Jump to content

Condos Il Centro - Petite-Italie - 6 étages


mtlurb

    Recommended Posts

    Le 2018-07-24 à 21:48, UrbMtl a dit :

    Ah tiens! On parlait justement du sort brutal des édifices brutalistes (par rapport à leur nombre) hier! 

    2011_IMG_7432.jpg

    rosemont.JPG

    Ceci dit, intéressant projet pour le coin. 

    Moi aussi j'aime bien ce petit immeuble et je trouve dommage que l'on ne tente pas de l'intégrer au nouveau projet. Cependant je peux comprendre que ce soit une intégration difficile surtout que l'édifice n'a sûrement pas été conçu pour y ajouter des étages. Récupérer la façade n'est pas non plus aussi simple qu'on le croit, ses ouvertures sont limitées et on risque davantage de déséquilibrer le concept original. 

    Parfois la pression immobilière impose une certaine rentabilité et le promoteur voudra avoir toute la liberté pour construire au maximum de densité permise. Cela dit l'immeuble proposé est de facture agréable, il devrait nous permettre d'oublier un tant soit peu cette perte tout de même irremplaçable.

    Link to comment
    Share on other sites

    Le 2019-04-19 à 23:55, Marc90 a dit :

    Démolition commencée!

    IMG_20190419_234132_149.jpg

    20190419_161428.jpg

    Ça fend le coeur, c'est assez gênant.

    Pendant que tout le monde s'énervait pour les shoebox, on a échappé quelques morceaux de patrimoine...

    • Like 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 10 heures, Né entre les rapides a dit :

    Je suis tenté par un commentaire "brutal".  On souhaite plus de logements, plus de densité,  et on désire conserver des bâtiments ayant une grande valeur patrimoniale.  Parfois c'est un dilemme.  Dans ce cas-ci: pas la moindre hésitation de ma part --et je suis donc très heureux de l'issue.

    Je comprends parfaitement que ce bâtiment ne soit pas apprécié.

    Il est effectivement très brutal et aucunement intégré à son contexte.

    Je reste toutefois convaincu que le patrimoine n'est pas qu'une question de beau ou laid, de j'aime ou j'aime pas.
    Il y a plusieurs autres facteurs qui déterminent si on devrait démolir un bâtiment ou pas.

    Dans ce cas-ci, voici les raisons qui me poussent à croire qu'il aurait dû être conservé.

    1. Sa structure, entièrement en béton coulé, était en très bon état. Elle aurrait pu servir encore de nombreuses décennies sans problème.
    2. La structure du bâtiment et l'espace disponible sur deux côtés permettaient de facilement construire par-dessus. On ne doit pas opposer densification et patrimoine
    (surtout vu le nombre incroyable de terrains potentiels dans le secteur, à commencer par le garage / McDo en face)
    3. La valeur d'usage: le bâtiment avait un plan assez dégagé qui aurait permis bien des usages sans modifications importantes.
    4. Sa marque dans l'histoire. La banque Laurentienne avait construit plusieurs de ces banques brutalistes à Montréal à une certaine époque. On est en train de les éliminer une à une. Le patrimoine va plus loin que Habitat 67. C'est aussi garder des traces des plus petites interventions qui ont marquées la ville, pour le meilleur et pour le pire.
    5. Finalement, même si je comprends le désaccord de plusieurs, c'était un bâtiment élégant, bien dessiné, avec une façade sobre et maîtrisée. Malheureusement, même si le bâtiment qui le remplace est bien pour le secteur, il s'agit d'un projet plutôt quelconque. J'aurais au moins aimé que ce soit un projet qui soit autant de son époque que l'a été la banque. 

     

    Évidement, sa démolition n'est pas si grave en soit, mais c'est l'accumulation de ces démolitions qui anonymisent la ville.

    • Like 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Voilà un projet qui m'a particulièrement intéressé. Très excité de voir à quoi l'immeuble va ressembler vers la fin! Ça doit être le fait qu'elle possède un coin courbé qui m'attire

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est vrai que dans le cas de ce bâtiment, on aurait vraiment pu construire par-dessus, derrière, autour; bref, réutiliser et recycler, remettre en valeur, et densifier avec l'existant comme moteur de conception. Biensur, c'est une question de coût.  Mais quand on parle de ville résiliente, de protection patrimoniale, de ville intelligente... Ça passe aussi par ce genre de décision. Par contre, c'est à la ville de mettre les balises, parce que si on attend des promoteurs qu'ils se développent par eux-mêmes une bonne conscience urbaine, on va attendre longtemps.

    Malheureusement, il appert que la ville n'est pas encore assez sensible aux manières contemporaines de faire la ville et à des définitions évolutives du patrimoine bâti - préférant encore s'accrocher à une vision très "statique" et immobile, immuable, du patrimoine (approche dite de la cloche de verre) - pour être capable d'agir en amont et avec vision dans des cas comme celui-là, où ni le statut quo ni la démolition complète ne s'avèrent être la solution audacieuse que Montréal mérite pourtant.  

     

    • Like 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
    ×
    ×
    • Create New...