Jump to content

Recommended Posts

Pinned posts

Nouveau complexe aquatique Rosemont

Projet de 20 millions de dollars, 4000 mètres carrés.

Bonjour!
J'ai vu passer des images du nouveau complexe aquatique de Rosemont sur Facebook alors voilà :)
(Source: Page facebook du maire François W. Croteau)

piscine 4.jpg

Autres images:

Citation

 

piscine1.jpg

piscine2.jpg

piscine3.jpg

piscine5.jpg

piscine6.jpg

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

La piscine actuelle fait partie d'un très joli ensemble Art déco. Sait-on si elle sera démolie pour faire place à la nouvelle ou sera-t-elle convertie à un autre usage ? Ne pourrait-on pas intégrer la façade Art déco à la nouvelle piscine et harmoniser les styles ?

EDIT

J'ai trouvé la réponse dans le Journal de Rosemont :

http://journalmetro.com/local/rosemont-la-petite-patrie/actualites/1451536/nouvel-echeancier-pour-le-complexe-aquatique-de-rosemont/

L'ancienne piscine sera convertie en amphithéâtre et salle d'exposition. La nouvelle piscine sera construite à proximité.

Edited by Pylône
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1155063/bureau-inspecteur-general-appel-offres-piscines

Un fournisseur favorisé dans un appel d'offres de la Ville de Montréal

Publié aujourd'hui à 13 h 52
Mis à jour aujourd'hui à 16 h 39

Isabelle Maltais

Une enquête du Bureau de l'inspecteur général (BIG) de Montréal sur un appel d'offres concernant une piscine révèle plusieurs manquements de la part d'employés de la Ville ainsi que de deux firmes professionnelles dont les services de consultation ont été retenus dans ce dossier.

Les travaux du BIG ont porté sur le processus de rédaction d'un appel d'offres pour la construction d'un centre aquatique dans l'arrondissement Rosemont. Le rapport de l'inspectrice générale(Nouvelle fenêtre), Brigitte Bishop, déposé lors de la séance du 25 février du conseil municipal, indique que l'appel d'offres a été dirigé en faveur d'un fabricant de bassins de piscines en particulier.

L’enquête démontre qu'à la suite des recommandations d’un spécialiste aquatique et d’un architecte consultants, l’équipe municipale affectée au projet a décidé que la piscine du centre serait construite avec un bassin de type modulaire dont les caractéristiques correspondaient spécifiquement à ceux fabriqués par une entreprise en particulier, soit Myrtha Pools.

L’équipe de projet a ainsi identifié les produits de marque Myrtha dans son appel d’offres, tout en permettant la présentation par les soumissionnaires d’un bassin de piscine d’une autre marque ayant des caractéristiques équivalentes. Ces équivalences devaient ensuite être évaluées par les deux consultants.

Bien que cette façon de faire était permise par le cadre juridique en vigueur jusqu'au 19 avril 2018, elle a été modifiée ensuite. Le nouveau cadre juridique adopté par la Ville exige maintenant que ses appels d'offres décrivent les spécifications techniques exigées « en termes de performance ou d’exigence fonctionnelle plutôt qu’en termes de caractéristiques descriptives ».

Avertie par le BIG et par le contrôleur général de la Ville qu’elle devait apporter des correctifs à l’appel d’offres afin de retirer les références à un produit en particulier, en l’occurrence la marque Myrtha, l’équipe de projet de la Ville de Montréal n’a pas suivi ces instructions, pas plus que l’architecte consultant embauché pour la guider.

Ils ont plutôt « élaboré des critères de performance reprenant plusieurs particularités des produits Myrtha et ont inclus des documents qui ne permettaient encore une fois qu’aux produits Myrtha de se qualifier pour l’appel d’offres », spécifie le rapport du BIG.

Permettre une compétition « saine et équitable »

L'inspectrice générale en arrive donc à la conclusion que la Ville de Montréal doit impérativement procéder, dans son appel d'offres, « à une révision complète de l’option relative aux bassins modulaires afin de la rendre conforme au cadre juridique applicable », sans toutefois annuler l’entièreté de l’appel d’offres.

Elle considère aussi nécessaire de réévaluer le mandat octroyé aux deux firmes de consultants embauchées dans le dossier pour qu'elles ne soient pas affectées à la surveillance de la partie relative aux bassins de piscines.

Le BIG suggère également à la Ville de se doter d’un encadrement clair relativement à l’évaluation des demandes d’équivalence reçues dans le cadre d’appel d’offres.

« Un tel processus est névralgique et bien mené, il permet d’assurer une ouverture du marché et une compétition saine et équitable entre les différents soumissionnaires, tout en satisfaisant les besoins de la Ville. À l’inverse, l’absence d’encadrement peut mener à l’élaboration de critères inatteignables rendant illusoires les principes d’équité et de saine concurrence sous-tendant le concept d’un appel d’offres public », lit-on dans le rapport.

Éviter la répétition du problème

Brigitte Bishop recommande aussi à la Ville de procéder à un processus d’homologation ou de qualification des bassins de piscine, compte tenu « des investissements majeurs à venir dans ce domaine et afin d’éviter la récurrence des mêmes problématiques constatées dans le présent dossier ». Montréal prévoit en effet construire au cours des prochaines années cinq nouveaux centres aquatiques, dont celui de l'arrondissement Rosemont qui est mentionné ici, pour un coût total de plus de 150 millions de dollars.

Le rapport a été transmis à la mairesse Valérie Plante et au greffier de la Ville, afin que celui-ci l’achemine aux conseils concernés de la Ville et à l’Autorité des marchés publics.

Accueil favorable de la part de la Ville

L'administration municipale accueille favorablement les conclusions du rapport de l'inspectrice générale.

« On accueille le rapport du BIG, encore une fois ça démontre toute la pertinence et l’utilité d’avoir cette instance. On prend acte des recommandations afin de s’assurer que le marché est ouvert à plusieurs joueurs. L’arrondissement de Rosemont a bien collaboré avec le bureau pour s’assurer que ce soit corrigé », a-t-elle fait savoir par le biais de l'attachée de presse de la mairesse.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Pour répondre à ma question, j’ai feuilleté le rapport du BIG. Ils ont trouvé un deuxième fabricant de piscine modulaire. Le problème dans cette histoire c’est que la ville a engagé un expert pour faire un appel d’offre et celui-ci est vraiment biaisé. 

 

https://www.bigmtl.ca/wp-content/uploads/2019/02/RapportPublic_Piscines_vFinale25-02-2019-OriginalSigne.pdf

 

4ECCCF44-C528-45FA-A450-EA04DC187A4C.jpeg

FF59B293-E717-48B5-8156-939679F65563.jpeg

Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value