felixinx

montréal Impacts des travaux du REM dans le tunnel du mont Royal

Recommended Posts

My wife isn't looking forward to going back to work in September. Thankfully my new job is near a few metro stations in VSL/TMR, so  I can drop her off or she can try the Hudson line.

I can't wait for this whole thing to be over and done with.

It is to bad they can't the trains stop in TMR and they take a bus to the nearest metro, during the 4 years.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1382230/mesures-attenuations-supplementaires-exo5-ligne-mascouche-montreal-train-banlieue

Exo utilisera une voie de contournement pendant les travaux dans le tunnel du mont Royal

Certains trains de banlieue auront la priorité sur un tronçon habituellement réservé au transport industriel.

 

Jérôme Labbé

Publié à 15 h 29

Devant la grogne et l'inquiétude des usagers, de nouvelles mesures d'atténuation seront mises en place pour les lignes de train de banlieue qui seront touchées par la fermeture du tunnel sous le mont Royal, prévu pour le 6 janvier 2020.

Ces mesures ont été annoncées en conférence de presse, vendredi matin, en présence de nombreux dignitaires réunis à la gare Centrale de Montréal.

Aux heures de pointe, trois des cinq trains de la ligne Mascouche-Montréal (no 5) pourront notamment emprunter une voie de contournement qui permettra à leurs passagers de se rendre directement au centre-ville, comme c'est le cas actuellement.

Exceptionnellement, le CN a accepté de céder la priorité aux trains de banlieue sur un parcours habituellement réservé aux trains de marchandises.

Le nouveau trajet, qui passera par le sud-ouest de Montréal, sera toutefois plus long de 30 minutes que le service actuel.

Les usagers des autres trains utilisant la ligne no 5 devront se résoudre à effectuer une correspondance à la station Sauvé pour rejoindre la ligne orange du métro, mais Mobilité Montréal déconseille cette solution en raison de la saturation de cette portion du réseau.

Il leur sera donc recommandé de renouer avec l'autobus. Des navettes seront offertes à partir des gares de Mascouche, Terrebonne et Repentigny vers la station de métro Radisson, sur la ligne verte.

carte-voie-de-contournement.png

La voie de contournement prévue pour les usagers de la ligne Mascouche-Montréal passe par l'Ouest-de-l'Île.
PHOTO : ARTM

 

Mais la fermeture du tunnel du mont Royal compliquera encore plus la vie des utilisateurs de la ligne no 6, entre Deux-Montagnes et Montréal, qui sont presque quatre fois plus nombreux que ceux de la ligne no 5.

Comme le service sera interrompu au sud de la station Bois-Francs, les usagers qui souhaiteront poursuivre leur route vers le centre-ville devront monter dans une navette qui les conduira à la station de métro Côte-Vertu, puis prendre la ligne orange jusqu'à la station Bonaventure. Et ils devront faire l'inverse chaque soir.

Ces changements pourraient faire doubler le temps de déplacement des usagers, reconnaît la ministre déléguée aux transports et à la région métropolitaine, Chantal Rouleau. Mais selon elle, il n'y avait pas d'autres solutions.

On sait qu'il y a une transformation des habitudes, c'est certain, et [que] le trajet sera plus long que ce qui existait avant, a-t-elle admis, ajoutant que le temps de déplacement prévu demeurait quand même très concurrentiel par rapport à la voiture.

Ce qu'on souhaite, c'est que les gens embarquent et puissent nous faire part, [...] au fur et à mesure, de ce qui fonctionne et de ce qui fonctionne moins.

— Chantal Rouleau, ministre déléguée aux transports et à la région métropolitaine

La ministre a néanmoins annoncé vendredi que le nombre de liaisons par autobus en dehors des heures de pointe entre Deux-Montagnes et le centre-ville de Montréal sera presque doublé à compter du 6 janvier 2020. Ce service sera direct pour les usagers des gares Deux-Montagnes et Grand-Moulin jusqu'au terminus Centre-Ville, à proximité de la station de métro Bonaventure et de la gare Centrale.

De plus, un service de navette sera instauré entre la gare de Deux-Montagnes et celle de Sainte-Thérèse, ce qui permettra aux usagers de la ligne no 6 d'utiliser la ligne no 2 (Saint-Jérôme-Montréal) qui, elle, ne sera pas touchée par la fermeture du tunnel du mont Royal. Cette navette comptera quatre départs le matin et quatre autres l'après-midi.

La fermeture du tunnel du mont Royal, qui devrait durer deux ans, est rendue nécessaire par les travaux du Réseau express métropolitain (REM).

L'ensemble des mesures d'atténuation prévues par le gouvernement du Québec et CDPQ Infra – le promoteur du REM – avoisine les 200 millions de dollars.

La pleine exploitation du REM est prévue pour 2023.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mitigation measures announced for frustrated commuters worried about REM delays, detours

MONTREAL  |  CTV News  |  Andrew Brennan,  Assignment Editor / Videojournalist  |  Amy Luft,  Digital reporter

Published Friday, November 8, 2019 5:36PM ESTLast Updated Friday, November 8, 2019 8:09PM EST

Video:
https://montreal.ctvnews.ca/video?clipId=1825156&jwsource=cl

MONTREAL -- More relief is coming for frustrated Exo train users as the Mount Royal Tunnel gets set to close for at least two years.

 After an outcry from train commuters, the CAQ government has unveiled new measures to keep the delays to a minimum when the closure begins on Jan. 6.

 "In the worst case, it will be the same time as the car, but we are working very, very hard to reduce the time," said Junior Transport Minister Chantale Rouleau.

According to Rouleau, the new deal with CN Rail prioritizes commuter traffic over freight trains in the Montreal corridor, allowing trains on the Mascouche line to divert around the closed tunnel.

Three of five trains each morning and night will be able to continue right to Central Station. The other two will end in Ahuntsic.

The much busier Deux-Montagnes line will have no such luck, however, with no track available to link it to CN Rail lines.

The CAQ said it would add more shuttle buses to and from downtown throughout the day, increasing them to 44 from the current 23.

"We have the best measures that can be put in under the circumstances. We continue to talk with people," said Rouleau.

Those talks have led to implementing some ideas from frustrated commuters – notably having four shuttle buses each rush hour taking people from the Mascouche station to Ste-Therese, getting users to the metro system via the St-Jerome line.

The original price tag announced in September for shuttle buses and other mitigation measures was $192 million. The deal with CN Rail and the extra trains and bus service adds another $30 million.   

https://montreal.ctvnews.ca/mitigation-measures-announced-for-frustrated-commuters-worried-about-rem-delays-detours-1.4677119

Share this post


Link to post
Share on other sites

Radio-Canada a recueilli différents témoignages de personnes impactées les travaux du REM sur la ligne Deux-Montagnes

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1386975/rem-express-train-banlieue-usagers-deux-montagnes

Des vies brisées par le REM

« On a sacrifié des humains au prix d’un projet politique, on se sent abandonnés. »

Vincent Rességuier

Publié à 4 h 12

Le REM fait rêver. Mais entre-temps, il brise des carrières, sépare des familles et crée surtout beaucoup de détresse psychologique.

C’est qu’à partir du 6 janvier, et ce, pour trois ans, le tunnel sous le mont Royal, qui permet un accès direct au centre-ville, sera fermé pour être adapté au REM.

Les 15 000 usagers de la ligne de train Deux-Montagnes-Montréal se sentent pris en otages.

Certains serrent les poings et se préparent à affronter les embouteillages, d’autres ont jeté l’éponge : ils changeront de vie. Témoignages.

Karolyne Viau, Deux-Montagnes

  • Trajet quotidien : Deux-Montagnes - centre-ville
  • Temps de trajet actuel : 2 heures par jour au maximum
  • Temps de trajet estimé après le 6 janvier 2020 : 4 heures par jour au minimum

Karolyne Viau se bat corps et âme depuis de longs mois pour tenter de convaincre le gouvernement de repousser les travaux, le temps de trouver des solutions acceptables pour réduire les nuisances.

Cette mère chef de famille monoparentale, une semaine sur deux, sacrifie de nombreuses heures pour coordonner un comité d’usagers.

Et de son propre aveu, elle ne lâchera pas avant d’avoir tout essayé.

Je me sens coincée, je suis frustrée de façon extrême, c’est choquant qu’un projet contrôle toute ma vie.

— Karolyne Viau

Lorsqu’elle a acheté sa maison, tout a été planifié en fonction du train : le travail, les écoles, les loisirs.

Aujourd’hui, tout tombe à plat.

Elle a pensé changer d’emploi ou déménager, mais aucune solution n’est satisfaisante. Pourquoi vendre maintenant alors que le prix de sa maison va grimper en flèche après les travaux?

En attendant, elle redoute les impacts sur sa famille. Son temps de présence à la maison va se réduire comme une peau de chagrin. Les cours de théâtre de sa fille, par exemple, sont remis en cause, parce qu’ils commencent trop tôt… à 18 h.

Sa santé mentale et physique se dégrade semaine après semaine.

Karolyne Viau souffre d’anxiété et de douleurs aux bras et au dos.

Et elle n’est pas la seule. Son comité d'usagers reçoit de nombreux témoignages inquiétants.

On se sent floués et sacrifiés. Il y a vraiment de la détresse psychologique. Il y a des gens qui nous ont témoigné de la dépression, envie de suicide, parce qu'ils ne voient pas d'issue.

— Karolyne Viau

 

Iyad Khoury, Laval

  • Trajet : Sainte-Dorothée - gare Centrale
  • Temps de trajet actuel : 1 h 30 par jour au maximum
  • Temps de trajet estimé après le 6 janvier 2020 : 3 heures par jour, « l’hiver, beaucoup plus »

Dès les premiers mots, la vulnérabilité d’Iyad Khoury est palpable. Il était déjà fragilisé par le cancer de sa femme. Elle est épuisée par ses traitements de chimiothérapie.

Matins et soirs, M. Khoury doit donc s’occuper seul de leur fille de 11 ans. Une situation exigeante qui promet de devenir intenable.

Le stress lié à la perspective des travaux du REM a fait déborder le vase.

Il y a près de deux ans, il a emménagé dans un grand condo à Laval pour se rapprocher du train, bien loin de se douter des impacts du REM sur sa vie future.

Se sentant ensuite pris en tenailles, il a rapidement mis en vente son appartement pour s’installer sur l’île de Montréal afin de limiter le temps de transport.

Sans succès.

Je n'ai pas de visite. Rien. Je perds de l'argent. À cause des travaux, je n’arrive pas à vendre.

— Iyad Khoury

Parallèlement, il a tenté de convaincre son employeur, le CN, de lui permettre de faire du télétravail. Un long chemin semé d'embûches, parce qu’il occupe un poste syndiqué et que cette solution engendre des coûts supplémentaires, comme l'obtention d’un ordinateur portable.

Il y a quelques jours, il a appris avec un certain soulagement que son lieu de travail allait se rapprocher de son domicile. Mais le mal est fait : il reçoit un traitement pour détresse psychologique.

Il ne désespère pas d'arriver à vendre son appartement.

En attendant, il se rendra au travail en voiture.

 

Sylvie Papineau, Deux-Montagnes

  • Trajet : Deux-Montagnes - gare Centrale
  • Temps de trajet actuel : 2 h 40 par jour, au maximum
  • Temps de trajet estimé après le 6 janvier 2020 : au moins 2 heures le matin et sans doute plus le soir

À cause du REM, Sylvie Papineau a sacrifié ses revenus financiers pour une meilleure qualité de vie.

Elle fait partie des quelque 2000 employés d’Hydro-Québec qui subissent les répercussions des travaux.

Pour protéger sa santé, elle a accepté un nouveau poste avec le même employeur, à Laval.

Elle perd au passage 12 000 $ de salaire annuel et de nombreux avantages.

Dans sa nouvelle routine, elle utilise quotidiennement sa voiture.

Son vieux citron devra être remplacé, ce qui occasionnera des dépenses supplémentaires imprévues.

Un autre élément qui a rendu sa décision difficile.

Dans le stress occasionné par tout ça, il y a eu des larmes. Je suis confortable avec ma décision, mais le côté financier m'inquiète quand même.

— Sylvie Papineau

Il y a quelques années, elle s’est installée à Deux-Montagnes justement pour réduire son temps de transport.

À l’époque, elle devait multiplier les transferts pour se rendre au centre-ville. Le train de banlieue lui offrait alors une ligne directe.

Nos journées sont déjà métro-boulot-dodo, je ne voulais pas en rajouter davantage, explique-t-elle.

Actuellement, elle marche jusqu’au train et elle est ensuite à quelques pas de son bureau.

En janvier, les choses auraient été beaucoup plus difficiles : la marche, puis le train, le bus, la ligne orange et enfin la ligne verte du métro.

Une situation qu’elle ne voulait absolument pas revivre.

On a sacrifié des humains au prix d’un projet politique, on se sent abandonnés, délaissés. Tout cela aura des conséquences pour la famille des usagers et pour leurs collègues.

— Sylvie Papineau

 

Antoine Gemayel, Montréal

  • Trajet : Canora - gare Centrale
  • Temps de trajet actuel : 20 minutes par jour
  • Temps de trajet estimé après le 6 janvier 2020 : 1 h 20 par jour

Le REM aura eu raison de la carrière d’Antoine Gemayel.

À 70 ans, cet architecte chevronné a décidé de jeter l’éponge.

Il est pourtant un des trois piliers d’un bureau d’architecture qui se trouvera fragilisé par son départ inattendu.

M. Gemayel n’aura pas le temps de former la relève, et ses associés ne pourront pas assumer sa charge de travail. L’entreprise devra abandonner des contrats.

On a un quota de personnes à gérer. Il y en a six qui vont perdre leur emploi.

— Antoine Gemayel

Jusqu’ici, il profitait de conditions idéales pour se rendre au centre-ville.

Quelques minutes de marche, puis 7 minutes de train qui le déposait à quelques dizaines de mètres du bureau.

Il se dit désormais trop vieux pour supporter une nouvelle routine qui comprendrait une quarantaine de minutes de trajet, dont plusieurs transferts.

J'ai l'arthrite, l'arthrose, toutes les maladies imaginables pour ne pas marcher.

— Antoine Gemayel

 

Ilian Kirimidtchiev, Montréal

  • Trajet : Roxboro-Pierrefonds - gare Centrale
  • Temps de trajet actuel : 1 heure par jour
  • Temps de trajet estimé après le 6 janvier 2020 : au moins de 2 h 30, en étant très optimiste

Ilian Kirimidtchiev est l’associé d’Antoine Gemayel. Il se voit doublement pénalisé par le REM.

D’une part, il perd son vieux complice et avec lui la stabilité de leur entreprise.

D’autre part, sa vie de famille va être bouleversée.

Il est lui-même usager de la ligne de Deux-Montagnes, comme ses deux fils, étudiants au Collège Dawson et à l’Université Concordia.

C’est une catastrophe pour ma famille. Nous sommes trois usagers avec des horaires différents. Je ne peux pas acheter trois voitures. On n’a pas de solution, on ne sait ce qu’on va faire en janvier.

— Ilian Kirimidtchiev

Il s’inquiète pour ses enfants jeunes et naïfs, qui, selon lui, ne se rendent pas compte de l’ampleur des changements.

Sur le quai de la gare, il remarque que certains voisins sont extrêmement stressés, mais il s’étonne aussi du nombre de personnes qui ne sont pas bien informées.

Ilian Kirimidtchiev a, lui, pris d’assaut les réseaux sociaux.

Avec l’énergie du désespoir, il a publié des centaines de messages à destination du gouvernement et des élus municipaux.

À ce jour, il n’a reçu aucune réponse.

Même pas de la part de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qu’il interpelle régulièrement pour lui signifier que la Ville va subir des pertes d’emplois et de revenus.

Le gouvernement a pour mission de défendre les intérêts de ses citoyens en priorité, plutôt que les intérêts des grandes compagnies. Dans ce cas, c’est le cas contraire qui se produit.

— Ilian Kirimidtchiev

 

Marc-Antoine Millaire et Francis Millaire, Saint-Eustache

  • Trajet : Deux-Montagnes - centre-ville
  • Temps de trajet actuel : 2 h 30 par jour
  • Temps de trajet estimé après le 6 janvier 2020 : plus de 4 heures par jour

Chez les Millaire, il y a aussi trois utilisateurs quotidiens du train.

Francis travaille actuellement à Saint-Laurent, mais, manque de chance, son employeur s'apprête à déménager au centre-ville.

Le temps de transport de sa fille va doubler, mais il demeurera acceptable pour se rendre au collège Vanier, à quelques kilomètres de leur domicile.

Mais celui qui devra consentir le plus grand sacrifice, c’est son fils Marc-Antoine, étudiant à McGill en 1re année du baccalauréat en administration.

À partir de janvier, il va aller vivre chez sa grand-mère qui habite un petit quatre et demi sur l’île de Montréal.

On a toujours eu une unité familiale très rapprochée. J’ai hésité avant d'accepter, mais il n’y a pas d’autre choix, sinon ce sera 20 heures dans les transports par semaine.

— Marc-Antoine Millaire

Le visage tiraillé par l’émotion, Francis Millaire concède évidemment avoir pris cette décision à contrecœur, mais il préfère que son fils utilise son temps pour étudier, plutôt que de le perdre dans les transports.

Mon engagement envers mes enfants, c’était qu’ils puissent continuer à vivre à la maison pendant leurs études universitaires. On me vole 4, 5 ans de vie avec mes enfants.

— Francis Millaire

 

Sylvie Germain, île Bigras

  • Trajet : île Bigras - gare Centrale
  • Temps de trajet actuel : 1 heure environ
  • Temps de trajet estimé après le 6 janvier 2020 : 2 heures au minimum

Sylvie Germain porte sa famille à bout de bras.

Lors de notre rencontre, son visage trahissait le poids de ses responsabilités et des maux de tête que lui cause la perspective des travaux au mois de janvier.

Chaque jour, les déplacements vers son lieu de travail au centre-ville sont difficiles, car elle souffre d’une maladie qui engendre des douleurs musculaires chroniques, la fibromyalgie. Les symptômes s'amplifient lorsqu’elle reste debout trop longtemps.

À partir du mois de janvier, elle s'attend à ne plus avoir de place assise, ni à l’aller ni au retour. Sans compter la marche et les temps d’attente lors des transferts.

Avec la douleur chronique, je vais être plus fatiguée si je dois faire des correspondances. C'est surtout le soir. J'aime bien avoir une place assise dans le train. Je pars d'ailleurs plus tôt du bureau.

— Sylvie Germain

Sylvie Germain a bien pensé à déménager, mais elle a abandonné cette idée pour son fils, atteint de déficience intellectuelle.

Il a besoin de stabilité et, selon elle, la marche aurait été trop haute pour lui, surtout dans ces conditions.

D’autant qu’elle ne peut pas toujours compter sur le soutien de son mari, qui est lui aussi atteint d’une maladie chronique.

Sylvie Germain habite depuis 55 ans à l’île Bigras et, malgré tous les défis, elle espère pouvoir profiter du REM dans quelques années.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On ‎2019‎-‎11‎-‎08 at 11:42 AM, felixinx said:

Probablement la signalisation de la voie la plus à l'est ou même l'ajout d'une nouvelle voie.

Cependant, les travaux seront réalisés prochainement mais en attendant les aiguillages seront manuel, pour environ 6 mois. Avec mon expérience de VIA Rail, le 15 minutes supplémentaires prévu peut facilement devenir 30-45 minutes. J'ai bien hâte de voir les résultats!

Je trouve aussi dommage que ces mesures soient temporaires.

Une personne sur UrbanToronto a mentionné ceci :

Quote

SamStar said:

CN will double the track between the Deux-Montagnes-Mascouche Line junction and the Taschereau yard as part of a temporary measure to allow 3 departures per day of the Mascouche Line to reach Gare Centrale. About 6 km of new track + 1 bridge for $30 million.

Not directly related, but clearly will be handy for HFR.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2019-11-08 à 11:42, felixinx a dit :

Probablement la signalisation de la voie la plus à l'est ou même l'ajout d'une nouvelle voie.

Cependant, les travaux seront réalisés prochainement mais en attendant les aiguillages seront manuel, pour environ 6 mois. Avec mon expérience de VIA Rail, le 15 minutes supplémentaires prévu peut facilement devenir 30-45 minutes. J'ai bien hâte de voir les résultats!

Je trouve aussi dommage que ces mesures soient temporaires.

 

il y a 53 minutes, p_xavier a dit :

Une personne sur UrbanToronto a mentionné ceci :

" SamStar said:

CN will double the track between the Deux-Montagnes-Mascouche Line junction and the Taschereau yard as part of a temporary measure to allow 3 departures per day of the Mascouche Line to reach Gare Centrale. About 6 km of new track + 1 bridge for $30 million.

Not directly related, but clearly will be handy for HFR."

J'ai retrouvé la référence au sujet des travaux qu'effectuera le CN pour atténuer les impacts pour les usagers de la ligne exo-Mascouche.  Elle provient d'un article paru dans La Presse samedi dernier, et qui a été cité par @ScarletCoral sur le fil de... l'AMT: Ligne Mascouche, dont l'extrait se trouve ci-dessous. ;)

Le 2019-11-09 à 10:09, ScarletCoral a dit :

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201911/09/01-5249034-le-train-de-mascouche-jusqua-la-gare-centrale-sans-correspondance-des-janvier.php

Le train de Mascouche jusqu'à la gare Centrale sans correspondance dès janvier

Publié le 09 novembre 2019 à 8h00
BRUNO BISSON
LA PRESSE

Des usagers du train de banlieue de Mascouche pourront se rendre jusqu’à la gare Centrale, au centre-ville de Montréal, sans correspondance, dès le mois de janvier, malgré la fermeture définitive du tunnel ferroviaire du mont Royal.

La ministre déléguée aux Transports et responsable de la métropole, Chantal Rouleau, a annoncé hier qu’en vertu d’une entente intervenue avec le Canadien National (CN), le « train de l’Est » pourra faire le tour de la montagne, au lieu de passer dessous, en empruntant le réseau du CN à travers les voies de triage de Côte-Saint-Luc.

[...]

Des travaux ferroviaires de 30 millions seront nécessaires afin de permettre le passage des trains de banlieue sur cette partie du réseau CN, destinée au transport des marchandises. Un pont ferroviaire au-dessus de la ligne de train Deux-Montagnes devra être doublé, et une nouvelle voie ferrée d’environ six kilomètres de long sera construite entre ce pont et la gare de triage Taschereau.

Le contournement de la montagne allongera le trajet du train de Mascouche de 15 à 20 minutes lorsque l’ensemble des nouvelles infrastructures auront été connectées et automatisées, quelque part au printemps prochain. Dans l’intervalle, les trains qui se rendront jusqu’au centre-ville, à partir du 6 janvier prochain, pourraient prendre jusqu’à 30 minutes de plus que le trajet actuel.

[...]

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Chuck-A said:

 

J'ai retrouvé la référence au sujet des travaux qu'effectuera le CN pour atténuer les impacts pour les usagers de la ligne exo-Mascouche.  Elle provienne d'un article paru dans La Presse samedi dernier, et qui à été cité par @ScarletCoral sur le fil de... l'AMT: Ligne Mascouche, dont l'extrait se trouve ci-dessous. ;)

Oui merci, @SamStar est sur MtlUrb également il a m'a répondu. Ça devait être un des seuls articles que je n'avais pas lu lol.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, p_xavier a dit :

Oui merci, @SamStar est sur MtlUrb également il a m'a répondu. Ça devait être un des seuls articles que je n'avais pas lu lol.

En effet.  Je viens de voir sa réponse sur le fil "VIA Rail - Discussion générale".

J'avoue que cela peut être parfois difficile de ne pas dédoubler certaines informations, lorsque l'on suit plusieurs conversations portant sur le même sujet/thème à la fois. :$

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désoler, je trouve que les gen Deux Montagne panique vraiment pour rien, de dire que sa va prendre 4 heure par jours avec les mesure proposer, c'est un peux dire n'importe quoi .... 

Ca va prendre au maximum 3 heure par jeux pas 4 ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur ce dernier post... comme a mis @ScarletCoral

Prenez un mouchoir, voici comment ça commence :
 

Quote

 

Des vies brisées par le REM

« On a sacrifié des humains au prix d’un projet politique, on se sent abandonnés. »

 

Pauvres cotes d'écoutes d'occupation double qui en souffriront.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By ScarletCoral
      Annonce concernant le REV lundi à l'ÉTS
      https://www.lelezard.com/communique-18777503.html
      Avis aux médias - Dévoilement des premiers axes du Réseau Express Vélo et de la programmation vélo 2019
      MONTRÉAL, le 26 mai 2019 /CNW Telbec/ - La mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, invite les représentants des médias au dévoilement du Réseau express vélo (REV), ses premiers axes ainsi que la programmation vélo 2019. Seront également présents, M. Éric Alan Caldwell, membre du comité exécutif, responsable de l'urbanisme, du transport et de l'Office de consultation publique de Montréal et de Mme Marianne Giguère, conseillère associée aux transports. Une séance de prise d'images est également prévue.  
      Date : Lundi 27 mai 2019
      Heure : 11 h
      Lieu : École de technologies supérieures (ETS) - Maison des étudiants  1220 Notre-Dame Ouest Salon des diplômés  
      SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif 

       
    • By erpj
      La mairesse vient d'annoncer la présentation pour vendredi (15 mai) du plan d'amenagement estival de montreal.
      Il faut s'attendre a la "sécurisation" et la "piétonisation" de plusieurs grands axes de circulation. Les segments traverseront plusieurs arrondissements.
    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur les ouvrages d'art (viaducs, structures aériennes, etc.) de l'antenne Deux-Montagnes du REM.

    • By ScarletCoral
      J'ai compilé la liste des pages contenant les différents documents présentés lors de assemblées publiques de consultation tels que les documents du PPCMOI

      Pas tous les arrondissements sont aussi assidus à publier les documents contenant les rendus des projets à l'étude. Certains ont juste une page d'information sur le CCU
      Les meilleurs sont : CDN-NDG, le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, Mercier-Hochelaga-Maisonneve, Ville-Marie et Verdun
      Ahuntsic-Cartierville : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7957,142581083&_dad=portal&_schema=PORTAL Anjou Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7497,142955988&_dad=portal&_schema=PORTAL Lachine LaSalle Le Plateau-Mont-Royal : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7297,74659611&_dad=portal&_schema=PORTAL Le Sud-Ouest : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7757,84961577&_dad=portal&_schema=PORTAL L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève : Procès-verbaux du CCU : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8497,142762272&_dad=portal&_schema=PORTAL Mercier–Hochelaga–Maisonneuve : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=9417,114239587&_dad=portal&_schema=PORTAL Montréal-Nord Outremont : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8517,95571727&_dad=portal&_schema=PORTAL#documents Pierrefonds-Roxboro : Ordres du jour du CCU : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8377,142652423&_dad=portal&_schema=PORTAL Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7697,83667580&_dad=portal&_schema=PORTAL Rosemont–La Petite-Patrie Saint-Laurent : Dates des séances publiques du CCU : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7937,87207739&_dad=portal&_schema=PORTAL Saint-Léonard : dernière mise à jour en 2017 : https://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7157,142045745&_dad=portal&_schema=PORTAL Verdun : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8637,96045934&_dad=portal&_schema=PORTAL Ville-Marie : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,127951572&_dad=portal&_schema=PORTAL Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension