Jump to content

le-sud-ouest Parc-nature Turcot – La falaise


mtlurb

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator

Parc-nature Turcot - La falaise

35855969_10156209644595708_5746941338998

On n'en parlait dans le fil de Turcot. Je crois que le projet mérite son propre fil. 

Citation

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7377,143030130&_dad=portal&_schema=PORTAL

Création du parc-nature Turcot–La falaise

La Ville de Montréal créera un tout nouveau parc-nature en plein cœur de la métropole, dans l’espace dégagé par la reconstruction de l’échangeur Turcot dans l’ancienne cour de triage.

Situé dans l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques, ce grand parc recouvrira près de 30 hectares répartis sur 2 km. Écosystème unique, il offrira une variété de paysages — boisé, plan d’eau, milieux humides, prairie — et permettra de créer une nouvelle entrée de ville verdoyante et emblématique pour la métropole.

Ce nouvel espace vert contribuera à bonifier la biodiversité du secteur de la falaise Saint-Jacques, offrira à ses utilisateurs un contact privilégié avec la nature et encouragera les déplacements actifs.

Le projet prévoit également l’aménagement d’une dalle-parc, véritable pont-jardin prolongeant le parc au-dessus de l’autoroute 20 et des voies ferrées. Cette infrastructure permettra d’ouvrir un passage nord-sud aux piétons et cyclistes vers le canal de Lachine et sa piste multifonctionnelle et de retisser les liens entre les quartiers Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et du Sud-Ouest.

Consultation publique
Ce nouvel espace vert appartiendra aux citoyens, et la Ville souhaite connaître leurs aspirations à l’égard du projet. À cet effet, une consultation sera menée par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) à l’automne 2018. Par la suite, diverses activités participatives seront déployées tout au long de l’élaboration du projet.

La Ville de Montréal souhaite poser un geste fort en faveur de l’environnement et de la qualité de vie de ses citoyens, en créant un parc qui leur ressemble et qui répond à leurs besoins.

35553367_10156209656455708_4107944405384

 

Link to comment
Share on other sites

Tu y vas un peu fort dans les généralités. J'aime bien le silo #5 ou les anciennes usines en brique. Par contre la tôle rouillée ne me laisse pas une impression totalement positive en effet. C'est un peu comme les bâtiments de Molson dans le vieux port. Certaines on une valeur architecturale et patrimoniale superbe. Par contre, les développements plus récent à l'ouest, j'en ai rien à cirer s'ils sont démolis. On peut être relativiste à l'extrême, un tas de fumier peut être considéré comme étant beau par un fermier ou quelqu'un qui y voit le cycle de la vie. Mais plus formellement, y'a rien de beau à un tas de fumier, ou à un bâtiment rectangulaire de deux étages en tôle. Peu importe ça fonction initiale. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, fmfranck a dit :

Tu y vas un peu fort dans les généralités. J'aime bien le silo #5 ou les anciennes usines en brique. Par contre la tôle rouillée ne me laisse pas une impression totalement positive en effet. C'est un peu comme les bâtiments de Molson dans le vieux port. Certaines on une valeur architecturale et patrimoniale superbe. Par contre, les développements plus récent à l'ouest, j'en ai rien à cirer s'ils sont démolis. On peut être relativiste à l'extrême, un tas de fumier peut être considéré comme étant beau par un fermier ou quelqu'un qui y voit le cycle de la vie. Mais plus formellement, y'a rien de beau à un tas de fumier, ou à un bâtiment rectangulaire de deux étages en tôle. Peu importe ça fonction initiale. 

À chacun ses tas de fumier. Restons-en là.

Edited by urbino
coquille
Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, urbino said:

Les édifices industriels ne sont pas des plaies dans des zones industrielles. Cet édifice est à sa place ici. Personnellement, je lui trouve une certaine esthétique et il est effectivement très impressionnant.

Merci à «Montréal Fred Métro» pour les informations. Très intéressant et juste comme  point de vue, selon moi.

 

I can't believe your'e being serious right now..this building is an absolute disgrace for the entrance of Montreal

Link to comment
Share on other sites

Il y avait des pourparlers avec la Ville et l'arrondissement de Lachine pour un redeveloppement complet de ce bâtiment et de ses alentours. Ça avait été bien accueilli. Je ne sais pas où c'en est rendu par contre.

Link to comment
Share on other sites

Le 2018-06-24 à 18:03, Gabmtl a dit :

Il y avait des pourparlers avec la Ville et l'arrondissement de Lachine pour un redeveloppement complet de ce bâtiment et de ses alentours. Ça avait été bien accueilli. Je ne sais pas où c'en est rendu par contre.

Est-ce qu'il y a des détails là dessus que tu pourrais nous aiguiller ? Question d'en savoir plus ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Montréal Fred Metro a dit :

Est-ce qu'il y a des détails là dessus que tu pourrais nous aiguiller ? Question d'en savoir plus ?

Non malheureusement, rien de plus que ce j'ai dit. On en saura plus en temps et lieu j'imagine!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 3 weeks later...

Re:  communiqué de la Ville de Montréal --Création du parc-nature Turcot-La falaise.

Je cite: «Ce nouveau parc appartiendra aux citoyens...» et je m'interroge: est-ce à dire que d'autres parcs n'appartiennent pas aux citoyens?  Bien sûr que non, au sens où il n'y a pas de différence entre le statut de ce parc et les autres.  J'en conclus qu'il ne s'agit que de verbiage (mots vides de sens ou qui disent peu de choses).  Qu'on aille directement au coeur du sujet, soit qu'une consultation publique aura lieu. Point.  

Cette pathétique façon de faire (le verbiage) semble avoir son équivalent du côté de l'architecture de certains édifices.  Ceux qui ne s'en aperçoivent pas sont sans doute  conditionnés à gober n'importe quoi.  Bienheureux soient-ils!

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Né entre les rapides a dit :

Re:  communiqué de la Ville de Montréal --Création du parc-nature Turcot-La falaise.

Je cite: «Ce nouveau parc appartiendra aux citoyens...» et je m'interroge: est-ce à dire que d'autres parcs n'appartiennent pas aux citoyens?  Bien sûr que non, au sens où il n'y a pas de différence entre le statut de ce parc et les autres.  J'en conclus qu'il ne s'agit que de verbiage (mots vides de sens ou qui disent peu de choses).  Qu'on aille directement au coeur du sujet, soit qu'une consultation publique aura lieu. Point.  

Cette pathétique façon de faire (le verbiage) semble avoir son équivalent du côté de l'architecture de certains édifices.  Ceux qui ne s'en aperçoivent pas sont sans doute  conditionnés à gober n'importe quoi.  Bienheureux soient-ils!

Le verbiage en politique est aussi vieux que la terre tourne autour du soleil. On le prend au premier degré pour la majorité de la populasse, et au 2e degré pour les plus futés. Mais surtout, on ne s'en fait pas outre mesure en sachant que 'ça fait partie de la game'. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By mtlurb
      Futur projet immobilier à venir sur l'emplacement de l'usine Thermetco
       
      Cohabitation impossible
      Journal Métro by Justine Gravel    Depuis trois ans, les quelque 80 résidents d’une coopérative de la rue Basin, dans Griffintown, multiplient les demandes auprès de l’arrondissement pour régler les problèmes de bruit et d’émanations de fumée causés par l’usine de traitement thermique voisine, Thermetco, mais la situation demeure inchangée. Leurs problèmes seront bientôt derrières eux puisque l’usine déménagera à Châteauguay d’ici septembre 2018.
      Jour et nuit, la fumée émise par la cheminée installée sur le toit de l’usine se dirige directement vers les fenêtres des façades nord et sud de la coopérative de neuf étages, selon la direction du vent.
      «On a emménagé en novembre 2014. On avait les fenêtres fermées. Donc, on pensait que l’odeur provenait des échangeurs d’air. Mais à partir d’avril, quand on a ouvert les fenêtres, on a commencé à faire des démarches auprès de la direction de l’environnement parce que ça n’avait pas de bon sens», indique un résident de la coopérative, Alain Goyette.
      Ce dernier a commencé à voir sa santé se détériorer depuis qu’il a emménagé et selon lui, il y a une corrélation directe à faire. «Mon médecin m’a dit que mes narines, mes oreilles, mes yeux et mes cordes vocales sont pleins de particules de poussières et que ça allait de pire en pire. J’ai aussi souvent des maux de tête et des diarrhées», soutient-il.
      Aux dires du directeur général de l’usine, Jean-Sébastien Lemire, personne n’a prouvé que la fumée était nuisible pour la santé.
      Selon une analyse réalisée en 2015 par la firme GA Techno Environnement (GATE) à la demande de M. Lemire, les odeurs viennent principalement du séchage dans les fours des pièces trempées d’huile. Toutefois, l’échantillon étudié est en toute conformité avec les standards internationaux.
      La direction de l’environnement de la Ville de Montréal a tout de même fait plusieurs recommandations à l’usine afin de diminuer les émanations et les effets néfastes pouvant en résulter, ce qui n’a pas réglé le problème. Des avertissements ont été remis, mais aucun constat d’infraction.
      M. Goyette a demandé à ce qu’une analyse soit faite par la direction de l’environnement, ce qui a été réalisé en juin. Les résultats n’ont toutefois pas encore été divulgués et la Ville n’a pas voulu commenter la situation.
      Bruit
      «Quand les résidents ont emménagé, le premier problème a été celui du bruit. Pour le résoudre, on a cessé la livraison la nuit et on a investi 120 000$ en panneaux acoustiques», soutient M. Lemire.
      Toutefois, le problème demeure. «Ça fait trois ans que je dors les fenêtres fermées. En plus, on ne peut même pas avoir d’air conditionné selon le règlement de l’arrondissement», a déploré Brigitte Dumas, une autre résidente de la coopérative, lors du dernier conseil d’arrondissement.

      (Photo: Patrick Sicotte)
      M. Lemire admet que l’enveloppe extérieure de l’usine fait en sorte qu’il y a une résonnance qui dépasse le niveau de décibels que la Ville autorise. «À moins de refaire la façade au complet, on ne peut pas régler ce problème», indique-t-il.
      Changement de vocation
      L’arrondissement a donné son feu vert à la construction de la coopérative en 2014, à moins de 30 mètres de l’usine, installée sur la rue William depuis 1982. Aucune analyse n’a été faite pour mesurer la possible nuisance des vapeurs sur la santé des résidents.
      À l’époque, les futurs résidents de la coopérative ne savaient pas que c’était une compagnie de métallurgie.
      «Personne n’a fait de recherches. On croyait que c’était correct puisque l’arrondissement avait donné son autorisation. On nous a installé des détecteurs d’ammoniac et on nous a avisés que l’usine quitterait le quartier d’ici les deux prochaines années, ce qui n’était pas vrai», indique M. Goyette.
      M. Lemire n’avait effectivement pas prévu de déménager il y a trois ans. Toutefois, ayant réalisé que rien ne fonctionnait après avoir investi des sommes considérables pour améliorer la situation, il a décidé de mettre l’usine en vente. Thermetco déménagera dans le quartier industriel de Châteauguay et cèdera sa place à un projet immobilier, bien que la vente ne soit pas encore officiellement signée.
      «On n’a pas été en mesure de régler la situation. Il faut être réaliste, une usine de notre genre n’a plus sa place dans ce quartier qui a complètement changé de vocation», conclut-il, précisant qu’il comprend les résidents d’être épuisés, mais qu’il ne peut rien faire d’autre pour le moment.
      Les installations commenceront à bouger à compter de décembre, mais la cessation des activités de l’usine n’est prévue que pour l’automne prochain. M. Goyette espère que la cohabitation s’améliorera d’ici là.
    • By mtlurb
      îlot St-Ann (phase 5)

      Le 5 décembre 2017, le Conseil d'arrondissement a approuvé la construction d'une nouvelle phase locative de District Griffin sur le parc. 
       
    • By OursNoir
      De source plutôt sûre, un nouveau projet de condos sera proposé dans quelques semaines, pour le terrain bordé par les rues Vézina, le boulevard Décarie, l'emprise du Canadien Pacifique et l'Avenue Westbury, dans l'arrondissement Côte-des-Neiges.
       
      Une offre de 15M$ a été faite au propriétaire du site, pour permettre la démolition des bâtiments existants, afin d'y construire 840 condos résidentiels, et une quarantaine d'espaces à usage commercial et industriel bordant le boulevard Décarie.
       
      À suivre!
    • By Doctor D
      Nice little project on Centre Street, close to Metro Charlevoix, but the interesting part is an annex found in the back that makes it much larger than it seems.
       




    • By mtlurb
      Bāss Phase 5

       
       
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value