Recommended Posts

Pinned posts

LES VOIES D'ACCÈS AU MONT ROYAL (CAMILLIEN-HOUDE / REMEMBRANCE)

L'Office de consultation publique de Montréal a été mandaté par le comité exécutif pour assurer la tenue d'une consultation publique visant à évaluer le projet pilote de retrait de la circulation de transit pour les véhicules particuliers sur les voies Camillien-Houde et Remembrance et à imaginer le futur pour ces chemins d’accès au parc du Mont-Royal.

http://ocpm.qc.ca/fr/consultation-publique/voies-dacces-au-parc-mont-royal

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just now, UrbMtl said:

Si la configuration de toutes les intersections et de toutes les routes était la même en ville, en plus de la densité de population et de l'environnement bâti, peut-être pourrions-nous faire ce calcul. Et même là... ?  

Peu importe la proportion à laquelle ces incidents ont été déplacés, il est clair qu'en déplacant le traffic routier ailleurs, les accidents ne pouvaient pas se produire au même endroit. Je dirais que c'est plutôt à ceux qui crient victoire de démontrer qu'il n'y a pas eu une augmentation des accidents routiers dans les routes limitrophes au secteur. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, fmfranck a dit :

Peu importe la proportion à laquelle ces incidents ont été déplacés, il est clair qu'en déplacant le traffic routier ailleurs, les accidents ne pouvaient pas se produire au même endroit. Je dirais que c'est plutôt à ceux qui crient victoire de démontrer qu'il n'y a pas eu une augmentation des accidents routiers dans les routes limitrophes au secteur. 

Donc ton raisonnement douteux selon lequel ces accidents se sont produits ailleurs sur le réseau routier serait "vrai" jusqu'à preuve du contraire? Sérieusement?

Je crois que ce fil de discussion est condamné déraper à chaque nouvelle. Vraiment dommage, parce que les voies d'accès seront modifiées d'une façon ou d'une autre.

Edited by UrbMtl
coquilles

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, UrbMtl said:

Donc ton raisonnement douteux selon lequel ces accidents se sont produits ailleurs sur le réseau routier serait "vrai" jusqu'à preuve du contraire? Sérieusement?

 Je crois que ce fil de discussion est condamné déraper à chaque nouvelle. Vraiment dommage, parce que les voies d'accès seront modifiées d'une façon ou d'une autre.

En fait, la prétention première était qu'il n'y avait plus d'accidents (comme par magie) due à la reconfiguration temporaire d'une voie publique. C'est une affirmation vide de sens puisque le traffic routier a seulement été déplacé. Or, c'est à celui qui prétend l'existence d'un fait d'en faire la démonstration. C'est donc dans les voies contournant le Mont-Royal que l'on doit maintenant calculer les accidents routiers pour pouvoir prétendre à une modification dans le nombre d'accidents. 

Quel dérapage? On parle de l'effet d'un projet pilote sur les accidents de la route. Tu voudrais qu'on parle de quoi? De la couleur des feuilles? Du Canadien? Moi je parle de cet aspect en particulier parce que c'est une autre démonstration du biais dans la démarche. 

Edited by fmfranck

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une fois: l'objectif du pilote n'a jamais été d'étudier spécifiquement les effets de l'interruption de la circulation sur les accidents de la route mais plutôt avait pour vocation de vérifier sur le terrain les effets d’un arrêt du transit passant entre l’ouest et l’est. Il concerne évidemment la circulation automobile, mais aussi la qualité de vie des riverains, les incidences sur le plan environnemental et le confort des visiteurs du parc du Mont-Royal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Publié le 31 octobre 2018 à 09h10 | Mis à jour à 12h54

La Ville qualifie de «réussite» son projet-pilote sur le mont Royal

PIERRE-ANDRÉ NORMANDIN
La Presse

Moins de véhicules, une vitesse de circulation en baisse, un service d'autobus plus fiable : la Ville de Montréal estime que son projet-pilote sur l'interdiction du transit aux voitures sur le mont Royal a été une « réussite » même s'il n'a pas réglé tous les problèmes de sécurité.

Montréal a présenté ce matin un bilan préliminaire de son projet-pilote mené du 2 juin à aujourd'hui. La Ville indique que les données relevées sur le terrain confirment que le transit a pratiquement été éliminé.

Des centaines d'automobilistes ont bravé l'interdit quotidiennement, mais la Ville a constaté qu'ils étaient moins nombreux après quelques mois. En juin, Montréal a dénombré 600 à 700 contrevenants par jour, contre moins de 400 en septembre. Une analyse plus poussée démontre que ces contrevenants ne cherchaient pas à transiter par la montagne, mais plutôt à se rendre aux stationnements situés de l'autre côté du tronçon interdit à la circulation. En effet, les deux stationnements situés du côté du lac des Castors offrent moins de places et sont rapidement pleins. Ceux situés près de la Maison Smith sont plus vastes et moins achalandés. Si la Ville implante une interdiction de transit permanente, une solution devra vraisemblablement être trouvée pour accommoder les automobilistes arrivant de l'ouest de la montagne.

Nettement moins de véhicules ont circulé durant le projet-pilote. Avant l'interdiction du transit, on recensait en moyenne 10 000 voitures par jour sur la voie Camillien-Houde, en semaine. Pendant le projet-pilote, ce chiffre est tombé à 3700. La baisse est encore plus marquée sur Remembrance, où la circulation est passée de 10 800 à 2700 véhicules par jour en semaine. L'écart est moins marqué la fin de semaine, mais tout de même évident. Sur Camillien-Houde, le nombre de voitures est passé de 7700 à 4600.

 

La baisse du nombre de véhicules a eu un effet bénéfique sur le service de transport en commun. Montréal rapporte que les autobus effectuant la navette ont été plus ponctuels. « Pour les deux lignes d'autobus, les temps de parcours anormalement longs la fin de semaine ont été éliminés », précise le bilan.

Montréal a constaté que les voitures ont eu tendance à respecter la vitesse de 40 km/h. À noter, les cyclistes eux roulaient à une vitesse supérieure de 10 km/h à la limite. En descente, évidemment.

Malgré le projet-pilote, plusieurs manoeuvres potentiellement illégales ont été observées, comme des virages en U. « Le projet pilote n'a pas permis de régler tous les problèmes de cohabitation entre les automobilistes, les cyclistes et les piétons. Des situations conflictuelles entre les différents usagers et des comportements dangereux de la part d'automobilistes et de cyclistes ont encore été observés », note la Ville.

Les quatre lieux temporaires aménagés durant le projet-pilote ont été très fréquentés, démontrant le potentiel de ceux-ci, selon Montréal. Le café Suspendu par exemple a attiré en moyenne 6000 visiteurs par jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, UrbMtl a dit :

Mais TU as avancé que les accidents s'étaient déplacés ailleurs! C'est donc à toi de prouver que c'est le cas, pas le contraire! ? 

À mon avis, il y en a qu'une poignée seulement ici qui discute vraiment de bonne foi du sujet, sans partisanerie. On a vu ce genre de dérapage systématique sur d'autres fil également. J'y ai contribué, je ne le ni pas. 

Je crois que le fardeau de la preuve revient à ceux qui veulent implanter une mesure.  Si on interdit la vente d'alcool, on ne peut pas affirmer qu'il n'y a plus d'alcool qui se vend du tout mais juste qu'il n'y a plus d'alcool qui se vend légalement, la vente s'étant simplement déplacée vers le marché noir.  Si on interdit la circulation de transit sur le Mont-Royal, on ne peut pas affirmer qu'il n'y a plus d'accidents causés par la circulation qui ne passe plus par le Mont-Royal, mais juste qu'il n'y a plus d'accidents sur le Mont-Royal, la circulation (et les accidents qui découlent de l'augmentation de la circulation sur les autres voies) s'étant simplement déplaces vers les autre rues.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En passant, j'ai beau relire les deux articles publiés ici jusqu'à maintenant, on ne parle pas du nombre d'accident. En revanche, la Ville soulève plusieurs problématiques notés lors du projet pilote.

Discutons de bonne foi. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il répondait à @vincethewipet pas à l’article.

il y a 2 minutes, UrbMtl a dit :

En passant, j'ai beau relire les deux articles publiés ici jusqu'à maintenant, on ne parle pas du nombre d'accident. En revanche, la Ville soulève plusieurs problématiques notés lors du projet pilote.

Discutons de bonne foi. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Ousb a dit :

Il répondait à @vincethewipet pas à l’article.

 

Et pourtant, "c'est une autre démonstration du biais dans la démarche".

J'ai assez donné d'énergie à ce fil. J'espère qu'on trouvera le moyen de jaser honnêtement quand le rapport final sera déposé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

À part la question de l'incidence sur les accidents, où je ne vois pas de consensus*,  peut-on au moins tirer des conclusions  ou des enseignements sur d'autres conséquences possibles de la fermeture «expérimentale» , notamment sur la circulation automobile sur des voies alternatives comme le chemin de la Côte-Sainte-Catherine au nord et l'avenue des Pins au sud, ou sur d'autres aspects plus subjectifs sur lesquels on dispose (?) néanmoins d'informations tirées d'observations ou de sondages crédibles auprès des personnes qui pourraient avoir été affectées?

 * parce que les jalons des uns et des autres diffèrent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Né entre les rapides
      Voici une idée parfaitement insensée de ma part, que je serais le premier à rejeter si elle était proposée sérieusement, mais qui n'est pas totalement dénuée de vraisemblance malgré tout.  Alors...
      L'idée consiste à utiliser les déblais d'excavation des tunnels des futurs prolongements du métro, de les transporter sur le Mont-Royal, de sorte que le sommet de celui-ci se trouverait considérablement rehaussé.  Son profil deviendrait plus "pointu" --signe d'une montagne plus "jeune".  Par voie de conséquence, la hauteur maximale permise pour les futures tours pourrait être augmentée d'autant, sans compromettre l'objectif de conserver la prééminence du "Mont" dans le profil montréalais.  À ceux qui crieraient au sacrilège d'un lieu naturel, les promoteurs répondraient que ce ne serait pas "pire" que la création d'îles artificielles dans le lit du fleuve pour en faire le site d'Expo 67 --en utilisant les déblais de la construction de la première phase du métro.  Ils pourraient même ajouter que les dommages environnementaux sur la faune et la flore du Mont-Royal seraient moindres que ceux infligés au fleuve Saint-Laurent à l'époque.
      Il faudra toutefois attendre un peu avant que la réalité dépasse la fiction.  Ce qui risque cependant de ne pas attendre, c'est la flopée (volée) de dislikes de la part de ceux qui sont congénitalement imperméables à la fantaisie. 
    • By IluvMTL
      Je cherche un bon magasin près du centre-ville qui conçoit/construit des PC pour la modélisation/rendus en 3D. C'est un peu les mêmes exigences (CPU/GPU) que les PC pour des gamers. Merci!
    • By ScarletCoral
      Réaménagement de la rue Peel

      La Ville de Montréal procède au réaménagement de la rue Peel, du canal de Lachine jusqu’au mont Royal, afin d’offrir aux résidents et usagers un environnement agréable et favorisant les déplacements actifs et collectifs.
      La Ville souhaite créer un lien cyclable desservant le centre-ville, qui relie les pistes du canal Lachine et du boulevard De Maisonneuve.Au sud du boulevard René-Lévesque, la largeur de la rue Peel permet facilement l'implantation d'une piste cyclable. Au nord de ce boulevard, l'achalandage piéton, la diversité des activités et l'étroitesse de la chaussée rendent nécessaire une démarche de participation publique pour trouver ensemble les meilleures façons de combiner les différents modes de transport actif et collectif et faire de cette portion de la rue Peel un lieu central et mémorable de notre centre-ville.
       

      Information : https://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=9517,143041036&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Consultation pour la portion entre Sherbrooke et René-Lévesque  : https://www.realisonsmtl.ca/peel
      Info-travaux rue Peel : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7097,142059623&_dad=portal&_schema=PORTAL
       
    • By IluvMTL
      Usage université
      Conseil du 12 mars 2013
       
      http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_avis/pdfav14724.pdf
       
       
      http://www.canderel.com/fr/projets-actuels/le-1215-rue-carre-phillips

       
      Le 1215 rue Carré Phillips
       
      Montreal, QC
       
      Le 1215 rue Carré Phillips, situé à deux pas des magasins de la populaire rue Sainte-Catherine et du centre des affaires, boulevard René-Lévesque, est l’un des derniers emplacements d’importance encore disponibles au centre-ville de Montréal pour la construction d'une nouvelle tour de bureaux.
       
      Le futur immeuble offrira aux locataires l’accès à des bureaux dans un des lieux les plus stratégiques du centre-ville de Montréal. En effet, celui-ci est situé à la frontière entre les quartiers des affaires de l'est et de l'ouest de la ville tout en offrant à ses occupants un accès privilégié au métro et aux principales autoroutes, comme l'autoroute Bonaventure et l’autoroute Ville-Marie.
       
      Le 1215 rue Carré Phillips sera doté de technologies « vertes » et obtiendra la certification LEED. Présentement, on prévoit construire un immeuble d’une superficie de 900000 pieds carrés, mais les plans offrent la possibilité d’adapter la taille de celui-ci pour répondre aux exigences de tout autre occupant important.
       
      Les occupants apprécieront la conception exceptionnellement efficace des étages réservés aux bureaux. L’aménagement a été pensé pour permettre aux locataires de maximiser le nombre de postes de travail, offrant ainsi une efficacité sans pareil ailleurs sur le marché.
       
      Équipé de systèmes à l’avenant, ce projet offre l’occasion de combiner des technologies de pointe en matière de construction avec un emplacement et un environnement favorisant un type de développement durable.
    • By ScarletCoral
      Secteur Bridge-Wellington

      D’une superficie de 2,3 km2, situé à cheval sur les arrondissements du Sud-Ouest et de Ville-Marie, il comprend les abords des ponts Champlain et Victoria, le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, les rives du fleuve, les bassins Peel et Wellington, la Cité du Havre, la Pointe-du-Moulin ainsi que le quai Bickerdike.
      Le secteur Bridge-Bonaventure est actuellement fortement minéralisé, morcelé par les infrastructures de transport, peu convivial pour les transports actifs, mais aux paysages et patrimoines uniques. Il est occupé par des activités économiques diversifiées, mais est très peu habité, même s'il jouxte le quartier résidentiel de Pointe-Saint-Charles.
      De mai à octobre, plusieurs activités de consultation en personne et en ligne seront organisées afin de permettre à tous de s’informer, de discuter de la vocation du secteur, de mieux le découvrir, de s’inspirer d’exemples d’ici et d’ailleurs et de donner son opinion.
      Les résultats de la consultation permettront à l’équipe de la Ville de Montréal de préparer un document de planification comprenant des hypothèses de mise en valeur.
      Site Web : http://ocpm.qc.ca/bridge-bonaventure
      Diffusion en direct des séances : http://ocpm.qc.ca/en-direct
      Première soirée d'information
      22 mai 2019
      Kiosques d'information : 15 h
      Séance d'information : 19 h 
      Plaza Centre-Ville
      777, boul. Robert-Bourassa