Normand Hamel

Le Grand Montréal, champion de la croissance économique au Canada

Recommended Posts

Le Grand Montréal, champion de la croissance économique au Canada

Le Grand Montréal a connu une excellente année 2018 en poursuivant sur sa lancée économique de 2017!

Avec une croissance réelle de son PIB de 3,6 %, l’économie du Grand Montréal a connu l’une de ses meilleures progressions depuis 20 ans, lui permettant d’enregistrer la croissance la plus élevée parmi les grandes métropoles canadiennes, devant Toronto, Vancouver, Calgary et Ottawa-Gatineau.

Le marché du travail s’y porte également très bien avec un taux d’activité en hausse à 67,5 %, un gain net de 41 000 emplois (+1,9 %) et un taux de chômage baissant d’année en année pour s’établir en 2018 à un creux historique de 6,1 %.

Quant aux ventes de détail, elles ont vu la progression annuelle la plus importante des grandes métropoles canadiennes avec une croissance de 7,3 %. L’économie du Grand Montréal tourne à plein régime avec une consommation robuste et des indicateurs économiques au vert.

Le rôle clé de l’international et des technologies de pointe

Cette embellie est également alimentée par une vague d’activités économiques sans précédent en provenance de l’international.

Le nombre d’étudiants internationaux a bondi de plus de 6 % en 2018 et le trafic aérien et maritime ont connu des progressions respectives de 6,9 % et de 9,2 %.

L’équipe de Montréal International (MI) a quant à elle accompagné un nombre record d’entreprises et de travailleurs internationaux ayant choisi de s’établir dans la métropole en 2018. La grande majorité de ces investissements et de ces talents se retrouve dans les domaines de pointe tels que l’intelligence artificielle, le jeu vidéo, les effets visuels, les sciences de la vie et technologies de la santé, l’aérospatiale et les technologies financières.

Depuis deux ans seulement, MI a accompagné plus d’une trentaine de projets en intelligence artificielle, pour des investissements de 500 M$. Parmi les entreprises ayant investi dans la région en 2018, notons Behavox, MegaZebra, QuantumBlack, Scanline VFX, Upgrade et Varian Medical System.

En conclusion, la métropole remplit de nouveau son rôle de locomotive économique du Québec. L’attraction d’investissements directs étrangers et de talents internationaux, ainsi que l’activité économique croissante des secteurs de pointe ont permis à la région de poursuivre son essor économique et sa création nette d’emplois de qualité. Le maintien de cette stratégie d’ouverture sur le monde sera essentiel pour assurer les succès futurs du Grand Montréal.

http://www.montrealinternational.com/blogue/le-grand-montreal-champion-de-la-croissance-economique-au-canada/

Indicateurs.png

Modifié par Normand Hamel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, mtlurb a dit :

 

image.png

On commence à se remprocher du fameux taux de "plein emploi"!

@mtlurb Peut-être qu'il faudrait songer à réduire la taille du "watermark", ou le rendre translucide, parce que là on perdait une information vitale!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, ydg a dit :

On commence à se remprocher du fameux taux de "plein emploi"!

@mtlurb Peut-être qu'il faudrait songer à réduire la taille du "watermark", ou le rendre translucide, parce que là on perdait une information vitale!

C'est pas possible, il est posé que sur des photos d'une certaine taille... et cette image est "limite" :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'économie va bien à Montréal, mais le marché immobilier va mal partout ailleurs. C'est en chute libre à Vancouver, et Toronto commence à voir des baisses. Il ne reste plus énormément de temps pour construire toutes ces tours de 190m+ . Montréal pourrait être la dernière ville à profiter du boom de construction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, vivreenrégion a dit :

L'économie va bien à Montréal, mais le marché immobilier va mal partout ailleurs. C'est en chute libre à Vancouver, et Toronto commence à voir des baisses. Il ne reste plus énormément de temps pour construire toutes ces tours de 190m+ . Montréal pourrait être la dernière ville à profiter du boom de construction.

En quoi la situation immobilière de Toronto et Vancouver, qui, si ma mémoire est bonne, sont des marchés très différents de celui de Montréal, peuvent être des indicateurs sur lesquelles on peut tirer des conclusions sur ce qui s'en vient sur le marché montréalais?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, Faitlemou a dit :

En quoi la situation immobilière de Toronto et Vancouver, qui, si ma mémoire est bonne, sont des marchés très différents de celui de Montréal, peuvent être des indicateurs sur lesquelles on peut tirer des conclusions sur ce qui s'en vient sur le marché montréalais?

Les investisseurs étrangers se dirigent vers Montréal pour le dernier tour de piste. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, vivreenrégion a dit :

Les investisseurs étrangers se dirigent vers Montréal pour le dernier tour de piste. 

Oui d'accord, mais ils seront déçu. La situation de Vancouver est le résultat de pratiquement 15 ans de pratiques douteuses et de mauvaises décisions et laissez aller. Bref, je crois que Montréal est un cas particulier, donc il est difficile de tracer des parallèles entre Montréal et Vancouver ou Toronto. Ce sont des marchés très différents. Même avec une économie en quasi surchauffe, la croissance des prix de l'immobilier de Montréal reste tout de même stable, contrairement à Vancouver et à Toronto où on voyait des variations de presque 15%.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mtl a toujours eu un marché relativement équilibré. Ce qui veut dire que pendant le boom de Van et TO, Mtl avait l'air de tirer de la patte, mais lorsque les deux autres chutent, Mtl reste positive. C'est vrai qu'en ce moment, c'est plus positif que ce le fut dans les 30 dernières années, mais ça reste "équilibré". Dans ce contexte, Mtl est et demeurera une excellente valeur sûre.

Je ne pense pas que ce sera une éventuelle fin de cycle qui arrêtera le boom actuel, mais plutôt le futur règlement Plante sur l'obligation d'inclure 60% de logements abordables et/ou sociaux. Les promoteurs sont en train de rusher leurs mises en ventes et construction en ce moment, clairement pour devancer le règlement.

Ce qui veut dire qu'ils prévoient prendre une pause après, ou ralentir leurs ardeurs, tout dépendant de la nature du règlement, bien entendu.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, MtlMan a dit :

Je ne pense pas que ce sera une éventuelle fin de cycle qui arrêtera le boom actuel, mais plutôt le futur règlement Plante sur l'obligation d'inclure 60% de logements abordables et/ou sociaux. Les promoteurs sont en train de rusher leurs mises en ventes et construction en ce moment, clairement pour devancer le règlement.

C'est ce que je crois aussi. Si jamais le boom continuait après le nouveau règlement cela voudrait alors dire que l'économie va extrêmement bien. Ce qui ne me surprendrait pas du tout même si je m'attends quand même à un certain ralentissement des mises en chantier dû à la nouvelle règlementation.

Modifié par Normand Hamel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.