Jump to content

p_xavier

Recommended Posts

Pinned posts
  • 1 year later...

9 février 2021 | mise à jour le: 9 février 2021 à 07:04

Zacharie GoudreaultMétro

Voies réservées: la STM veut mieux desservir Griffintown et LaSalle

https://journalmetro.com/actualites/montreal/2613671/voies-reservees-la-stm-veut-mieux-desservir-griffintown-et-lasalle/

Photo: Josie Desmarais | MétroLa rue Notre-Dame, au coin de la rue Atwater.

La Société de transport de Montréal (STM) envisage d’aménager de nouvelles voies réservées afin de mieux desservir le quartier Griffintown, en pleine effervescence, de même que l’arrondissement de LaSalle, a appris Métro.

La STM mandatera d’ici la fin du mois une firme spécialisée afin d’analyser la possibilité d’aménager des voies réservées et des feux prioritaires pour bus sur cinq axes routiers où des besoins en matière de transport en commun se font sentir. Ceux-ci se situent principalement dans le Sud-Ouest et LaSalle.

Mieux desservir Griffintown

Les documents détaillés de l’avis d’appel d’offres, que Métro a consultés, font notamment état de l’aménagement potentiel de mesures préférentielles pour bus (MPB) sur la rue Notre-Dame Ouest. Une voie réservée pourrait ainsi voir le jour sur cette artère entre le boulevard Monk et la rue de la Montagne, sur une distance d’un peu plus de 4 km.

Cet aménagement permettrait de relier un secteur industriel près de l’échangeur Turcot au quartier Griffintown, un quartier à deux pas du centre-ville qui a connu un véritable boom immobilier au cours des dernières années. Griffintown accueillera d’ailleurs, d’ici quelques années, une gare du futur Réseau express métropolitain.

«Un développement immobilier important peut apporter une augmentation d’achalandage et donc des besoins en MPB», indique à Métro la porte-parole de la STM, Isabelle Tremblay, lorsque questionnée sur ce projet.

De façon plus générale, plusieurs facteurs déterminent le choix d’installer une voie réservée et des feux prioritaires sur un axe routier plutôt qu’un autre, ajoute Mme Tremblay. La congestion routière, la ponctualité des bus et leur achalandage comptent parmi ceux-ci. La STM espère ainsi rendre ses bus plus compétitifs avec la voiture, en termes de temps de déplacements.

«On ne peut pas voler par-dessus la congestion routière. C’est pour ça qu’on installe des [voies réservées]», illustre la porte-parole au bout du fil.

L’ajout de ce corridor sur la rue Notre-Dame Ouest viendrait aussi compléter l’offre existante de la STM à l’est de cette artère, alors qu’une voie réservée relie depuis déjà depuis quelques années Pointe-aux-Trembles au centre-ville de Montréal.

«On veut utiliser les bons outils aux bons endroits pour faciliter la fluidité des déplacements et le confort des clients. On veut éviter que les bus soient pris dans des bouchons.» -Isabelle Tremblay, porte-parole de la STM

Plusieurs voies réservées à LaSalle

Trois axes routiers dans l’arrondissement de LaSalle sont aussi dans la mire de la STM pour un total de 6,7 km de voies réservées potentielles. Une desserte par bus sur l’avenue Lafleur pourrait faciliter l’accès à un secteur commercial de l’arrondissement. Un axe nord-sud de 3 km sur l’avenue Dollard pourrait quant à lui faciliter l’accès à l’Hôpital de LaSalle à partir du site de l’échangeur Saint-Pierre, actuellement en travaux.

D’autre part, une voie réservée de moins de 2 km pourrait voir le jour sur la rue Lapierre, entre les boulevards Newman et de la Vérendrye. Elle offrira ainsi une desserte en transport en commun près du Cégep André-Laurendeau, situé un peu plus à l’est.

Le cinquième axe cité par la STM est celui de l’avenue Fielding, entre la rue West Broadway et le chemin Côte-Saint-Luc, dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. D’autres artères routières pourraient par ailleurs faire l’objet d’études par la firme choisie en fonction des «besoins opérationnels» de la STM, indiquent les documents consultés par Métro.

Ces derniers précisent par ailleurs que ces voies réservées pourraient autoriser la circulation des vélos, comme c’est de plus en plus le cas à Montréal.

Comité de sélection

Jusqu’à maintenant, huit firmes ont déposé leur candidature dans le cadre de cet avis d’appel d’offres. Un comité de sélection devrait arrêter son choix sur l’une d’entre elles d’ici la fin du mois, indique Mme Tremblay. En attendant, impossible de savoir combien la société de transport prévoit débourser pour ce contrat.

«Le montant sera connu lorsque le processus d’octroi sera terminé», explique la porte-parole.

Une fois que la STM aura accordé ce contrat, la firme sélectionnée disposera d’au plus 36 mois pour remplir son mandat, soit d’ici 2024. Son mandat consistera à réaliser toutes les analyses nécessaires entre l’étape des études préparatoires et celle de la rédaction d’un avant-projet définitif.

Les élus de la Ville de Montréal et des arrondissements concernés devront par la suite donner leur appui à ces projets de voies réservées avant que ceux-ci se concrétisent, le cas échéant.

À terme, la STM souhaite que l’aménagement de nouvelles voies réservées à Montréal permettent de réduire de 10 à 20% le temps de déplacements de ses clients sur les artères routières «à fort achalandage» de la métropole. Elle espère aussi, après la pandémie, que la bonification de son offre de service par bus contribuera à désengorger la ligne orange du métro.

-Avec Lylou Nicastro, Métro

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
Le 2019-02-08 à 06:57, bob a dit :

Les échelles de temps municipales sont vraiment sur une autre planète. Comment peut-on justifier de prendre 5 ans pour faire ça?

D'abord, il faut gagner le concours. Ensuite, il y a un projet pilote à mettre en place, tester et analyser. Par la suite, le projet doit obtenir le financement et les approbations nécessaires des instances décisionnelles (ARTM, CMM, gouv.qc, gouv.can) et mettre en place une contractualisation avec les différents partenaires visés. 

De plus, jusqu'à l'arrivée du plan stratégique de l'ARTM, le climat des projets est plutôt incertain. On préfère le maintien d'actifs au développement des réseaux puisqu'on ne sait pas encore quelles seront les priorités. Sans oublier que cette nouvelle application devra prendre en compte les nouveaux tarifs de la politique tarifaire de l'ARTM qui n'est pas encore complétée. 

Link to comment
Share on other sites

Déviation des autobus des lignes 61 et 168 en raison des travaux de la rue Sainte-Catherine

Ça va aller plus vite marcher de l'arrêt sur Robert-Bourassa/De la Gauchetière au métro McGill que de prendre la navette!

http://www.stm.info/fr/infos/etat-du-service/bus/travaux-sur-sainte-catherine-impact-sur-les-lignes-61-et-168

Travaux sur Sainte-Catherine - impact sur les lignes 61 et 168

Les travaux de revitalisation de la rue Sainte-Catherine reprendront lundi prochain, le 11 février, et auront des impacts significatifs sur le service de plusieurs lignes de bus, mais particulièrement les circuits 61 Wellington et 168 Cité-du-Havre.

Perturbation de service sur les lignes 61 et 168

Du lundi 11 février à mai 2019, tous les arrêts entre René-Lévesque et Sherbrooke sont annulés. Ce qui veut dire qu’en direction Nord, le service se terminera à l’arrêt Robert-Bourassa/De La Gauchetière et qu’en direction Sud, le service débutera à la station Square-Victoria-OACI au lieu de McGill. Voici quelques options pour vous déplacer :

  • Prendre le métro
  • Correspondre sur la ligne 35 Griffintown:
    • En direction Nord : en sortant à l’arrêt Robert-Bourassa/De La Gauchetière
    • En direction Sud : en montant à l’arrêt de Maisonneuve/City Councillors
  • Marcher
  • Prendre la navette spéciale
    • En direction Nord : sur Viger au coin de Robert-Bourassa, en sortant à l’arrêt Robert-Bourassa/De La Gauchetière
    • En direction Sud : sur Union au coin de Président-Kennedy
    • La navette sera opérée par un véhicule du Transport adapté. Vous devrez vous attacher.

Horaire

  • Premier départ à 5h40 de la station Square-Victoria-OACI et 5h55 de la station McGill
  • Dernier départ à 2h10 de la station Square-Victoria-OACI et 1h55 de la station McGill

En direction nord, la navette partira toutes les 10e et 40e minutes de l’heure (5h40, 6h10, 6h40, 7h10, 7h40, 8h10, etc.).

En direction sud, la navette partira toutes les 25e et 55e minutes de l’heure (5h55, 6h25, 6h55, 7h25, 7h55, 8h25, etc.).

Plan

plan_navette_002-690x776.png

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Ça serait bien de permettre le paiement par carte de crédit! Je veux dire, combien de fois j'ai dû aller à une station de métro pour payer des billets plutôt que de prendre l'autobus...

https://montrealgazette.com/news/local-news/stm-to-replace-fare-card-readers?fbclid=IwAR2MsdQpMPy_YA2YAUNgJuvaohmE-BUge7uTJ_UAimshVoczQ1s7Hb7vz14

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Mtloulou a dit :

Ça serait bien de permettre le paiement par carte de crédit! Je veux dire, combien de fois j'ai dû aller à une station de métro pour payer des billets plutôt que de prendre l'autobus...

https://montrealgazette.com/news/local-news/stm-to-replace-fare-card-readers?fbclid=IwAR2MsdQpMPy_YA2YAUNgJuvaohmE-BUge7uTJ_UAimshVoczQ1s7Hb7vz14

Si ça peut t'aidé d'ici à ce que ce soit une réalité (espérons le!) Les billets sont en vente dans de nombreux dépanneur de montréal! http://www.stm.info/fr/infos/titres-et-tarifs/points-de-vente

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, Mtloulou a dit :

Ça serait bien de permettre le paiement par carte de crédit! Je veux dire, combien de fois j'ai dû aller à une station de métro pour payer des billets plutôt que de prendre l'autobus...

https://montrealgazette.com/news/local-news/stm-to-replace-fare-card-readers?fbclid=IwAR2MsdQpMPy_YA2YAUNgJuvaohmE-BUge7uTJ_UAimshVoczQ1s7Hb7vz14

Un nouveau lecteur à déjà été installé depuis un mois sur le 38-061 (CT Saint-Laurent). Il est situé au milieu du pare-brise, il est recouvert d'une toile pour l'instant.

Link to comment
Share on other sites

À mon grand étonnement, les beaux projets de surface semblent toujours minimiser ou même faire fi de la réalité climatique de Montréal.. Des belles petites voies étroites avec des murets c'est bien beau mais en hiver ça devient l'enfer et, comme mentionné plus tôt, nécessite beaucoup plus d'abrasifs et d'entretien, de quoi rayer une partie ou même l'ensemble des avantages écologiques promus au départ.

Il faudrait, à mon avis, limiter ces aménagements au minimum sinon les exclure dans des artères aussi étroites que St-Laurent et St-Urbain et planifier en fonction de l'hiver plutôt que de la belle saison. Il faut également penser aux services d'urgences qui doivent transiter le plus rapidement et facilement possible. 

Une idée non-exhaustive que je viens d'avoir avec l'exemple de l'intersection St-Urbain/Des Pins:

-Premièrement, prévoir l'élargissement des trottoirs qui semble une tendance lourde en aménagement;

-La seule séparation serait pour la piste cyclable considérant les risques en cas d'accidents avec les véhicules;

-Implantation des "sas" aux intersections permettant aux cyclistes d'avoir la priorité au feu vert;

-La piste cyclable pourrait être à gauche afin de faciliter les zones d'embarquement/débarquement des autobus;

-La moitié de la chaussée serait réservée aux autobus et l'autre aux véhicules (1 voie chaque). L'espace serait suffisemment large pour permettre 3 véhicules de large et ainsi faciliter le passage des services d'urgence, des livraisons et du déblaiement en hiver;

-Le fait d'avoir 1 seule voie de circulation "générale' diminue certes la capacité mais le fait d'avoir une voie toujours dégagée serait plus intéressante que disons 2 voies qui s'entrecoupent constamment entre véhicules stationnés et autres obstacles qui ralentissent grandement la circulation.

image.png

image.png

Link to comment
Share on other sites

14:48 26 février 2019Par : Zacharie Goudreault

Montréal envisage la gratuité du transport en commun le lendemain des tempêtes de neige

https://journalmetro.com/actualites/2196227/montreal-envisage-la-gratuite-du-transport-en-commun-le-lendemain-des-tempetes-de-neige/

 

Photo: Pablo A. Ortiz

Montréal envisage de rendre les services de transport en commun gratuits au lendemain des tempêtes de neige.

Les élus montréalais ont approuvé mardi la motion de l’opposition officielle demandant que soit étudiée la possibilité d’offrir la gratuité du métro et des autobus de la Société de transport de Montréal (STM) à la suite d’une accumulation d’au moins 20 centimètres de neige.

Le parti Ensemble Montréal a déposé lundi soir, pendant la séance du conseil municipal, une motion afin de réclamer que la Ville de Montréal demande à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), qui est responsable du financement et de l’organisation du transport en commun dans la métropole, de se pencher sur cette question.

Mardi, pendant la reprises des travaux du conseil municipal, le vice-président de la STM et élu de Projet Montréal, Craig Sauvé, a accueilli favorablement cette motion.

«C’est sûr qu’un des plus grands mandats qu’a notre administration, c’est d’accroître le transfert modal et l’utilisation du transport en commun. C’est une proposition qui mérite sans doute une petite étude», a-t-il déclaré.

L’élu a toutefois proposé d’amender la motion afin que la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) soit chargée d’étudier cette proposition avant d’en faire la proposition à l’ARTM. Cela permettrait d’assurer «la cohérence régionale» alors que ce sont l’ensemble des municipalités du Grand Montréal qui contribuent au financement du transport en commun dans la région, a noté l’élu. C’est finalement cette version amendée qui a été adoptée.

«C’est une bonne idée. Elle permettra de réduire la circulation automobile et la pollution. Il faut toutefois trouver le financement et c’est à la CMM à étudier cette possibilité», a d’ailleurs réagi le conseiller indépendant de Snowdon et ancien vice-président de la STM, Marvin Rotrand.

Alors que l’opposition officielle à l’hôtel de ville affirme qu’une telle initiative permettrait de réduire la circulation automobile le lendemain des tempêtes de neige, facilitant ainsi les opérations de déneigement, l’ARTM a toutefois noté à Métro il y a deux semaines qu’une telle mesure serait difficile à mettre en place, car de telles tempêtes sont difficilement prévisibles.

Selon l’opposition officielle, la mise en place d’une telle initiative coûterait environ 580 000$ par tempête de neige d’au moins 20 centimètres.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, felixinx a dit :

La STM et les membres de l'ATUQ souhaiterait acheter 345 autobus articulés électriques (probablement STO et RTC), pour la période 2022-2026 🙌

http://www.seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/Recherche?ItemId=690a8b7a-f614-4b31-be7c-14f5ad6a04ff

Belle trouvaille!

SRB Pie-IX 100% électrifié dès le jour 1, je pressens.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...