pratiquement impensable.

Mais il n'y a pas que les échéances et les considérations électorales qui importent.  Les capacités forcément limitées de l'industrie (de la construction) doivent aussi être prises en compte.  On ne peut pas tout faire en même temps.  Si on insiste quand même pour tout commencer, on allonge les délais de livraison, et on encourt (subit) des prix gonflés.  En 2022, la construction du prolongement de la ligne bleue battra son plein, tout comme celle du tramway dans la Ville de Québec, sans oublier les dernières étapes de la construction du REM (phase 1). Déjà lors de la dernière campagne électorale québécoise, je m'interrogeais quant au réalisme des promesses fusant de toutes parts pour de nouvelles infrastructures de TEC.  La réalité nous rattrape.  Au mieux, ce que nous obtiendrons de plus* dans les deux prochaines années, ce sont des engagements financiers fermes de la part de Québec et d'Ottawa, pour des projets devant débuter après 2022.  C'est déjà beaucoup mieux que la longue période d'inaction qui avait suivi l'ouverture des trois stations de la ligne orange à Laval, en 2007!

* "de plus", parce qu'il ne faut pas oublier que pendant que certains s'adonnent à des études et à des négociations pour des projets futurs, il y en a bien d'autres qui s'activent sur les chantiers de construction: on est en pleine action!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que la fusion des deux bureaux de projet est une très bonne nouvelle.

Puisque la ligne jaune actuelle ne comporte que trois stations, on peut très bien imaginer qu'elle soit convertie en tramway, moyennant quelques ajustements.

On pourrait ensuite penser que la ligne se sépare en deux: une branche qui sort du sol sur Taschereau, et une qui reste sous terre vers l'est pour quelques stations avant de sortir sur Roland-Therrien ou de Chambly. 

Cela permettrait que l'axe Taschereau soit relié à Berri-UQAM sans correspondance, et que le prolongement vers l'est se fasse à un coût beaucoup moins élevé, et qu'il puisse éventuellement aller beaucoup plus loin (jusqu'au coeur de Saint-Hubert).

Bref, je crois que cette fusion ouvre la porte à cette option, qui sera sans doute étudiée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je m'interroge quand même du fait que c'est le RTL qui va piloter bureau de projet.  Ce n'était pas dans le mandat de l'ARTM de réaliser ses études?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est assez clair que c'est politique. Une conférence sur  des études portant sur un axe de TEC passant par Brossard et la mairesse de celle-ci n'est même pas invité...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La mairesse de Longueuil semble anticiper que cela pourrait plus ressembler au REM, qu'à un prolongement du métro...

Québec débloque 60 millions pour développer le transport collectif sur la Rive-Sud

dezo-metro-longueuil.jpg
Il n’y a qu’une seule station de métro à Longueuil, elle est la cinquième la plus achalandée du réseau.  |  PHOTO : RADIO-CANADA / JANIC TREMBLAY

Radio-Canada  |  Publié hier à 20 h 46

Québec débloque 60 millions de dollars pour déterminer quel mode de transport collectif sera développé sur la Rive-Sud. Le nouveau bureau de projet a jusqu’à l’été 2021 pour étudier la mise sur pied d'un corridor est-ouest de transport collectif.

« On ne ferme aucune porte, on ouvre toutes les portes », a résumé la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, lors de l'annonce dimanche à Longueuil.

« On parle du boulevard Taschereau, ce qui implique la requalification du boulevard Taschereau. On parle d’un prolongement dans l’axe de la ligne jaune. On veut vraiment laisser les spécialistes nous faire les recommandations les plus adéquates », a-t-elle expliqué.

Tout est sur la table, a renchéri le président du Conseil du Trésor et ministre responsable de la Montérégie, Christian Dubé.

« Comment maximise-t-on l'axe est-ouest le plus rapidement possible? Et comment va-t-on pouvoir faire pour que tous nos citoyens de la Rive-Sud puissent avoir accès à un réseau de qualité, comme il est en train d'être développé dans l'axe nord-sud avec le REM? » - Christian Dubé, président du Conseil du trésor

rouleau-parent-dube-longueuil-transports
Au centre, la mairesse de Longueuil Sylvie Parent. À sa droite, la ministre Chantal Rouleau et à sa gauche le ministre Christian Dubé.  |  PHOTO : RADIO-CANADA / RENÉ SAINT-LOUIS

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, se réjouit de cette annonce, même si le mode de transport retenu pourrait s'apparenter davantage au REM qu'à un prolongement du métro.

« C'est vrai qu'on est rendu à une étape de pouvoir dire que notre réseau d'est en ouest, ça pourrait être un seul corridor qui irait chercher des gens qui sont à La Prairie et qui pourrait se rendre à Boucherville, et pourquoi pas plus loin. » - Sylvie Parent, mairesse de Longueuil

C'est ce même type de bureau d'étude en 2015 qui a donné naissance au projet du Réseau express métropolitain (REM).

En 2017, rapporte la Société de transport de Montréal (STM), la station Longueuil–Université-de-Sherbrooke était la cinquième des plus achalandées du réseau de métro, avec près de huit millions d'entrées durant l'année.

Les autres stations les plus achalandées étaient, dans l'ordre, Berri-UQAM, McGill, Guy-Concordia et Bonaventure.

Avec les informations de René Saint-Louis

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1403795/longueuil-ligne-jaune-metro-prolongement-tramway-bureau-projet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By GDS
      Former La Prairie golf -
      Developer is same group as Brossard sur le Golf.
      The project consists of four condominium towers: a 6-story tower, two 26-story towers and a 10-story tower.

    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur les rénovations de la Gare Centrale dans le cadre du REM.


       
       
    • By nephersir7
      La construction d'un nouveau centre de distribution pour le géant du commerce de detail IKEA est en cours à Beauharnois, au Québec. Le bâtiment comprendra un centre d'entreposage et de distribution d'un étage qui sera divisé en entrepôt à 3 compartiments (Bâtiments 1, 2 et 3) séparés par des murs coupe-feu, et un espace de bureau d'un étage avec des aires d'agréments pour les employés.
      Le Bâtiment 1 de 65 pieds de haut abritera du rayonnage d'entreposage conventionnel; le Bâtiment 2 sera une baie d'entreposage automatisé de 118 pi. de haut, et le Bâtiment 3 de 43 pieds de haut abritera du rayonnage d'entreposage conventionnel. L'espace de bureau d'un étage abritera les bureaux d'administration, une cuisine, une cafétéria, une salle d'entraînement et des vestiaires et toilettes pour hommes et femmes.
      On estime que le nouveau bâtiment aura une superficie au sol de 1,2M pi.ca. La livraison de ce projet d'envergure est prévue pour la fin de l'année 2019.
      https://www.broccolini.com/fr/project/view/?id=322
      ---
      Vraiment massif comme projet 
      Avancement au 12 septembre 2019:

    • By ProposMontréal
      Webcam: http://www.nouveauchamplain.ca/chantier/chantier-en-direct/
       
      Discussion portant sur le nouveau Pont Champlain.
    • By nephersir7
      Le réaménagement de la route 132 entre la rue Principale à Delson et l’autoroute 730 à Sainte-Catherine et à Saint-Constant :
       Ce tronçon de la route 132 comprend une emprise initialement prévue pour un projet autoroutier. Le caractère actuel de la route a pour effet de déstructurer les territoires des trois villes;
       Une étude menée par le MTQ en 2011 relevait un taux d'accident considérablement supérieur au taux critique des routes nationales comparables. La conception actuelle avec une voie de virage à gauche dans les deux sens était désignée comme une source de conflits;
       Un comité, mis en place en 2018 par le MTQ, travaille présentement, en collaboration avec ses partenaires, à élaborer une vision commune du redéveloppement de cette route et vise l’adoption d’un plan directeur d’aménagement pour 2020.
      https://www.tresor.gouv.qc.ca/fileadmin/PDF/budget_depenses/19-20/fr/8-Infrastructures_publiques_Quebec.pdf (p. 55)