Jump to content

Montréal augmente son aide financière pour les entreprises en démarrage


Normand Hamel
 Share

Recommended Posts

Montréal augmente son aide financière pour les entreprises en démarrage

L'administration Plante annonce un nouvel investissement de 33 millions de dollars qui profitera aux entrepreneurs montréalais par l'entremise du réseau PME MTL, qui a remplacé les centres locaux de développement (CLD) de la ville en 2015.

De cette somme, 17 millions de dollars serviront à embaucher une quarantaine de travailleurs spécialisés dans l'aide aux entreprises au cours des trois prochaines années.

Le responsable du développement économique au comité exécutif, Robert Beaudry, présente le réseau PME MTL comme le « bras économique » de la Ville de Montréal.

« Ce qu'on vient faire, a-t-il expliqué jeudi matin, c'est qu'on ajoute une couche de service à l'entrepreneuriat. Le Service du développement économique ajoute des ressources supplémentaires, mais également des fonds supplémentaires pour rendre encore plus efficace ce réseau-là auprès de nos PME et puis de nos entreprises, mais aussi pour le faire connaître. »

La Ville accorde également un prêt de 16 millions de dollars au Fonds d'investissement du réseau, ce qui portera sa capitalisation à plus de 50 millions.

Selon la directrice générale de PME MTL Grand Sud-Ouest, Marie-Claude Dauray, ces nouvelles sommes serviront entre autres aux entreprises sur le point de commercialiser des produits, de « super belles entreprises qui vont prendre beaucoup d'expansion dans le futur », mais « qui ont besoin d'aide », a-t-elle fait valoir.

« Avec les nouveaux fonds qui ont été annoncés, on va pouvoir les aider au niveau de la précommercialisation », s'est-elle réjouie, précisant que le sud-ouest de Montréal accueille beaucoup de jeunes sociétés technologiques, mais aussi des entreprises d'économie sociale.

L'administration estime que depuis sa création, en décembre 2015, le Fonds d'investissement de PME MTL a permis de créer ou de maintenir près de 12 500 emplois à Montréal.

Les six « pôles » de PME MTL :

  1. West-Island
  2. Centre-Ouest
  3. Grand Sud-Ouest
  4. Centre-Ville
  5. Centre-Est
  6. Est-de-l'Île
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, p_xavier a dit :

Au fait ça me chicotte que la ville doit compenser pour un investissement qui devrait être fait par la province.

La Ville ne compense pas le provincial ni le fédéral. Elle ne fait qu'ajouter à l'offre existante avec un programme sur mesure qu'elle peut gérer elle-même en fonction de besoins précis. Les trois paliers de gouvernement comprennent l'importance d'encourager les jeunes pousses afin qu'elles trouvent le soutien dont elles ont besoin lorsqu'elles sont en processus de démarrage.

Edited by Normand Hamel
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Normand Hamel said:

La Ville ne compense pas le provincial ni le fédéral. Elle ne fait qu'ajouter à l'offre existante avec un programme sur mesure qu'elle peut gérer elle-même en fonction de besoins précis. Les trois paliers de gouvernement comprennent l'importance d'encourager les jeunes pousses afin qu'elles trouvent le soutien dont elles ont besoin lorsqu'elles sont en processus de démarrage.

C'est un mauvais usage des fonds d'avoir 3 pilliers gouvernementaux qui refont les mêmes analyses, surtout en sachant que la ville n'aura pas beaucoup de bénéfices directs de ses investissements dû aux revenus presqu'exclusivement fonciers.

Edited by p_xavier
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, p_xavier a dit :

C'est un mauvais usage des fonds d'avoir 3 pilliers gouvernementaux qui refont les mêmes analyses

Je ne le vois pas de cette façon. Je pense plutôt que chaque pallier de gouvernement a son propre agenda, avec des objectifs variés et surtout des capacités d'intervention bien différentes.

Par exemple je verrais mal le fédéral créer des pôles de PME à Montréal dans le but d'offrir de l'encadrement aux jeunes pousses comme le fait la Ville présentement. Surtout qu'il y a plusieurs autres villes au Canada qui auraient des besoins similaires. Par contre le fédéral peut apporter un soutien financier à certaines PME qui sont jugées aptes à le recevoir dans un domaine comme l'intelligence artificielle par exemple. Quant au provincial il peut aider Montréal à obtenir une organisation mondiale dédiée à l'aspect éthique de l'IA comme il le fait présentement.

Le Canada veut créer une expertise pan-canadienne en IA tandis que Québec cherche à préserver la longueur d'avance que Montréal s'est donnée. Pour ce qui est de la Ville elle s'occupe de ses rejetons comme elle le fait par exemple dans le domaine des arts où elle offre aux artistes des locaux où ils peuvent exprimer leur créativité. Mêmes les tagueurs ont droit à leurs murales! 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value