Jump to content

Montréal, ville nord-américaine la plus en santé


Gabmtl
 Share

Recommended Posts

Il y a 9 heures, Anderson a dit :

Montréal aurait eu un score un petit peu mieux s’ils avaient pris le taux d’obésité pour la ville et non pour le pays. Le taux d’obésité au Québec est inférieur au taux canadien.

Et Montréal est la région la moins touchée par l'obésité au Québec!

Link to comment
Share on other sites

37 minutes ago, MtlMan said:

Si le monde subit une infestation de zombies, dans quel pays croyez-vous qu'ils prospéreront le plus??

Ils ne se nourrissent pas exclusivement de cerveaux?

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, p_xavier a dit :

Ils ne se nourrissent pas exclusivement de cerveaux?

Ha ha! Je ne suis pas au courant de toutes les sous-espèces de zombies, mais il me semble qu'il y en a au moins quelques-uns qui bouffent de la chair!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, vincethewipet a dit :

Et Montréal est la région la moins touchée par l'obésité au Québec!

Fort probablement une corrélation (négative) avec le taux de possession d'une automobile.  Parce que si on considère d'autres variables explicatives «habituelles», comme le revenu disponible par habitant,  il n'y aurait pas de raison pour que Montréal ait la meilleure performance québécoise.  Aussi, est-ce qu'on mange «mieux» à Montréal?  --Possiblement une alimentation plus diversifiée, liée à la diversité des cultures qui s'y cotoient.

Par ailleurs, sur la seule base (non scientifique) de ce qu'on peut observer de visu,  il est impossible de ne pas remarquer que parmi  la population française  (en France) d'aujourd'hui, l'obésité est beaucoup plus prévalente qu'auparavant.  Et au Québec, y compris à Montréal, il suffit de regarder des images (photos, films) des années 1970 pur constater que les gens en général étaient beaucoup plus «minces» que maintenant, notamment chez les jeunes.  Conclusion, nous sommes mieux que d'autres, mais moins bien qu'il y a quarante ans; avant, on remarquait les «gros», aujourd'hui on remarque les «minces».

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Né entre les rapides a dit :

Fort probablement une corrélation (négative) avec le taux de possession d'une automobile.  Parce que si on considère d'autres variables explicatives «habituelles», comme le revenu disponible par habitant,  il n'y aurait pas de raison pour que Montréal ait la meilleure performance québécoise.  Aussi, est-ce qu'on mange «mieux» à Montréal?  --Possiblement une alimentation plus diversifiée, liée à la diversité des cultures qui s'y cotoient. 

La santé publique de Montréal a fait une étude sur l'obésité dans la région, il y a quelques années. le facteur le plus déterminant d'obésité est la distance à laquelle on habite du centre-ville. Avant tous les autres facteurs. L'urbanisme a un impact majeur sur la santé des gens! 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value