Jump to content

mtlurb

Recommended Posts

Pinned posts
  • Administrator


Demain Montréal (Cour de voirie de la Commune)

Citation

Emplacement: 987, rue de la Commune Ouest
Hauteur en étages : 6 à 20 étages
Hauteur en mètres : 
Nombre d'unités :
250, dont 50 sociaux-communautaires pouvant héberger des familles à faible revenu
Coût du projet : 150 M$,  5 M$ pour le terrain acheté à la Ville
Promoteur : Pomerleau, Ivanhoé Cambridge
Architecte : ACDF, Gensler, OEUF
Entrepreneur général : 
Début de construction : 
Fin de construction : 2023
Site internet : https://www.c40reinventingcities.org/fr/sites/cour-de-voirie-de-la-commune-1309.html
Lien webcam : 
Autres images : 

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.


 

Vidéo promotionnelle : 
Rumeurs : 
Autres informations : Terrain qui sera développé en intégrant une cour de voirie.
« Ce projet de 150 M$, de la firme Pomerleau, comprendra 250 logements, dont certains «sociaux-communautaires» ainsi que quelque 9000 m2 d’espaces qui seront dédiés à des lieux de travail et à des commerces. Le terrain de forme triangulaire, délimité par le canal de Lachine et l’autoroute Bonaventure, sera par ailleurs ceinturé d’une piste dédiée aux piétons et aux cyclistes reliée au réseau cyclable actuel, a expliqué à Métro l’architecte et vice-président de Pomerleau, Pierre-Luc Dumas.

Les logements seront répartis dans une tour de «6 à 20 étages» qui sera composée en grande partie de bois et qui comprendra une «ferme urbaine» au sous-sol où pousseront diverses plantes. La moitié du terrain sera par ailleurs composé d’espaces verts afin de lutter contre les îlots de chaleur, a précisé M. Dumas, qui affirme avoir consacré «10 000 heures» à confectionner l’ensemble de ce projet avec son équipe, également composée d’autres firmes d’architectures et d’écologistes. » – Journal Métro

« Le projet, appelé « Demain Montréal », comprend 250 logements, dont 50 sociaux-communautaires pouvant héberger des familles à faible revenu. En son coeur se trouvera le « souk », un lieu voué à l'économie circulaire, incluant un « fab lab » (atelier collaboratif), une épicerie et des restaurants zéro déchet, ainsi que des services éducatifs promouvant un comportement écologique. Le projet offrira aussi à ses habitants une forêt urbaine, un verger et une ferme aéroponique pour la production alimentaire locale.

Il a un objectif carbone neutre ambitieux pour réduire au maximum son empreinte écologique et mise sur une stratégie d'engagement communautaire. » – La Presse

 

Link to comment
Share on other sites

  • IluvMTL changed the title to 987, de la Commune – 22 étages
14 hours ago, Rocco said:

Effectivement, c'est du jamais vu pour une entrée de ville! Jamais vu aussi laid!

Honte à nos architectes et à notre ville!

juste de l'autre côté le mur de griffintown est aussi laid

24 minutes ago, universityst said:

back from toronto and seeing this is beyond depressing... it is not a smaller market issue, its a mentality problem we have here... no other explanation

Toronto has a more high-end / high class mentality than here

Link to comment
Share on other sites

L'esthétisme urbain est la responsabilité de tous. Premièrement les gouvernements devraient donner l'exemple; la Ville tout autant parce que c'est son image qui en dépend; les promoteurs qui doivent témoigner de plus de fierté en construisant des immeubles qui rehausseraient leur prestige; finalement les consommateurs qui se doivent d'être plus exigeants, pas seulement au niveau des prix, mais aussi en matière de qualité architecturale, un facteur qui augmente automatiquement l'attrait d'une propriété. Alors oui c'est une question de mentalité, car il faut voir l'immobilier comme un bien durable qui a nécessairement un effet direct et à long terme sur la qualité visuelle du paysage de nos villes et villages. 

Link to comment
Share on other sites

L'architecture est un parent pauvre au Québec. On est bon dans plein de domaines, mais là dessus, avec l'urbanisme, je me dois de le dire haut et fort: on est pas dans le coup pantoute. Les cancres de la classe.

Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Kolev3000 a dit :

Y’ont une Pub de Dollarama dans leur Square et c’est une compagnie Montréalaise !

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

C'est pas une pub, il y a un Dollarama dans ce building... c'était une enseigne de Shoppers avant, donc rien de bien spécial ici, surtout que c'est Dundas Square, le plus de visibilité le mieux, et si on parle d'esthétisme, ici on à l'exemple à ne pas faire.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, universityst a dit :

.... but they're still a world ahead!

Jolie lapalissade.

Contrairement au Gros Village*  qui a un net complexe d'infériorité par rapport à Montréal, cette dernière n'a aucun complexe face à la Ville Reine, surtout avec tout ce qui passe depuis quelques années.  

Tout le monde est lucide ici, Toronto a largement plus de gratte-ciel que Montréal, allons-y dans le 150m +

MTL 17, TO 114

Et dans cette même catégorie, Toronto va même très bientôt devancer Chicago et devenir la deuxième ville d'Amérique du Nord.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1477266/croissance-toronto-chicago-skyline-gratte-ciel-tour-condos-amerique-nord-boom-immobilier

Anyways, la plus européenne des villes nord-américaines a quelque chose que la plus américaine des villes canadiennes n'aura jamais : un charisme largement reconnu à l'échelle mondiale. 

* Réjean Tremblay sors de ce corps.

Link to comment
Share on other sites

Le 2021-09-14 à 19:39, Rocco a dit :

Je crois que le rendu mértite d'être reposté. Soyez rassuré, ça bouge toujours pas sur le terrain.

Member uploaded pictures are not shown to unregistered visitors.spacer.png

Create a free account or sign in to view the pictures.

Impossible! Ya un moyen de manifester contre ça? C'est tout simplement hideux. 

Link to comment
Share on other sites

On 2021-09-14 at 9:53 PM, steve said:

Looks like a QR code

Or rather a worn-out bar code! 😅

23 hours ago, Rocco said:

Effectivement, c'est du jamais vu pour une entrée de ville! Jamais vu aussi laid!

Honte à nos architectes et à notre ville!

Sauf qu'il y a également, malgré l'absence apparente d'une politique de l'architecture québécoise contraignante, des architectes qui fassent du sacré beau stock ici également, et qui se moqueraient allègrement de ta généralisation outrancière! 😌

T'oublies une sacrée panoplie de bâtiments institutionnels contemporains: casino, cégep G-Godin, CHUM (pas le CRCHUM!), MACM, MBAM, musée des civilisations Qc, musée Pte-à-Callière, ONF, plusieurs pavillions de chacune des 4 universités puis d'écoles affiliées (mais j'hésite à ajouter l'UdeS, au vu du piètre entretien du campus Longueuil!), stade de soccer Mtl, stade O, tour du GQuai, vélodrome devenu Biodôme, Wilder (une visite vaut le déplacement!)...

Des stations de métro uniques: Angrignon, Champ-de-Mars, LaSalle, Préfontaine, Radisson, St-Henri...

Des tours: Bank, BNC, Brickfields, CCE, CDPQ, Deloitte, Icône, L'Avenue, PVM, TdlB, VslP, WstmtSq, YUL, base du 1000, 1250, entre autres!

Bon, il y a certes des architectes de l'étranger dans cette shortlist, mais l'important est ce qu'ils auront légué comme patrimoine pour les générations futures... et il ne manque pas d'architectes d'ici ayant réalisé des projets iconiques ailleurs!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, anjou a dit :

Impossible! Ya un moyen de manifester contre ça? C'est tout simplement hideux. 

Le plan d’urbanisme avec sa réglementation des hauteurs a abouti à la création d’un mur à l’entrée immédiate de la ville et qui cache l’essentiel de son skyline. Je croyais qu’on allait avoir de la diversité de hauteurs entre les immeubles et une gradation harmonieuse entre Wellington et St-Antoine. C’est exactement le contraire qui se produit. On a créé un Ghetto avec des immeubles sans attrait dans Gft que l’on a pris soin de séparer du CV avec des immeubles de ~6 étages sans attrait eux aussi.  Tous des formes simplistes cubiques ou rectangulaires avec une finition externe en tout point semblable à ce que l’on trouve le longs de grands axes routiers sur la Rive-Sud et Laval. Montréal, ville de design… GTF n’en est sûrement pas la représentation tellement ça manque d’innovation et d’inspiration.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By IluvMTL
      2180-2190 boul de Maisonneuve Est/ coin Parthenais

       
    • By IluvMTL
      Québec déplacera des employés dans l'Est 
      1000 rue Fullum (Quartier des fonctionnaires)

      Bloc C 
       
       
    • By IluvMTL
      Nom: 21e Arrondissement
      Hauteur en étages: 9, 14
      Hauteur en mètres:
      Coût du projet:
      Promoteur: Prével
      Architecte: Groube IBI CHBA
      Entrepreneur général:
      Emplacement:
      Début de construction: 2013
      Fin de construction:
      Site internet: http://le21e.prevel.ca/fr/
      Lien webcam:
      Autres informations:
      Rumeurs:
      Aperçu artistique du projet: 

      Maquette:
      Vidéo promotionnelle:
      Autres images:
       
    • By mtlurb
      Futur projet immobilier à venir sur l'emplacement de l'usine Thermetco
       
      Cohabitation impossible
      Journal Métro by Justine Gravel    Depuis trois ans, les quelque 80 résidents d’une coopérative de la rue Basin, dans Griffintown, multiplient les demandes auprès de l’arrondissement pour régler les problèmes de bruit et d’émanations de fumée causés par l’usine de traitement thermique voisine, Thermetco, mais la situation demeure inchangée. Leurs problèmes seront bientôt derrières eux puisque l’usine déménagera à Châteauguay d’ici septembre 2018.
      Jour et nuit, la fumée émise par la cheminée installée sur le toit de l’usine se dirige directement vers les fenêtres des façades nord et sud de la coopérative de neuf étages, selon la direction du vent.
      «On a emménagé en novembre 2014. On avait les fenêtres fermées. Donc, on pensait que l’odeur provenait des échangeurs d’air. Mais à partir d’avril, quand on a ouvert les fenêtres, on a commencé à faire des démarches auprès de la direction de l’environnement parce que ça n’avait pas de bon sens», indique un résident de la coopérative, Alain Goyette.
      Ce dernier a commencé à voir sa santé se détériorer depuis qu’il a emménagé et selon lui, il y a une corrélation directe à faire. «Mon médecin m’a dit que mes narines, mes oreilles, mes yeux et mes cordes vocales sont pleins de particules de poussières et que ça allait de pire en pire. J’ai aussi souvent des maux de tête et des diarrhées», soutient-il.
      Aux dires du directeur général de l’usine, Jean-Sébastien Lemire, personne n’a prouvé que la fumée était nuisible pour la santé.
      Selon une analyse réalisée en 2015 par la firme GA Techno Environnement (GATE) à la demande de M. Lemire, les odeurs viennent principalement du séchage dans les fours des pièces trempées d’huile. Toutefois, l’échantillon étudié est en toute conformité avec les standards internationaux.
      La direction de l’environnement de la Ville de Montréal a tout de même fait plusieurs recommandations à l’usine afin de diminuer les émanations et les effets néfastes pouvant en résulter, ce qui n’a pas réglé le problème. Des avertissements ont été remis, mais aucun constat d’infraction.
      M. Goyette a demandé à ce qu’une analyse soit faite par la direction de l’environnement, ce qui a été réalisé en juin. Les résultats n’ont toutefois pas encore été divulgués et la Ville n’a pas voulu commenter la situation.
      Bruit
      «Quand les résidents ont emménagé, le premier problème a été celui du bruit. Pour le résoudre, on a cessé la livraison la nuit et on a investi 120 000$ en panneaux acoustiques», soutient M. Lemire.
      Toutefois, le problème demeure. «Ça fait trois ans que je dors les fenêtres fermées. En plus, on ne peut même pas avoir d’air conditionné selon le règlement de l’arrondissement», a déploré Brigitte Dumas, une autre résidente de la coopérative, lors du dernier conseil d’arrondissement.

      (Photo: Patrick Sicotte)
      M. Lemire admet que l’enveloppe extérieure de l’usine fait en sorte qu’il y a une résonnance qui dépasse le niveau de décibels que la Ville autorise. «À moins de refaire la façade au complet, on ne peut pas régler ce problème», indique-t-il.
      Changement de vocation
      L’arrondissement a donné son feu vert à la construction de la coopérative en 2014, à moins de 30 mètres de l’usine, installée sur la rue William depuis 1982. Aucune analyse n’a été faite pour mesurer la possible nuisance des vapeurs sur la santé des résidents.
      À l’époque, les futurs résidents de la coopérative ne savaient pas que c’était une compagnie de métallurgie.
      «Personne n’a fait de recherches. On croyait que c’était correct puisque l’arrondissement avait donné son autorisation. On nous a installé des détecteurs d’ammoniac et on nous a avisés que l’usine quitterait le quartier d’ici les deux prochaines années, ce qui n’était pas vrai», indique M. Goyette.
      M. Lemire n’avait effectivement pas prévu de déménager il y a trois ans. Toutefois, ayant réalisé que rien ne fonctionnait après avoir investi des sommes considérables pour améliorer la situation, il a décidé de mettre l’usine en vente. Thermetco déménagera dans le quartier industriel de Châteauguay et cèdera sa place à un projet immobilier, bien que la vente ne soit pas encore officiellement signée.
      «On n’a pas été en mesure de régler la situation. Il faut être réaliste, une usine de notre genre n’a plus sa place dans ce quartier qui a complètement changé de vocation», conclut-il, précisant qu’il comprend les résidents d’être épuisés, mais qu’il ne peut rien faire d’autre pour le moment.
      Les installations commenceront à bouger à compter de décembre, mais la cessation des activités de l’usine n’est prévue que pour l’automne prochain. M. Goyette espère que la cohabitation s’améliorera d’ici là.
    • By MDCM
      Emplacement: Métro Frontenac, 2600-2660 Ontario Est
      Hauteur en étages: ?
      Hauteur en mètres: 
      Coût du projet: 
      Promoteur: Bertone
      Architecte: 
      Entrepreneur général: 
      Début de construction: Été 2018
      Fin de construction: Été 2019
      Site internet: http://bertone.ca/fr/project/2600-2660-rue-ontario-est-montreal/
      Lien webcam:
      Autres détails: 124 570 pieds carrés, Mixte - commercial, bureaux, résidentiel
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value