Recommended Posts

Pinned posts

Nouveau projet majeur au Quai De Lorimier!

Terrain vendu

Nouveau promoteur

2500 unités!

https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/15/prevel-developpera-le-terrain-en-friche-voisin-du-pont-jacques-cartier?fbclid=IwAR3aVZJQm4iDAU_0i6CHzQwoBR5ZCsTEBf-Lma4r_SunucDUBMKY0jMJeZI

Prével développera le terrain en friche voisin du pont Jacques-Cartier

https://www.facebook.com/prevel.ca/

http://www.prevel.ca/fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Préservation des vues du pont dans le développement de Prével

 Du point de vue de résident du secteur, je trouve une des choses prioritaires à conserver dans le développement sur l’îlot des Quais de Lorimier est la préservation des vues du pont Jacques-Cartier.

Voici mes réflexions à ce sujet :

  1. Ave de Lorimier : Il faudrait construire les bâtiments en retrait, alignés avec la Prison du Pied-du-Courant, pour dégager la plus spectaculaire vue du pont
  2. Rue Parthenais : Quoique plus mineure, cette perspective est un cliché à partir de la côte au nord de la rue Ontario. Il faudrait voir si cette vue peut être sauvée avec la construction des bâtiments qui allongent cette rue.  
  3. Rue Sainte-Catherine: Malheureusement n’importe construction, même un bâtiment de 2 ou 3 étages va obstruer le panorama du pont à partir de la rue Sainte-Catherine.  Il faudra laisser une fenêtre, une rue piétonne  commerciale de style européenne n dans une axe stratégique pour capter la meilleure perspective du pont via un parcours allant au sud de l’îlot (René-Levesque/Pied-du-Courant).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, IluvMTL a dit :

Préservation des vues du pont dans le développement de Prével

 Du point de vue de résident du secteur, je trouve une des choses prioritaires à conserver dans le développement sur l’îlot des Quais de Lorimier est la préservation des vues du pont Jacques-Cartier.

Voici mes réflexions à ce sujet :

  1. Ave de Lorimier : Il faudrait construire les bâtiments en retrait, alignés avec la Prison du Pied-du-Courant, pour dégager la plus spectaculaire vue du pont
  2. Rue Parthenais : Quoique plus mineure, cette perspective est un cliché à partir de la côte au nord de la rue Ontario. Il faudrait voir si cette vue peut être sauvée avec la construction des bâtiments qui allongent cette rue.  
  3. Rue Sainte-Catherine: Malheureusement n’importe construction, même un bâtiment de 2 ou 3 étages va obstruer le panorama du pont à partir de la rue Sainte-Catherine.  Il faudra laisser une fenêtre, une rue piétonne  commerciale de style européenne n dans une axe stratégique pour capter la meilleure perspective du pont via un parcours allant au sud de l’îlot (René-Levesque/Pied-du-Courant).

On est pas vraiment obligé de préserver toutes les vues du pont de n'importe quel angle quand même.. à ce compte là, mieux vaut ne rien construire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, IluvMTL a dit :

Préservation des vues du pont dans le développement de Prével

 Du point de vue de résident du secteur, je trouve une des choses prioritaires à conserver dans le développement sur l’îlot des Quais de Lorimier est la préservation des vues du pont Jacques-Cartier.

Voici mes réflexions à ce sujet :

  1. Ave de Lorimier : Il faudrait construire les bâtiments en retrait, alignés avec la Prison du Pied-du-Courant, pour dégager la plus spectaculaire vue du pont
  2. Rue Parthenais : Quoique plus mineure, cette perspective est un cliché à partir de la côte au nord de la rue Ontario. Il faudrait voir si cette vue peut être sauvée avec la construction des bâtiments qui allongent cette rue.  
  3. Rue Sainte-Catherine: Malheureusement n’importe construction, même un bâtiment de 2 ou 3 étages va obstruer le panorama du pont à partir de la rue Sainte-Catherine.  Il faudra laisser une fenêtre, une rue piétonne  commerciale de style européenne n dans une axe stratégique pour capter la meilleure perspective du pont via un parcours allant au sud de l’îlot (René-Levesque/Pied-du-Courant).

Tant pis si on ne peux pas cliquer pour signaler notre appréciation, car en effet j'aime beaucoup cette idée d'une vue dégagée sur le pont et la prison depuis Ste-Catherine. Et pourquoi pas une diagonale depuis le coin Ste-Catherine/Parthenais vers la prison du Pied-du-Courant et le pont en arrière-plan ? 

Pour les espaces publics prévus, il pourrait aussi être intéressant de faire renaître le Square Parthenais au coin sud-est du quadrilatère. 

Goad 1890

1890 Goad 174398_41 Fleuve_SteCatherine--deLorimier_Iberville.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, IluvMTL a dit :

Préservation des vues du pont dans le développement de Prével

 Du point de vue de résident du secteur, je trouve une des choses prioritaires à conserver dans le développement sur l’îlot des Quais de Lorimier est la préservation des vues du pont Jacques-Cartier.

Voici mes réflexions à ce sujet :

  1. Ave de Lorimier : Il faudrait construire les bâtiments en retrait, alignés avec la Prison du Pied-du-Courant, pour dégager la plus spectaculaire vue du pont
  2. Rue Parthenais : Quoique plus mineure, cette perspective est un cliché à partir de la côte au nord de la rue Ontario. Il faudrait voir si cette vue peut être sauvée avec la construction des bâtiments qui allongent cette rue.  
  3. Rue Sainte-Catherine: Malheureusement n’importe construction, même un bâtiment de 2 ou 3 étages va obstruer le panorama du pont à partir de la rue Sainte-Catherine.  Il faudra laisser une fenêtre, une rue piétonne  commerciale de style européenne n dans une axe stratégique pour capter la meilleure perspective du pont via un parcours allant au sud de l’îlot (René-Levesque/Pied-du-Courant).

C'est sûr que plus on préserve de vues sur le pont et le fleuve, plus on ajoute des contraintes d'aménagement.  Ces dernières pourraient peut-être compliquer la réalisation du projet. On parle déjà d'intégrer les grilles de rue avec les rues existantes, ce qui risque d'être incompatible avec certains angles choisis.

Il y a aussi à tenir compte de la rentabilité du projet, qui demandera nécessairement de faire des compromis pour compenser les vues dégagées. Cette condition pourrait couter plusieurs étages à certains immeubles planifiés, qu'il faudrait reprendre ailleurs, tout en respectant le COS. Pas vraiment évident, mais je crois qu'il vaut quand même la peine d'essayer en visant l'idéal. 

Dans un autre ordre d'idée, il serait intéressant que ton équipe se penche sur la possibilité d'approcher Prével, afin de les intéresser au projet d'ascenseur pour vélo et piétons avec accès au pont J-C, surtout qu'il sera voisin de ce futur développement. En effet ce pourrait être un incitatif de plus pour attirer les jeunes familles et les résidents actifs, puisqu'on améliorerait grandement la mobilité entre le secteur Papineau-de Lorimier et le parc Jean-Drapeau.

Dans sa pub Prével pourrait insister sur le fait que grâce à l'ascenseur, les résidents du quartier seraient à seulement 15 à 30 minutes à pied ou en vélo d'un des plus beaux parcs de Montréal. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
7 minutes ago, acpnc said:

C'est sûr que plus on préserve de vues sur le pont et le fleuve, plus on ajoute des contraintes d'aménagement.  Ces dernières pourraient peut-être compliquer la réalisation du projet. On parle déjà d'intégrer les grilles de rue avec les rues existantes, ce qui risque d'être incompatible avec certains angles choisis.

Il y a aussi à tenir compte de la rentabilité du projet, qui demandera nécessairement de faire des compromis pour compenser les vues dégagées. Cette condition pourrait couter plusieurs étages à certains immeubles planifiés, qu'il faudrait reprendre ailleurs, tout en respectant le COS. Pas vraiment évident, mais je crois qu'il vaut quand même la peine d'essayer en visant l'idéal. 

Dans un autre ordre d'idée, il serait intéressant que ton équipe se penche sur la possibilité d'approcher Prével, afin de les intéresser au projet d'ascenseur pour vélo et piétons avec accès au pont J-C, surtout qu'il sera voisin de ce futur développement. En effet ce pourrait être un incitatif de plus pour attirer les jeunes familles et les résidents actifs, puisqu'on améliorerait grandement la mobilité entre le secteur Papineau-de Lorimier et le parc Jean-Drapeau.

 

On parle essentiellement d'insérer une promenade vertébrale nord/sud (un mini Rambla) qui sera utilisé par les résidents, travailleurs et visiteurs. Pour le reste les bâtiments sur de Lorimier et Parthenais seraient en retrait du trottoir. Je ferai un croquis.

Notre groupe fait partie d'un comité qui va rencontrer tous les promoteurs du secteur à leur tour. Prevel va surement être ajouté à moment donné. Pour l'ascenseur je ne vois pas comment Prevel pourra être intéressé à investir dans une infrastructure qui va régler les problématiques des piétons/cyclistes, c'est à dire principalement la clientèle des ponts fédéraux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, IluvMTL a dit :

On parle essentiellement d'insérer une promenade vertébrale nord/sud (un mini Rambla) qui sera utilisé par les résidents, travailleurs et visiteurs. Pour le reste les bâtiments sur de Lorimier et Parthenais seraient en retrait du trottoir. Je ferai un croquis.

Notre groupe fait partie d'un comité qui va rencontrer tous les promoteurs du secteur à leur tour. Prevel va surement être ajouté à moment donné. Pour l'ascenseur je ne vois pas comment Prevel pourra être intéressé à investir dans une infrastructure qui va régler les problématiques des piétons/cyclistes, c'est à dire principalement la clientèle des ponts fédéraux.

Je ne parle pas du tout d'investir dans le projet d'ascenseur, mais plutôt de s'en servir comme argument de vente. Bien sûr pour cela il faudrait qu'il l'appui en joignant leur voix au groupe de pression qui en fait la promotion. D'ailleurs tous les promoteurs du secteur côté est et ouest devraient être mis dans le coup, car c'est une opportunité extraordinaire pour augmenter l'intérêt et la visibilité de cette infrastructure proposée, auprès de la Ville et des arrondissements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
13 minutes ago, acpnc said:

Je ne parle pas du tout d'investir dans le projet d'ascenseur, mais plutôt de s'en servir comme argument de vente. Bien sûr pour cela il faudrait qu'il l'appui en joignant leur voix au groupe de pression qui en fait la promotion. D'ailleurs tous les promoteurs du secteur côté est et ouest devraient être mis dans le coup, car c'est une opportunité extraordinaire pour augmenter l'intérêt et la visibilité de cette infrastructure proposée, auprès de la Ville et des arrondissements.

J'avoue que c'est un hard sell, mais nous allons l'inclure dans notre mémoire pour le PPU des Faubourgs car la consultation mets en question l'entrée du pont et autour.

Le pont vit encore dans les années 50s. Avec les projets autour (Prevel, Mach, Molson, Viger), le tramway/piste vélo express sur Notre-Dame et le nouveau centre-ville de Longueuil, le pont Jacques-Cartier va être courtisé plus que jamais par des cyclistes et potentiellement plus de piétons aussi. Le transport actif et à l'avant garde de plus en plus. Il faut prévoir pour cette clientèle, l'été comme l'hiver,  et même  élargir la piste multifonctionnel pour les accommoder. C'est déjà problématique, imaginez dans 5 ou 10 ans !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi pas un Rambla à l’ombre du pont ?

À ne pas inviter/incorporer cette perspective du pont Jacques-Cartier dans le projet serait une opportunité manquée et même une erreur selon moi. Il ne faut pas tourner le dos à cette icône de Montréal qui est aussi un symbole du quartier et de son passé. Il ne faut pas faire en sorte qu’il ne pourrait être apprécié qu’à partir des balcons privés et les toits-terrasses des tours dans le développement. Puisque cet îlot est névralgique dans le Centre-Sud et occupe une place de prestige comme porte d’entrée importante de la métropole, je dirai même que Prével a une certaine responsabilité  à cet égard.

Ma réflexion m’a amenée à faire des croquis pour explorer des solutions afin de montrer ma vision pour cette rue piétonne. La forme des bâtiments sert uniquement pour ajouter un contexte. Dans ce scenario la trame des rues (Tansley et Farladeau) serait prolongée vers l’est afin de couper l’îlot en 6 selon la configuration suggérée dans mon croquis.

La création d’une rue piétonne (nord/sud) pourrait être la colonne vertébrale du projet. Cette rue verte permettrait aux résidents et travailleurs du secteur d’apprécier cette vue spectaculaire du pont en toute tranquillité en sirotant un verre ou en prenant un café.

On pourrait aménager un square au bout de la rue piétonne, près de du boul. René-Levesque, où on pourrait installer une fontaine pour atténuer le bruit des véhicules. La vue étendue au coin de l’avenue de Lorimier nous laissera apprécier le panorama du pont dans son contexte.

SecteurPJC-SqViger_Pompage_Craig_U_Haul_Molson_Janvier_2019-Prevel_de_Lorimier_Rambla.png

 

SecteurPJC-SqViger_Pompage_Craig_U_Haul_Molson_Janvier_2019-Prevel_square.png

SecteurPJC-SqViger_Pompage_Craig_U_Haul_Molson_Janvier_2019-Prevel_iso.png

SecteurPJC-SqViger_Pompage_Craig_U_Haul_Molson_Janvier_2019-Prevel_Plan.png

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, IluvMTL a dit :

La Rambla à l’ombre du pont

Ne pas inviter/incorporer cette perspective du pont Jacques-Cartier dans le projet de Prével serait une opportunité manquée et même une grave erreur selon moi. Il ne faut pas tourner le dos à cette icône de Montréal et symbole du Centre-Sud, ou bien faire en sorte qu’il ne pourrait être apprécié qu’à partir des toits-terrasses des tours. Puisque cet îlot est névralgique dans le secteur et occupe une place de prestige comme porte d’entrée de la métropole, je dirai même que Prével a un certain devoir moral à cet égard.

On peut prolonger la trame des rues est/ouest (Tansley et Falardeau) afin de couper l’îlot en 6 avec la configuration que je suggère dans mon croquis. La création d’une rue piétonne (nord/sud) pourrait être la colonne vertébrale du projet. Cette rue verte permettrait aux résidents et travailleurs  du secteur d’apprécier cette vue spectaculaire du pont en toute tranquillité en sirotant un verre ou en prenant un café.

On pourrait aménager un square au bout de la rue piétonne, près de du boul. René-Levesque, ou on pourrait installer une fontaine pour atténuer le bruit des véhicules. La vue étendue au coin de l’avenue de Lorimier nous laissera apprécier le panorama du pont dans son contexte.

SecteurPJC-SqViger_Pompage_Craig_U_Haul_Molson_Janvier_2019-Prevel_de_Lorimier_Rambla.png

SecteurPJC-SqViger_Pompage_Craig_U_Haul_Molson_Janvier_2019-Prevel_square.png

 

SecteurPJC-SqViger_Pompage_Craig_U_Haul_Molson_Janvier_2019-Prevel_iso.png

SecteurPJC-SqViger_Pompage_Craig_U_Haul_Molson_Janvier_2019-Prevel_Plan.png

Super travail IluvMtl. Bravo et merci pour le temps que tu y a consacré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Forage ce matin sur le terrain vacant à côté des Délices d'Amandine.

    • Par mtlurb
      Le Palais des congrès prévoit s'agrandir
      Mario Girard
       
      La Presse
       
      Le projet de Quartier de la santé dont La Presse a dévoilé hier les grandes lignes incite d'autres partenaires à briser «l'immobilisme» dont on accuse la métropole. Le Palais des congrès de Montréal désire profiter de l'occasion pour prendre de l'expansion.
       
      La construction du CHUM engendrera une spectaculaire transformation urbanistique. Le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie et la construction d'une quinzaine de bâtiments sont au coeur de ce projet désigné sous le nom de Quartier de la santé.
       
      L'élimination de terrains de stationnement et la création d'infrastructures favorisant les piétons et les cyclistes dans la zone bordée par les rues Saint-Urbain, Amherst, Saint-Antoine et le boulevard René-Lévesque, compléteront l'ensemble des travaux dont nous avons publié les plans.
       
      La Presse a appris que, dans la foulée, le Palais des congrès de Montréal voudrait emboîter le pas avec d'importants travaux d'agrandissement dans un quadrilatère voisin de son emplacement actuel. Le Palais y érigerait un nouveau pavillon qui accueillerait des salles d'exposition et de réunion de même qu'un centre de conférence réservé au CHUM et à une clientèle locale ou internationale.
       
      Ce projet, qui occuperait l'espace situé à l'est de la rue Saint-Urbain, impliquerait l'élimination d'un terrain de stationnement et la démolition du magasin de musique Steve's. «Personne ne nous a parlé de cela», s'est contenté de dire Sheldon, gérant de cette boutique qui a depuis plus de 40 ans son enseigne rue Saint-Antoine.
       
      Il y a longtemps que le président du Palais des congrès, Paul Saint-Jacques, convoite cet emplacement de rêve. Déjà en décembre 2004, dans un discours devant la chambre de commerce du Montréal métropolitain, il avait exprimé le désir que ce terrain lui soit réservé. Ce «désir» sera souligné au crayon gras demain soir aux audiences de l'Office de consultation publique de Montréal.
       
      Par la même occasion, on dévoilera les détails entourant la création du Centre international d'innovation thérapeutique (CIIT). Émanant du Technopôle Ville-Marie, mis sur pied par le CHUM, ce centre de recherche veut devenir un chef de file international dans l'évaluation, le transfert et l'implantation de solutions thérapeutiques, tant pour les enfants que pour les adultes.
       
      Le CIIT serait érigé à proximité du CHUM et couvrirait une superficie de 35 000 m2. Le Technopôle Ville-Marie envisage de retenir les services d'une firme internationale pour établir un plan d'affaires et confirmer le potentiel du projet.
       
      Benoît Labonté, maire de l'arrondissement de Ville-Marie et responsable du projet du CHUM et du Quartier de la santé, se réjouit de voir que ces visées prennent de l'ampleur. «C'est le plus important potentiel de développement économique que la ville de Montréal ait connu depuis fort longtemps, dit-il. Il n'y a pas eu d'investissement de cet ordre depuis 30 ans dans la métropole.»
       
      M. Labonté confirme que les idées et les plans publiés hier dans La Presse font effectivement partie du projet, mais il affirme que de nouveaux éléments s'y ajouteront. «Il y a d'autres études externes et internes qui sont menées actuellement, dit-il. Une étude est notamment en cours sur la circulation dans ce quartier.»
       
      Les responsables attendent maintenant un plan d'affaires du Technopôle Ville-Marie. Pierre Marc Johnson, qui en assure la présidence, devrait annoncer la composition de son conseil d'administration en janvier. Le Technopôle Ville-Marie sera chargé de pressentir d'éventuels partenaires privés pour le Quartier de la santé. «Je n'irai certainement pas déposer un plan sans des acquis solides, dit Benoît Labonté. Il faut démontrer une rentabilité certaine avant de s'engager.»
       
      Robert Laramée, directeur général du parti Vision Montréal, n'est pas surpris d'entendre parler de ce projet. Il en avait lui-même présenté les bases en compagnie de Martin Lemay, alors maire de l'arrondissement de Ville-Marie, en mars 2005, devant une commission parlementaire.
       
      «Ce qui me surprend, c'est de voir la participation de l'administration centrale à ce projet, alors qu'on s'était battu à l'époque pour obtenir sa collaboration, dit-il. C'est l'arrondissement de Ville-Marie qui avait payé les premières études et ça nous avait coûté 100 000 $.»
       
      Au ministère des Affaires municipales, on demeure prudent pour l'instant. «Comme rien n'a été officiellement déposé, nous ne pouvons commenter», dit Jonathan Trudeau, porte-parole de la ministre Nathalie Normandeau.