acpnc

Métro achalandage et actualités

Recommended Posts

Publié le 22 novembre 2018 à 05h00 | Mis à jour à 05h00

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201811/21/01-5205170-hausse-marquee-de-la-frequentation-dans-le-metro.php

Hausse marquée de la fréquentation dans le métro

 

Pierre-André Normandin

La Presse
 

Non, vous n'avez pas la berlue : le métro est nettement plus bondé que d'habitude. La Société de transport de Montréal observe une hausse de 5,5% de la fréquentation sur les lignes orange et bleue, une augmentation attribuée à la vigueur économique... et à l'arrivée précoce du froid.

Seulement en octobre dernier, la STM a connu sept journées avec plus de 1 million d'entrées dans son réseau de métro. C'est beaucoup pour un seul mois, alors qu'on a recensé seulement deux autres journées «millionnaires» depuis le début de 2018.

La fréquentation accrue se fait particulièrement sentir sur la ligne orange, où les trains Azur sont souvent pleins aux heures de pointe. De nombreux usagers doivent rester sur les quais pour attendre la prochaine rame. Ou la suivante. De janvier à octobre, l'achalandage a crû de 5,5% sur la ligne orange. La ligne bleue n'y échappe pas, affichant quant à elle une hausse de 5,6%.

«Cela est dû principalement à la vigueur économique, à la présence de chantiers et, aussi, à la météo», explique Amélie Régis, porte-parole de la STM.

 

L'économie de Montréal roule en effet à plein régime depuis deux ans, la métropole ayant d'ailleurs affiché en 2018 la plus forte croissance au pays. Le taux de chômage a chuté à 6,9% dans l'île, le plus bas taux observé depuis plus de 30 ans. En octobre, on recensait 1 063 300 Montréalais en emploi, soit 25 000 de plus qu'à pareille date l'an dernier.

Le nombre de chantiers dans les rues de Montréal a aussi considérablement augmenté en 2018, alors que la métropole avait fait une (légère) pause en 2017 à l'occasion des célébrations de son 375e anniversaire de fondation.

La météo pourrait aussi y être pour beaucoup. Le temps froid s'est installé nettement plus tôt que d'habitude. Beaucoup de Montréalais ont rangé leur vélo ou délaissé la marche et ont ainsi décidé de miser sur les transports en commun pour se rendre au travail ou aux études. «Historiquement, l'automne est toujours une période plus achalandée», souligne Amélie Régis.

Croissance généralisée

L'ensemble du réseau de la STM connaît de plus une forte croissance en 2018. Le transporteur s'attend à faire 447,7 millions de déplacements d'ici la fin de l'année, en hausse de 4% par rapport à 2017. Cette augmentation fait suite à la forte augmentation de 3,2% déjà observée en 2017. Et tout indique que la croissance du nombre d'usagers devrait se maintenir, alors que la STM prévoit faire 453 millions de déplacements l'an prochain.

Pour faire tous ces déplacements, la STM prévoit augmenter de 2,2% le service dans le métro en 2019. À partir de mars prochain, le transporteur offrira un service toutes les 5 minutes en semaine sur les lignes orange et verte. De plus, le déploiement de ses 54 trains Azur, qui peuvent accueillir 8% plus de passagers que les MR-63 et MR-73, devrait être terminé au début de 2019.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Publié le 22 novembre 2018 à 10h41 | Mis à jour à 11h12

Le besoin de soulager le réseau de métro est «indéniable», dit la STM

  • PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN
    La Presse
 

La nécessité de soulager la pression sur le réseau de métro qui connaît une forte croissance de son achalandage est « indéniable », admet la Société de transport de Montréal. Le président du transporteur invite les sceptiques à emprunter la ligne orange à l'heure de pointe matinale pour s'en convaincre.

« Le métro est un environnement clos, alors à un moment donné, on arrive à un point de saturation. Il faut penser à d'autres outils, d'autres modes. On inviterait les gens qui sont sceptiques à prendre le métro à 8h15 sur la ligne orange et la conclusion saute aux yeux », a indiqué Philippe Schnobb à l'étude du budget 2019 de la STM.

Le transporteur montréalais reconnaît que la hausse d'achalandage de 5,5 % observée depuis le début de l'année est un bon signe, mais accentuait la pression. « Clairement, les gens qui prennent le métro tous les matins, peuvent se réjouir de la croissance de l'achalandage, mais à un moment donné, ça peut devenir un irritant, surtout au sommet de l'heure de pointe », a dit M. Schnobb.

La STM souligne qu'elle augmentera de 2,2 % le service dans le métro en 2019 et que l'ouverture prochaine du garage Côte-Vertu permettra d'augmenter la cadence du service aux heures de pointe. « Mais c'est un peu le même principe que quand on élargit les autoroutes, il y a de plus en plus de gens. On va augmenter le service [dans le métro] et il y aura de plus en plus de gens. Alors il faut aller plus loin encore », a dit M. Schnobb.

Questionné par le conseiller Pierre Lessard-Blais sur la nécessité de créer une nouvelle ligne de métro - comme la rose - pour soulager la ligne orange, Philippe Schnobb a répondu que « c'est indéniable qu'il faut penser à des développements ».

Le président du transporteur s'est montré prudent sur la solution à retenir, soulignant que l'Autorité régionale du transport métropolitain (ARTM) avait mis en place un bureau de projet pour étudier différents scénarios.

Philippe Schnobb a indiqué que le développement du réseau pouvait se faire sous terre, mais aussi en surface. Ainsi, la STM ne cherchera pas uniquement à faire du rabattement, soit des lignes d'autobus dirigeant les usagers vers le réseau de métro, on cherchera à développer des lignes d'autobus desservant directement le centre-ville.

« Il faut poursuivre la réflexion. Mais les gens qui prennent le réseau le matin se rendent bien compte qu'il faut agir », a dit Philippe Schnobb.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, begratto a dit :

La nécessité de soulager la pression sur le réseau de métro qui connaît une forte croissance de son achalandage est « indéniable », admet la Société de transport de Montréal. Le président du transporteur invite les sceptiques à emprunter la ligne orange à l'heure de pointe matinale pour s'en convaincre.

J'étais sceptique jusqu'à cette année.. Je prends la ligne orange à 6h50 et c'est plein.. Je la reprends à 15h30 et c'est plein.. J'ose pas imaginer à 8h00 et 16h00..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
18 minutes ago, Mtloulou said:

J'étais sceptique jusqu'à cette année.. Je prends la ligne orange à 6h50 et c'est plein.. Je la reprends à 15h30 et c'est plein.. J'ose pas imaginer à 8h00 et 16h00..

It's just been fucking nuts for the past couple weeks. I work a few extra hours from home to avoid rush hour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, Mtloulou a dit :

J'étais sceptique jusqu'à cette année.. Je prends la ligne orange à 6h50 et c'est plein.. Je la reprends à 15h30 et c'est plein.. J'ose pas imaginer à 8h00 et 16h00..

C'était déjà de même il y a  plus de10 ans quand les stations de Laval venaient juste d'ouvrir. C'est pour cette raison que la STM avait décidé de faire partir un train sur deux de la station Henri-Bourassa. Sinon, les Montréalais ne pouvaient juste pas entrer dans le métro. Je prenais le métro de là pour me rendre à l'université et bcp de Lavallois descendaient à Henri-Bourassa pour prendre les métros vides... Ça s'est empiré avec le temps. À la station Mont-Royal, les gens doivent souvent attendre un 3e ou 4e métro avant de pouvoir se faufiler dans la masse.. 

Juste prolonger la ligne orange au-delà de Montmorency ne va qu'agraver le problème. 

Même la ligne verte est bondée. Je prenais tjs le 1er métro à 5h35 au métro Radisson et des fois, il n'y avait même pas de places assises.

C'est pour ça que j'ai décidé de déménager près du centre-ville où je peux marcher jusqu'au bureau. 


Entrevue de Philippe Schnobb ici : Hausse de fréquentation dans le métro Entrevue avec Philippe Schnobb de la STM https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/episodes/420897/audio-fil-du-jeudi-22-novembre-2018/11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le prolongement de la ligne bleue ne devrait pas se faire avant un prolongement ou nouvelle ligne au centre-ville. REM non compris.

Modifié par p_xavier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'heure de pointe à la station Berri est assez impressionnante. Maintenant les usagers attendant en rang d'oignons, comme au Japon, dans le sens de la pointe. Heureusement qu'il ya  des agents pour gérer la circulation. Le soir au retour, la sortie est quelque peu différente. Des masses de monde se croisent pour essayer de sortir des trains tandis que d'autres veulent entrer.

La situation à Berri me semble très proche du chaos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Mtloulou a dit :

J'étais sceptique jusqu'à cette année.. Je prends la ligne orange à 6h50 et c'est plein.. Je la reprends à 15h30 et c'est plein.. J'ose pas imaginer à 8h00 et 16h00..

 

Pareillement: j'ai déménagé au centre ville lundi. Il y a huit ans, de Snowdon vers SquareVictoria il y avait toujours des places assises. Cette semaine, même à 7h30, c'est debout!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201811/22/01-5205213-montreal-a-besoin-dune-nouvelle-ligne-de-metro-plaide-la-stm.php

J'espère que l'administration PLANTE prendra en écoute attentive l'offre de la CAQ du REM dans l'est de la ville comme ligne rose, sinon sans ce pragmatisme on risque d'avoir encore pour 20 ans d'études...

Quote

Montréal a besoin d'une nouvelle ligne de métro contournant la station Berri-UQAM pour désengorger son réseau souterrain qui arrive à saturation, plaide la Société de transport de Montréal (STM).

« Il y a une limite à ce qu'on peut faire. On ne peut pas avoir un métro toutes les 20 secondes. C'est pour cela qu'il est important de réfléchir au développement du réseau, à d'autres lignes de métro », a plaidé le président de la STM, Philippe Schnobb.

Le transporteur montréalais a profité de l'étude de son budget 2019, jeudi, à l'hôtel de ville pour revenir sur la hausse marquée de son achalandage. Le nombre de déplacements a augmenté de 5,5 % sur la ligne orange depuis le début de l'année, les trains Azur étant souvent pleins de Laval au centre-ville aux heures de pointe. La situation est particulièrement pénible à la station Berri-UQAM, où des agents de sécurité doivent être déployés pour faciliter les déplacements des usagers sur les quais bondés.

« L'idée d'une ligne de métro qui n'aurait pas de correspondance à Berri est une très bonne idée parce que ça viendrait alléger l'impact. À Berri, l'enjeu n'est pas tant les gens qui entrent à la station que ceux qui font la correspondance. L'idée de la ligne rose qui ne fait pas correspondance à Berri est certainement une solution qui fait du sens », a ajouté Philippe Schnobb.

 

L'administration Plante plaide pour une décision rapide sur le prolongement du réseau de métro, notamment grâce à son projet de ligne rose. Voilà, la décision ne relève plus de la Ville ou de la STM, mais de l'Autorité régionale du transport métropolitain.

« Qu'est-ce que ça va être dans 15 ans si on ne fait rien ? Je vois cela comme un coeur. Si les artères sont engorgées, ça fait mal au coeur, et tout le corps en paie le prix », a illustré Craig Sauvé, élu responsable de la STM. Il assure que le projet de ligne rose serait bénéfique non seulement pour les Montréalais, mais aussi pour les Lavallois et les citoyens de la Rive-Sud.

MESSAGE AUX SCEPTIQUES

À ceux qui doutent de la saturation du réseau souterrain, Philippe Schnobb « invite les gens qui sont sceptiques à prendre le métro à 8 h 15 sur la ligne orange ».

En attendant une nouvelle ligne, la STM indique qu'elle augmentera de 2,2 % le service dans le métro en 2019 afin de réduire la pression. L'ouverture prochaine du garage Côte-Vertu permettra également d'augmenter la cadence du service aux heures de pointe. On espère aussi que l'ouverture du Réseau express métropolitain viendra soulager la pression en permettant à plus de résidants de l'extérieur de l'île de rallier le centre-ville sans emprunter la ligne orange.

« Mais c'est un peu le même principe que quand on élargit les autoroutes : il y a de plus en plus de gens. On va augmenter le service [dans le métro], et il y aura de plus en plus de gens. Alors il faut aller plus loin encore », a dit M. Schnobb.

La STM travaille ainsi à redéployer ses lignes d'autobus pour pallier la saturation du réseau souterrain. Plutôt que de privilégier le rabattement, soit des lignes d'autobus dirigeant les usagers vers le métro, on cherchera à développer des tracés qui desservent directement le centre-ville. « Il faut poursuivre la réflexion, a dit Philippe Schnobb. Mais les gens qui prennent le réseau le matin se rendent bien compte qu'il faut agir. »

PROBLÈME D'INTRUSION

L'achalandage est tel que toute interruption de service se fait ressentir longtemps. C'est ce qui s'est produit mercredi matin alors que le conducteur du premier métro à circuler sur la ligne orange a vu une personne dormant dans le tunnel. L'alimentation électrique a dû être interrompue, puis des employés de la sécurité ont été envoyés sur place afin de localiser et de sortir l'intrus. Le service a ainsi été interrompu pendant 25 minutes. Au moins quatre trains, chacun transportant de 1000 à 1100 passagers, ont dû être annulés. Il a donc fallu plusieurs heures avant que la situation revienne à la normale. La STM planche sur un projet pour ajouter des portes palières sur la ligne orange afin de limiter les intrusions et d'éviter que les usagers ne laissent échapper des objets sur la voie, comme leur cellulaire.

DÉPLACEMENTS ANNUELS

TORONTO TRANSIT COMMISSION 535 MILLIONS

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE MONTRÉAL 447,7 MILLIONS + 4,2 %

RÉSEAU DE TRANSPORT DE LA CAPITALE 45,4 MILLIONS + 1,1 %

RÉSEAU DE TRANSPORT DE LONGUEUIL 34,0 MILLIONS + 2,0 %

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LAVAL 22,1 MILLIONS + 0,2 %

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE L'OUTAOUAIS 20,6 MILLIONS + 1,2 %

RÉSEAU DE TRANSPORT MÉTROPOLITAIN (TRAINS DE BANLIEUE) 20,3 MILLIONS + 4,1 %

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LÉVIS 4,0 MILLIONS + 1,0 %

SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SAGUENAY 4,0 MILLIONS ND

Sources : rapports d'activités des sociétés de transport

 

Modifié par p_xavier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
16 hours ago, p_xavier said:

Le prolongement de la ligne bleue ne devrait pas se faire avant un prolongement ou nouvelle ligne au centre-ville. REM non compris.

Durant la pointe du matin, serait-ce une idée catastrophique que les trains de la ligne bleu n'arrête pas à Jean-Talon - et force ces usagers à se rendre au C-V via l'ouest de la ligne orange?

Modifié par YUL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant