Jump to content

Congrès mondial d’ICLEI du 19-22 juin 2018 à Montreal


IluvMTL
 Share

Recommended Posts

https://worldcongress2018.iclei.org/?lang=fr

A propos du Congrès mondial ICLEI 2018

Tous les trois ans, ICLEI organise son Congrès mondial afin de présenter les avancées réalisées par les gouvernements locaux et régionaux de notre réseau en matière de développement urbain durable à travers le monde. Le Congrès mondial ICLEI leur permet de nouer des liens avec leurs pairs et leurs partenaires stratégiques, et fournit une plateforme de discussion pour éclairer et appuyer leur travail.

Pendant le Congrès mondial ICLEI, des centaines de Maires, gouverneurs, hauts fonctionnaires, membres de la communauté d’ICLEI, représentants d’organisations internationales, entreprises, chercheurs et autres partenaires du monde entier se réuniront pour orienter l’agenda mondial de développement durable et renforcer les actions entreprises dans les zones urbaines tout autour de la planète .

Au cours des quatre jours durant lesquels se tiendra le Congrès Mondial ICLEI 2018, plus de 50 sessions et ateliers seront proposés, permettant aux participants d’en apprendre d’avantage sur la manière dont la durabilité urbaine fait partie intégrante de l’agenda global de développement durable. Ils pourront témoigner de la capacité de l’action collective à faire progresser la durabilité à l’échelle locale, nationale et mondiale.

L’événement offrira également de nombreuses opportunités de réseautage. Les participants partageront leurs expériences et bonnes pratiques en matière de durabilité urbaine. Ensemble, ils forgeront des solutions et établiront de nouveaux partenariats qui feront progresser le développement urbain durable.

L’événement permettra aux participants de développer leurs réseaux et d’échanger des idées, que ce soit dans l’Espace d’échanges de villes, par le biais de réunions bilatérales et de webinaires ou via des vidéos et des affiches exposées sur le site.

Depuis le Congrès mondial fondateur à New York, aux États-Unis en 1990, le Congrès mondial ICLEI a toujours porté un regard profond et critique sur les questions les plus pertinentes et les plus pressantes de durabilité urbaine. Le Congrès Mondial ICLEI est l’événement phare organisé par ICLEI. Chaque Congrès est l’occasion pour le réseau et nos partenaires de se rassembler et d’esquisser l’avenir de la durabilité dans les zones urbaines du monde entier.

Pour en savoir plus sur les thèmes du Congrès mondial ICLEI 2018, cliquez ici.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Ouverture du Congrès mondial ICLEI 2018 à Montréal - Une vision pour les villes et les régions en 2030

MONTRÉAL, le 19 juin 2018 /CNW Telbec/ - La mairesse de Montréal, Valérie Plante, accompagnée de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques du Québec, Isabelle Melançon, a donné aujourd'hui le coup d'envoi au 10e Congrès mondial ICLEI. Réunis au Palais des congrès de Montréal, les quelque 1000 leaders et experts en développement durable, provenant de plus de 130 villes de 52 pays, ont pris l'engagement de faire front commun aux enjeux de changements climatiques, de résilience, de mobilité durable et de transition vers une économie circulaire.

« Les villes sont aux premières loges pour relever les enjeux du développement durable. Le congrès qui s'ouvre aujourd'hui nous permettra d'explorer de nouvelles avenues, d'élargir les champs d'intervention du développement durable et de favoriser son rayonnement. Il ne fait aucun doute que ces rencontres nous permettront de tirer profit d'expériences pertinentes », a exprimé Valérie Plante.

Le monde dans lequel nous vivons

Dans son allocution d'ouverture, Naoko Ishii a présenté aux participants une compréhension commune des défis mondiaux et interconnectés de la durabilité auxquels nous sommes confrontés, illustrant le cadre et les conditions régissant nos activités actuelles. 

Le futur auquel nous aspirons

La militante écologique, conférencière et animatrice de télévision Severn Cullis-Suzuki a enchaîné avec la présentation de sa vision ambitieuse du développement urbain durable et du futur pour nos villes, municipalités et régions. Les participants du congrès ont ensuite échangé dans un dialogue multi perspective où les participants étaient encouragés à adopter différents points de vue du plan d'action de développement durable.

L'importance de la nature en milieu urbain

Plus tôt dans la journée, la Ville de Montréal a pu présenter sa vision d'une ville durable durant le Forum nature urbaine. Les panélistes ont abordé l'importance de la nature en ville pour la communauté et les défis auxquels les zones urbaines sont confrontées, les opportunités et les leçons à retenir en termes d'infrastructures vertes et bleue.

Le programme du 20 juin explorera des solutions novatrices et des mesures locales collectives qui contribueront à l'atteinte des objectifs de développement durable.

https://www.newswire.ca/fr/news-releases/ouverture-du-congres-mondial-iclei-2018-a-montreal---une-vision-pour-les-villes-et-les-regions-en-2030-685983992.html

Edited by Normand Hamel
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Congrès mondial ICLEI 2018 - La mairesse Valérie Plante signe la Déclaration d'Edmonton

MONTRÉAL, le 20 juin 2018 /CNW Telbec/ - La mairesse de Montréal, Valérie Plante a ratifié aujourd'hui la Déclaration d'Edmonton, confirmant qu'il est essentiel de se préparer à répondre adéquatement aux impacts des changements climatiques.

 

« Montréal exerce un rôle de leadership face aux changements climatiques et prend des mesures concrètes pour l'environnement afin d'assurer un avenir durable aux générations actuelles et futures. Notre stratégie se déploie en trois volets : mesurer les émissions de gaz à effet de serre sur notre territoire, mettre en place un plan et des mesures afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre et nous préparer aux nouvelles conditions climatiques dans une démarche d'adaptation », a affirmé la mairesse Valérie Plante. 

« Je salue l'adhésion de Montréal à la Déclaration. Le travail des gouvernements, des entreprises, des organismes et des citoyens est nécessaire pour atteindre les objectifs internationaux en matière de changements climatiques. Il faut agir maintenant pour accélérer collectivement les efforts de lutte contre les changements climatiques », a déclaré le maire d'Edmonton, Don Iveson.

Investir dans la recherche scientifique
La Ville de Montréal et le Consortium Ouranos travaillent en partenariat, en cohérence avec la Déclaration d'Edmonton, pour valoriser l'innovation à travers des projets de recherche qui répondent aux besoins de la collectivité en matière de climatologie régionale et d'adaptation aux changements climatiques.

Rappelons qu'à la fin 2015, l'agglomération de Montréal adoptait son premier plan d'adaptation aux changements climatiques 2015-2020, qui est aujourd'hui mis en œuvre par les villes liées, les arrondissements et les services centraux.

Mesurer le chemin parcouru
Le dépôt par la Ville de Montréal du suivi du Plan de réduction de gaz à effet de serre 2013-2020 de la collectivité montréalaise montre des progrès significatifs dans la lutte contre les changements climatiques au niveau des résidences, commerces, institutions, industries et du secteur des matières résiduelles. Les données démontrent aussi que la collectivité montréalaise doit en faire plus pour atteindre les objectifs fixés et réduire de 30 % d'ici 2020 ses émissions de gaz à effet de serre (GES), notamment en raison des tendances adoptées en matière de transport.

Pour y arriver, dans le respect de ses engagements envers l'Accord de Paris, la Ville de Montréal entend convier, en 2019  l'ensemble des parties prenantes à l'élaboration d'un nouveau Plan de réduction de GES.

https://www.newswire.ca/fr/news-releases/congres-mondial-iclei-2018---la-mairesse-valerie-plante-signe-la-declaration-dedmonton-686079061.html

DgLAAFyUwAA00c2.jpg

Link to comment
Share on other sites

Le 2018-06-21 à 09:35, Normand Hamel a dit :

Congrès mondial ICLEI 2018 - La mairesse Valérie Plante signe la Déclaration d'Edmonton

MONTRÉAL, le 20 juin 2018 /CNW Telbec/ - La mairesse de Montréal, Valérie Plante a ratifié aujourd'hui la Déclaration d'Edmonton, confirmant qu'il est essentiel de se préparer à répondre adéquatement aux impacts des changements climatiques.

 

« Montréal exerce un rôle de leadership face aux changements climatiques et prend des mesures concrètes pour l'environnement afin d'assurer un avenir durable aux générations actuelles et futures. Notre stratégie se déploie en trois volets : mesurer les émissions de gaz à effet de serre sur notre territoire, mettre en place un plan et des mesures afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre et nous préparer aux nouvelles conditions climatiques dans une démarche d'adaptation », a affirmé la mairesse Valérie Plante. 

« Je salue l'adhésion de Montréal à la Déclaration. Le travail des gouvernements, des entreprises, des organismes et des citoyens est nécessaire pour atteindre les objectifs internationaux en matière de changements climatiques. Il faut agir maintenant pour accélérer collectivement les efforts de lutte contre les changements climatiques », a déclaré le maire d'Edmonton, Don Iveson.

Investir dans la recherche scientifique
La Ville de Montréal et le Consortium Ouranos travaillent en partenariat, en cohérence avec la Déclaration d'Edmonton, pour valoriser l'innovation à travers des projets de recherche qui répondent aux besoins de la collectivité en matière de climatologie régionale et d'adaptation aux changements climatiques.

Rappelons qu'à la fin 2015, l'agglomération de Montréal adoptait son premier plan d'adaptation aux changements climatiques 2015-2020, qui est aujourd'hui mis en œuvre par les villes liées, les arrondissements et les services centraux.

Mesurer le chemin parcouru
Le dépôt par la Ville de Montréal du suivi du Plan de réduction de gaz à effet de serre 2013-2020 de la collectivité montréalaise montre des progrès significatifs dans la lutte contre les changements climatiques au niveau des résidences, commerces, institutions, industries et du secteur des matières résiduelles. Les données démontrent aussi que la collectivité montréalaise doit en faire plus pour atteindre les objectifs fixés et réduire de 30 % d'ici 2020 ses émissions de gaz à effet de serre (GES), notamment en raison des tendances adoptées en matière de transport.

Pour y arriver, dans le respect de ses engagements envers l'Accord de Paris, la Ville de Montréal entend convier, en 2019  l'ensemble des parties prenantes à l'élaboration d'un nouveau Plan de réduction de GES.

https://www.newswire.ca/fr/news-releases/congres-mondial-iclei-2018---la-mairesse-valerie-plante-signe-la-declaration-dedmonton-686079061.html

DgLAAFyUwAA00c2.jpg

Voilà de la matière à réflexion pour tous les grands chantiers et leur impact environnemental. On devra alors adapter nos politiques pour répondre aux exigences de nos engagements. Je vois d'ore et déjà des pressions supplémentaires sur le projet le plus directement concerné: Royalmount. A cause de son effet direct sur l'augmentation de la circulation véhiculaire et son empreinte carbone considérable qu'il aura sur la région montréalaise.

Comme je ne veux pas encourager une diversion dans cette discussion. Je vais donc publier mon commentaire sur le fil approprié.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value