Jump to content

    Recommended Posts

    Quote

    e) la demande de permis de construction de ce projet doit être soumise à la
    procédure du titre VIII du Règlement d’urbanisme de l’arrondissement de Ville-
    Marie (01-282). En plus des critères prévus au règlement, les critères
    additionnels suivants s’appliquent :
    a. la réinterprétation de la façade de l’ancien cinéma est visible
    par :
    i. la reprise de la marquise,
    ii. la reprise du volume de l’ancien cinéma,
    iii.l’utilisation d’une brique beige (de type ‘’Driftwood
    Grey" en fini velours et format norman de la
    compagnie Cloud Ceramics ou équivalent) et la
    reproduction de l’appareillage du mur d’origine,
    iv. le marquage du volume par un retrait du reste de la
    façade;
    v. une mise en lumière discrète et bien intégrée;
    b. le projet de commémoration est intégré architecturalement dans
    la composition de la façade;
    c. le dernier étage est entièrement vitré;
    d. une attention particulière est apportée au traitement
    architectural du mur aveugle côté est du volume sur Sainte-
    Catherine;
    e. l'aménagement du toit terrasse au centre du projet comprend
    des espaces végétalisés.

     

    Capture_Cinema_Champlain_5.JPG

    Capture_Cinema_Champlain_6.JPG

    Link to comment
    Share on other sites

    Un coin névralgique et des terrains vacants enfin développés!

    Mais la firme d'architecte n'a pas trop force avec ces évocations qui ont l'air avait été faite sur Excel. Nous sommes en 2018.  Meme Sketchup donne des résultats plus réalistes. Comment comprendre le choix des matériaux? Etk il ne met pas toutes les chances de son cote pour vendre son projet. Mais, c'est rouge !

    Link to comment
    Share on other sites

    Quote

    Rapports d’experts techniques


    o Septembre 2014 : Le rapport de Suncor Énergie conclut que tous les matériaux de
    l’enveloppe extérieure sont en mauvais état et que les façades comportent des
    matériaux contenant de l’amiante et des matières dangereuses (selon règ 32 de la
    LQE);
    o Septembre 2014 : Le rapport de Prospectus génie conseil conclut qu’il serait
    impossible de conserver la façade de façon sécuritaire ;
    o Septembre 2016 : Le rapport de madame Louise Hogues, architecte, Groupe HLA
    Inc, conclut, dans la partie technique, la difficulté de l'étayage et les non-conformités
    du bâtiment aux exigences de performance et d'isolation « l'étanchéité du mur n'est
    plus assurée depuis plusieurs années » (aucun entretien);
    En novembre 2016, le service informe les requérants que la démolition du bâtiment et
    l’acceptation du projet de remplacement sont liées aux conditions suivantes :
    o Considérer l’intérêt du bâtiment sur les deux plans, architectural et historique
    (culturel, cinématographique…);
    o Documenter la façade par un travail photographique exhaustif (dimensions,
    matériaux, couleurs, techniques de pose, jeux de briques, linteaux des fenêtres,
    découpage des vitrages, antennes, etc... );
    o Documenter l'historique des projections et des spectacles (Casablanca, le Mariage
    de Ramuntcho (1er film couleur français), Fernandel, Georges Guétary...);
    o Élever la qualité du projet de remplacement qui doit être significative « et
    supérieure à l'ancienne façade » (Louis Brillant, étude patrimoniale - 2005, p33) , en
    s'inspirant des volumétries, proportions, détails de construction, rapport du bâtiment
    au trottoir et à la rue, intégrés de façon cohérente et harmonieuse (marquise,
    enseigne, rotonde, antennes, jeux de brique peuvent être réinterprétés…);
    o Examiner les aspects plus larges : fonction de repère du bâtiment, accès visuels
    vers le pont Jacques Cartier, dialogue urbain (banque de Montréal en biais sur Sainte-
    Catherine) « La proximité de la rue Sainte-Catherine, de la rue Papineau, des abords
    du pont Jacques-Cartier, de la station de métro, du Quartier des médias et du Village
    donnent au site visé une position qui vient placer la barre très haute pour le
    développement du site » (Louis Brillant, p32);
    o Proposer une mise en lumière du projet;
    o Proposer une commémoration qui dépasse l'installation d'un simple élément
    commémoratif et rende vivant le souvenir et la relecture du cinéma Champlain.

     

    Quote

    JUSTIFICATION


    o La démolition semble inévitable. Le bâtiment s’est beaucoup dégradé depuis 2005 et selon
    les différents rapports, il contient de l’amiante, les sols sont contaminés et il serait difficile
    d’étayer la façade sur Sainte-Catherine de façon sécuritaire;
    o Le projet propose une hauteur de 8 étages, qui semble la hauteur maximum
    justifiable par la proximité du métro Papineau. Cette hauteur doit aussi se justifier,
    vue l’ampleur de la dérogation, par la qualité architecturale et la qualité d’insertion du
    projet de remplacement;
    o La proposition reprend les traces de l’ancien cinéma avec la reprise de la marquise,
    du volume de l’escalier, de l’horizontalité des fenêtres et de la brique claire.
    Cependant, le traitement volumétrique devrait faire ressortir plus nettement la trace
    de l’ancien cinéma (reculs de l’implantation en latéral, reprise de la hauteur du
    cinéma);
    o Les usages commercial et résidentiel sont compatibles avec le secteur. Les
    requérants pourraient aussi se tourner vers des occupants en lien avec le caractère
    distinctif du quartier (médias, Village…)
    o Les accès au stationnement en sous-sol et au quai de chargement sont localisés sur
    l’avenue Papineau au nord du terrain, les accès aux commerces sont répartis de façon
    régulière sur Sainte-Catherine et Papineau et l’accès aux étages résidentiels se trouve
    sur Papineau au nord du terrain;
    o Les hauteurs doivent être modulées, surtout du côté nord/est, en interface avec les
    bâtiments résidentiels de 2 étages existants. Le recul au 4e étage représente en
    réalité 15,15 m (ou 5 étages) compte tenu de la hauteur du rez-de-chaussée (6,20
    m) et assombrit considérablement les bâtiments résidentiels adjacents;
    o L’étude d’ensoleillement indique que ce sont surtout les bâtiments résidentiels
    immédiatement à l’est du projet et séparés de ce dernier par une ruelle qui seront
    davantage dans l’ombre du projet l’après-midi en hiver, au printemps et à l’automne,
    comparativement à la situation actuelle. Quant aux espaces publics, le boulevard de
    Maisonneuve et la rue Cartier seront assombris en hiver le matin et la rue Sainte-
    Catherine vers l’est sera assombrie en hiver l’après-midi;
    o Un travail de documentation photographique non exhaustif a été déposé avant que
    le bâtiment soit démoli;
    o Un document de « Commémoration des valeurs d’histoire et d’usage » (Gris-Orange
    Consultant Inc.) suggère des pistes pour la commémoration de l’ancien cinéma (p17,
    5/34
    de Gris-Orange Consultants Inc, Sept 2017) mais des éléments de l’ancien cinéma
    sont encore à identifier (colonnes en terrazzo du hall d’entrée par exemple).
    Plusieurs aspects du projet ont été revus afin de répondre aux commentaires du CCU:
    ◦ La composition des façades a été simplifiée;
    Le traitement du couronnement de l'immeuble est simplifié et se fait par le
    dernier étage, entièrement vitré;
    ◦Le rappel de la façade de l'ancien cinéma Champlain se démarque davantage
    dans la composition de la façade Sainte-Catherine,
    ◦◦ La hauteur de l'immeuble au coin nord-est a été abaissée;
    Les démarches visant une contribution financière pour du logement social et
    l'inclusion de logements abordables ont été entamées.
    ◦En conclusion, le projet de remplacement présente une intégration intéressante au secteur
    en terme d’usages (résidentiel et commercial), d’implantation (près de 0), d’horizontalité,
    de verticalité, de répartition des accès et un certain respect du parcellaire (morcellement) a
    été démontré pour la façade Papineau.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Traitement du mur aveugle, coin Est :
    Appareil en panneresse avec débord un rang sur deux dans la partie centrale.

    Capture_Cinema_Champlain_12_ruelle.JPG

     

    Que deviendra du terrain vacant au coin de Cartier et Sainte-Catherine, en face du Metro Papineau?

    Capture_Terrain_Vacant.JPG

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, MDCM a dit :

    C'est pas un projet de facadisme, c'est une "réinterprétation" de ce qui était là avant. Le cinéma sera entièrement démoli, incluant la facade.

    " La proposition reprend les traces de l’ancien cinéma avec la reprise de la marquise, du volume de l’escalier, de l’horizontalité des fenêtres et de la brique claire."

    J'applaudie ce projet, sur ce terrain en friche. Le secteur a besoin de sang neuf, ce projet s'il se réalise et avec le Bourbon, amènera des centaines de nouveaux ménages sur Ste-Cath, un bon potentiel de dynamisme dans ce coin triste à mourir. Une bonne densité aussi à quelques pas d'un métro. On avait là aussi sur ce même lot une station service moribonde il y a quelques années.

    Une "réinterprétation"... elle est bonne celle-là.

    C'est du façadisme dans la mesure qu'on construit du neuf en ne gardant que la façade du bâtiment démoli pour préserver une trace de sa présence. Même si on reconstruit la façade, le bâtiment est conçu pour qu'on pense à l'ancien bâtiment, pour qu'on ait l'impression qu'on l'a intégrée plutôt que du neuf. On a même pensé à reculer la partie supérieure d'un ou deux mètres par rapport à l'ancienne façade. Ça ne sert à rien de jouer avec les mots, l'intention et la manière sont les mêmes que le façadisme. Il est juste mal fait. La partie supérieure, par sa composition et son volume, écrase l'ancien cinéma plutôt que de lui donner une présence propre et qu'on ait l'impression qu'il soit indépendant de la structure au dessus. 

    Tu peux bien applaudir le projet si tu veux. C'est ton avis.

    Pour moi, je trouve ça morbide et de mauvais gout. Par manque d'exemple, je constate que très peu d'architectes, de promoteurs et même la Ville sont capables de concevoir une bonne intégration ou du bon façadisme. Il faut se tourner vers les plus jeunes firmes ou les firmes torontoises (TC2, même si le bâtiment d'origine est reconstruit).  Mais bon, Geiger Huot encore une fois... je ne suis pas surpris du résultat. 

    Ceci dit, la densification et le développement du lot, je n'ai absolument rien contre. Ce n'est pas ce que je critique.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
    ×
    ×
    • Create New...