Recommended Posts

Pinned posts

https://theatrecartier.ca/the-cartier-theatre-1

https://www.facebook.com/theatrecartier/

Montréal a une riche histoire remplie de bâtiments patrimoniaux. Nous sommes très fiers de contribuer à la restauration de ces bâtiments uniques.
 
Notre amour pour l'architecture et les bâtiments historiques continue de croître avec l'ajout du Théâtre Cartier à notre groupe d’espaces événementiels uniques à Montréal.
 
Situé au 2330 rue Sainte-Catherine Est et nommé le Théâtre Cartier en raison de sa proximité du pont Jacques-Cartier, Luisa Sassano et Ezio Carosielli ont l'intention de restaurer l'ancienne église et de la transformer en un espace événementiel.
 
Semblable aux Théâtres Rialto et St-James, le Théâtre Cartier sera dédié à l'organisation d'événements privés et corporatifs, spectacles, expositions et plus encore.
 
Les travaux de restauration ont déjà commencé et le Théâtre Cartier sera pleinement opérationnel à compter de septembre 2019.
A-1.jpg

UN MOT DES PROPRIÉTAIRES

"Nous avons été extrêmement chanceux de participer à la restauration des Théâtres Rialto et St-James. C'est un privilège unique et un immense plaisir de préserver et d'entretenir ces bâtiments historiques. Nous sommes très fiers de les partager avec la communauté et de permettre un accès sans entraves à travers des visites guidées, des concerts et une variété d'événements.

Nous croyons en la préservation des propriétés patrimoniales et la transformation de ces lieux en espaces événementiels uniques. Ce modèle d'affaires s'est avéré efficace et est grandement apprécié et encouragé par notre communauté. Nous sommes très reconnaissants! À la lumière de cette réponse, nous sommes ravis d'ajouter de nouveaux lieux.

Construit en 1928 par le célèbre architecte Ludger Lemieux sur des fondations datant de 1875, l'église Saint-Vincent-de-Paul domine les rues Sainte-Catherine E. et Fullum dans le quartier Centre-Sud de Montréal. Bien que le bâtiment ait été négligé ces dernières années et malgré le défi de le restaurer et de le réhabiliter, nous entreprenons cette nouvelle aventure avec beaucoup d'enthousiasme. En l'honneur de sa proximité avec le pont Jacques-Cartier, nous l'avons nommé le Théâtre Cartier.

Nous allons restaurer et préserver ce magnifique bâtiment. Nous allons introduire de l'éclairage architectural pour mettre en valeur sa beauté et sa splendeur. Nous l'ouvrirons à la communauté pour qu'elle devienne un point focal pour les activités culturelles et sociales. Ce sera un processus long et fastidieux, mais avec le soutien continu de la communauté montréalaise, nous sommes prêts à relever le défi."

-Luisa Sassano & Ezio Carosielli

AF-11.jpg
 
AF-56.jpg
 
AF-92.jpg
 
 
 
 
AF-135.jpg
 
AF-156.jpg
 
AF-161.jpg
 
Théâtre Cartier
2330 rue Ste Catherine E. | Montréal, QC | H2K 2J4
Pour toute information, contactez
M. Ezio Carosielli| Président [email protected] | 514-268-7069

Share this post


Link to post
Share on other sites

En réponse aux nombreuses questions concernant le Théâtre Cartier, il nous fait plaisir d’offrir certaines précisions.

L’orgue Casavant d’une valeur patrimoniale inestimable avait été négligé et mis en vente par le propriétaire précédent. Nous allons le garder, l’entretenir et le réparer au besoin pour qu’il devienne un élément signature du Théâtre Cartier.

Nous avons fait des recherches dans les archives et avons identifié les couleurs d’origine. Nous avons l'intention de remettre le tout dans son état original.

Plusieurs vitraux ont été enlevés et nous entamons une recherche pour déterminer s’ils peuvent être récupérés. Nous demandons l’aide du public pour nous communiquer toute information à ce sujet. Si les vitraux ne peuvent être récupérés, ils seront reproduits par la compagnie La Pierre de Lune, une référence dans le domaine.

Le Théâtre Cartier vise à être un lieu ouvert et inclusif. Il y aura certes des évènements privés et corporatifs, mais il y aura également des événements communautaires et culturels, des spectacles, des expositions liés au quartier et plus.

L’enthousiasme généré par notre projet est très apprécié et nous guidera dans sa réalisation. Nous vous encourageons à continuer à manifester votre intérêt et votre appui et ce, dans le respect.

Merci encore,

-Luisa Sassano et Ezio Carosielli

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, ScarletCoral a dit :

Je pensais c'était un fil sur le théâtre Cartier dans Saint-Henri ;)
https://globalnews.ca/news/4064441/what-should-become-of-st-henris-old-cartier-theatre/)

Effectivement ! Cela va porter de la confusion ! En plus l'original théâtre Cartier était conçu par le même architecte que le théâtre Rialto. Les 2 personnes derrière ce projet ont restauré ce dernier.

http://www.heritagemontreal.org/site/theatre-cartier/

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://ecomusee.qc.ca/collections/elements-patrimoniaux-designes/

Église Saint-Vincent-de-Paul : Une des plus anciennes paroisses de Montréal

  • Localisation : 2310, rue Sainte-Catherine Est

La paroisse Saint-Vincent-de-Paul est fondée en 1867, suite au démantèlement de la paroisse Notre-Dame, qui était jusqu’a lors l’unique paroisse des catholiques de la ville. La première église est construite en 1876. Détruite par le feu en 1924, elle sera reconstruite selon les plans de l’architecte Ludger Lemieux. En 2007, l’église et son presbytère sont vendus à un groupe évangéliste qui rebaptise le site Église de la parole de vie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/reportage/79418/eglise-theatre-montreal

 

La conservation du patrimoine religieux, toujours un casse-tête

PUBLIÉ LE MARDI 10 JUILLET 2018

 
 
Une grande église en pierre à deux clochers. L'église Saint-Vincent-de-Paul sera transformée en salle pour accueillir divers événements.   Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Cousineau

De plus en plus de promoteurs font l'acquisition d'églises pour les transformer, entre autres, en salles de spectacles. Mais les obstacles à la conservation de ces lieux de culte demeurent nombreux.

L’église Saint-Vincent-de-Paul, près du pont Jacques-Cartier, à Montréal, vient notamment d’être achetée par un couple de promoteurs qui souhaite la transformer en un site événementiel et culturel : le théâtre Cartier.

Ezio Carosielli et Luisa Sassano l’ont acquise au coût de 2 millions de dollars, mais ils estiment qu’ils devront débourser jusqu’à 4 millions supplémentaires pour restaurer ce bâtiment de 1928, qui a été négligé au fil des ans.

 Nous avons reçu un avis de la ville pour dire qu'il y a des pierres qui risquent de tomber, explique Ezio Carosielli. Il y a des escaliers qui sont vraiment en mauvais état. Donc, il faut rétablir la façade, les côtés. Il faut aussi sécuriser le toit, parce que ça n'a pas été sécurisé depuis quelques années. Il y a beaucoup d'infiltrations d'eau à plusieurs endroits et aussitôt qu'on va sceller l'enveloppe, on va s'attaquer aux travaux à l'intérieur. 

Ces travaux ne font pas peur aux deux promoteurs, qui ont déjà restauré le Théâtre Rialto et converti une ancienne banque du centre-ville en un espace événementiel, le théâtre St-James.

Une question de cote

Le Conseil du patrimoine religieux du Québec a inventorié les quelque 2750 lieux de culte dans la province (dont le cinquième se trouve à Montréal) et leur a attribué des cotes, selon leur valeur patrimoniale :

  • A pour incontournable
  • B pour exceptionnelle
  • C pour supérieure
  • D pour moyenne
  • E pour faible

À Montréal, 17 lieux de culte sont protégés par la loi sur le patrimoine culturel. C’est le cas, entre autres, de l’église Saint-Jean-Baptiste, sur la rue Rachel, à Montréal. Pour transformer cette église-là, il faut l'aval de l'arrondissement, mais aussi du Conseil du patrimoine de Montréal et du ministère de la Culture, explique Lyne Bernier, chercheuse associée à la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain de l'UQAM.

Ce n'est toutefois pas le cas de l'église Saint-Vincent-de-Paul, qui a reçu la cote D. Les promoteurs devront donc faire une demande de changement de zonage et obtenir des permis de rénovation auprès de l'arrondissement Ville-Marie, ce qui peut être long.

Le rôle des gouvernements

Selon le courtier immobilier Olivier Maurice, qui se spécialise dans la vente de lieux de culte, il n’est pas toujours facile de vendre une église, surtout en milieu rural, et l’idéal serait que les municipalités récupèrent leur église pour les transformer en bibliothèques ou en salles communautaires, ce qui n’est pas toujours possible.

Dernièrement, Olivier Maurice a vendu l'église de Saint-Armand, un petit village en Montérégie, près de la frontière américaine. Certains citoyens ont été choqués par le prix de vente de 25 000 $. La cote d'évaluation du bâtiment était E. C’est un immeuble qui avait des problématiques, notamment la présence d'amiante, précise le courtier. L'immeuble avait une superficie de 6000 pieds carrés par étage, avec rez-de-chaussée et sous-sol, ce qui fait que les frais de fonctionnement sont très élevés. Juste pour maintenir le chauffage à 12 °C pendant l'hiver faisait que les coûts d'énergie annuels étaient de 12 000 $.

Olivier Maurice croit que les divers paliers de gouvernement devraient investir davantage pour préserver le patrimoine religieux.

Il existe un programme d'aide provincial pour la restauration du patrimoine culturel à caractère religieux. Les églises construites avant 1945 et dont la cote se situe entre A et C y sont admissibles. Puis, depuis 2016, certaines églises construites entre 1945 et 1975 et qui ont la cote A y ont aussi accès.

Le problème, selon Olivier Maurice, c'est que l'enveloppe budgétaire n’augmente pas assez. Elle tourne autour de 10 millions de dollars par année et a été bonifiée à 12 millions l'an dernier.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @IluvMTL de faire vivre ce thread ! Tu aurais bien des upvotes si seulement on pouvait t'en donner 👍

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By IluvMTL
      http://www.augusteetlouiscondos.com/fr
      Partie Ouest du site Radio-Canada


      Une entente est intervenue entre Devimco et le Groupe Mach, propriétaire des terrains de Radio-Canada, afin de planifier et développer la partie ouest de ce site.
      8.64_devimco_immobilier_inc.pdf
       
       
       
       
    • By denpanosekai
      I think this is an UQAM pavilion? Whatever commercial tenants they had probably got kicked out for this full-scale renovation. Can't really find anything about it online.
       
      March 12th 2016
       

    • By IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=32403&ret=http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/url/page/prt_vdm_fr/rep_annonces_ville/rep_communiques/communiques
      Ville-Marie facilitera l'implantation de terrasses et de placottoirs
      14 février 2020
      Montréal, le 14 février 2020 - La mairesse de Montréal et de Ville-Marie, Valérie Plante, a présenté aujourd'hui le nouveau cadre réglementaire relatif à l'implantation de cafés-terrasses et de placottoirs sur le domaine public de l'arrondissement de Ville-Marie. Ce règlement allège le fardeau financier des exploitants, simplifie les processus de délivrance des permis et précise les obligations quant à l'accessibilité des terrasses aux personnes ayant des limitations fonctionnelles.
      « Face à l'accroissement du nombre de résidents, de travailleurs et de visiteurs au centre-ville de Montréal, il convenait de prendre des mesures pour favoriser une occupation du domaine public qui profite au plus grand nombre et qui contribue à la qualité de vie en ville. Non seulement le nouveau règlement simplifiera-t-il les procédures d'obtention des permis, mais il permettra aussi aux commerçantes et commerçants d'économiser de 500 $ à 30 000 $ par année en fonction de la superficie de leur terrasse, de la valeur du rôle foncier et de la durée du permis demandé », a souligné la mairesse Valérie Plante.
      Afin d'alléger le fardeau financier des exploitants et pour pallier la hausse de la valeur foncière 2020, le règlement prévoit une diminution du taux de la taxation prévue pour les cafés-terrasses, qui passera de 9,5 % à 4 %. Cela représente des économies considérables pour les commerçantes et commerçants.
      Le nouveau règlement leur permettra également d'installer jusqu'à trois tables et 12 chaises sur le trottoir pour y offrir un service de nourriture. Un dégagement minimal de 1,8 mètre devra être assuré en tout temps afin de ne pas entraver la circulation sur les trottoirs. Notons toutefois que le service de boissons alcoolisées ne sera autorisé que sur les cafés-terrasses.
      Par ailleurs, il sera dorénavant possible pour les commerçantes et commerçants d'utiliser sans frais l'espace sur le domaine public afin d'y installer des placottoirs. Ces aménagements verdoyants installés sur la chaussée ne permettent pas la vente ou le service, mais invitent aux rencontres et à la détente.
      Ce règlement, qui vient d'entrer en vigueur, est le fruit de la réflexion d'un comité composé de commerçantes et de commerçants de tous les quartiers de l'arrondissement de Ville-Marie, de représentantes et de représentants des quatre sociétés de développement commercial et de représentantes et représentants municipaux. Ce comité avait pour mandat de faire des recommandations quant à un ensemble de paramètres devant guider et encadrer l'aménagement des cafés-terrasses et des placottoirs sur le territoire. Il s'est réuni à plusieurs reprises l'an dernier afin de trouver un équilibre entre les souhaits des commerçantes et commerçants et les différentes questions liées à l'accessibilité universelle, à la circulation, à la quiétude et à la cohérence des aménagements sur le domaine public.
      « Les cafés-terrasses et les placottoirs sur le domaine public agrémentent le paysage et offrent une image positive de notre ville. Grâce à une offre variée, un accueil chaleureux et un design de qualité, les cafés-terrasses et les placottoirs contribuent à la joie de vivre de toutes celles et ceux qui vivent ou fréquentent l'arrondissement de Ville-Marie », a conclu Valérie Plante.
    • By IluvMTL
      https://www.seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/DuJour?SubCategoryCode=S3&callingPage=4&ColumnAction=2&seao=1&ItemId=730a97ba-19eb-41ab-ba0c-94ba54d7e886&COpp=Search&&searchId=14422c9c-f4de-4227-8f1d-293a68b53cb2&VPos=200
      Numéro : 2020-IM-AOQ-001
      Numéro de référence : 1343260
      Statut : Publié
      Titre : DIVERS TRAVAUX D'ÉCLAIRAGE ET DE RÉAMÉNAGEMENT - SALLE WILFRID-PELLETIER
      DIVERS TRAVAUX D’ÉCLAIRAGE ET DE RÉAMÉNAGEMENT -   SALLE WILFRID-PELLETIER
      NO. PROJET – 02-1011-000
      APPEL D’OFFRES FONDÉ UNIQUEMENT SUR UNE ÉVALUATION DE LA QUALITÉ
      POUR L’OCTROI D’UN CONTRAT DE SERVICE EN ARCHITECTURE
      La Société souhaite entreprendre divers travaux d’amélioration de la salle de spectacle Wilfrid-Pelletier dont, mais sans s’y restreindre, les éléments suivants :
      Mise à jour des appareils d’éclairage public en salle Plafionniers en salle Éclairage d'ambiance, loges et balcons Réaménagement des espaces, zone coulisse côté cours et jardin pour différents niveaux Bureau régisseur Local matériel d’entretien des planchers Espace accessoiriste Toilettes Escalier avec palier menant au niveau mezzanine Régie multifonction (anciennement Radio-Canada) Bureau du chef machiniste niveau débarcadère Autres zones, voir détails dans l'appel d'offres..
    • By Feanaro
      Cette nouvelle est apparue dans mon fils LinkedIn. Il s'agit du terrain de l'autre côté de la rue Notre-Dame par rapport aux lots mentionnés dans ce fils. 
      Avec un prix de 44 M$ pour 36 760 pi², on est à plus de 1 200 $ / pi² pour un site dont les contraintes sont majeures, entre une sortie d'autoroute et les voies ferrées. Bref, on bat de nouveaux records.