Jump to content

Massachusetts: l'entente est conclue avec Hydro-Québec


qwerty
 Share

Recommended Posts

Publié le 14 juin 2018 à 11h03 | Mis à jour à 11h39

L'entente doit encore recevoir l'approbation du ministère de l'Énergie du Massachusetts et surtout, elle est conditionnelle à la construction d'une ligne de transport de 233 kilomètres qui traverserait le Maine pour atteindre le Massachusetts.

Hydro-Québec et son partenaire Central Maine Power ont conclu une entente avec les distributeurs d'électricité du Massachusetts pour fournir de l'énergie québécoise à cet État pendant 20 ans à partir de 2022.

Si elle se concrétise, cette entente deviendra le plus important contrat d'exportation de l'histoire d'Hydro-Québec.

L'entente doit encore recevoir l'approbation du ministère de l'Énergie du Massachusetts et surtout, elle est conditionnelle à la construction d'une ligne de transport de 233 kilomètres qui traverserait le Maine pour atteindre le Massachusetts.

Cette ligne de transmission doit encore recevoir une foule d'autorisations règlementaires, dont un permis présidentiel.

Le Massachusetts a  dû changer d'interlocuteurs après que son premier choix, le projet Northern Pass, a été écarté à cause du refus du New Hampshire de lui accorder le tout dernier permis qui lui manquait. Northern Pass avait le permis présidentiel, requis pour tout projet énergétique qui traverse la frontière.

Le deuxième choix retenu, celui avec Central Maine Power, est beaucoup moins avancé sur le plan des autorisations nécessaires. En tout, le projet doit obtenir 23 permis de 9 entités distinctes, dont le permis présidentiel, et l'approbation de 24 municipalités situées à proximité du tracé.

La construction de la ligne nécessite des investissements de plus d'un milliard de dollars US.

Les principales dates ayant mené à l'entente

27 juillet 2017: Hydro-Québec répond à l'appel d'offres du Massachusetts en proposant six options et trois lignes de transport dans l'espoir de décrocher le plus important contrat d'exportation de son histoire.

25 janvier: Le Massachusetts retient le projet de ligne de transport proposé par Hydro-Québec et son partenaire Eversource dans le cadre d'un contrat d'approvisionnement de 9,45 térawattheures (TWh) par année pendant 20 ans.

1er février: Un électrochoc est infligé au projet Northern Pass puisqu'un organisme du New Hampshire refuse d'octroyer une autorisation essentielle à la réalisation de la ligne de transport.

16 février: Le Massachusetts retient la proposition d'interconnexion New England Clean Energy Connect (NECEC), qui serait réalisée par Hydro-Québec et la société Central Maine Power, comme option de rechange au Northern Pass.

28 mars: C'est finalement le NECEC qui est retenu comme scénario par les autorités du Massachusetts en raison de l'incertitude entourant le Northern Pass.

25 avril: Même si l'entente n'est pas conclue alors que l'échéancier a été fixé au 25 avril, les parties impliquées dans la négociation du contrat font savoir que les pourparlers en sont aux «dernières étapes». 

 

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Au pire, si ce contrat n’aboutis pas, on aura qu’à augmenter le bloc réservé à la cryptomonnaie - plus profitable, et interruptible en bonus!

Par contre, le Massachusetts continuerait alors de polluer l’atmosphère via son électricité de sources thermiques, malheureusement.    

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas certain que la cryptomonnaie soit plus profitable vu qu'on leur vend à tarif industriel. Si je ne me trompe pas, on va vendre au prix du marché au Massachusetts. Les prix se tienne entre 4 et 5 cent le kw/h et je crois que les prix de vente pour cryptomonaies sont de 3 cent du kw/h. 

Link to comment
Share on other sites

Pour le Massachusetts, j’ai lu quelque part que le profit net d’HQ sera d'environs 1 cent/kw - après amortissement sur 20 ans des investissements requis. ("$600 million to build transmission lines to the U.S. border"?)

Voici quelques jours, HQ a annoncé qu’elle n’offrira pas le tarif industriel aux cryptomonnaies, mais bien un tarif supérieur (et les livraisons seraient interruptible).

Edited by YUL
Link to comment
Share on other sites

Il est vrai que le futur tarif pour les cryptomonaies n'est pas déterminé mais ceux qui sont présentement branché sont au tarif LG. Ils vont se voir ajuster au nouveau tarif quand la régie aura déterminé le tarif final. 

http://www.lapresse.ca/affaires/economie/energie-et-ressources/201806/07/01-5184818-hydro-quebec-met-un-stop-au-secteur-des-cryptomonnaies.php

Link to comment
Share on other sites

On ‎2018‎-‎06‎-‎15 at 2:51 PM, Davidbourque said:

Il est vrai que le futur tarif pour les cryptomonaies n'est pas déterminé mais ceux qui sont présentement branché sont au tarif LG. Ils vont se voir ajuster au nouveau tarif quand la régie aura déterminé le tarif final. 

HQ réclame à la Régie 0,15 $ du kilowattheure (KWh) pour les mineurs de cryptomonnaies. Wow, s'ils peuvent écouler tout le bloc dédié de 500 MW à ce prix, ça serait une vraie "mine d'or" (pun intended)! 

http://www.lesaffaires.com/blogues/francois-remy/hydro-quebec-reclame-des-tarifs-dissuasifs-pour-la-crypto/603387

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Publié le 26 juin 2019 à 11h46 | Mis à jour à 11h46

Le Massachusetts s'approvisionnera à long terme en hydroélectricité québécoise

https://www.lapresse.ca/affaires/201906/26/01-5231712-le-massachusetts-sapprovisionnera-a-long-terme-en-hydroelectricite-quebecoise.php

JULIEN ARSENAULT

La Presse Canadienne

Le Massachusetts a approuvé les contrats à long terme afin de pouvoir s'approvisionner en hydroélectricité québécoise, alors qu'Hydro-Québec et son partenaire américain poursuivent leurs démarches pour obtenir les approbations nécessaires afin de réaliser leur projet de ligne de transport.

En vertu du feu vert donné mercredi par le département des Services publics du Massachusetts, cet État américain paiera 5,9 cents US le kilowattheure dans le cadre du contrat de 20 ans pour l'approvisionnement annuel de 9,45 térawattheures d'énergie.

Pour la société d'État, les revenus de cette entente sont estimés à environ 10 milliards US.

Hydro-Québec et Central Maine Power, les promoteurs du New England Clean Energy Connect (NECEC), ainsi que les distributeurs d'électricité National Grid, Eversource et Unitil s'étaient entendus l'été dernier, mais les autorités du Massachusetts devaient approuver les ententes à long terme.

Toutefois, ce contrat demeure conditionnel à la construction de la ligne de transport d'électricité qui doit traverser le Québec ainsi que le Maine et qui doit obtenir encore plusieurs autorisations. Dans le Maine, la commission des services aux collectivités a donné son feu vert au projet.

Hydro-Québec s'était engagée à mettre 170 millions US sur la table, dans le cadre d'un projet d'entente, afin de convaincre le Maine d'accepter que la ligne de transport traverse son territoire.

En sol américain, la facture du projet est estimée à 950 millions US et le tracé est estimé à 233 kilomètres.

Au Québec, Hydro-Québec prévoit un tracé d'environ 100 kilomètres entre le poste des Appalaches, situé à Saint-Adrien-d'Irlande près de Thetford Mines, dans la région de Chaudière-Appalaches, et un point de raccordement à la frontière avec le Maine.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value