UrbMtl

Maestria Ste-Catherine et Jeanne-Mance - 55, 58 étages (184.7m + 198.45m)

Recommended Posts

Pinned posts

Un jour un amateur d'urbanisme c'est dit à propos des petites maisons: "wow, on se rend au bout du bloc, Montréal est en feu". Maintenant nous disons: "wow Montréal est en feu, on se rend à 198 mètre! On peut s'interroger sur la prochaine limite. Plus haut, plus dense, plus creux, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, FrancSoisD a dit :

198,45 m et 184,7 m, attaboy! 😀

Moi qui croyais me souvenir que Serge Goulet mentionnait en entrevue une hauteur de max 163 ou 168 m pour la plus haute tour?

amos404, je crois que ce soit un escalier communiquant entre 2 niveaux différents sur le toit du basilaire de la tour ouest, dont le supérieur semble être une terrasse avec aménagement paysager.

Petite question: à 198m alors que PVM en fait 188,  est-ce que cela signifie que les derniers étages seront dans le faisceau du phare giratoire en haut de PVM?  Cette hauteur est calculée à partir de Jeanne-Mance alors que la plus petite tour est calculée à partir de Bleury?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Mtlarch a dit :

Petite question: à 198m alors que PVM en fait 188,  est-ce que cela signifie que les derniers étages seront dans le faisceau du phare giratoire en haut de PVM?  Cette hauteur est calculée à partir de Jeanne-Mance alors que la plus petite tour est calculée à partir de Bleury?

Non. le faisceau du phare giratoire en haut de PVM est d'une élévation d'à peu près de 15%. alors pas de crainte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, bruno44 a dit :

De beaucoup plus élégant.. Et Dieu merci, depuis quelques temps les horribles balcons protubérants ont disparus des hautes tours et c'est tant mieux

En effet, il semble y avoir un courant allant de pair avec les projets affichant généralement une meilleure qualité architecturale.

En voici quelques exemples des dernières 10-12 années, qui de mémoire ne devraient pas comporter de balcons protubérants (j'inclus quelques immeubles avec balcons de coins, puis je pourrais ne pas avoir vu une façade arrière avec un alignement protubérant, alors soyez indulgents!): Brickfields, Brix, Cristal de la montagne, Drummond 1-2, HI, Hilton garden inn, Humaniti, Icône, Laur&ntClark (genre d'hybride), Le Duke, LsV, MAA, Marriott AC, Marriott Le V, Métropol, Myriade, M9 4, Quartier de la Montagne, QuinzeCent, Roccabella 1-2-3, RubiC, Sélection Panorama (Laval), Séville 3, Solstice, Stanbrooke, TdC 1-2-3, VslP, 628 St-Jacques, 1000 dlM, 1111 Atwater... 🤩

Il y a 4 heures, Mtlarch a dit :

Petite question: à 198m alors que PVM en fait 188,  est-ce que cela signifie que les derniers étages seront dans le faisceau du phare giratoire en haut de PVM?  Cette hauteur est calculée à partir de Jeanne-Mance alors que la plus petite tour est calculée à partir de Bleury?

Détail additionnel à la réponse de Nameless_1: le niveau du sol des tours Maestria devrait se situer approximativement 2-10 m plus bas que celui de la PVM, puisque le terrain où elles seront érigées est en pente descendante, grosso modo vers l'est géographique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il y a 1 heure, nicko2a a dit :

Les rendus me font un peu penser à ces batiments à Singapour

item_1.thumbnail.carousel-img.740.416.jp

On ne peut nier une certaine ressemblance. Disons que cet ensemble est immense et qu'il expose une énorme différence entre Singapour et Montréal. La première a un territoire extrêmement limité, elle n'a donc pas d'autre choix que de se développer en hauteur.

Cela dit j'aime beaucoup ces dernières esquisses qui nous font finalement oublier sans trop de regret la défunte tour du QdS. J'ajouterais que la participation au projet du fond FTQ est une garantie supplémentaire de succès et je dirais même aussi de qualité. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, FrancSoisD a dit :

En effet, il semble y avoir un courant allant de pair avec les projets affichant généralement une meilleure qualité architecturale.

En voici quelques exemples des dernières 10-12 années, qui de mémoire ne devraient pas comporter de balcons protubérants (j'inclus quelques immeubles avec balcons de coins, puis je pourrais ne pas avoir vu une façade arrière avec un alignement protubérant, alors soyez indulgents!): Brickfields, Brix, Cristal de la montagne, Drummond 1-2, HI, Hilton garden inn, Humaniti, Icône, Laur&ntClark (genre d'hybride), Le Duke, LsV, MAA, Marriott AC, Marriott Le V, Métropol, Myriade, M9 4, Quartier de la Montagne, QuinzeCent, Roccabella 1-2-3, RubiC, Sélection Panorama (Laval), Séville 3, Solstice, Stanbrooke, TdC 1-2-3, VslP, 628 St-Jacques, 1000 dlM, 1111 Atwater... 🤩

Détail additionnel à la réponse de Nameless_1: le niveau du sol des tours Maestria devrait se situer approximativement 2-10 m plus bas que celui de la PVM, puisque le terrain où elles seront érigées est en pente descendante, grosso modo vers l'est géographique.

Pardonnez-moi cette intervention sur un détail purement anodin mais je ne suis pas sûr de comprendre nameless. 15% d'élévation?

Si on parle de l'angle de diffusion du cône de lumière, on peut alors estimer qu'à une distance de 450m environ, le cône va éclairer jusqu'à 33,75 m en dessous et 33.75m au-dessus de la hauteur de 188m de PVM. Cela signifierait que environ les 11 derniers  étages (en assumant 3m/étage) seraient,  pour ainsi dire, éblouis à chaque 15 secondes puisqu'il y a 4 faisceaux. Cela me semble beaucoup trop large comme faisceau. 

Disons que ça mettrait le Maestria en plein sur le 'spot'... 1,5% serait plus en ligne pour projeter à longue distance et seulement le dernier étage serait dans la ligne du gyrophare à moins que celui-ci ne soit monter encore un peu plus haut que la hauteur déclarée de PVM.

 

 

 

Mtl Skyscraper.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, Mtlarch a dit :

Pardonnez-moi cette intervention sur un détail purement anodin mais je ne suis pas sûr de comprendre nameless. 15% d'élévation?

Si on parle de l'angle de diffusion du cône de lumière, on peut alors estimer qu'à une distance de 450m environ, le cône va éclairer jusqu'à 33,75 m en dessous et 33.75m au-dessus de la hauteur de 188m de PVM. Cela signifierait que environ les 11 derniers  étages (en assumant 3m/étage) seraient,  pour ainsi dire, éblouis à chaque 15 secondes puisqu'il y a 4 faisceaux. Cela me semble beaucoup trop large comme faisceau. 

Disons que ça mettrait le Maestria en plein sur le 'spot'... 1,5% serait plus en ligne pour projeter à longue distance et seulement le dernier étage serait dans la ligne du gyrophare à moins que celui-ci ne soit monter encore un peu plus haut que la hauteur déclarée de PVM.

Il parlait de l'inclinaison des faisceaux. Leur angle de diffusion est plutôt restreint, soit de l'ordre de ~5°. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, FrancSoisD a dit :

Il parlait de l'inclinaison des faisceaux. Leur angle de diffusion est plutôt restreint, soit de l'ordre de ~5°. ;)

Ouf!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
45 minutes ago, Mtlarch said:

Pardonnez-moi cette intervention sur un détail purement anodin mais je ne suis pas sûr de comprendre nameless. 15% d'élévation?

Si on parle de l'angle de diffusion du cône de lumière, on peut alors estimer qu'à une distance de 450m environ, le cône va éclairer jusqu'à 33,75 m en dessous et 33.75m au-dessus de la hauteur de 188m de PVM. Cela signifierait que environ les 11 derniers  étages (en assumant 3m/étage) seraient,  pour ainsi dire, éblouis à chaque 15 secondes puisqu'il y a 4 faisceaux. Cela me semble beaucoup trop large comme faisceau. 

Disons que ça mettrait le Maestria en plein sur le 'spot'... 1,5% serait plus en ligne pour projeter à longue distance et seulement le dernier étage serait dans la ligne du gyrophare à moins que celui-ci ne soit monter encore un peu plus haut que la hauteur déclarée de PVM.

 

 

 

Mtl Skyscraper.png

Tu devrais aller en parler aux promoteurs qui n'ont sûrement pas pensé à tout ça. Ouf.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Quelle est votre préférence d'appellation pour le secteur en plein de développement au sud du boul. Rene-Levesque de chaque côté du pont Jacques-Cartier  (entre la rue Frontenac et la rue Amherst)?
      Pensez à un nom représentatif qui reunierait les secteurs.
    • Par IluvMTL
      https://www.ledevoir.com/culture/547819/le-monastere-ouvre-un-cabaret-de-cirque-dans-une-eglise
      http://le-monastere.ca/
      Le Monastère ouvre un cabaret de cirque dans une église
      [Culture]
      Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Jeudi et vendredi, les trapézistes Shannon Gélinas (sur cette photo) et Evelyne Paquin-Lanthier se produiront à l’église anglicane St. Jax, s’entortillant dans un long tissu blanc devant des vitraux emblématiques.
      Caroline Montpetit
      14 février 2019
      Culture
      Evelyne Paquin-Lanthier s’élance du haut du plafond de bois de l’église anglicane St. Jax, s’entortille dans un long tissu blanc et atterrit au sol avant de remonter par le même chemin, devant un vitrail illustrant l’Ascension. Bienvenue au Monastère, cet organisme sans but lucratif qui s’est donné pour mission de tenir des cabarets de cirque à Montréal. Depuis peu, c’est dans la vieille église montréalaise de St. Jax, rue Sainte-Catherine, que l’organisme a élu domicile.
      Rosalie Beauchamp et Guillaume Blais, les deux fondateurs du Monastère, sont tous deux issus du milieu du cirque. Après avoir bourlingué à travers le monde, ils ont senti le besoin d’offrir une scène aux artistes de cirque québécois. Ceux-ci sont invités à y présenter leurs propres créations.
      Les cabarets se succéderont au rythme d’une dizaine par année, et seront présentés par un maître de cérémonie. Jeudi et vendredi, les 14 et 15 février, on pourra notamment y voir le duo des trapézistes Evelyne Paquin-Lanthier et Shannon Gélinas. On pourra aussi y voir en première montréalaise le duo de sangles de Guillaume Paquin et Nicole Faubert, qu’ils viennent de présenter au Festival mondial du cirque de demain, à Paris. Cette semaine, c’est Joe de Paul qui sera maître de cérémonie. « C’est l’un des meilleurs clowns de Montréal », dit Guillaume Blais.
      « Montréal est qualifiée de capitale du cirque, mais il n’y a aucun artiste qui travaille ici. Les gens viennent se former ici, mais personne ne présente ses oeuvres. Même pour les grosses compagnies, 90 % du marché est à l’international », dit Guillaume Blais. « Les artistes ont créé des numéros qu’on considère comme des oeuvres d’art », dit Rosalie Beauchamp. Les cabarets du Monastère leur permettent de les présenter à l’état pur.
       Ils veulent démontrer comment on peut ramener les gens dans les églises, à travers l’art entre autres
      — Rosalie Beauchamp
      Mais c’est vraiment le lieu qui donne toute sa particularité à cette nouvelle édition du cabaret du Monastère. L’église de style néogothique St. Jax a été inaugurée en 1864 sous le nom de Saint-James the Apostle. À l’époque, elle était située au milieu d’un champ. Comme la plupart des églises du Québec, depuis quelques années, elle a vu le nombre de ses fidèles baisser. Plutôt que de fermer ses portes, elle a décidé de diversifier ses activités.
      « Il y a encore une messe qui est célébrée tous les dimanches », dit Rosalie Beauchamp. L’église a cependant évacué les bancs d’église de son sanctuaire pour faire place à des chaises, qui peuvent être déplacées lors de la tenue de spectacles. En fait, les bancs d’église ont même servi à la construction d’un bar, où on servira des alcools locaux lors de la tenue des cabarets du Monastère.
      « C’est encore une église fonctionnelle, dit Guillaume Blais. Mais la réalité des églises d’aujourd’hui, c’est qu’elles ne sont pas pleines et qu’il y a des coûts d’entretien. Donc plutôt que de fermer l’église et de la vendre pour que cela devienne des condos, ils ont décidé de ramener des gens de la communauté ici, par l’entremise de projets artistiques sans but religieux. »
      « Ils veulent démontrer comment on peut ramener les gens dans les églises, à travers l’art, entre autres. C’est un projet-pilote de leur côté aussi », dit Rosalie Beauchamp.
      Les deux artistes circassiens avaient d’abord eu l’idée de présenter des spectacles dans une autre église, rue Jarry, abandonnée puis démolie depuis. Ils ont présenté l’an dernier quelques éditions de leurs cabarets au Théâtre Plaza, rue Saint-Hubert, avant de s’installer pour de bon à l’église St. Jax.
      L’aménagement d’une scène de cirque en pleine église a nécessité de nombreux travaux. « Il a fallu faire venir des ingénieurs », pour assurer la transformation des lieux, dit Guillaume Blais.
      Le Monastère
      Cabaret de cirque, 14 et 15 février, église St. Jax, Montréal
       
    • Par Feanaro
      Carré Saint-Laurent

       
    • Par Fortier
      Projet résidentiel ancien site du Mackay