acpnc

Aviation - Actualités générales

Recommended Posts

Il y a 1 heure, swansongtoo a dit :

For jets over 45,000 kilograms, such as Airbus or Boeing flights, takeoffs are supposed to happen between 7 a.m. and midnight, while landings can take place between 7 a.m. and 1 a.m. The airport is open 24 hours for propeller planes and jets of less than 45,000 kilograms.

Exceptions are supposed to be made only for medical emergencies, delays beyond a carrier’s control and adverse weather conditions. But the group argues that, given the lack of oversight, the airport rarely enforces its regulations and loosely applies the criteria needed for exceptions.

“It’s an open bar,” Lachapelle said. “The rules exist, but the airport gets to be judge and jury. They sit on both sides of the table.”

According to the court documents, a late-July sample of the airport’s flight schedule shows flights departing for Miami, Toronto, Punta Cana and Dallas all before 7 a.m. on one day and two flights landing in Montreal between 1 and 3 a.m. on another.

 

I don't know which weight is used to allow or not a plane to takeoff before 7am, but in the example they used in the article, the flight for Dallas is an American Airlines Airbus A319, which has a listed weight of 35,400kg, well under the 45,000kg limit if the weight used is empty plane weight! The Punta Cana flight, is an Air Transat 737-800 which weight 41,145kg when empty. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 2019-08-15 at 8:48 AM, vincethewipet said:

Question pour vous-autres amateurs professionnels des avions: J'habite dans le Mile-End et je remarque depuis quelques soirs 2-3 gros avions de suite au dessus de ma tête le soir, vers 21h30 peut-être? C'est inusité, généralement nous n'avons que les hélicoptères et les petits avions de tourisme au dessus de Montréal, les gros vols commerciaux sont rares et là c'est plus constant, et ils sont visiblement (à l'oeil comme au son) plus bas. Une raison pour ce changement? (pas en train de me plaindre là, juste curieux :P).

Vincethewipet its due to the construction on runway 06R-24L

On 2019-08-15 at 9:23 AM, erpj said:

Possible que ADM soit en train d'effectuer des réparations/améliorations sur la piste 24R et redirige temporairement les atterrissages vers la 24L..?

You are right erpj

https://www.admtl.com/sites/default/files/2019/2019_08_09 - Newsletter - Taxiway 06R-24L - August 9 to Sept .pdf

Edited by SupremeMTL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Taxiway A is closed between J and A1 until September. This means departures can’t use 24L, so they are all using 24R. Meaning 24L is now the primary arrival runway.

As for the work they are doing on A, they are building a new taxiway (parallel to A) that extends from J northeast bound and will connect to A past the A2. Further work will need to be done to extend D into this new taxiway. This will enable us to use this new taxiway for departures heading to 24L without coming head to head with arrivals that vacate runway 24L at A2. We will basically get dual parallel taxiways where we need it. Each taxiway will handle “one way traffic”, like a proper international airport.

you can see the new taxiway in this ADM video from last year, around the 1:22 mark.

This new parallel taxiway can’t extend much beyond A2 because of the Air Canada and Bombardier facilities that are close to A. Similar work on dual taxiways is planned for runway 24R and B taxiway at a later date. Fortunately on that side of the airport, there is room for full length dual taxiways.

YUL slowly but surely stepping into the 21st century.....👍

Edited by thenoflyzone

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 2019-08-15 at 9:39 AM, WestAust said:

I don't know which weight is used to allow or not a plane to takeoff before 7am, but in the example they used in the article, the flight for Dallas is an American Airlines Airbus A319, which has a listed weight of 35,400kg, well under the 45,000kg limit if the weight used is empty plane weight! The Punta Cana flight, is an Air Transat 737-800 which weight 41,145kg when empty. 

 

It’s always MAX takeoff weight (MTOW).

Basically anything bigger than an E175 has to abide by the curfew hours.

The American A319 for Dallas has to abide by the curfew. His departure time (pushback from gate) is 6h45am, but he cannot takeoff before 7 am. That particular flight often pushes back early, but still cannot be airborne before 7h00am.

ADM grants exceptions though. Ex. AA B738 to Miami at 6 am. 2 AC airbus flights to YYZ, one at 6am, the other at 6h30am.

Usually it’s just these 3 flights in the morning that have an exception to depart before 7am. However, during winter, with all the Caribbean runs, there are even more exceptions granted in the morning and late at night for the return. 

A 6 am departure and a 1-2 am return enables airlines to utilize an aircraft for 2 round trips to the Caribbean or Central America a day.

Another reason why this is done, as in the case of the AA to MIA and the two AC flights to YYZ, is to enable adequate connections at destination.

Edited by thenoflyzone

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, thenoflyzone a dit :

It’s always MAX takeoff weight (MTOW).

Basically anything bigger than an E175 has to abide by the curfew hours.

The American A319 for Dallas has to abide by the curfew. His departure time (pushback from gate) is 6h45am, but he cannot takeoff before 7 am. That particular flight often pushes back early, but still cannot be airborne before 7h00am.

ADM grants exceptions though. Ex. AA B738 to Miami at 6 am. 2 AC airbus flights to YYZ, one at 6am, the other at 6h30am.

Usually it’s just these 3 flights in the morning that have an exception to depart before 7am. However, during winter, with all the Caribbean runs, there are even more exceptions granted in the morning and late at night for the return. 

A 6 am departure and a 1-2 am return enables airlines to utilize an aircraft for 2 round trips to the Caribbean or Central America a day.

Thanks for the explanation!

Share this post


Link to post
Share on other sites

YUL BOD:

13.5% growth in July, as it rains traffic records at Bordeaux Airport.

...In this respect, it is worth noting the excellent performances of flights from Bristol, Dusseldorf, Krakow, Basel and Geneva, Glasgow and Montreal...

Long-haul flights to Montreal progressed by more than 52%, thanks in particular to the arrival of Air Canada on 4 July and the continued growth of Air Transat, which between them operated the equivalent of a daily flight.

https://www.aviation24.be/airports/bordeaux-bod/13-5-growth-in-july-as-it-rains-traffic-records-at-bordeaux-airport/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que nous ne verrons (probablement) jamais de notre vivant à YUL... 

24 août 2019 Mis à jour à 21h46

5 km YQB: une première réussie pour la course à l'aéroport

JUDITH DESMEULES  |  Le Soleil

Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de marcher sur une piste d’atterrissage. Quelque 1200 coureurs et leur famille ont vécu l’expérience samedi matin, alors que l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec (YQB) avait ouvert ses portes pour une course toute spéciale.

«Les participants voyaient l’aérogare et les avions, et on voyait des yeux illuminés», confirme la porte-parole de YQB, Laurianne Lapierre. 

La première édition de la course 5 km YQB a été une réussite pour toute l’équipe. L’endroit de la course est habituellement inaccessible au grand public. 

L’objectif était de libérer la piste et de procéder à l’inspection avant midi, pour que les activités de l’aéroport se poursuivent, et c’est mission accomplie. 

«On parle d’une planification qui a débuté il y a un peu plus d’un an pour nos équipes. Nous avons fait le maximum pour les amener au cœur de l’action, là où les avions décollent et atterrissent tous les jours. C’est toute la communauté aéroportuaire qui s’est mobilisée autour de cet événement pour en faire un véritable succès», a indiqué Stéphane Poirier, président et chef de la direction de YQB. 

155ddf11-03ea-4354-a7f9-b4c08aad3bfe.jpgLE SOLEIL, CAROLINE GRÉGOIRE

L’aéroport avait lancé les inscriptions au mois de mai, et à la mi-juin les places étaient toutes réservées. Il est certain que toute l’équipe a senti un engouement de la population pour l’événement. 

Les plus jeunes ont pu courir une distance de 1,5 km. En retrait, les spectateurs ont eu droit à de l’animation et d’autres activités.

Avec l’argent des inscriptions, l’aéroport a pu remettre un chèque de 28 000 $ que se partageront Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, qui vient en aide à un vaste réseau d’organismes communautaires, et la Fondation CERVO, qui soutient la recherche en santé mentale. Deux chanceux sont aussi repartis à la maison avec un billet d’avion gratuit vers la destination de leur choix, remis par Air Canada. 

Le coureur le plus rapide a complété la course en 16 minutes et 2 secondes. Il s’agit de Alexandre Serre, inscrit dans la catégorie des 20-29 ans. Josée Picard-Arsenault a été la plus rapide chez les femmes, dans la catégorie 30-39 ans, avec un temps de 16 minutes et 27 secondes.

90e26081-a947-4760-b7b9-5edd55d15603.jpgTIRÉE DE FACEBOOK

da2d3f50-001f-40ec-ba10-a682825aeb98.jpgLE SOLEIL, CAROLINE GRÉGOIRE

https://www.lesoleil.com/actualite/5-km-yqb-une-premiere-reussie-pour-la-course-a-laeroport-3bcdc9e4f461efb9a4a734d1d0efd21e

------------------------------------------------------------

Québec Hebdo  |  14:13 24 août 2019  |  Par:  François Cattapan

La 1re course 5km YQB Québec attire les foules

AL-VIC-Course-5km-Aeroport-Aa.jpg?w=860Courir sur le tarmac d’un aéroport n’est pas chose banale, si bien que le rendez-vous contingenté à 1200 coureurs a rapidement affiché complet en cours d’inscription. (Photo gracieuseté – Pierre Gauthier)

DÉFI SPORTIF. Événement inédit, la 1re édition de la course 5km YQB a rassemblé plus de 1200 coureurs de la région de Québec. Ceux-ci ont eu le privilège de fouler le sol de la piste d’atterrissage principale de l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec (YQB), par un beau samedi ensoleillé.

AL-VIC-Course-5km-Aeroport-C.jpg?w=300&r

Une épreuve de 1,5km était au programme pour les plus jeunes. (Photo gracieuseté – Keith Chiasson)

Il s’agissait d’une occasion exceptionnelle pour les participants de voir l’aéroport sous un angle inusité et normalement inaccessible au grand public. En plus du parcours de 5km, un parcours de 1,5km a été aménagé pour les enfants désireux de vivre cette expérience.

Aussi, un site festif a été aménagé autour du complexe des services combinés qui inclut la caserne du Service de lutte contre les incendies de YQB ainsi que les garages d’entretien des véhicules. La planification d’un tel événement en territoire aéroportuaire a nécessité une logistique complexe et savamment orchestrée par les organisateurs.

Rattachée à un volet caritatif, l’activité a permis d’amasser 28 000$. Une somme partagée entre la Fondation CERVO, qui soutient la recherche en santé mentale, et Centraide Québec, qui vient en aide à un vaste réseau d’organismes communautaires.

Ce qu’ils ont dit:

«Je suis emballé que YQB ait pu offrir à tous les coureurs et leurs accompagnateurs la possibilité de visiter une partie du site aéroportuaire. Nous avons fait le maximum pour les amener au coeur de l’action, là où les avions décollent et atterrissent tous les jours. Les employés de YQB et nos partenaires ont déployé des efforts incroyables pour en mettre plein la vue aux gens qui étaient présents aujourd’hui. C’est toute la communauté aéroportuaire qui s’est mobilisée autour de cet événement pour en faire un véritable succès.» – Stéphane Poirier, président et chef de la direction de YQB

«YQB est partenaire de la Fondation CERVO depuis plusieurs années. Ensemble, nous visons à changer les perceptions à propos des maladies mentales. La Fondation CERVO assure entre autres le financement d’initiatives pour l’amélioration des soins et c’est en ce sens que l’argent amassé dans le cadre du 5km YQB fera une différence. L’argent servira à l’implantation de salles sensorielles dans les unités de soins psychiatriques de la région de Québec. Ces salles sont munies de murs texturés, musique, son et lumière, favorisant ainsi la détente et la diminution du taux d’anxiété et d’angoisse chez le patient. Autant les jeunes que les adultes en bénéficieront. Nous remercions YQB et ses partenaires pour leur engagement.» – Maryse Beaulieu, d.g. de la Fondation CERVO

«Nous sommes fiers que l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec, déjà notre grand partenaire, ait choisi de verser une partie des sommes amassées dans le cadre de son événement à Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. Ce sont 214 organismes et projets de la région qui bénéficieront de ce don, leur permettant de ne laisser personne derrière en soutenant la réussite des jeunes, en assurant l’essentiel, en brisant l’isolement ou en créant des milieux de vie rassembleurs. Quel bel engagement de l’Aéroport envers sa communauté.» – Bruno Marchand, p.-d.g. Centraide Québec et Chaudière-Appalaches

AL-VIC-Course-5km-Aeroport-B.jpg?w=1024&L’activité a permis d’amasser 28 000$ pour aider la cause de Centraide Québec et de la Fondation CERVO. Le dévoilement du montant a été fait par : Bruno Marchand, p.-d.g. de Centraide Québec; Maryse Beaulieu, d.g. de la Fondation CERVO; et Stéphane Poirier, président de YQB (Photo gracieuseté – Keith Chiasson)

https://www.quebechebdo.com/local/journal-lappel/179649/la-1re-course-5km-yqb-quebec-attire-les-foules/

------------------------------------------------------------

https://www.lapresse.ca/actualites/regional/201908/24/01-5238539-aeroport-de-quebec-1200-coureurs-sur-la-piste.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les anciens ici se souviendront de Lan Chile qui volait de Mirabel à Santiago avec 2 ou 3 stops enroute.

Le Canada et le Chili élargissent leur accord de transport aérien.

https://www.air-journal.fr/2019-08-25-le-canada-et-le-chili-elargissent-leur-accord-de-transport-aerien-5214600.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mystère. À suivre...

Avis aux médias - Le ministre Garneau fera une annonce importante aux aéroports de Montréal à Mirabel

MIRABEL, QC, le 30 août 2019 /CNW/ - L'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, fera une annonce de financement aux aéroports de Montréal à Mirabel.

Le ministre sera disponible pour répondre aux questions des médias après l'annonce.  

  • Date : Le 3 septembre 2019       
  • Heure : 10 h 00 (HAE)
  • Endroit : Le hangar de Nolinor 11 600, Louis-Bisson Mirabel (Québec) J7N 1G9  

SOURCE Transports Canada

https://www.lelezard.com/communique-18908645.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2019-08-31 à 00:18, Chuck-A a dit :

Mystère. À suivre...

Avis aux médias - Le ministre Garneau fera une annonce importante aux aéroports de Montréal à Mirabel

MIRABEL, QC, le 30 août 2019 /CNW/ - L'honorable Marc Garneau, ministre des Transports, fera une annonce de financement aux aéroports de Montréal à Mirabel.

Le ministre sera disponible pour répondre aux questions des médias après l'annonce.  

  • Date : Le 3 septembre 2019       
  • Heure : 10 h 00 (HAE)
  • Endroit : Le hangar de Nolinor 11 600, Louis-Bisson Mirabel (Québec) J7N 1G9  

SOURCE Transports Canada

https://www.lelezard.com/communique-18908645.html

En partie lié à l'annonce prévue demain...

EXCLUSIF  -  Mirabel se rapproche de la création d’un pôle aéronautique majeur

603f9a5f-cd33-11e9-a65c-0eda3a42da3c.jpgPHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE  |  L’ouverture d’Ottawa à se départir de quelque 30 millions de pieds carrés de terrains industriels situés « à l’intérieur des clôtures » a été récemment communiquée par le ministre des Transports, Marc Garneau, au maire de Mirabel, Jean Bouchard.

Un nouveau pas vient d’être franchi vers la création d’un pôle aéronautique de classe mondiale à Mirabel – un « mini-Toulouse » – alors que le gouvernement fédéral se dit prêt à rétrocéder les terrains industriels jouxtant l’aéroport, dont il est propriétaire.

Publié à 5h00  |  MÉLANIE MARQUIS  |  LA PRESSE

L’ouverture d’Ottawa à se départir de ces quelque 30 millions de pieds carrés de terrain situés « à l’intérieur des clôtures » a été récemment communiquée par le ministre des Transports, Marc Garneau, au maire de la municipalité, Jean Bouchard, dans une lettre qu’a obtenue La Presse.

« Je suis très ouvert à tout projet qui viserait à soutenir le développement économique de la région et de ses communautés », écrit le ministre dans cette missive, où il confirme qu’Aéroports de Montréal (ADM) travaille à une proposition.

La société a annoncé publiquement en mai 2018 qu’elle avait conclu une entente avec la Ville de Mirabel en vue de lui céder ces terrains qui sont détenus par le gouvernement du Canada depuis l’expropriation de 1969, et qui lui sont louées jusqu’en 2072.

Une fois qu’ADM aura soumis une proposition pour démontrer que ces terrains situés plus loin des pistes ne sont pas nécessaires à ses besoins opérationnels, Transports Canada fera une évaluation de leur valeur marchande et une évaluation environnementale.

« Simultanément, les fonctionnaires continueront à appuyer les discussions entre la municipalité de Mirabel,
les acteurs de développement économique local, ADM et les Premières Nations. » -  Extrait de la lettre du ministre Garneau

Au bout du fil, le maire Jean Bouchard dissimule mal son enthousiasme. « C’est très positif. Ça fait deux ans que nous travaillons avec ADM pour faire en sorte que le fédéral soit plus ouvert quant à la revente des terrains », note-t-il.

S’il convient que cette intention fédérale lui est annoncée à une ou deux semaines du déclenchement du scrutin, le premier magistrat reste persuadé que « Mirabel est voué à un avenir prometteur », et a « bon espoir qu’on va régler le dossier » une fois pour toutes.

« Les astres sont alignés pour qu’on fasse grandir ce pôle, qu’on présente comme un mini-Toulouse depuis la présence d’Airbus. Au salon de l’aéronautique du Bourget, on n’arrêtait pas de parler de cet avenir pour Mirabel », s’enthousiasme M. Bouchard.

La sous-location, un frein

En vertu du bail signé avec le fédéral, qui arrivera à échéance en 2072, ADM a le mandat d’attirer des industries sur le site – chose qui s’avère difficile dans le contexte d’une sous-location, expose Martin Massé, vice-président aux affaires publiques chez ADM.

« C’est beaucoup moins intéressant pour une entreprise d’investir dans un édifice sur un terrain qui ne lui appartient pas, un édifice qu’elle devra remettre à la fin du bail. Celles qui sont prêtes à accepter sont celles qui ont besoin des pistes », dit-il.

Les terrains en question étant situés plus loin des pistes d’atterrissage, ADM n’est « pas en mesure » de les « développer dans un horizon prévisible », et chez ADM, « on a intérêt aussi à ce qu’il y ait de l’activité économique au coin de la 15 et de la 50 », note M. Massé.

Il restera à déterminer quelle forme prendrait une rétrocession volontaire. En mai 2018, le maire Bouchard signalait que la municipalité ne pourrait pas payer les terrains à leur valeur marchande, qui est d’environ 500 millions.

« On est ouvert à toute possibilité. Mais si la Ville de Mirabel ne peut les acquérir, le fédéral pourrait à tout le moins être ouvert à vendre ces terrains-là. Ce sont des terrains en friche qui sont vacants depuis au-dessus de 45 ans », avance-t-il aujourd’hui.

D’autant que des terrains à vocation industrielle dans la couronne nord de Montréal, « il n’en reste quasiment plus ». Mettre la main sur ceux-ci ferait « facilement » tripler le nombre d’emplois (il y en a 6000 à l’heure actuelle), prédit le maire Bouchard.

Sans vouloir se lancer dans les prédictions, le maire formule le souhait que le processus de rétrocession soit bouclé d’ici cinq ans. Entre-temps, il accueillera le ministre Garneau dans un hangar de l’aéroport de Mirabel, pour une annonce d’investissement, demain.

L’aéroport de Mirabel au fil du temps

Mars 1969
Le gouvernement libéral de Pierre Elliott Trudeau annonce l’expropriation de 97 000 acres de terrains pour la construction de l’aéroport de Mirabel, qu’il souhaite voir devenir une plaque tournante du trafic aérien.

Novembre 2004
Un dernier avion de passagers décolle de l’aéroport de Mirabel, qui avait été inauguré en 1975. Les vols internationaux avaient été transférés en 1997 à celui de Dorval – renommé depuis aéroport Pierre-Elliott-Trudeau.

Décembre 2006
Le gouvernement conservateur de Stephen Harper annonce la rétrocession de 11 000 acres de terrains expropriés autour de l’aéroport.

Avril 2019
Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, admet que le gouvernement fédéral a commis « une grosse erreur il y a 50 ans » et relance le processus de rétrocession des terrains situés à l’extérieur du périmètre de l’aéroport.

Août 2019
Le ministre Garneau annonce au maire de Mirabel et à Aéroports de Montréal son intention de travailler à la rétrocession des terrains situés à l’intérieur du périmètre clôturé, à vocation industrielle.

https://www.lapresse.ca/actualites/201909/01/01-5239501-mirabel-se-rapproche-de-la-creation-dun-pole-aeronautique-majeur.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now