Jump to content

Exposition universelle 2030


Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

http://journalmetro.com/actualites/montreal/2086929/exposition-universelle-de-2030-marvin-rotrand-relance-la-ville-de-montreal/

 30/01/2019 Mise à jour : 30 janvier 2019 | 10:54

Exposition universelle de 2030: Marvin Rotrand relance la Ville de Montréal

Par Zacharie Goudreault
Métro

Après avoir tenté en vain en 2017 de convaincre la précédente administration municipale de poser la candidature de la Ville de Montréal pour une exposition universelle, le conseiller municipal, Marvin Rotrand, revient à la charge et demande à la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de créer un «comité exploratoire» pour évaluer ce projet.
«Je reste intéressé par la possibilité que Montréal fasse une offre pour une future Foire mondiale. J’aimerais piquer votre curiosité à cette possibilité et ainsi obtenir votre support afin qu’un comité exploratoire puisse être mis en place», indique une lettre que le conseiller indépendant de Snowdon, Marvin Rotrand, a fait parvenir mercredi à la mairesse Plante, de même qu’au chef du parti Ensemble Montréal, Lionel Perez.

En 1967, la tenue d’une exposition universelle à Montréal a permis de faire rayonner la métropole à l’échelle internationale tout en stimulant son développement économique et l’aménagement d’infrastructures de transport, comme la création de la ligne jaune du métro pour se rendre sur l’Île Sainte-Hélène, complétée en avril 1967.

En 2016, un mouvement citoyen à Toronto, qui regroupait notamment des acteurs du milieu des affaires, avait demandé à Ville Reine de poser sa candidature pour l’Exposition universelle de 2025, mais l’administration municipale avait rejeté cette idée pour des raisons financières.

«À Toronto, il y a un mouvement de citoyens qui a engagé le milieu des affaires pour la participation en 2025. Il y a eu une belle mobilisation, mais le conseil municipal a voté contre», a raconté M. Rotrand.

Le coût de la tenue d’un tel événement à Toronto avait alors été évalué à environ 2G$.
«Le coût est élevé, mais les bénéfices à long terme sont énormes», a toutefois estimé M. Rotrand.

Étant donné qu’il n’y avait plus de soumissionnaire canadien pour cette exposition, le conseiller de Snowdon avait demandé en janvier 2017 à Montréal de saisir cette opportunité pour montrer son intérêt à être l’hôte de celle-ci, une proposition qui a toutefois été rejetée par l’ancienne administration municipale dirigée par le maire Denis Coderre.

L’Exposition universelle de 2025 aura finalement lieu pour la deuxième fois à Osaka-Kansai, au Japon.

M. Rotand relance donc la Ville aujourd’hui pour lui demander d’envisager la possibilité de poser sa candidature pour l’Exposition universelle de 2030.
«Je veux juste un premier petit pas pour qu’on commence le travail vers une soumission», a détaillé M. Rotrand, qui a également envoyé sa lettre à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et à l’organisme Montréal International afin de connaître leur intérêt pour un tel événement.
«Ce serait déplorable que la Ville ne prenne même pas la peine d’explorer cette question», a lancé M. Rotrand.

La prochaine Exposition universelle est prévue à Dubaï l’an prochain.

Link to comment
Share on other sites

C'est un projet très intéressant. On a déjà le site : celui d'Expo 67. Le métro s'y rend déjà. On pourrait profiter de ce projet pour ressusciter l'Expo Express et le combiner avec une desserte du Vieux-Montréal et/ou un rattachement au REM. Ça donnerait une nouvelle vie à la Biosphère et aux autres pavillons encore en état. Ça permettrait de construire de nouveaux pavillons à l'architecture audacieuse mais, espérons-le, avec la durabilité en tête. Étant donné qu'on a déjà une bonne part de l'infrastructure en place, ce ne devrait pas coûter aussi cher que les 2 milliards $ que le projet de Toronto anticipait.

Une thématique à envisager : le développement durable.

J'espère que ce projet sera évalué.

Edited by Pylône
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Pylône a dit :

C'est un projet très intéressant. On a déjà le site : celui d'Expo 67. Le métro s'y rend déjà. On pourrait profiter de ce projet pour ressusciter l'Expo Express et le combiner avec une desserte du Vieux-Montréal et/ou un rattachement au REM. Ça donnerait une nouvelle vie à la Biosphère et aux autres pavillons encore en état. Ça permettrait de construire de nouveaux pavillons à l'architecture audacieuse mais, espérons-le, avec la durabilité en tête. Étant donné qu'on a déjà une bonne part de l'infrastructure en place, ce ne devrait pas coûter aussi cher que les 2 milliards $ que le projet de Toronto anticipait.

Une thématique à envisager : le développement durable.

J'espère que ce projet sera évalué.

C'est intéressant, en effet!

J'espère juste qu'en 2030, la thématique du développement durable sera déjà "vieillotte" et ancrée dans toutes les politiques au travers de la planète...

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Gabmtl a dit :

C'est intéressant, en effet!

J'espère juste qu'en 2030, la thématique du développement durable sera déjà "vieillotte" et ancrée dans toutes les politiques au travers de la planète...

Peut-être qu'en 2030 on parleras plutôt de bâtiments résistants aux ouragans et innondations.

Link to comment
Share on other sites

C'est une idée intéressante qui mérite qu'on s'y attarde.  Mais pourquoi faudrait-il absolument faire l'exposition universelle de 2030 au parc Jean-Drapeau ? 

Pourquoi ne pas la faire dans le secteur de l'Espace pour la vie qui inclus le stade Olympique, le Biodome, le stade Saputo, le Jardin Botanique, l'Insectarium, le planétarium, l'esplanade et beaucoup de terrain qui pourrait être mieux utilisé, notamment du coté est de Viau ?

On aurait alors un site qui aurait été le lieu des Olympiques de 76 et d'une exposition universelle de 2030 !

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, ScarletCoral a dit :

Si des arbres sont rasés pour faire place à des architectures éphémères, ça va chialer

Ce que vous dites est vrai.

Toutefois, si les préoccupations environnementales que nous avons aujourd'hui avaient existé à l'époque, je ne suis pas certain que l'Île Notre-Dame et La Ronde auraient vu le jour.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, urbino a dit :

Ce que vous dites est vrai.

Toutefois, si les préoccupations environnementales que nous avons aujourd'hui avaient existé à l'époque, je ne suis pas certain que l'Île Notre-Dame et La Ronde auraient vu le jour.

Exact. Et si il y a bien un mot que je ne suis déjà plus capable d'entendre...cest bien le mot durable...

 

On est passé carrément d'un extrême à l'autre....quand je pense aux couleuvres brunes de turcot et le poisson de ne sais plus quelle couleur du port de Montréal à contrecœur.....et ensuite je regarde nos belles îles au milieu du fleuve....je me dire wow quel paradoxe..

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value