IluvMTL

1188, rue Sherbrooke ouest (Maison Alcan) - ?? étages

Recommended Posts

Pinned posts

1188, rue Sherbrooke ouest (Maison Alcan)

maison alcan.JPG

Citation

Emplacement: Maison Alcan
Hauteur en étages:
Hauteur en mètres: 
Coût du projet: 
Promoteur: Lune Rouge
Architecte: Lemay
Entrepreneur général: 
Début de construction: 
Fin de construction: 
Site internet: 
Lien webcam: 
Autres images: 
Vidéo promotionnelle: 
Rumeurs: 
Autres informations: 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

https://www.tvanouvelles.ca/2018/10/26/guy-laliberte-veut-faire-du-quebec-un-pole-creatif-mondial

Citation

Guy Laliberté veut faire du Québec un pôle créatif mondial

 

Le milliardaire Guy Laliberté fait appel aux gouvernements et au milieu des affaires pour soutenir son nouveau «hub créatif», Zú, dont l’objectif est de faire en sorte que le Québec profite pleinement de la prochaine vague de création technologique.

Plus de trois ans après avoir vendu le Cirque du Soleil aux groupes chinois Fosun et américain TPG pour plus d’un milliard $, M. Laliberté a convoqué hier les journalistes à la Maison Alcan, à Montréal. Acquis en 2016 pour 54 millions $, le vaste complexe immobilier est le siège du nouveau holding de l’entrepreneur, Lune Rouge.

Il a investi dans de nombreux domaines au cours des dernières années, mais sa priorité actuelle, c’est de faire de Montréal une capitale mondiale du contenu créatif déployé à l’aide de nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle et la réalité augmentée.

«Il y a un train qui passe, a-t-il expliqué. On a de trois à cinq ans pour que le Québec se positionne comme un joueur majeur à l’échelle internationale. Ailleurs, les gens essaient aussi de s’organiser, mais ils n’ont pas toujours le savoir-faire créatif. Souvent, ils ont plus d’argent que nous autres. Mais la créativité peut être plus agile que l’argent.»

Propriété intellectuelle

Contrairement à ce qu’on a vu dans le secteur des jeux vidéo, les Québécois devront s’assurer cette fois-ci de conserver la propriété intellectuelle du contenu ainsi que le contrôle des entreprises qui le développeront, a martelé Guy Laliberté.

Zú sera hébergé à la Maison Alcan aux frais de Lune Rouge, mais M. Laliberté compte sur l’appui financier des gouvernements, des entreprises et des gens d’affaires.

«Je ne peux pas le faire tout seul, a-t-il affirmé. Je n’ai pas les moyens de tout soutenir et je n’ai pas le temps non plus. Ça ne peut être qu’une collaboration au niveau de notre communauté.»

Jusqu’ici, les réactions à ses sollicitations «sont très, très positives», a assuré M. Laliberté.

Retour aux spectacles

L’homme d’affaires a par ailleurs annoncé hier qu’il allait faire un retour dans le secteur des spectacles avec la création d’une division «divertissement» au sein de Lune Rouge.

Cette nouvelle division aura trois créneaux: des «expériences immersives» qui voyageront dans le monde, des «spectacles immersifs» présentés dans des amphithéâtres et des «projets spéciaux» non précisés.

Cette nouvelle entité sera complémentaire au Cirque, a insisté Guy Laliberté, qui est âgé de 59 ans.

«Le Cirque et nous, on se communique constamment nos initiatives pour s’assurer qu’on n’est pas dans les mêmes platebandes. On ne veut pas se faire concurrence, on veut au contraire travailler en synergie.»

Une fondation aussi

Dernier élément dévoilé jeudi: la mise sur pied prochaine de la Fondation Lune Rouge, qui financera de la recherche dans les universités en plus de soutenir de jeunes créateurs et entrepreneurs.

M. Laliberté s’est dit préoccupé par les limites du capitalisme à redistribuer la richesse.

«À un moment donné, on va frapper un mur», a-t-il prévenu.

Fortune selon FORBES

- Guy Laliberté, 59 ans
- 1,2 milliard $
- 1867e au monde
- Parmi les 50 plus riches au Canada
- Il a créé le Cirque du Soleil en 1984
- Il a vendu le Cirque en 2015 pour 1,5 milliard $
- Il n’a conservé que 10 % de parts

Les projets de Lune Rouge

Au cours des dernières années, la firme Lune Rouge de Guy Laliberté a pris des participations minoritaires dans 11 entreprises en démarrage et a investi dans plusieurs autres start-ups.

Voici quelques projets:

Collection Lune Rouge

Guy Laliberté a embauché Kimberly Chang Mathieu de la firme américaine KCM Fine Arts pour se constituer une collection d’art contemporain dans un objectif de «valorisation». Certaines œuvres décoreront la Maison Alcan lorsque les travaux de réaménagement seront terminés. Lune Rouge exploite également une galerie d’art dans l’île espagnole d’Ibiza.

Major Series of Putting

Lancée l’an dernier, cette compétition de «putting» de golf est déjà la plus importante du monde. À ce jour, MSOP a tenu plus de 500 événements et remis plus de 1 million $ en prix. Un stade de «putting» doit ouvrir bientôt à Las Vegas.

Magic City

Guy Laliberté s’est associé à trois promoteurs américains pour un vaste développement immobilier dans le secteur Little Haïti de Miami. Le projet attend actuellement le feu vert des autorités.

48North

En juin, Lune Rouge a investi 6,5 millions $ dans le producteur ontarien de cannabis 48North. Depuis juin, l’action de 48North a toutefois chuté de 45 %. «J’espère que ça va monter, a dit hier M. Laliberté. Je ne suis pas inquiet.»

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Content de voir que Laliberté est revenu à de meilleurs sentiments pour Montréal. On dit que nul n'est prophète en son pays, mais il peut bien y avoir des exceptions à cet adage et j'ai espérance que ce soit son cas :thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://plus.lapresse.ca/screens/5c232026-6f38-4f58-b9e0-70f7d711ff87__7C___0.html?utm_medium=Ulink&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

La cure de jeunesse  de la Maison Alcan

La vénérable Maison Alcan rajeunit. Son cœur bat au rythme des nouvelles technologies du divertissement depuis l’arrivée des équipes créatives de Lune Rouge il y a six mois. Mais, rassurez-vous, les grands travaux en cours conserveront son cachet patrimonial. Visite guidée au siège social de la société fondée par Guy Laliberté.
RÉJEAN BOURDEAU
LA PRESSE
Un lien affectif
Guy Laliberté a un lien affectif avec le lieu. « Mon père travaillait pour Alcan, dit-il. Et je suis venu le voir, dans cette bâtisse, quand j’étais jeune. » L’histoire de la Maison Alcan remonte à 1852. Elle est classée comme immeuble patrimonial depuis le début de 2017. Située rue Sherbrooke Ouest, elle faisait partie, au XIXe siècle, des résidences cossues du quartier anglophone de Montréal baptisé le Golden Square Mile.
Une valeur symbolique
Implanter le siège social de Lune Rouge dans cet immeuble a une valeur symbolique pour le fondateur. « Ce quartier représentait, à l’époque, le pouvoir anglophone sur l’économie, dit-il. Donc, voir des Canadiens français s’installer ici et faire un appel à la jeunesse, et à tous, pour prendre possession de ce lieu, c’est un défi intéressant. » Son objectif : faire de Montréal et du Québec les chefs de file mondiaux du divertissement technologique immersif et collectif.
Deux ans de rénos
Le complexe de la Maison Alcan regroupe aussi de nouveaux bâtiments, construits en 1983, rue Stanley. Au total, le complexe compte sept immeubles, soit 270 000 pieds carrés. À cela s’ajoutent 430 000 pieds carrés en droits aériens pour construire en hauteur. Lune Rouge a acquis la Maison Alcan il y a deux ans, lors d’une transaction évaluée à 48 millions de dollars. Les rénovations prendront deux ans. Elles sont estimées à 35 millions.
Cherche entreprises en créativité
Lune Rouge occupe, grosso modo, la moitié de la superficie des immeubles, avance Nadine Gelly, pendant la visite. Quelque 40 % des lieux sont loués, notamment par le géant du jeu vidéo Electronic Arts. « Il en reste 10 %, on souhaite, pour des entreprises en créativité », dit la directrice générale du Hub créatif Lune Rouge. Mais avant, ils seront remis à neuf dans le prochain mois.
L’entrée du Zú
Le Hub créatif devient le Zú. « On va accompagner les entrepreneurs créatifs, dit Mme Gelly. De l’idéation à la commercialisation. » Cet OBNL, lieu d’échange et de création, s’étendra sur 80 000 pieds carrés. L’entrée se fera par la rue Sherbrooke. « Ça va être un gros wow ! lance-t-elle, pour faire entrer le plus de gens possible. » Au programme : des murs décloisonnés, un immense écran, une scène pour l’animation, et plus encore.
Un gros village créatif
Fin 2019, début 2010, le grand public sera invité dans un lieu hors du commun. « Notre grand espace de découvrabilité », dit Nadine Gelly. Cette aire du rez-de-chaussée servira de vitrine pour les créateurs en divertissement. Partout, des tables. Là, une grande cuisine. Plus loin, des stations pour voir du contenu en réalité virtuelle ou augmentée. « Les gens pourront travailler, échanger, luncher et découvrir des œuvres d’art de la collection », dit-elle.
Place à l’art contemporain
La Collection Lune Rouge possède des œuvres canadiennes et d’artistes reconnus à l’international. Pensons au créateur islandais Olafur Eliasson, à qui le MAC de Montréal a consacré une exposition l’an dernier. Et à l’Américain Jim Dine, le créateur des Cœurs jumeaux de six pieds installés devant le Musée des beaux-arts de Montréal. Sur la photo, Guy Laliberté pose devant une toile de l’artiste américain Donald Judd. L’art contemporain est présent dans les bureaux de l’entreprise.
Respect du patrimoine
« À l’époque, Alcan intégrait l’art dans les lieux publics, dit Guy Laliberté. Malheureusement, avec Rio Tinto, ça s’est perdu. On veut faire revivre ça. » Cette vision s’applique aussi au patrimoine. « Il y a eu des frustrations dans les processus, dit-il. Mais on a appris à travailler ensemble, dit-il. Aujourd’hui, avec la Ville de Montréal et les gouvernements, on a tous l’objectif de faire quelque chose de spécial avec la Maison Alcan. » 
Travaux en cours
Les travaux de rénovation et de restauration sont loin d’être terminés. Des étages sont remis à jour. Dans les espaces préservés, l’architecture, les boiseries, les couleurs et le cachet sont protégés. Tout en évoluant dans ce lieu de mémoire et d’histoire, Lune Rouge souhaite rester à l’avant-garde. On y trouve déjà les bureaux des unités d’affaires du groupe. Et, éventuellement, pour les jeunes créateurs, des incubateurs, des accélérateurs, des studios d’enregistrement, une salle de diffusion, etc. 
Même dans le stationnement
La visite prend fin. Mais, même dans le stationnement souterrain, on est frappé par l’esprit de créativité qui s’en dégage. Les deux étages sont parés aux couleurs d’une œuvre multidisciplinaire. Elle a été réalisée par le duo californien Cyrcle lors de Mural, le festival d’art urbain. « On a le plus beau stationnement de Montréal, dit Nadine Gelly, en souriant. On est créatifs de la tête aux pieds. C’est le cas de le dire. »

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2018-11-03 à 05:04, Archi Mtl a dit :

http://plus.lapresse.ca/screens/5c232026-6f38-4f58-b9e0-70f7d711ff87__7C___0.html?utm_medium=Ulink&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

La cure de jeunesse  de la Maison Alcan

La vénérable Maison Alcan rajeunit. Son cœur bat au rythme des nouvelles technologies du divertissement depuis l’arrivée des équipes créatives de Lune Rouge il y a six mois. Mais, rassurez-vous, les grands travaux en cours conserveront son cachet patrimonial. Visite guidée au siège social de la société fondée par Guy Laliberté.
RÉJEAN BOURDEAU
LA PRESSE
Un lien affectif
Guy Laliberté a un lien affectif avec le lieu. « Mon père travaillait pour Alcan, dit-il. Et je suis venu le voir, dans cette bâtisse, quand j’étais jeune. » L’histoire de la Maison Alcan remonte à 1852. Elle est classée comme immeuble patrimonial depuis le début de 2017. Située rue Sherbrooke Ouest, elle faisait partie, au XIXe siècle, des résidences cossues du quartier anglophone de Montréal baptisé le Golden Square Mile.
Une valeur symbolique
Implanter le siège social de Lune Rouge dans cet immeuble a une valeur symbolique pour le fondateur. « Ce quartier représentait, à l’époque, le pouvoir anglophone sur l’économie, dit-il. Donc, voir des Canadiens français s’installer ici et faire un appel à la jeunesse, et à tous, pour prendre possession de ce lieu, c’est un défi intéressant. » Son objectif : faire de Montréal et du Québec les chefs de file mondiaux du divertissement technologique immersif et collectif.
Deux ans de rénos
Le complexe de la Maison Alcan regroupe aussi de nouveaux bâtiments, construits en 1983, rue Stanley. Au total, le complexe compte sept immeubles, soit 270 000 pieds carrés. À cela s’ajoutent 430 000 pieds carrés en droits aériens pour construire en hauteur. Lune Rouge a acquis la Maison Alcan il y a deux ans, lors d’une transaction évaluée à 48 millions de dollars. Les rénovations prendront deux ans. Elles sont estimées à 35 millions.
Cherche entreprises en créativité
Lune Rouge occupe, grosso modo, la moitié de la superficie des immeubles, avance Nadine Gelly, pendant la visite. Quelque 40 % des lieux sont loués, notamment par le géant du jeu vidéo Electronic Arts. « Il en reste 10 %, on souhaite, pour des entreprises en créativité », dit la directrice générale du Hub créatif Lune Rouge. Mais avant, ils seront remis à neuf dans le prochain mois.
L’entrée du Zú
Le Hub créatif devient le Zú. « On va accompagner les entrepreneurs créatifs, dit Mme Gelly. De l’idéation à la commercialisation. » Cet OBNL, lieu d’échange et de création, s’étendra sur 80 000 pieds carrés. L’entrée se fera par la rue Sherbrooke. « Ça va être un gros wow ! lance-t-elle, pour faire entrer le plus de gens possible. » Au programme : des murs décloisonnés, un immense écran, une scène pour l’animation, et plus encore.
Un gros village créatif
Fin 2019, début 2010, le grand public sera invité dans un lieu hors du commun. « Notre grand espace de découvrabilité », dit Nadine Gelly. Cette aire du rez-de-chaussée servira de vitrine pour les créateurs en divertissement. Partout, des tables. Là, une grande cuisine. Plus loin, des stations pour voir du contenu en réalité virtuelle ou augmentée. « Les gens pourront travailler, échanger, luncher et découvrir des œuvres d’art de la collection », dit-elle.
Place à l’art contemporain
La Collection Lune Rouge possède des œuvres canadiennes et d’artistes reconnus à l’international. Pensons au créateur islandais Olafur Eliasson, à qui le MAC de Montréal a consacré une exposition l’an dernier. Et à l’Américain Jim Dine, le créateur des Cœurs jumeaux de six pieds installés devant le Musée des beaux-arts de Montréal. Sur la photo, Guy Laliberté pose devant une toile de l’artiste américain Donald Judd. L’art contemporain est présent dans les bureaux de l’entreprise.
Respect du patrimoine
« À l’époque, Alcan intégrait l’art dans les lieux publics, dit Guy Laliberté. Malheureusement, avec Rio Tinto, ça s’est perdu. On veut faire revivre ça. » Cette vision s’applique aussi au patrimoine. « Il y a eu des frustrations dans les processus, dit-il. Mais on a appris à travailler ensemble, dit-il. Aujourd’hui, avec la Ville de Montréal et les gouvernements, on a tous l’objectif de faire quelque chose de spécial avec la Maison Alcan. » 
Travaux en cours
Les travaux de rénovation et de restauration sont loin d’être terminés. Des étages sont remis à jour. Dans les espaces préservés, l’architecture, les boiseries, les couleurs et le cachet sont protégés. Tout en évoluant dans ce lieu de mémoire et d’histoire, Lune Rouge souhaite rester à l’avant-garde. On y trouve déjà les bureaux des unités d’affaires du groupe. Et, éventuellement, pour les jeunes créateurs, des incubateurs, des accélérateurs, des studios d’enregistrement, une salle de diffusion, etc. 
Même dans le stationnement
La visite prend fin. Mais, même dans le stationnement souterrain, on est frappé par l’esprit de créativité qui s’en dégage. Les deux étages sont parés aux couleurs d’une œuvre multidisciplinaire. Elle a été réalisée par le duo californien Cyrcle lors de Mural, le festival d’art urbain. « On a le plus beau stationnement de Montréal, dit Nadine Gelly, en souriant. On est créatifs de la tête aux pieds. C’est le cas de le dire. »

Excellentes nouvelles. Pour la tour, à moins d'y construire des résidences ou un hôtel pour une clientèle jeune, je ne crois pas qu'ils parviendraient à y louer 30 étages de bureaux dans la prochaine décennie.

CF serait leur compétiteur, entre autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vieux rendu. Pour le moment ce projet ne peut que laisser rêveur car Laliberté est encore dans la lune. :silly:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Too bad ... I think this section missed the bus... it would of been a game changer id they had done this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Fortier
      Nouveau projet majeur au Quai De Lorimier!
      Terrain vendu
      Nouveau promoteur
      2500 unités!
      https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/15/prevel-developpera-le-terrain-en-friche-voisin-du-pont-jacques-cartier?fbclid=IwAR3aVZJQm4iDAU_0i6CHzQwoBR5ZCsTEBf-Lma4r_SunucDUBMKY0jMJeZI
      Prével développera le terrain en friche voisin du pont Jacques-Cartier
      https://www.facebook.com/prevel.ca/
      http://www.prevel.ca/fr
    • By IluvMTL
      https://idu.quebec/fr/evenements/detail/sylvain-fortier-chef-de-linvestissement-et-de-linnovation-ivanhoe-cambridge-et-panel/10627
      ÉVÉNEMENTS
      Sylvain Fortier, Chef de l'investissement et de l'innovation, Ivanhoé Cambridge et invités
      Les dernières années ont été synonymes de transformation pour le centre-ville de Montréal, comme en témoignent les nombreux projets qui s’y sont entrepris depuis 5 ans. Cœur de la métropole, le centre-ville se doit de demeurer attractif, compétitif. Il se veut en constante évolution, toujours en mode séduction.
      Au moment même où la ville accélère ses investissements dans la mise à niveau des infrastructures, où de nouveaux modèles d’affaires émergent et où les grands propriétaires investissent des sommes considérables dans leurs bâtiments, c’est un nouveau centre-ville que l’on voit émerger. Les consommateurs adoptent et modifient leurs habitudes de consommation et stimulent une réflexion plus pertinente que jamais : qu’est-ce qui doit caractériser ce nouveau centre-ville, à la fois pour le résident, le consommateur, le travailleur et le touriste?  Comment aménager des espaces et des milieux de vie attrayants qui les attirent et surtout quelles sont les stratégies de rétention pour les garder?
      Pour la première fois à sa tribune, l’IDU se réjouit d’accueillir Sylvain Fortier, Chef de l’investissement et de l'innovation pour Ivanhoé Cambridge afin de répondre à toutes ces questions et animer un panel composé de Philippe Demers, CEO & Creative Director, MASSIVart, Anne-Marie Hubert, Associée Directrice, Québec pour EY et François Lacoursière, Chef de la direction marketing, associé principal, Sidlee. 
      ANIMATION DU PANEL:
      Sylvain Fortier
      Chef de l'investissement et de l'innovation
      Ivanhoé Cambridge
      PANEL: 
      Philippe Demers
      CEO & Creative Director
      MASSIVart
      Anne-Marie Hubert
      Associée Directrice, Québec
      EY
      François Lacoursière
      Chef de la direction marketing, 
      associé principal
      Sidlee
      Événement présenté par
      Commanditaires principaux
    • By IluvMTL
      Une entente est intervenue entre Devimco et le Groupe Mach, propriétaire des terrains de Radio-Canada, afin de planifier et développer la partie ouest de ce site.
      8.64_devimco_immobilier_inc.pdf
       
    • By IluvMTL
      Vivez ou revivez le Panel Vision 2019 : La revitalisation du sud-est de Ville-Marie, un événement réunissant 3 des plus grands acteurs immobilier de Montréal et traitant des sujets les plus actuels de ce domaine qui nous unit ! 🎥🤩
      Merci encore à Vincent Chiara (MACH), Laurence Vincent (PRÉVEL) et à Patrick Lebire et Philippe Olivier Bouclin (Groupe Sélection) pour le partage généreux de leur vision, de leur expertise et de leur expérience. Nous en sommes ressortis inspirés !
      https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2223296981073308&id=108545022548525
      Inscriptions fermées
      EXCLUSIF AUX MEMBRES
      PANEL VISION : 
      LA REVITALISATION DU SUD-EST DE VILLE-MARIE, PROCHAIN PÔLE MAJEUR DE LA VILLE
      4 avril 2019
      Mentorat
      Des joueurs d'expérience et de grands bâtisseurs partageront leur vision de la revivification du sud-est de Ville-Marie, un secteur à l'aube de connaître un important essor et de devenir un pôle majeur de la Métropole.

      Nos invités et grands développements sous la loupe :

      Vincent Chiara, Président et fondateur, GROUPE MACH
      Quartier des lumières

      Laurence Vincent, Coprésidente, PRÉVEL
      Terrain voisin du Pont Jacques-Cartier

      Patrick Lebire, Directeur principal, Développement &
      Philippe Olivier Bouclin, Directeur immobilier, GROUPE SÉLECTION
      Brasserie Molson

      Au coeur des échanges :
      * Vision pour les derniers terrains d'envergure du Centre-Ville
      * Présentation des ambitieux projets qui y marqueront l'horizon
      * Dynamique du secteur
      * Enjeux : le 20 / 20 / 20, investissements locatifs vs revente
      * Design architectural, création de milieux de vie optimisés et inspirations internationales
      * Connexion avec le secteur du Vieux-Port
      * Nécessités en infrastructures