Jump to content

Trains du futur


Flo
 Share

Recommended Posts

Le TGV du futur devrait être conçu en formule duplex

Le TGV du futur devrait être conçu en formule duplex. / DR

 

 

L'Etat va commander 100 TGV du futur auprès d'Alstom d'ici fin juin, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie Bruno le Maire. "Nous confirmons la commande par l'Etat de 100 TGV du futur. Cette commande doit passer devant le conseil d'administration de SNCF Mobilités soit fin avril, soit fin juin. En tout état de cause la décision est prise, elle sera effective", a déclaré le ministre. 
Cette prochaine génération de TGV qui pourrait entrer en service en 2022 est développée par Alstom et la SNCF. Lancé en juillet 2015, l’appel d’offres de la SNCF pour concevoir la cinquième version du TGV a été remporté en mai 2016 par le français Alstom, au détriment de l’allemand Siemens et du canadien Bombardier.

 

 

Un TGV 20 % moins cher...

Pour que le train reste compétitif face aux compagnies aériennes low-cost, la SNCF a imposé au concepteur du TGV cinquième génération de produire des rames 20 % moins chères que le précédent modèle, soit à un prix catalogue de 25 millions d’euros contre 30 millions auparavant. La nouvelle machine doit être également moins dispendieuse en coûts d’exploitation à hauteur de -25 %, sans toutefois réduire les performances du train à grande vitesse made in France dont le compteur continuera d’afficher entre 300 et 320 km/h en pointe. Pour relever le défi sans sacrifier la fiabilité et la sécurité du véhicule, Alstom s’est inspiré notamment d’Avelia, le dernier-né de sa gamme de trains à grande vitesse.

 

...Et moins gourmand en électricité

Inscrite au cahier des charges imposé par la SNCF, Alstom prévoit de répondre à l’exigence de réduction des coûts d’exploitation en livrant un nouveau TGV 25 % moins gourmand en électricité que la précédente version. Les prochaines rames, outre une aérodynamique plus performante, seront équipées de moteurs issus de la technologie éprouvée sur l’automotrice AGV, un train vendu ces dernières années en Italie. Les moteurs à aimants permanents de l’AGV couplés à un système de récupération d’énergie au freinage, ont déjà permis de gagner 70 tonnes par rapport au poids des motrices du TGV de quatrième génération et de réduire la consommation d’énergie de 15 %.

 

250 passagers en plus par rame

Grâce à une probable formule duplex qui reste à valider définitivement, le TGV embarquera 750 passagers par rame, soit 250 de plus que la version actuelle. Cette augmentation de la capacité de transport des trains de 40 % doit contribuer à améliorer la rentabilité du train à grande vitesse face à la concurrence de l’aérien low-cost. La SNCF espère ainsi obtenir une réduction de 30 % du coût au passager qui ne se traduira pas forcément par une baisse du prix du billet… 

Source: ladepeche.fr

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Bombardier participle à ce projet de train autonome très prometteur et surtout peu influençable par les mouvements de grève:

 

La SNCF annonce des trains autonomes pour 2023
Par lefigaro.fr   Mis à jour le 12/09/2018 à 16:30  Publié le 12/09/2018 à 12:25

La SNCF et plusieurs constructeurs ont annoncé mercredi la création de deux consortiums pour développer des prototypes de trains autonomes d'ici cinq ans.

C'est une annonce qui pourrait présager une grande révolution dans le ferroviaire. La SNCF a indiqué mercredi qu'elle envisageait de faire circuler des prototypes de trains entièrement automatisés d'ici 2023, grâce à un partenariat l'associant notamment aux constructeurs ferroviaires Alstom et Bombardier. «Avec le train autonome, tous les trains circuleront de manière harmonisée et à la même vitesse, et l'exploitation ferroviaire gagnera en fluidité. Et plus de fluidité, c'est une meilleure régularité et une plus grande ponctualité des trains», prévoit le patron de la SNCF Guillaume Pepy, cité dans un communiqué. L'idée est de faire rouler davantage de trains sur les lignes les plus fréquentées, et aussi de diminuer la consommation d'énergie en optimisant la conduite.

Deux consortiums ont été créés en janvier, qui sont pilotés par la SNCF et Railenium, l'institut de recherche technologique de la filière ferroviaire basé à Valenciennes (Nord). Le premier groupement réunit Alstom, le groupe d'ingénierie Altran, le spécialiste italien de la signalisation Ansaldo STS (groupe Hitachi) et Apsys, filiale d'Airbus en charge de la cybersécurité. Il devra produire un train de marchandises autonome. Le second, dédié aux voyageurs, doit automatiser un TER. Il se compose du constructeur canadien Bombardier, de l'équipementier allemand Bosch, du spécialiste de l'intelligence artificielle SpirOps et du groupe technologique Thales. Les consortiums disposeront d'une enveloppe de 57 millions d'euros. Ce budget sera financé à hauteur de 30% par la SNCF, 30% par l'État et 40% par les autres partenaires.

Des «trains-drones»
L'Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) et l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) ont été associés à l'aventure. Concrètement, «on va monter par paliers successifs (...) jusqu'au plus extrême niveau d'automatisation où il n'y a plus de présence humaine à bord», a précisé à l'AFP Pierre Izard, le directeur général délégué chargé des technologies ferroviaires à la SNCF. «Et aussi, on va voir les applications potentielles arriver progressivement», dit-il. La première devrait être la mise au point, annoncée pour 2021, de la commande de trains de fret à distance, utile pour la desserte terminale d'un silo ou d'une carrière. On aurait alors des «trains-drones».

Les prototypes de train de fret et de TER totalement automatisés devraient ensuite être fonctionnels, sans conducteur à bord, en 2023. «Industriellement, la porte s'ouvrira pour des trains autonomes à partir de 2025», pronostique Pierre Izard, qui voit aussi dans cette démarche «l'ambition de définir des standards». La SNCF est à cet égard en contact étroit avec la Deutsche Bahn, son homologue allemande, a-t-il précisé.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
  • 5 months later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value