acpnc

Aviation - Actualités générales

Recommended Posts

1 minute ago, mont royal said:

And that is precisely the limits of capitalism. There are many other stakeholders involved; management, employees, local service providers, community groups, etc. It is not only shareholders who count, many of whom are institutions with no interest in the broader implications of a change of ownership. 

Fortunately, we have  a Premier with a personal emotional attachment which goes beyond quick financial gain, and there is a very good chance that ultimate control wil remain in Montreal..

 

If there would be no shareholders there would be no company. Plain and simple. Nuff said.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On parle depuis un certain temps d'un rachat possible par Westjet et, à ma connaissance, Transat et Westjet sont des compagnies de taille relativement similaires (en terme de chiffre d'affaires et d'actifs). Une transaction d'achat de cette envergure, ça se fait par un financement complexe, des échanges d'action, des rachats de dettes, des fusions, etc. Ça veut aussi dire des compromis et des négociations.

On ne sait jamais, peut-être bien qu'un rachat par Westjet (ou une autre compagnie que AC) se traduirait par un fort investissement de Québec dans la nouvelle société fusionnée, associée à des garanties de maintien d'un siège social. Et avec les rapprochements grandissants entre Westjet et Delta/Skyteam, ça pourrait finir par être bénéfique pour le développement de Montréal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, helios_the_powerful said:

On parle depuis un certain temps d'un rachat possible par Westjet et, à ma connaissance, Transat et Westjet sont des compagnies de taille relativement similaires (en terme de chiffre d'affaires et d'actifs). Une transaction d'achat de cette envergure, ça se fait par un financement complexe, des échanges d'action, des rachats de dettes, des fusions, etc. Ça veut aussi dire des compromis et des négociations.

On ne sait jamais, peut-être bien qu'un rachat par Westjet (ou une autre compagnie que AC) se traduirait par un fort investissement de Québec dans la nouvelle société fusionnée, associée à des garanties de maintien d'un siège social. Et avec les rapprochements grandissants entre Westjet et Delta/Skyteam, ça pourrait finir par être bénéfique pour le développement de Montréal.

Je ne suis pas certain de cela.

En 2018, Westjet avait un chiffre d’affaires de 4,7 G$ (avec 6,8 G$ d'actifs et une flotte de 184 avions), comparée à un chiffre d'affires de 3,0 G$ (avec 1,6 G$ d'actifs et 39 avions) pour Transat. De plus (sauf pour les A321neo et A321LR récemment commandé), Transat opère une des flottes les plus âgées de l’industrie. Vu que Westjet obtient des économies d’échelle en opérant une flotte composée uniquement d’avions Boeing (737, 767 et 787), la vieille flotte méli-mélo de Transat (A310, A321, A330 avec quelques vielles 737-700 et -800) me semple peu intéressant pour Westjet (pas plus que pour Air Canada ou Sunwing).

Par contre, selon moi, les actifs de Transat qui pourraient intéresser un concurrent canadien (soit Westjet ou Sunwing) sont les filiales Voyages Transat et Club Voyages (anciennement Nolitours) qui mènent l’industrie, ainsi que son futur réseau d’hôtels. Bien qu’un acheteur potentiel pourrait continuer à opérer ces filiales à partir de Montréal (pour profiter entre autres choses de notre main-d’œuvre scolarisée et bilingue), Transat ne tiendrait pas le gros bout du bâton et nous perdrons donc probablement un siège social et un centre décisionnel important.

Edited by mattrga

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, mattrga a dit :

Je ne suis pas certain de cela.

En 2018, Westjet avait un chiffre d’affaires de 4,7 G$ (avec 6,8 G$ d'actifs et une flotte de 184 avions), comparée à un chiffre d'affires de 3,0 G$ (avec 1,6 G$ d'actifs et 39 avions) pour Transat. De plus (sauf pour les A321neo et A321LR récemment commandé), Transat opère une des flottes les plus âgées de l’industrie. Vu que Westjet obtient des économies d’échelle en opérant une flotte composée uniquement d’avions Boeing (737, 767 et 787), la vieille flotte méli-mélo de Transat (A310, A321, A330 avec quelques vielles 737-700 et -800) me semple peu intéressant pour Westjet (pas plus que pour Air Canada ou Sunwing).

Les économies d'échelles de WestJet se sont arrêtées du moment que les 767 on intégré la flotte, il n'y a rien de commun entre un 737ng(9.7 ans d'âge moyen) et un 767 ou 787, les pilotes ne peuvent pas passer d'un à l'autre, pas de pièces communes... De plus les 767 de WestJet ne sont pas si jeune que ca non plus(26.8 ans) Coté Transat, les 310 (28.7 ans)  vont vers la sortie, les 737ng(11.6 ans) pourraient être jumelés à ceux de Westjet, il ne resterait que le cas des 330 et 321, de plus la majorité des avions de transat sont loués, donc il y a toujours possibilité de les retourner au locateur (dans le cas de certains 320/321 ils sont loués de Thomas Cook sur une base saisonnière)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

ne vous leurrez pas non plus... La capitalisation boursière de Transat est moindre que les liquidités excédentaires de l'entreprise... C'est ça qui attire des acheteurs. 

Si c'est Air Canada: il y a de fortes chances que le bureau de la concurrence ne laisse pas ça passer, ou impose de très lourdes conditions vu la position dominante que la compagnie fusionnée aurait. Toutefois, Transat serait un ajout incroyable à Rouge. 

Ça m'étonnerait que ce soit Westjet. Ils sont déjà bien occupés à lancer leur vols en Europe, améliorer la position financière de l'entreprise et finir la transition faire un full service carrier. 

J'ai comme une impression que ça pourrait être Sunwing, avec le support de TUI. 

Dans tous les cas si ce ne sont pas des canadiens qui rachètent le groupe Transat, ils devront se départir de 51% des parts de la compagnie aérienne (le reste du groupe n'est pas touché par cette règle). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des nouvelles liaisons qui seront annoncées bientôt ? Sao Paulo, c'est fait ! Hong Kong et/ou Séoul prochainement rêve le pdg de Tourisme Montréal.

_______________________________________________________________________

Tourisme Montréal veut promouvoir le quartier olympique et Verdun 

NATHAËLLE MORISSETTE
La Presse

Publié le 03 mai 2019 à 11h00 | Mis à jour à 11h11

Après avoir vanté les mérites des rues du Vieux-Montréal et la vue imprenable du haut du mont Royal, il faut attirer les visiteurs d'ouest en est en faisant la promotion de Verdun et du quartier olympique où l'on pourrait implanter un nouvel hôtel, croit le grand patron de Tourisme Montréal, Yves Lalumière. Optimiste, il s'attend par ailleurs pour cette année à une augmentation de 2,3 % du nombre de touristes foulant le sol de la ville.

Développer les quartiers situés en dehors du circuit traditionnel reliant le Vieux-Montréal, le centre-ville et la montagne. Voilà l'objectif du président-directeur général de Tourisme Montréal, Yves Lalumière. « L'axe est toujours nord-sud », a illustré M. Lalumière au cours d'une entrevue tenue jeudi dans les bureaux de l'organisme qu'il dirige. « Il faut que les gens aillent de chaque côté. »

Verdun et le canal de Lachine comptent, selon lui, parmi les incontournables. Et il souhaite également mettre l'accent sur l'est de la ville et son quartier olympique. Un projet d'hôtel est-il dans les cartons ? « On aimerait ça, oui, affirme le grand patron de Tourisme Montréal. Je pense que ça va se faire dans les prochaines années. On a toute la clientèle sportive. On a de plus en plus de demandes. On a de belles installations. On travaille pour développer l'Est davantage. »

Augmentation du nombre de touristes

Par ailleurs, depuis 2015, le nombre de touristes qui débarquent dans la métropole est en constante augmentation. Les années 2017 et 2018 en ont attiré respectivement 10,8 millions et 11 millions, fracassant ainsi des records. Fort de ces chiffres, Yves Lalumière s'attend une fois de plus à une année faste avec une augmentation de 2,3 %. Il croit également que 2019 enregistrera la location de 10 000 chambres de plus que l'an dernier. En 2018, quelque 4 millions de chambres ont trouvé preneur.

Ses objectifs pour la prochaine année sont-ils réalistes ? « Je suis un peu le cheerleader de la destination », dit-il en riant.

Mais les nombreuses liaisons aériennes avec le Mexique et la Chine, les multiples efforts faits pour attirer des congressistes, la présence de la fameuse pyramide, premier projet artistique de Lune Rouge, la nouvelle entreprise de Guy Laliberté, ne sont que quelques-uns des arguments utilisés par le patron de Tourisme Montréal pour justifier ses prévisions de croissance.

''Et il se plaît à rêver à de nouvelles liaisons qui amèneront encore plus de visiteurs en terre montréalaise : Séoul, Hong Kong, São Paulo.''

« Il ne faut pas être trop humble, conclut Yves Lalumière. Montréal est une ville de calibre international. »

Edited by FRED
orthographe

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Windex said:

C'est AC qui achèterais Transat... à suivre

Ça pourrait être une excellente nouvelle pour un plus gros hub AC à YUL mais pas pour la compétition.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, p_xavier a dit :

Ça pourrait être une excellente nouvelle pour un plus gros hub AC à YUL mais pas pour la compétition.

+1

Edited by Feanaro

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now