felixinx

montréal Impacts des travaux du REM dans le tunnel du mont Royal

Recommended Posts

À compter du 25 mars 2019, l'horaire des trains exo5 et exo6 sera modifié pour permettre la construction du REM dans le tunnel du Mont-Royal. La voie sera alors simple de la jonction de l'est jusque dans le tunnel (j'imagine à la Gare Centrale car je ne pense pas qu'il y a d'autres aiguillages dans le tunnel).

Plus de détails : https://exo.quebec/fr/service-clientele/avis#36294469 - https://rem.info/fr/actualites/ligne-deux-montagnes-hiver-2019

  • exo5 - Modification 6 départs
  • exo6 - Modification de presque tous les départs
  • exo6 - Annulation d'un départ direction Montréal en PM
  • exo6 - Vendredi - Annulation d'un départ supplémentaire direction Montréal en PM, annulation d'un départ en PM vers Deux-Montagnes.
  • exo6 - Changement des numéros des trains

quai-temporaire-canora-mont-royal.jpg

Les gares Mont-Royal et Canora deviendront une seule gare, entre les deux! Les trains rouleront aussi sur la voie qui était enfouie, du côte ouest, pour permettre la construction du côté est.

Les mesures d'atténuations de janvier 2020 seront annoncés bientôt.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, felixinx a dit :

(j'imagine à la Gare Centrale car je ne pense pas qu'il y a d'autres aiguillages dans le tunnel)

Non je crois qu'il y a justement un aiguillage juste à l'entrée du tunnel après Canora. Je vois régulièrement un autre train en parallèle.

Je viens de réaliser que c'est ce changement qui risque de changer l'horaire. Par contre je ne comprends pas d'ou vient le 5 min additionnel:

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201902/21/01-5215626-trains-de-mascouche-et-de-deux-montagnes-horaires-chambardes-des-fin-mars.php

Citation

Dans l'intervalle, le service de train de banlieue actuel devra continuer d'opérer sur une seule voie ferrée, au lieu de deux, et ce, sur une plus longue distance que présentement. L'ajout de cinq minutes sur le temps de parcours de tous les trains qui empruntent le tunnel découle directement de cet allongement du service à une seule voie.

 

Edited by Decel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les trains utilisent actuellement le premier aiguillage, après Canora. Je suspecte qu'il y a une seconde paire d'aiguillages au milieu du tunnel, à cause du son qui est produit. Mais peut être qu'il ne sera pas utilisé si les travaux s'étendent jusqu'au boulevard de Maisonneuve (où sera construit la station McGill).

J'estime que les 5 minutes additionnels seront reliés à une baisse de la vitesse autorisé dans le tunnel et/où à un temps d'attente dans le tunnel ou la jonction de l'est.

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, ScarletCoral said:

Long article dans La Presse aujourd'hui au sujet de la fin de la ligne Deux-Montagnes pour les travaux du REM

Ligne de Deux-Montagnes : la fin d’un train, le début des tracas

https://www.lapresse.ca/actualites/201909/23/01-5242542-ligne-de-deux-montagnes-la-fin-dun-train-le-debut-des-tracas.php

 

J'avais déjà posté dans le fil général du REM :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lapresse.ca/affaires/201910/10/01-5244890-fermeture-du-tunnel-sous-le-mont-royal-2200-employes-dhydro-quebec-touches.php

Fermeture du tunnel sous le mont Royal : 2200 employés d’Hydro-Québec touchés

 

La fermeture du tunnel sous le mont Royal en janvier prochain touchera le quotidien de milliers de travailleurs de la couronne nord qui se rendent en ville.

Publié le 10 octobre 2019 à 15h16
ANDRÉ DUBUC
LA PRESSE

Seulement pour Hydro-Québec, le dernier décompte disponible indique que 2200 personnes seront possiblement affectées par les travaux du Réseau express métropolitain (REM), confirme son porte-parole Louis-Olivier Batty.

« On ne sait pas s’ils sont tous des utilisateurs du train de banlieue, mais ils seront pris dans le trafic (exacerbé par la fermeture du tunnel) », dit M. Batty, dans un entretien.

D’après les explications de M. Batty, ce chiffre de 2200 correspond aux employés d’Hydro qui habitent à proximité d’une gare desservie par les trains de banlieue de Deux-Montagnes ou de Mascouche et située au nord du tunnel Mont-Royal. Ces 2200 employés travaillent dans l’un ou l’autre des bureaux d’Hydro localisés à Montréal.

Dans un article paru mardi, la société d’État parlait de 200 employés habitant le secteur de Deux-Montagnes et travaillant au centre-ville. Ce chiffre, quoiqu’exact, ne donnait qu’un portrait partiel de l’ensemble de ses employés touchés par les travaux de construction du REM.

HQ compte 20 000 employés, dont plus de 11 000 travaillent à Laval, Montréal et Montérégie.

À compter de janvier prochain, les trains de Deux-Montagnes et de Mascouche cesseront de se rendre au centre-ville en raison des travaux du REM dans le tunnel Mont-Royal. Sa fermeture touche directement 18 000 usagers des trains de banlieue.

Des navettes d’autobus seront mises en place entre des gares et le réseau de métro par Mobilité Montréal. Ces mesures de mitigation vont allonger le temps de parcours des usagers de 20 à 60 minutes par direction.

Une rencontre d’échanges sur cet enjeu a été organisée lundi matin par le Centre de commerce du Montréal métropolitain, en collaboration avec le bureau du Réseau express métropolitain et le ministère des Transports du Québec. Quelque 200 employeurs y ont participé parmi lesquels Raymond Chabot Grant Thornton, Hydro-Québec, le Mouvement Desjardins, TD Assurance, Intact Assurance, KPMG, Nurun, musées McCord et Stewart, selon TVA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://montrealgazette.com/news/local-news/businesses-brace-for-traffic-hell-when-mount-royal-tunnel-shuts

Businesses and employees brace for traffic hell when Mount Royal Tunnel shuts

"It will either cost me time and quality of life, or it will cost me financially."

JASON MAGDER, MONTREAL GAZETTE 

Updated: October 21, 2019

 

Any way Claude Charpentier looks at it, January’s planned closure of the Mount Royal Tunnel for nearly four years will cost him dearly.

“It will either cost me time and quality of life, or it will cost me financially,” said Charpentier, a resident of Deux-Montagnes and owner of Notarius, a tech company based downtown that specializes in online notarial services that employs 35.

Four of his employees also depend on the train to get to the office.

Now Charpentier is preparing for his employees to be late more often, to work from home or to ask for flexible work schedules to avoid rush-hour congestion. Any way he sees it, he expects his company will lose productivity.

1016-city-deux-montagnes.png?w=1000&h=59
 

Charpentier is not alone. Businesses across the region are preparing for a new reality starting on Jan. 6, when the tunnel is closed by builders of the new Réseau express métropolitain to adapt the tracks and stations for the driverless light-rail system. The $6.3-billion project will replace the existing Deux-Montagnes commuter line and add branches to the airport, Ste-Anne-de-Bellevue in the West Island and over the Champlain Bridge to the South Shore — opening in phases between 2021 and 2023.

So far, the Quebec government has resisted calls from commuters to postpone the tunnel closure until better transit options can be worked out.

The shutdown, which is expected to last until the end of 2023, will disrupt roughly 18,000 people who commute daily on the Deux-Montagnes and Mascouche lines, as well as an unknown number of motorists as more cars are expected on the roads during the tunnel work.

Métro users will also be affected because the Côte-Vertu station will have to absorb as many as 8,000 additional commuters, according to transit authorities.

Because of the length of the transit disruption, local businesses are being told to come up with a plan.

“Businesses are going to have to adjust to the fact that employees won’t all come in at the same hour as they do now,” said Michel Leblanc, president of the Board of Trade of Metropolitan Montreal.

“I think there will also be a lot of frustrations on the part of employees. Businesses will find that despite allowing telecommuting or flexible work hours, people will complain and businesses will be at risk of losing their employees.”

Earlier this month, the Board of Trade held a session attended by roughly 200 employers, REM planners and Transport Ministry representatives to discuss alternative transit measures being put in place.

Among the problems, Leblanc said, is the fact alternative work arrangements are not possible for all employees.

For Deux-Montagnes resident Francis Millaire, working from home on a semi-regular basis is not an option.

“I might be able to get away with it once a week, but I manage a team, so more than that and I’m not going to be properly fulfilling my job,” said Millaire, who works at an IT company in St-Laurent and whose office will be moving downtown next month.

Traffic planners say the tunnel closure will add only 20 minutes to the overall commute on the Deux-Montagnes line. However, that estimate hinges on the orderly loading and unloading of at least 1,000 train passengers into buses taking them from the Bois-Franc train station to the Côte-Vertu métro.

Charpentier is skeptical.

“These are theoretical time frames, but in real life it will never happen like this, especially during winter — during a snowstorm or a major breakdown,” Charpentier said. “It will be terrible.”

He said he expects his commute will take between an hour and a half and two hours — twice as long as it takes now.

“I can’t spend nearly four hours per day getting to and from work; it’s crazy.”

Charpentier, who bought a home in Deux-Montagnes because of its proximity to a train station, is now considering buying a second family car or renting an apartment in the city for use during the week.

Millaire said the options being put in place for train users will add more stress to his life.

“With the métro factored in and breakdowns or delays anywhere, it becomes a crapshoot,” he said. “If you miss your train or there’s a problem with your bus, you’ll automatically arrive home 30 minutes later because there will only be a train every 30 minutes.”

It’s not only small businesses that are expected to suffer. Hydro-Québec estimates the tunnel closure will affect 2,200 office employees out of roughly 9,000 who work on the island of Montreal — nearly 25 per cent of its workforce.

“Even if they’re not train users, we anticipate there will be lots more traffic congestion in those areas,” said Hydro spokesperson Louis-Olivier Batty.

The utility is considering a host of measures to help alleviate pressure on those employees, like flexible work schedules or telecommuting, he said.

“We’re also looking at opening up space in our offices located on the North Shore, Laval or other places to accommodate some of those employees,” Batty said.

One of those employees is Ste-Marthe-sur-le-Lac resident Karolyne Viau, a single mother with two children in elementary school who travel by school bus. She needs to be home in time to prepare them dinner.

“The stress of not knowing if I will be able to work properly in my job is starting to cause me to panic,” Viau said.

Speaking with reporters last week, junior transport minister Chantal Rouleau, who is in charge of the metropolis, said commuters will have to be patient during the closure.

“It will take longer (to get downtown) than the train takes now,” Rouleau said. “We know it will be difficult, but once the REM is in place, the mobility of the region will be completely transformed. It will be much easier to travel in the region.”

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par curiosité, sait-on quel genre de travaux va avoir lieu dans la cours de triage du CN pour faciliter le passage des trains d'Exo?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, SamStar a dit :

Par curiosité, sait-on quel genre de travaux va avoir lieu dans la cours de triage du CN pour faciliter le passage des trains d'Exo?

 

Probablement la signalisation de la voie la plus à l'est ou même l'ajout d'une nouvelle voie.

Cependant, les travaux seront réalisés prochainement mais en attendant les aiguillages seront manuel, pour environ 6 mois. Avec mon expérience de VIA Rail, le 15 minutes supplémentaires prévu peut facilement devenir 30-45 minutes. J'ai bien hâte de voir les résultats!

Je trouve aussi dommage que ces mesures soient temporaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By SkahHigh
      Fil de discussion sur les ouvrages d'art (viaducs, structures aériennes, etc.) de l'antenne Deux-Montagnes du REM.

    • By ScarletCoral
      J'ai compilé la liste des pages contenant les différents documents présentés lors de assemblées publiques de consultation tels que les documents du PPCMOI

      Pas tous les arrondissements sont aussi assidus à publier les documents contenant les rendus des projets à l'étude. Certains ont juste une page d'information sur le CCU
      Les meilleurs sont : CDN-NDG, le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, Mercier-Hochelaga-Maisonneve, Ville-Marie et Verdun
      Ahuntsic-Cartierville : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7957,142581083&_dad=portal&_schema=PORTAL Anjou Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7497,142955988&_dad=portal&_schema=PORTAL Lachine LaSalle Le Plateau-Mont-Royal : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7297,74659611&_dad=portal&_schema=PORTAL Le Sud-Ouest : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7757,84961577&_dad=portal&_schema=PORTAL L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève : Procès-verbaux du CCU : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8497,142762272&_dad=portal&_schema=PORTAL Mercier–Hochelaga–Maisonneuve : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=9417,114239587&_dad=portal&_schema=PORTAL Montréal-Nord Outremont : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8517,95571727&_dad=portal&_schema=PORTAL#documents Pierrefonds-Roxboro : Ordres du jour du CCU : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8377,142652423&_dad=portal&_schema=PORTAL Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7697,83667580&_dad=portal&_schema=PORTAL Rosemont–La Petite-Patrie Saint-Laurent : Dates des séances publiques du CCU : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7937,87207739&_dad=portal&_schema=PORTAL Saint-Léonard : dernière mise à jour en 2017 : https://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7157,142045745&_dad=portal&_schema=PORTAL Verdun : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8637,96045934&_dad=portal&_schema=PORTAL Ville-Marie : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7317,127951572&_dad=portal&_schema=PORTAL Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension
    • By ScarletCoral
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1659839/metro-epicerie-nouveau-centre-distribution-terrebonne
      À l'étroit à Montréal, Metro se tourne vers Terrebonne
      La Presse canadienne
      Publié à 15 h 23
      À l'étroit à Montréal, l'épicier Metro a décidé de se tourner vers Terrebonne, où il investira plusieurs centaines de millions afin de construire un nouveau centre de distribution automatisé de produits frais et de produits surgelés qui ouvrira en 2023.
      L'édifice de plus de 600 000 pieds carrés, qui sera à la fine pointe de la technologie, aura pignon sur rue à l'intersection des boulevards Lapinière et Théodore-Viau, tout près du centre de distribution de Sobey's – un des principaux concurrents de Metro. On ajoutera également 50 000 pieds carrés au centre de distribution de fruits et légumes et de produits laitiers situé à Laval, qui compte un peu moins de 500 employés.
      Pour ces deux projets, la facture est estimée à 420 millions de dollars. Le centre de Terrebonne accaparera la majeure partie de cette somme.
      Ce n'était pas évident de trouver un terrain à prix concurrentiel [à Montréal pour un grand site industriel], a expliqué mercredi le président et chef de la direction de l'épicier, Eric La Flèche, au cours d'un entretien téléphonique, pour justifier le choix de Terrebonne.
      Le nouveau centre intégrera le travail actuellement accompli à Montréal-Nord pour les produits de viandes et surgelés et à Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles pour les produits de la mer. Ces deux centres seront éventuellement fermés, mais les quelque 300 travailleurs syndiqués touchés par le changement seront transférés à Terrebonne, a assuré l'entreprise montréalaise.
      L'investissement de 424 millions de dollars prévu à Terrebonne et Laval s'ajoute aux 400 millions de dollars injectés en Ontario pour la modernisation des centres de distribution de Toronto.
      Environ 75 % du travail sera automatisé, a expliqué M. La Flèche, ce qui permettra à Metro de notamment récupérer des volumes de distribution qui avaient été confiés à des fournisseurs ainsi que d'autres distributeurs.
      L'environnement sera plus favorable pour les employés, a-t-il dit. On devrait avoir moins de travailleurs dans les réfrigérateurs et les congélateurs, où les températures sont froides. C'est de plus en plus difficile de recruter des personnes pour travailler dans ces conditions.
      La nature du travail changera
      La nature du travail des employés qui seront transférés changera, a convenu M. La Flèche, l'entreprise dispose de quelques années devant elle pour s'assurer que la formation adéquate soit offerte, a-t-il observé.
      De son côté, le Syndicat des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce (TUAC) a accueilli favorablement la nouvelle, a expliqué sa porte-parole Roxanne Larouche, au cours d'un entretien téléphonique.
      Nous ne sommes pas du tout dans le même scénario qu'avec Provigo, a-t-elle expliqué, en faisant référence au centre de distribution lavallois du détaillant, qui fermera ses portes d'ici la fin de 2021 puisque les activités de ce site seront délocalisées vers le complexe automatisé d'un sous-traitant ontarien.
      Mme Larouche a expliqué que le Syndicat serait mis à contribution lorsque viendra le temps d'effectuer le transfert et la formation des employés à Terrebonne.
      Metro n'a obtenu aucun incitatif financier de la ville de Terrebonne pour venir s'installer dans la municipalité, a précisé M. La Flèche.
      La chaîne d'alimentation sera toutefois admissible au congé fiscal provincial destiné aux grands projets d'investissement. La taille de l’allègement sera déterminée plus tard puisque les plans de l'épicier seront évalués par Québec.
       
      ----------------
      Le centre de distribution à Montréal-Nord est juste à côté du cégep Marie-Victorin

    • By mtlurb
      STM: Prolongement du métro: Ligne 02 orange vers le nord-ouest

      Discussion et actualités sur le prolongement de la Ligne 02 orange vers le nord-ouest. Plan: ligne-2.pdf
      Présentation du 26 février 2020 au comité exécutif de la Ville de Montréal : https://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CE/CE_DA_ORDI_2020-02-26_08h30_Presentation_Prolongation_de_la_ligne_Orange_Ouest.pdf