Recommended Posts

Pinned posts

Nouveau projet majeur au Quai De Lorimier!

Terrain vendu

Nouveau promoteur

2500 unités!

https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/15/prevel-developpera-le-terrain-en-friche-voisin-du-pont-jacques-cartier?fbclid=IwAR3aVZJQm4iDAU_0i6CHzQwoBR5ZCsTEBf-Lma4r_SunucDUBMKY0jMJeZI

Prével développera le terrain en friche voisin du pont Jacques-Cartier

https://www.facebook.com/prevel.ca/

http://www.prevel.ca/fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, FrancSoisD a dit :

Écoute, mon but n'est pas d'invalider les opinions des autres, mais d'exprimer la mienne, basée sur divers critères, évidement non exhaustifs et sans avoir effectué une étude de marché... Si quelqu'un me démontrait avec des chiffres détaillés de l'Office du tourisme de Mtl que je me plantais, eh! bien, j'apprendrais quelque chose et le remercierais!

 (Et évidemment, je n'adhère aucunement aux vieux stéréotypes éculés et vulgaires du genre mentionné sous ton commentaire...)

 À y réfléchir, dis-moi...

 ■ Quels opérateurs hôteliers pourraient préférer s'installer dans ce quadrilatère Vs les abords des 2 autres sites plus à l'ouest, et pour quelles raisons (autres que les taxes moins élevées, mais qui peineraient à compenser pour le plus faible taux d'occupation)?

 ■ Quels touristes aimeraient marcher 2 km (pas 1,5), puis devoir traverser les dessous du pont puis l'autoroute V-M (vraiment pas à veille d'être recouverte à l'est du carré Viger, tristement)?

 ■ Qui viendrait à Mtl en grande partie pour visiter La Ronde ou des festivals tels Osheaga, alors que 85% des impressionnants parcs d'attractions nord-américains la feraient pâlir de jalousie, sans compter qu'il ne manque aucunement de festivals d'envergure au Canada et aux É.-U.?

 ■ Quel serait le pourcentage de touristes de l'extérieur visitant le parc Olympique et Espace pour la vie? (D'après moi, ce doit être de l'ordre du 1-2-3%...)

 L'île Ste-Hélène et ses attractions sont certes accessibles en auto (pour quiconque ne dédaigne pas dépenser 20+ $ en stationnement en haute saison), ou à vélo / à pied à partir de ce site, mais il s'agirait avant tout d'une clientèle plus ponctuelle en comparaison au Vieux Mtl ou au mont Royal, qui attirent des foules 2-3 saisons, plutôt que principalement l'été.

 La comparaison avec les hôtels le long de l'autoroute Décarie (ajoutons-y les A-520 et 40) ne me semble vraiment pas tenir la route: il s'agit avant tout de touristes venant à Mtl en véhicule ou qui en louent un à leur arrivée à l'aéroport ou au centre-ville. Une partie des attraits qu'ils visiteront seront hors de Mtl, tels la Ville de Québec, des centres de ski, des parcs nationaux, puis d'autres régions... puis éventuellement le Royalmount (surtout si le stationnement y était gratuit).

 
  • Attrait général d'un projet hotellier à cet endroit :  Beaucoups d'hotels ne se situent pas juste à côté des attractions les plus populaires d'une ville. C'est pas tout le monde qui veulent payer les prix les plus élevés. Il y a une échelle de touristes qui varient selon leur situation financière (du Four Seasons jusqu'à un Airbnb à Longueuil). Tu sembles vouloir trouver le "meilleur" projet hotellier, mais il semble y avoir de la place pour plus que seulement ce type de projet. Personnellement, j'ai voyagé au Portugal cet été, et mon hôtel à Lisbonne était assez éloigné des différents attraits touristiques, mais il était tout proche d'une station de métro. Plusieurs optent pour des hotels à Brooklyn ou au NJ quand ils visitent NY (surtout Manhattan). Je crois que l'on peut parler d'un projet similaire en l'espèce. L'hotel serait tout juste à côté de la station de métro Papineau. 

 

  • Un projet aux abords de l'Ïle Ste-Hélène n'est pas attrayant?

 

  • Le site n'a pas de liens pédestres avec le Vieux-Montréal
    • C'est discutable. La marche sur René-Lévesque et ensuite Berri ou St-Denis est totalement faisable, mais dépend de tous et chacun.
    • Sinon, il y a une marche à faire sur Ste-Catherine juste à côté (pensez "'aux boules multicolores". Très populaires pour les touristes). Je vois de plus en plus de touristes marché le lien entre le Quartier des Spectacles et la Ste-Catherine dans le village, même si on sait tous qu'il y a rien à voir entre St-Laurent et Berri. Je rajouterais que le réseau du métro est disponible pour ceux qui préfèrent ne pas marcher. 

 

  • L'attractivité du Parc Olympique pour les touristes : 
    • Je dirais au contraire que ce sont surtout les touristes qui visitent la Tour de Montréal et plusieurs des sites du Parc Olympique. Malheureusement je n'ai pas trouvé de chiffres, alors tu as le loisir de décider que je n'ai pas prouvé , selon la balance des probabilités, l'existence des faits que j'ai allégués. :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Once you carry the cost of decontamination, foundations and parking, I see no reason not to build to the max density (44 metres and 15 floors). I wouldn't be surprised if they start with this for the north section closer to Ste-Cat. They can always request more height for the southern part. Who knows, maybe they will increase the height with the PPU or new urban plan.

Modifié par IluvMTL
Correction: southern part.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, IluvMTL a dit :

Once you carry the cost of decontamination, foundations and parking, I see no reason not to build to the max density (44 metres and 15 floors). I wouldn't be surprised if they start with this for the north section closer to Ste-Cat. They can always request more height for the northern part. Who knows, maybe they will increase the height with the PPU or new urban plan.

Exactly what I'm thinking. (can't +1 you)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quant à la connection avec l'ouest du centre-ville et le Vieux-Port, à part du TEC

  1. Le VIllage est piétonne presque  mois de l'année
  2. Je suis convaincu que nous aurons une promenade riveraine derrière le Faubourg Molson
  3. Les pistes cyclables sont là

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, urbino a dit :

Les fonctionnaires, ça fait rouler les hôtels aussi.

PS: qu'y a-t-il de si effrayant à passer sous le pont Jacques-Cartier. À côté de ça, le viaduc du CN le long de Robert Bourassa ne donne pas sa place comme lieu lugubre, pour ne citer que cet exemple.

Ce qui est turn-off sous le pont (et encore plus sous le viaduc de Via / CDPQ-infra): absence de végétation, bruits metalliques occasionnés par le pont (surtout lors du passage de loids lourds et autobus / trains pour l'autre viaduc), graffitis, présence d'individus marginaux et/ou en détresse mentale  et souvent en état de conscience altéré (surtout les soirs et fds. d'été, puis aux abords du stationnement en garnotte au sud de R-L)...

Certaines personnes n'en feront pas de cas et n'éviteont pas le secteur (mon cas alors que je suis fasciné depuis mon enfance par la superstructure du pont), alors que d'autres (surtout des femmes) resteront avec une très mauvaise impression du secteur élargi suite à avoir marché ou pédalé sous le pont...

Il y a 2 heures, IluvMTL a dit :

Je reviens au fait que les fonctionnaires et les syndicats ont beaucoup de bureaux dans le secteur à l'est du pont. Il y a souvent du va/vient des régions. Il y a aussi le Village. Pour quelqu'un qui veut pas payer les prix du centre-ville, mais ne pas aller dans les motels près du stade, je crois qu'il y a une demande.

Fonctionnaires => très bon point: assurance d'un meilleur taux d'occupation hors-saison. ;)

Il y a 1 heure, georgeplamondon10 a dit :

I know we are all dreaming about height and densification, but I am sure we will see something similar to the 2004 version of the project. It has to be affordable, so this would be the "best" option.

image.png

 

Just double the floor heights and imagine the bldgs in shades of grey and black! (Prével-style!) ?

Il y a 1 heure, fmfranck a dit :
  • Attrait général d'un projet hotellier à cet endroit :  Beaucoups d'hotels ne se situent pas juste à côté des attractions les plus populaires d'une ville. C'est pas tout le monde qui veulent payer les prix les plus élevés. Il y a une échelle de touristes qui varient selon leur situation financière (du Four Seasons jusqu'à un Airbnb à Longueuil). Tu sembles vouloir trouver le "meilleur" projet hotellier, mais il semble y avoir de la place pour plus que seulement ce type de projet. Personnellement, j'ai voyagé au Portugal cet été, et mon hôtel à Lisbonne était assez éloigné des différents attraits touristiques, mais il était tout proche d'une station de métro. Plusieurs optent pour des hotels à Brooklyn ou au NJ quand ils visitent NY (surtout Manhattan). Je crois que l'on peut parler d'un projet similaire en l'espèce. L'hotel serait tout juste à côté de la station de métro Papineau.
  • Un projet aux abords de l'Ïle Ste-Hélène n'est pas attrayant?
  • Le site n'a pas de liens pédestres avec le Vieux-Montréal
  • L'attractivité du Parc Olympique pour les touristes : 
    • Je dirais au contraire que ce sont surtout les touristes qui visitent la Tour de Montréal et plusieurs des sites du Parc Olympique. Malheureusement je n'ai pas trouvé de chiffres, alors tu as le loisir de décider que je n'ai pas prouvé , selon la balance des probabilités, l'existence des faits que j'ai allégués. :P

Point 1: tous de bons points! ?

Point 2: je n'ai aucunement écrit qu'un projet aux abords de l'île Ste-Hélène ne serait pas attrayant! (J'émettais des réserves non exhaustives uniquement envers le site à l'est du pont, mais en étant conscient que le facteur économique lui serait favorable. Quant aux festivals que tu mentionnes, il s'agit principalement de 5 fds... sur 52, héhé! Mais évidemment que la mise va plus que doubler en considérant les festivals du QdS, et que c'est sympa de marcher toute la Ste-Cath entre Papineau et Bleury en saison de pietonnisation, surtout lorsqu'on est ouverts à toute sa "faune urbaine"!) :D

Point 3: je n'ai aucunement non plus écrit que le site n'a pas de lien pédestre avec le Vieux! (Ne déforme pas mes mots: je marche épisodiquement entre ces secteurs prometteurs lors de plus longues marches, genre est de RPP à Verdun, héhé!) ?

Point 4: j'aimerais aussi avoir des chiffres, pour savoir si je me plantais royalement ou non avec mes max 3% de touristes visitant le secteur! (Et encore qu'il faille définir la provenance desdits "touristes".) ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://journalmetro.com/actualites/montreal/2051877/nouveau-projet-immobilier-mixte-et-inclusif-pres-du-pont-jacques-cartier/

15/01/2019 Mise à jour : 15 janvier 2019 | 18:20 
Ajuster la taille du texte

Nouveau projet immobilier «mixte et inclusif» près du pont Jacques-Cartier

terrain-vague-quadrilat%C3%A8re-rene-lev Josie Desmarais/Métro

Le promoteur immobilier Prével entend développer «un projet mixte, inclusif et durable» sur un terrain laissé vacant dans le quadrilatère formé du boulevard René-Lévesque Est, des rues Sainte-Catherine Est et Parthenais et de l’avenue De Lorimier.

«On est à élaborer les plans, mais c’est sûr qu’on veut des unités d’habitation, des co-propriétés, du logement social, des bureaux, des commerces de proximité […] et des espaces verts», a expliqué à Métro la coprésidente du groupe Prével, Laurence Vincent.

Le nouveau développement devrait notamment inclure «une ou deux places publiques» qui seront accessibles à l’ensemble des résidants de Montréal, ainsi qu’un grand parc. De manière générale, l’entreprise dit vouloir intégrer ce projet «de façon harmonieuse à la trame urbaine existante».

Selon Mme Vincent, deux visions se côtoient dans ce projet: le vivre-ensemble et l’écoresponsabilité. «On veut d’un côté travailler à s’intégrer dans le quartier auprès des différents types de clientèles, et de l’autre en faire un projet qui témoigne des meilleures pratiques de développement durable», a précisé celle qui est également auteure du livre Bâtir Montréal à la table 45.

 

Elle affirme que le groupe Prével respectera la capacité de payer des citoyens dans le processus, «afin de conserver [les logements] dans un état relativement abordable».

Une planification «rigoureuse» doit d’ailleurs s’amorcer prochainement, selon l’entreprise, en collaboration avec l’arrondissement de Ville-Marie et d’autres acteurs. «On discute autant avec la Ville [de Montréal] qu’avec nos architectes en ce moment pour faire avancer le projet rapidement», dit Laurence Vincent. Prével espère pouvoir présenter le projet «de manière officielle» en 2019. Aucune ébauche ne sera disponible d’ici là.

«Je pense que le rôle d’un promoteur immobilier, c’est d’avoir un impact dans le quartier dans lequel il s’implante. C’est un rôle excessivement important, car les gens placent souvent l’économie d’une vie dans l’unité qu’ils achètent», a renchéri la co-présidente.

«Il faut être le plus intelligent possible pour dépenser l’argent du client là où ça compte le plus. […] De plus en plus de gens veulent vivre à Montréal, donc des projets qui dynamisent les secteurs, amènent des piétons, favorisent le développement actif, ça a un impact. Les gens s’enracinent, ils y développent un sentiment d’appartenance.» – Laurence Vincent

La Ville est ouverte
Jointe par Métro, la porte-parole du comité exécutif, Laurence Houde-Roy, a expliqué que «le promoteur doit d’abord présenter son projet». «Nous travaillons avec lui et nous serons heureux de consulter les plans qu’il compte proposer», a-t-elle avancé.

Non loin du pont Jacques-Cartier et de la station de métro Papineau, l’endroit est considéré comme l’un des plus grands sites toujours disponibles pour développer de potentiels projets immobiliers, en plein cœur du centre-ville.

Rappelons que l’ancien projet – les Quais De Lormier – a été abandonné après que la société de développement Bertone a vendu ses droits sur le terrain à Prével. On ignore pour le moment le montant de cette transaction.

Le projet de la société Bertone avait fait l’objet de vives critiques en 2016. Projet Montréal, qui agissait alors à titre d’opposition officielle à l’hôtel de ville, avait notamment remis en cause les investissements des promoteurs, Claudio et Michael Bertone, dans des paradis fiscaux, après des révélations du Journal de Montréal.

Fondée en 1978, Prével est responsable de la construction de 11 000 unités d’habitation dans la métropole.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, FrancSoisD a dit :

absence de végétation, bruits metalliques occasionnés par le pont (surtout lors du passage de loids lourds et autobus / trains pour l'autre viaduc), graffitis,

Je viens d'aller googler dans le coin:

que ce soit sous Ste-Catherine ou René-Lévesque, il y a de la végétation, il n'y a pas de graffitis, et le pont est assez haut pour qu'on ne distingue pas ses bruits du reste du trafic ambiant.

Pour ce qui est de la clientèle tard le soir, est-ce vraiment pire qu'ailleurs? On est en ville et tard le soir, il y a des coins, unpeu partout, qui comportent disons une diversité d'habitués.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime ce que je lis, je fais confiance à Prével et je crois que ce projet sera un gros plus pour le succès du développement de l'est de Montréal. On ne propose pas un quartier tourné sur lui-même, mais intégré à la grille de rues comme il se doit.

Sa proximité au métro Papineau est un avantage. Je verrais alors un corridor piétonnier conçu à cet effet, pas nécessairement souterrain, mais en partie recouvert élégamment pour protéger des éléments, un peu comme on en voit à La Villette à Paris. https://structurae.info/ouvrages/galerie-de-la-villette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas un fan des passerelles oú ce n'est pas strictement nécessaire, comme pour passer par-dessus des voies ferroviaires ou une autoroute. Si on peut traverser au niveau de la rue, c'est plus facile que de monter et descendre des escaliers et des rampes, surtout pour les personnes à mobilité réduite. La pollution/blocage visuelle des structures, le moins possible svp...On ne veut pas créer des Highlines non-plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, IluvMTL a dit :

Je ne suis pas un fan des passerelles oú ce n'est pas strictement nécessaire, comme pour passer par-dessus des voies ferroviaires ou une autoroute. Si on peut traverser au niveau de la rue, c'est plus facile que de monter et descendre des escaliers et des rampes, surtout pour les personnes à mobilité réduite. La pollution/blocage visuelle des structures, le moins possible svp...On ne veut pas créer des Highlines non-plus.

@acpnc me semblait plutôt parler d'un recouvrement élégant (que j'imagine étroit). ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Forage ce matin sur le terrain vacant à côté des Délices d'Amandine.

    • Par mtlurb
      Le Palais des congrès prévoit s'agrandir
      Mario Girard
       
      La Presse
       
      Le projet de Quartier de la santé dont La Presse a dévoilé hier les grandes lignes incite d'autres partenaires à briser «l'immobilisme» dont on accuse la métropole. Le Palais des congrès de Montréal désire profiter de l'occasion pour prendre de l'expansion.
       
      La construction du CHUM engendrera une spectaculaire transformation urbanistique. Le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie et la construction d'une quinzaine de bâtiments sont au coeur de ce projet désigné sous le nom de Quartier de la santé.
       
      L'élimination de terrains de stationnement et la création d'infrastructures favorisant les piétons et les cyclistes dans la zone bordée par les rues Saint-Urbain, Amherst, Saint-Antoine et le boulevard René-Lévesque, compléteront l'ensemble des travaux dont nous avons publié les plans.
       
      La Presse a appris que, dans la foulée, le Palais des congrès de Montréal voudrait emboîter le pas avec d'importants travaux d'agrandissement dans un quadrilatère voisin de son emplacement actuel. Le Palais y érigerait un nouveau pavillon qui accueillerait des salles d'exposition et de réunion de même qu'un centre de conférence réservé au CHUM et à une clientèle locale ou internationale.
       
      Ce projet, qui occuperait l'espace situé à l'est de la rue Saint-Urbain, impliquerait l'élimination d'un terrain de stationnement et la démolition du magasin de musique Steve's. «Personne ne nous a parlé de cela», s'est contenté de dire Sheldon, gérant de cette boutique qui a depuis plus de 40 ans son enseigne rue Saint-Antoine.
       
      Il y a longtemps que le président du Palais des congrès, Paul Saint-Jacques, convoite cet emplacement de rêve. Déjà en décembre 2004, dans un discours devant la chambre de commerce du Montréal métropolitain, il avait exprimé le désir que ce terrain lui soit réservé. Ce «désir» sera souligné au crayon gras demain soir aux audiences de l'Office de consultation publique de Montréal.
       
      Par la même occasion, on dévoilera les détails entourant la création du Centre international d'innovation thérapeutique (CIIT). Émanant du Technopôle Ville-Marie, mis sur pied par le CHUM, ce centre de recherche veut devenir un chef de file international dans l'évaluation, le transfert et l'implantation de solutions thérapeutiques, tant pour les enfants que pour les adultes.
       
      Le CIIT serait érigé à proximité du CHUM et couvrirait une superficie de 35 000 m2. Le Technopôle Ville-Marie envisage de retenir les services d'une firme internationale pour établir un plan d'affaires et confirmer le potentiel du projet.
       
      Benoît Labonté, maire de l'arrondissement de Ville-Marie et responsable du projet du CHUM et du Quartier de la santé, se réjouit de voir que ces visées prennent de l'ampleur. «C'est le plus important potentiel de développement économique que la ville de Montréal ait connu depuis fort longtemps, dit-il. Il n'y a pas eu d'investissement de cet ordre depuis 30 ans dans la métropole.»
       
      M. Labonté confirme que les idées et les plans publiés hier dans La Presse font effectivement partie du projet, mais il affirme que de nouveaux éléments s'y ajouteront. «Il y a d'autres études externes et internes qui sont menées actuellement, dit-il. Une étude est notamment en cours sur la circulation dans ce quartier.»
       
      Les responsables attendent maintenant un plan d'affaires du Technopôle Ville-Marie. Pierre Marc Johnson, qui en assure la présidence, devrait annoncer la composition de son conseil d'administration en janvier. Le Technopôle Ville-Marie sera chargé de pressentir d'éventuels partenaires privés pour le Quartier de la santé. «Je n'irai certainement pas déposer un plan sans des acquis solides, dit Benoît Labonté. Il faut démontrer une rentabilité certaine avant de s'engager.»
       
      Robert Laramée, directeur général du parti Vision Montréal, n'est pas surpris d'entendre parler de ce projet. Il en avait lui-même présenté les bases en compagnie de Martin Lemay, alors maire de l'arrondissement de Ville-Marie, en mars 2005, devant une commission parlementaire.
       
      «Ce qui me surprend, c'est de voir la participation de l'administration centrale à ce projet, alors qu'on s'était battu à l'époque pour obtenir sa collaboration, dit-il. C'est l'arrondissement de Ville-Marie qui avait payé les premières études et ça nous avait coûté 100 000 $.»
       
      Au ministère des Affaires municipales, on demeure prudent pour l'instant. «Comme rien n'a été officiellement déposé, nous ne pouvons commenter», dit Jonathan Trudeau, porte-parole de la ministre Nathalie Normandeau.